MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Le point "G" masculin

G
40 ans Fontainebleau (77) 64
Alors là, je me prépare à lancer un gigantesque pavé dans la mare. Non, même pas un pavé, plutôt une montagne !

En effet, j'ai observé un peu tous les  
sujets du forum, et c'est vrai que beaucoup traitent de l'orgasme féminin, mais peu de celui du mââââââle. A en croire beaucoup (pas forcément sur ce forum, mais aussi dans la vie de tous les jours), le plaisir de l'homme serait essentiellement mécanique, en gros ça se résumerait à je titille, j'éjacule, et je suis content.

Seulement, comme je m'intéresse au sujet pour être un homme, j'ai été fouiné un peu sur Internet, et j'ai trouvé plusieurs articles intéressants sur la situation du point "Djay" (point "G" à l'américaine, ouais je sais j'suis comme ça moi, je parle couramment l'american language) masculin.

Celui-ci se situerait ainsi du côté de la prostate, accessible uniquement par voie anale. Alors bon, je peux difficilement être plus explicite pour ne pas l'avoir pratiqué, mais ça expliquerait pas mal la vision du sexe de la Grèce antique. Pour ceux qui ont séché leurs cours de philo, ou d'histoire, la sexualité grecque se basait exclusivement sur les rapports homosexuels masculins, la femme n'étant destinée qu'à la reproduction.

Evidemment, je ne suis pas grec, ni homosexuel, et je n'ai pas connu personnellement Socrate ou Platon, mais ça laisse plutôt songeur, aussi j'aimerais savoir si certains mecs de ce forum ont déjà vécu ça, et si oui quelles ont été leurs impressions.

(Source parmi tant d'autres:http://www.loveannu.com/news-format-imprimable-97.html)
37 ans Bruxelles 7458
Et bien et bien il me semble qu'on en ait déjà parlé mais j'ai pô envie de chercher :oops: ;)
Sinon sinon, oui oui oui ça existe et oui oui oui ça procure beaucoup de plaisir :)
Tellement que je me sers de notre petit machin en plastique ( vu que je n'ai pas de pénis, arf zut!) pour qu'il puisse éprouver ce plaisir comme les hommes ne l'attirent pas.
En même temps j'ai un peu l'impression que c'est un peu tabou pour l'homme hétérosexuel parce le mon mien (de zom) a mis un temps fou à oser m'en faire part et c'était au compte goutte agrémenté de "je plaisanteuuuuuuh" :lol:
35 ans Pour l'instant c'est secret...mais y a qu'à demander! 1046
oui j'pense qu'en fait , c'est juste le fait d'avoir un contact qu'ont les homosexuels qui gêne... parceque je suis persuader que le plaisir est là mais comme on a toujours du mal à mettre le cerveau completement en veille, le fait qu'il y ait penetration est dérangeant, :?
pourtant j'pense qu'en se libérant de ça , ça pourrait être pas mal ;)
G
40 ans Fontainebleau (77) 64
Hmm...

Bah ton copain doit vraiment te faire confiance, pour oser te confier quelque chose comme ça. C'est vrai, que pour un type hétérosexuel (pas besoin d'être homophobe pour éprouver une gène, hein, parce que même si je le cite souvent, je n'ai vraiment rien contre Freddie Mercury), il n'est pas facile d'accepter la notion de pénétration. Moi-même, je l'avoue, j'ai des difficultés à entrevoir la possibilité qu'un objet se glisse en moi.

Alors j'ai beau réfléchir, et finalement la seule explication que j'ai à cette gène, c'est le formatage dont j'ai été victime, comme à peu près tous les mecs. Quand on est enfant, on nous dit bien que l'homme se doit d'être virile, et que cette virilité passe nécessairement par l'abnégation de certaines pratiques. Sans vouloir cracher sur l'église, je dirais quand même que cela vient de là, puisqu'en règle générale les prêtres ne se sentent pas toujours très clairs par rapport à la sodomie (en gros, faut cacher certaines choses, et là dessus on peut dire que l'église s'y est plutôt bien pris). Enfin, je parle de l'église, mais ça a bien continué avec les médias, toujours prompts à véhiculer une image typique de l'homme et de la femme...

