MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Rester et angoisser, ou partir et revivre ?

39 ans IDF - 78 1276
Mode my life ON.

J'ai changé de travail en avril dernier. J'étais assistante commerciale dans un groupe éditorial, je suis désormais assistante commerciale dans une fililale française d'un groupe suédois. J'ai  
peu de collègues, mais sympas.

Mon responsable est arrivé peu avant moi, le précédent s'étant fait licencier.
Il tente donc de réorganiser la boîte mais n'a aucune autorité, les commerciaux n'en font qu'à leur tête. Il est gentil, mais il est fourbe. Il a bien compris que je n'aimais pas qu'on m'emmerde pendant que je travaille, or c'est ce qu'il fait tout le temps. Il m'interrompt pour des conneries. Je le dépanne en permanence. Il m'envoie à l'abattoir quand il faut donner des ordres aux commerciaux, c'est moi qui m'y colle. Il ne m'écoute jamais, mais COPIE MES IDEES comme si de rien n'était.

Depuis quelques temps, voyant que je commence sérieusement à en avoir marre, il me lèche les pieds (au sens figuré) avant de me demander de faire quelque chose.

Un jour, je lui carrément dit devant témoins, que je trouvais qu'il travaillait comme un gamin de 6è : désordonné, inéfficace et inattentif. Il n'a même pas osé me reprendre !!!

Jamais un responsable d'équipe se laisserait marcher sur les pieds comme ça par son assistante !!!

Mon boulot est ennuyeux à souhait, je ne fais presque que de la saisie et des mailings.

Je ne rêve que de quitter mon boulot, mais j'ai peur.

J'ai peur de poser ma dém', de chercher du boulot pendant mes 2 mois de préavis, et puis rien... chômage.
Mon homme, bien qu'adorable, ne voudrait pas que je fasse cela.
Bien sûr, il est difficile de chercher du boulot quand on dit qu'on est libre QUE dans 2 mois. Je ne vois donc que ce choix : poser ma dém, même sans assurer mes arrières.

Je me sens mal ici, je m'ennuie, je déteste mon lâche de chef, mon boulot de merde.

Voilà, ça c'est mon premier problème. Et je vous demande votre avis.

Mon deuxième : vous connaissez pas une librairie ou une maison d'édition en région parisienne qui cherche une vendeuse ou une assistante ? J'aimerais bien retourner dans les livres.

Merci d'avoir lu mon roman ! :roll:
10361
ne pose JAMAIS une démission, tu va te retrouver sans assedic sans rien, pour attendre de te retourner, trouve un moyen avec ton employeur pour un licenciement pour incompatibilité d'humeur ou un truc dans le genrer. trouvez un taff de nos jours est difficile. Et toute celle et ceux qui en possède un, ne s'épanouisse pas pour autant a chaque instant durant celui ci. Pense a cela, et assure tes arrieres ( si je puis m'exprimé ainsi ;) !)
M
33 ans Genève (Suisse) 22
simple question, tu peux pas regarder les offres d'emplois sans poser ta démission d'abord?
39 ans IDF - 78 1276
killingmesoftly: c'est aussi l'avis de mon homme, c'est aussi une de mes raisons d'angoisser

meteoraLP: c'est déjà ce que je fais, mais toutes les annonces cherchent quelqu'un immédiatement, or je ne serais disponible que 2 mois après ma dém.
M
41 ans Rennes (35) 1304
Tu ne peux pas faire des candidatures spontanées? Je suis sure qu'il y a plein de maisons d'édition sur Paris...
Et pis, ok sur les annonces ils marquent immédiatement, mais bon des fois ils demandent aussi des jeunes diplomés avec 5 ans d'expérience et acceptant d'être payé au lance-pierre ;-)

A ta place, je ferai ce qu'il faut pour trouver un nouveau boulot, et s'ils veulent de toi, ils attendront bien les 2 mois de préavis... Mais ne pose pas ta dém avant d'avoir signé un contrat ailleurs...
53 ans 14650
Si tu dem tu peux demander les Assedics et tu les aurais après 6 mois. Tu peux demander le RMI au bout de 3 mois après ta dem si tu n'as pas de revenues depuis ton depart.

Ca ne recruit pas trop en libraire en ce moment et de tout facon souvent il faut recommencer du debut.

Je suis vendeuse bilingue hautment qualifié en librairie - 7 ans d'experience - et je n'ai jamais pu retourner. L'edition sans diplome ou piston ce n'est pas la peine à Paris :?
39 ans IDF - 78 1276
Ben j'essairais le piston, avec le peu de contacts qui me restent... :roll:

Difficile de toutes façon de se libérer pour aller aux entretiens.

Quant à négocier un départ, ce sera impossible : la maison mère en Suède me considère comme un de ses meilleurs éléments... ils ne me lacheront pas de si tôt...
L
43 ans 126
Au risque de prendre le contre-pied de ce qui a été dis j'estime qu'il vaut mieux poser sa démission que de rester dans un travail qui nous détruit.

