MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

il suffit juste de se retenir...

41 ans là 5969
l'autre jour j'abordais le sujet délicat de la nourriture avec un ami...
et avec ma cousine on parlait de nos crises quand il nous répond: moi aussi parfois j'ai envie de  
me gaver mais je me retiens...

et là j'ai eu un flash...

il ne sait pas ce que sait qu'une crise (crise de nerfs, crise d'hyperphagie, de boulime, de stress, d'hystérie, d'angoisse... bref n'importe quelle crise en fait)

alors on lui a expliquer que manger à sa faim, normalement comme tout le monde, y a pas de soucis, on le fait tous les jopurs, mais parfois, ben quand quelque chose ne va pas, c'est la crise..
et il me réponds que tout le monde est comme ça...
alors je lui ai décrit une crise, de A à Z et là il a écarquillé ses yeux, sa bouche est tombée par terre, et j'ai su qu'il avait compris, qu'il n'y a aucun contrôle possible, un dégout de soi même, et cet aspect "psy"...


pour lui, je sais que le message est passé, mais cette discusion m'a fait tilit : ils ne savent pas....
35 ans Parmis les terriens 592
A mon avis c'est dur de realiser lorsqu'on ne le vit pas.
Je n'ai jamais eu de TCA dans ma vie (je touche du bois pour ne pas en avoir) mais je lis les post pour en apprendre plus.
Et c'est vrai que j'ai eu du mal a m'imaginer les crises car je ne l'ai jamais vecue, pour moi ça parait evident de se retenir un peu de manger ou alors de ne pas sauter sur les tiroirs ou autres.
Mais depuis que je suis sur ce forum je me rend compte combien cela doit etre dur psychologiquement comme physiquement.
Je vous souhaites a toutes et a tous beaucoup de courage.
29 ans Châtellerault (86) 39
On se rend compte de l'incompréhension des gens. Et c'est ça qui est dommage. T'as qu'à te retenir! Bah si c'était aussi simple que ça, on le saurait! Si c'était de simple envie, bah se serait justement plus simple! Faut faire passer le message, pourquoi en faire un tabou? Ils demandent qu'à savoir.
35 ans Parmis les terriens 592
Langouta a écrit:
On se rend compte de l'incompréhension des gens. Et c'est ça qui est dommage. T'as qu'à te retenir! Bah si c'était aussi simple que ça, on le saurait! Si c'était de simple envie, bah se serait justement plus simple! Faut faire passer le message, pourquoi en faire un tabou? Ils demandent qu'à savoir.


Exactement, car une personne qui n'est pas concernée ne peut pas s'imaginer. Le fait d'informer ou justement de briser le tabou pourrait peut etre faire bouger les choses, peut etre ça changerait le regard de certaines personnes et peut etre ça aiderait les personnes atteintent de TCA.
En tout cas moi je vous souhaites plein de courage pour vous en sortir et comme dit et redis le fait d'en parler est un premier pas vers la guerrison :D
A bientot
40 ans 811
Mon copain non plus ne s'imagine pas car lui mange uniquement quand il a faim, il n'imagine pas que la nourriture puisse faire autant de mal...
Un jour, je parlais de mes crises d'hyperphagie avec ma mère, elle me répond que j'ai toujours été gourmande et là je lui dit que d'avaler un cake breton avec un pot de nutella et plein d'autres choses c'est plus de la gourmandise... Elle m'a dit qu'elle ne s'imaginait pas que je faisais ça... Je ne fais plus de crises depuis 2/3 mois, par contre je grignote pas mal l'après midi quand je m'ennuie, mais ça n'a rien avoir avec une vraie crise! La crise tu la sens venir, tu la prévois en général, tu fais un stock, tu rentres vite chez toi, et voilà c'est parti! Ca te rend malade, tu te sens si faible, si dégoutante, tu voudrais réussir à vomir mais tu peux pas car tu aimes te remplir, bref, vous connaissez... Je sais que les crises seront toujours là, à chercher la moindre faiblesse pour me faire rechuter, je reste sur mes gardes!
Si seulement on pouvait se retenir...
25680
Langouta a écrit:
On se rend compte de l'incompréhension des gens. Et c'est ça qui est dommage. T'as qu'à te retenir! Bah si c'était aussi simple que ça, on le saurait! Si c'était de simple envie, bah se serait justement plus simple! Faut faire passer le message, pourquoi en faire un tabou? Ils demandent qu'à savoir.


J'ai fait des crises de bouffes pendant des années !
La première fois que je m'en suis rendu compte cela a été un choc pour moi et aussi le premier pas pour m'en sortir.
Il m'a fallu plus d'une année ensuite pour en parler à quelqu'un, et encore plusieurs mois pour en parler sans le nié à la discussion suivante.