Parvenir pour un homme à dépasser tout ça ne peut que me laisser admiratif, et là dessus je reste convaincu que le rôle de la femme est primordial. Non, vraiment, je me trouve complètement épaté, et même heureux, de voir que certains parviennent ainsi à ouvrir leur esprit (sans vouloir faire de mauvais jeux de mot).
2309
Je ne sais pas si le fait que les grecs avaient érigé l'homosexualité comme norme aie quoi que ce soit à voir avec la prostate, je ne suis pas sûre qu’ils en connaissent même l'existence. A mon avis, le statut de l'homme et sa valeur sociale, intellectuelle et guerrière surplombant largement celle de la femme (qui étaient en effet reléguées au rang de mères porteuses et de nourrices) y serait plus pour quelque chose.
Pour ce qui est de ce fameux point G masculin, un de mes meilleurs amis, qui se trouve être homo, m'a en effet parlé du plaisir accru par l'excitation de la prostate lors de l'acte sexuel.
Je ne me prononcerai pas pour dire si oui ou non nos hommes devraient se laisser titiller la prostate pour leur plus grand bien, mais j'avoue que nous sommes mieux dotées ou plus chanceuses, nous avec nos clitoris qui ont la bonne idée d'être externes et dont la manipulation ne demande aucune connaissances accrues en proctologie, ce n'est pas notre "point G", mais c'est déjà pas mal :D

Dernière modif par le 5799j; modifié 1 fois
35 ans montereau fault yonne...77 751
kikoo!!!

Et bien moi je savais que le point G masculin se situai vers la prostate et que par conclusion il n'été accecible que par voie anal..et oui Gent je sais des choses moi aussi sur les hommes et leur point G 8) .....

Bon deja je voudrai dire à miss Minimog que son copain a énormement d'amour et de confiance en toi pour oser t'avouer et te demander de faire ce que vous faites...moi perso je ne vois pas faire entrer kk chose a linterieur de mon ti zomme à moi....ptet parce ke deja il est pas trop porté sur la sodomie dc imaginez si on inversait les rôles et puis ensuite parce qu'il est bien trop fier pour oser demander ou faire ca...

Ensuite je voudrai aussi dire que nous on a un peu lus de chance que vous les zommes (pour uen fois) à ce sujet la parce que nous on a un point G plsu facile d'accés que vous...(après il est vrai que ca depend de chacunes et aussi de chacuns....)
13610
Gent a écrit:

Bah ton copain doit vraiment te faire confiance, pour oser te confier quelque chose comme ça. C'est vrai, que pour un type hétérosexuel (pas besoin d'être homophobe pour éprouver une gène, hein, parce que même si je le cite souvent, je n'ai vraiment rien contre Freddie Mercury), il n'est pas facile d'accepter la notion de pénétration. Moi-même, je l'avoue, j'ai des difficultés à entrevoir la possibilité qu'un objet se glisse en moi.


Hum :roll: pas si d'accord que ça.

Mon dernier copain adorait ça, il n'est ni homosexuel, ni grec lol.

Je pense que la plupart des mecs ressentent un dégoût à l'idée de le faire parce que comme tu le dis si bien, c'est dû à l'éducation qui leur est donnée.

Apparement, d'après ce que je sais après maintes discussions avec des zom, ceux qui ont essayé, adorent ça.
G
40 ans Fontainebleau (77) 64
Hum...

Je ne l'ai pas encore précisé, mais j'ai la chance d'avoir une imagination débordante, et une faculté à visualiser tout ce à quoi je pense d'une façon claire et précise. Alors, dans le cas où je me trouve entouré de charmantes modératrices entièrement nues, c'est plutôt sympathique (cf mon post de bienvenue), mais lorsque j'imagine un objet s'insinuer en moi, et donc quand je pense à Freddie Mercury en moi (je ne sais pas du tout pourquoi je fais le rapprochement, des fois comme ça mon esprit vagabonde de lui-même), c'est déjà beaucoup moins plaisant.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que, comme beaucoup sans doute, j'associe automatiquement la sodomie au mâle et, en étant un moi-même, j'ai comme un doute. Alors, bien évidemment, je sais pertinament que c'est stupide, mais je n'y peux vraiment rien.

