MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Anorexie-Boulimie...

29 ans Châtellerault (86) 39
Bon, je me lance...

Je me suis inscrite ici, pour parler de cela, je dois dire, principalement...

J'ai 15 ans, et j'ai toujours été "ronde". Au collège les ados sont durs entre  
eux, et le culte de la minceur est très présent. Sans m'en rendre vraiment compte se sont pendant ces années là que j'ai pris énormément de poids. Je faisais crise de boulimie sur crise de boulimie, et quand je mangeais vraiment trop, je vomissais. Je suis montée jusqu'à 130 kilogs fin de troisième. Je prenais tout ce qui me tombait sur la main. N'importe quoi, pourvu que ma faim soit calmée. Ma mère me menaçait de fermer les placards à clefs, de mettre des cadenas... Je ne la comprenais pas. Quand j'vais mes crises, j'aurais pu vendre père et mère pour manger! C'est destructeur au possible.

En rentrée de seconde, je suis allée dans un lycée en vendée en internat. Un lycée avec une très bonne réputation, beaucoups de gens riches y sont , 1 élève sur 3 est parisien. C'était infernal. Je me suis fait exclure par les autres lycéens. C'est à ce momant là, que j'ai commencé mon anorexie mentale. Je suis passée de 130 kilogs à 95 kilogs en à peine un mois( octobre-novembre). Mes parents ont cru que j'allais mourir. En perdant tout ces kilogs d'un seul coup, j'ai eu de la fatigue, de la perte de concentration. Et des questions, des tonnes de questions...

Les mecs me dégoutaient, eux qui se foutaient de ma gueule, venaient vers moi, et me "draguait". Je trouvais ça tellement injuste! Pourquoi c'est en perdant du poids, que j'arrivait à me faire accpeter?? Pourquoi c'est si important?

Les crises de boulimie ont recommencées. J'étais passée de 14 de moyenne à 6, et je pouvais être renvoyée pour manque de travail. Heureusement j'ai rencontré des personnes formidables. Elles m'ont soutenues, et aidées. J'ai remonté jusqu'à 10 de moyenne en fin d'année. Je redouble. Mais j'ai acquis une grande force. Les gens comme moi, ont vécues tellement de choses, qu'ils en sont beaucoup plus fort.

Cependant, mes crises d'anorexie mentale reprennent, je ne sais pas comment faire. Ca a débuté quand je me suis pesée et que j'ai vu que je reprenais du poids. D'où mes recherches sur les pro-ana. Je les trouvais si belles!! Mais je me suis vite reprise!!

Je ne me suis jamais acceptée, tout le monde croit que je m'assume car je m'habille bien. Culte de l'apparence est si fort. Qu'il aveugle tout le monde.

Mon copain dit que je dois voir un psy. Que faire? J'en ai marre de vivre comme ça. J'ai toujours aidé les autres. Je n'ai jamais eu mon mot à dire. T'es grosse. T'as qu'à moins mangé.
35 ans Parmis les terriens 592
Coucou, je pense que c'est très dur ce que tu vis.
Tu pourrais commencer par en parler a ton medecin generaliste, peut etre que lui pourra te rediriger vers un psy.
En parler est un premier pas vers la guerrison.
Je te souhaites bien du courage.
38 ans au milieu des poissons 7816
Langouta a écrit:
Bon, je me lance...

Je me suis inscrite ici, pour parler de cela, je dois dire, principalement...

J'ai 15 ans, et j'ai toujours été "ronde". Au collège les ados sont durs entre eux, et le culte de la minceur est très présent. Sans m'en rendre vraiment compte se sont pendant ces années là que j'ai pris énormément de poids. Je faisais crise de boulimie sur crise de boulimie, et quand je mangeais vraiment trop, je vomissais. Je suis montée jusqu'à 130 kilogs fin de troisième. Je prenais tout ce qui me tombait sur la main. N'importe quoi, pourvu que ma faim soit calmée. Ma mère me menaçait de fermer les placards à clefs, de mettre des cadenas... Je ne la comprenais pas. Quand j'vais mes crises, j'aurais pu vendre père et mère pour manger! C'est destructeur au possible.