Et le pire c'est qu'en fait pendant des années je n'avais vraiment pas conscience de mes crises, je les faisais, les zappaient aussitôt de ma mémoire et si on me parlait de crises j'était totalement sincére quand je disais que je n'en faisais pas !
Aujourd'hui je ne fais plus de crises, mais ces années de brouillard ont été un véritable enfer qui m'a conduit doucement du 46 (surpoids pour ma taille) à l'obésité morbide sans que je réalise ce qu'il se passait.

Pas facile donc d'en parler quand les gens qui en souffrent ne sont parfois même pas conscient de leurs crises !
41 ans là 5969
mon pote a compris quand je lui ai expliqué que je prennais ma voiture, que je remplissais mon panier (ou mon caddie) et que je rentrais vite fait pour engloutir tout ce que j'ai acheté (et apres une liste non exaustive de mes achats "crise" il a réalisé...
38 ans ???? 553
Langouta a écrit:
On se rend compte de l'incompréhension des gens. Et c'est ça qui est dommage. T'as qu'à te retenir! Bah si c'était aussi simple que ça, on le saurait! Si c'était de simple envie, bah se serait justement plus simple! Faut faire passer le message, pourquoi en faire un tabou? Ils demandent qu'à savoir.



Voilà, je m'attend à prendre ce genre de réfléctions dans la tête quand je vais devoir le dire à mon mari... Ou celle là, sa préférer "Mais qu'est ce que tu veus que j'y face?!?"...

:cry:

Faire comprendre au autres ce que l'on vie, n'est vraiment pas simple...
P
39 ans 24
Ca me rappelle mon médecin qui me disait quand j'étais petite : "si tu mangerais bien au repas, t'aurais pas faim en dehors des repas." :shock:

Mais oui ! Merci docteur ! :evil:
41 ans là 5969
c'est difficile de leur faire entrer dans le crane que c'est pas de la faim :roll:
parceque je ne connais personne au monde qui mange autant par faim...

nam, quand il m'a vu faire la première fois, il n'a rien dit (d'ailleurs jusque pas longtemps je croyais qu'il ne le savait pas :oops: )

tu sais dydy, ton chéri il peut te comprendre, faut juste en parler...

ma mère, je lui en ai jamais parlé, parceque à l'époque, j'étais considérée comme gourmande et "voleuse de placards" (ben oui quand t'as pas ta voiture ni ta carte bleue, t'as 15 ans, ben tu te sers dans les réserves de papa et maman :roll: )
40 ans 811
Moi aussi je volais dans les placrds les céréales pour mon frère et ses goûters... En même temps, pourquoi j'en avais pas moi de goûter??? Ma mère retrouvait les emballages dans mes poches et j'avais le droit à un sermon, sur mon poids, qu'il fallait que je fasse attention... Je faisais du 42/44... Si elle avait su que l'interdiction me ferait ça je suis sûre qu'elle m'aurait moins saoulé!
S
97 ans 4480
Même le psychologue qui me suivait me le disait.. Selon lui, comme je ne mangeais pas assez aux repas, c'était la raison des crises :roll:
41 ans là 5969
ça aussi on me l'a sorti :roll:
41 ans 04 5576
Depuis que j'ai déménagé, je fais crise sur crise... surcontrôle (anorexie) ou hyperphagie. Généralement, dans la journée, je n'avale rien, mais rien de rien, je suis même restée plus d'une semaine en ne me nourrisant que de café et de un petit pain par jour.

Mes collègues/copains s'inquiètent, et du coup j'ai souvent eu envie de leur expliquer. Mais ça ne passe pas. Je suis persuadée qu'ils ne comprendront pas. Pareil pour ma famille.

Les seuls à être au courant, c'est vous, et un copain. Un copain qui ne souffre pas de TCA, qui fait de sefforts pour comprendre, mais que je sens parfois perdu dans tout cela. Il a toujours retenu la phrase "il suffit de se retenir" de sortir de ses lèvres mais parfois je l'entends quand même.

Parfois je me dis que les TCA, c'est comme l'alcoolisme. On a honte d'en paler parce qu'on sait que les autres, ceux qui n'en souffrent pas, ne comprennent pas. Et cette honte nous isolent et nous enfoncent encore. Toujours ces cercles vicieux...
C
47 ans 78 55
bonsoir,

depuis que je viens sur ce site, je me pose beaucoup de questions sur mon rapport à la nourriture et mes hyperphagies. Et la différence, maintenant, c'est que je trouve des reponses.

depuis toute petite je me cachais pour manger, je me rappelle me resservir deux voire trois fois pour manger à n'en plus pouvoir. je n'en ai jamais parlé comme cela car je n'en avais pas vraiment conscience.

mon obsession, en ce moment, c'est le pot de nutella dans le placard. des qu'il y en a, il faut que j'aille me servir, apres le repas ou le soir, seule, à la cuillère. et oui, je me cache encore.

manger par ennui, par haine, pour se punir, pour remplir ce vide, cette solitude. c'est dur


bonne soiree
B I U