En même temps, et je dois bien le reconnaître, j'éprouve une réelle passion pour le sexe (je ne suis pas particulièrement obsédé, hein, mais c'est vrai que je trouve ça fantastique), et curieux de nature je m'interroge. Ce que je lis ici m'étonne assez, dans la mesure où j'ignorais que ces pratiques étaient aussi courantes, mais je vous rassure il n'en va pas que pour ce que j'évoque dans ce post.

Ca rejoint assez ce que je pense de ce forum, à savoir que je me trouve totalement surpris de voir combien vous avez tous l'esprit ouvert. Alors, j'ignore si c'est grâce aux rondeurs, mais c'est vraiment remarquable.

Pour en revenir à notre sujet, je dois aussi avouer que je ne suis pas particulièrement fan de la sodomie dans tout son concept. En effet, pour avoir essayé, je dois bien reconnaître que je trouve la douceur, la chaleur, la tendresse du vagin franchement incomparable avec la voie anale.

Donc, n'appréciant pas de sodomiser des femmes, je suppose qu'il est peut être assez logique que je ne sois pas particulièrement intéressé pour me faire sodomiser d'une quelconque façon que ce soit.

En même temps, ma logique et ma sensibilité m'indiquent clairement que ce qui compte réellement, ce n'est pas le geste, mais la façon dont il est fait.

Me voilà donc divisé avec moi-même ^^
13610
Gent a écrit:


Je ne l'ai pas encore précisé, mais j'ai la chance d'avoir une imagination débordante, et une faculté à visualiser tout ce à quoi je pense d'une façon claire et précise. Alors, dans le cas où je me trouve entouré de charmantes modératrices entièrement nues, c'est plutôt sympathique (cf mon post de bienvenue),


Je sais pas pour les copines, mais moi je n'ai pas l'intention de me mettre nue...
Enfin... chaque fait ce qu'il veut...

ok je me sauve :arrow:
35 ans montereau fault yonne...77 751
Ambre208 a écrit:
Gent a écrit:


Je ne l'ai pas encore précisé, mais j'ai la chance d'avoir une imagination débordante, et une faculté à visualiser tout ce à quoi je pense d'une façon claire et précise. Alors, dans le cas où je me trouve entouré de charmantes modératrices entièrement nues, c'est plutôt sympathique (cf mon post de bienvenue),


Je sais pas pour les copines, mais moi je n'ai pas l'intention de me mettre nue...
Enfin... chaque fait ce qu'il veut...

ok je me sauve :arrow:


Moi non plus...
atten moi ambre jme sauve avec toi :arrow:
42 ans ici et ailleurs 4571
Gent a écrit:
Alors là, je me prépare à lancer un gigantesque pavé dans la mare. Non, même pas un pavé, plutôt une montagne !

En effet, j'ai observé un peu tous les sujets du forum, et c'est vrai que beaucoup traitent de l'orgasme féminin, mais peu de celui du mââââââle. A en croire beaucoup (pas forcément sur ce forum, mais aussi dans la vie de tous les jours), le plaisir de l'homme serait essentiellement mécanique, en gros ça se résumerait à je titille, j'éjacule, et je suis content.

Seulement, comme je m'intéresse au sujet pour être un homme, j'ai été fouiné un peu sur Internet, et j'ai trouvé plusieurs articles intéressants sur la situation du point "Djay" (point "G" à l'américaine, ouais je sais j'suis comme ça moi, je parle couramment l'american language) masculin.