En rentrée de seconde, je suis allée dans un lycée en vendée en internat. Un lycée avec une très bonne réputation, beaucoups de gens riches y sont , 1 élève sur 3 est parisien. C'était infernal. Je me suis fait exclure par les autres lycéens. C'est à ce momant là, que j'ai commencé mon anorexie mentale. Je suis passée de 130 kilogs à 95 kilogs en à peine un mois( octobre-novembre). Mes parents ont cru que j'allais mourir. En perdant tout ces kilogs d'un seul coup, j'ai eu de la fatigue, de la perte de concentration. Et des questions, des tonnes de questions...

Les mecs me dégoutaient, eux qui se foutaient de ma gueule, venaient vers moi, et me "draguait". Je trouvais ça tellement injuste! Pourquoi c'est en perdant du poids, que j'arrivait à me faire accpeter?? Pourquoi c'est si important?

Les crises de boulimie ont recommencées. J'étais passée de 14 de moyenne à 6, et je pouvais être renvoyée pour manque de travail. Heureusement j'ai rencontré des personnes formidables. Elles m'ont soutenues, et aidées. J'ai remonté jusqu'à 10 de moyenne en fin d'année. Je redouble. Mais j'ai acquis une grande force. Les gens comme moi, ont vécues tellement de choses, qu'ils en sont beaucoup plus fort.

Cependant, mes crises d'anorexie mentale reprennent, je ne sais pas comment faire. Ca a débuté quand je me suis pesée et que j'ai vu que je reprenais du poids. D'où mes recherches sur les pro-ana. Je les trouvais si belles!! Mais je me suis vite reprise!!

Je ne me suis jamais acceptée, tout le monde croit que je m'assume car je m'habille bien. Culte de l'apparence est si fort. Qu'il aveugle tout le monde.

Mon copain dit que je dois voir un psy. Que faire? J'en ai marre de vivre comme ça. J'ai toujours aidé les autres. Je n'ai jamais eu mon mot à dire. T'es grosse. T'as qu'à moins mangé.



Coucou Langouta et sois la bienvenue sur VLR !

Toutes les personnes ici connaissent ou ont connu cette pression du culte de l'apparence, c'est très difficile à vivre. Avec les années, on arrive à surmonter cela mais par moment, on est plus vulnérable, et la moindre remarque nous blesse alors au plus profond de nous.
Mais le plus important, c'est notre façon de nous voir, de nous apprécier. Tu dois être ton allier, ne pas rentrer dans le jeu des autres en te dénigrant.


As-tu entendu parler de la RA (rééducation alimentaire) ? Tu peux jeter un coup d'oeil dans cette partie du forum. Cela t'aidera à te réconcilier avec la nourriture, mais surtout à écouter ton corps, à te l'approprier, et à te rendre compte qu'il n'est pas ton ennemi.


Concernant, tes troubles alimentaires, je pense qu'il serait favorable que tu consultes ton médecin traitant afin de lui expliquer la situation et de trouver avec lui des solutions et d'envisager une orientation vers un professionnel plus spécialisé.


En attendant, courage la miss ! ;)
29 ans Châtellerault (86) 39
Tout d'abord je vous remercie, de m'avoir répondu!

La nourriture est un échapatoire [ Raison familiales], mon père était très violent, et j'ai eu ce recours là. Oublier, oublier, tout ce que ma mère et moi avions subies...

C'est bête mais j'ai une appréhenssion de parler de "ça" à mon médecin, me peser devant quelqu'un d'autre, est une gène pour moi :$

Il y a beaucoup de facteurs psychologiques qui rentrent en compte. Je ne m'épencherait pas trop là dessus. Y'en a pas besoin;)

Avec les régimes que je faisait, je reprenais plus que je perdais^^ Donc j'ai décidé d' arrêter les régimes, mieux hain ;)

Le psy, serait plus conseillé. Mon copain est désemparé, et m'accompagne dans mes crises de boulimie. Il croit que je suis heureuse quand je mange :/

La RA, jamais entendu parler, j'vais me pencher sur ça!

Et encore merci!
B I U


Discussions liées