Celui-ci se situerait ainsi du côté de la prostate, accessible uniquement par voie anale. Alors bon, je peux difficilement être plus explicite pour ne pas l'avoir pratiqué, mais ça expliquerait pas mal la vision du sexe de la Grèce antique. Pour ceux qui ont séché leurs cours de philo, ou d'histoire, la sexualité grecque se basait exclusivement sur les rapports homosexuels masculins, la femme n'étant destinée qu'à la reproduction.

Evidemment, je ne suis pas grec, ni homosexuel, et je n'ai pas connu personnellement Socrate ou Platon, mais ça laisse plutôt songeur, aussi j'aimerais savoir si certains mecs de ce forum ont déjà vécu ça, et si oui quelles ont été leurs impressions.

(Source parmi tant d'autres:http://www.loveannu.com/news-format-imprimable-97.html)


en même temps tous les hommes n'apprécient pas le doigt dans le derrière... même si bon...
J
33 ans 17
ohhhh je suis d'origine grek vous etez foue les grk sont pas des pd ni dans l'histoire en philo(enfin que je sache) et nie dans la vie mon pere et grek et ma mere aussi il sont pas pd ma famille non plus moi non plus sa m'ernerve sa putin juste ma rase , aussi non beurk un truc dans un truc d'un garcon beurk j'imagine la saine et j'en vomie chez moi l'homosexualiter je pence plutot que c'est une maladi grave dsl si mon point de vue
57 ans lyon 272
Pour moi, chaque individu a à la fois une part de féminité et une part de masculinité, tous ne l'acceptent pas. (à le formatage de l'éducation !)

J'ai eu un copain qui m'a avoué son fantasme de la sodomie par une femme, et après quelques tentatives, il a eu un orgasme comme celà. Ca l'a complétement bouleversé et il s'est senti très honteux.

Je l'ai rassuré sur le fait que ça ne me posait aucun pb et sur le fait que les hommes ayant un point G au niveau de la prostate, il était tout à fait naturel de pouvoir avoir du plaisir comme celà. J'ai trouvé ça formidable qu'il découvre un nouveau plaisir avec moi.

Dans un couple, il doit y avoir une liberté de paroles par rapport à ses désirs et à ses envies. Les seules limites sont celles que les partenaires posent ensemble, après les conventions sociales sur ce qui se fait ou ne se fait pas, je m'en balance ! Il n'y a pas de mal à se faire du bien ! 8)

Je rappelle pour mémoire que dans certains états américains, les rapports oraux-génitaux (même à l'intérieur d'un couple marié ) sont punis par la loi . :shock:

Alors, la notion de normalité sexuelle :?:
F
46 ans Neverland 1830
jordan13 a écrit:
ohhhh je suis d'origine grek vous etez foue les grk sont pas des pd ni dans l'histoire en philo(enfin que je sache)


Bonjour Jordan, merci de ne pas employer de grossieretés en masse sur le forum.

En ce qui concerne l'homosexualité grecque dans l'antiquité, je te renvoie à cet excellent article:

http://www.mag-paris.o...-de-la-grece-antique.-245.html

Les grecs ne sont pas plus ou moins homosexuels que les autres, mais l'homosexualité a joué un rôle important dans les societés hellenistiques: tous les documents d'époque l'attestent.
57 ans lyon 272
D'après les psy, nous avons tous des fantasmes homosexuels. :idea:

De plus, la sodomie pratiquée entre hétéros est un jeu sexuel comme un autre !

Pourquoi un mec qui sodomise une femme est-il un hétéro alors qu'un mec qui sodomise un mec est un homo ?

Nos pratiques sexuelles ne nous font pas pour autant entrer dans des catégories : homo, SM, exibitioniste etc...

La sexualité est un domaine si vaste qu'on n'a pas assez de toute une vie pour l'explorer (ok je suis pas une rapide ;) )

Personnellement, je n'ai jamais eu d'expérience homo, pas par phobie, mais parce que je ne suis jamais tombée amoureuse d'une femme .

Peut-être qu'un jour, je rencontrerais la femme de ma vie, qui sait ? Si ça arrive, j'assumerais parfaitement le fait d'être bi.

Bon je dérive un peu là, je :arrow: :arrow: :arrow:
B I U