Un peu 36 15 Ma vie maintenant ;) Je te donne mon exemple (et comme on dit il vaut ce qu'il vaut :p)

Ca fait 18 mois que je suis dans mon job mais j'ai un patron absolument innommable. C'est la première fois que je vois quelqu'un capable de harcèlement moral c'est pour dire.

Depuis 1 an je veux partir et donc je cherche activement un autre emploi mais comme toi il faut être dispo de suite et moi je ne l'étais que 2 mois plus tard => La situation est proche de la tienne.

Pendant cette année j'ai perdu confiance en moi et surtout en mes compétences. Je me suis rendue compte que je n'osais plus postuler à certaines offres me jugeant incapable de réussir alors que techniquement je sais faire et que j'ai souvent largement l'expérience requise.

Voyant que je tournais en rond (et que je faisais crise sur crise faut bien l'admettre), j'ai finis par chercher une forme de travail me permettant de poser ma démission sans pour autant tout abandonner. C'est comme ça que j'ai découvert le portage salarial. Il n'est pas dis que cela soit la bonne formule pour toi, je ne connais pas assez le milieu de l'édition pour cela. Néanmoins il existe aujourd'hui de nombreuses formes de travail qui permettent de se lâcher d'une main sans pour autant tout perdre si on se plante.

A la fin de cette semaine je pose ma démission, préavis de deux mois et à moi les joies de la micro-entreprise (portage salarial et micro-entreprise sont deux choses très proches mais dans un cas on est salarié et dans l'autre on ne l'est pas :p).

Ma chance c'est mon compagnon qui a fais le choix de ne pas choisir ;)
Texto: "Fais ce que tu penses le mieux pour toi, je serai là et on assumera ensemble".

Je te souhaite bonne chance quelque soit ta décision et surtout je te souhaite de trouver le job qui te convienne :)

PS: Par rapport à la partie Assurance Chômage la règle c'est 4 mois après la démission on peut prétendre à l'assurance chômage mais uniquement si l'on est capable de prouver que l'on a fais une recherche active d'emploi.
Site Internet du ministère du Travail a écrit:
La démission n'ouvre pas droit à une indemnisation au titre de l'assurance chômage sauf si elle est considérée comme légitime : démission pour suivre son conjoint qui occupe un nouvel emploi, en cas de non-paiement des salaires...Toutefois, en cas de démission pour un motif autre que ceux considérés par l'Assedic comme légitime, il est possible d'obtenir une indemnisation 4 mois après la fin du contrat de travail. Il faut pour cela être en mesure de prouver une recherche active d'emploi pendant ce délai et saisir la commission paritaire de l'Assedic. Au vu des efforts fournis pour retrouver un emploi, cette Commission décidera d'attribuer ou non les allocations, toutes les autres conditions étant par ailleurs remplies.
39 ans IDF - 78 1276
lilettesp: voilà un exemple qui fait déjà un peu plus chaud au coeur. Merci !

Mais je dois d'abord commencer par en parler à mon crétin de chef. Je connais mes compétences, je sais que je pourrais trouver du boulot en pas trop de temps. Mais c'est toujours effrayant de sauter sans parachute.
J'espère quand même assurer mes arrières un minimum.
L
43 ans 126
Je réagis à ceci Citation:
la maison mère en Suède me considère comme un de ses meilleurs éléments... ils ne me lacheront pas de si tôt...
.

Puisque la maison mère te juge comme un élément de valeur et partant du principe que l'entreprise a un organigramme pourquoi ne pas sauter le n+1 pour s'adresse directement au-dessus?

Ca peut paraître présomptueux mais aussi une preuve de maturité si le discours est bien construit bien entendu. Après tout tu ne veux pas une augmentation ou devenir calife à la place du calife, "juste" faire ton travail du mieux possible tout en faisans progresser l'entreprise (très important de penser à sa boite :D). De plus je doute que dans l'entretien d'embauche le recruteur n'ait parlé que de saisie et de mailing.

Faire un bilan de l'adéquation entre le poste proposé et la réalité est un comportement courant surtout au bout de 5 à 6 mois. Généralement c'est là qu'intervient le premier recadrage ou au contraire les premières responsabilités.
39 ans IDF - 78 1276
J'ai déjà fait un bilan avec mon "crétin de chef" qui m'a promis que ça allait s'arranger quand la réorganisation aura fini de se réorganiser.

Sauf que ça vient pas.

Alors oui peut-être est-ce une solution de parler plus haut que lui.
821
Alors franchement je crois que j'ai eu de la chance quand j'ai démissionné de mon boulot il y a deux ans, pour rejoindre mon conjoint (qui n'était pas muté) et tout le monde me disait que je n'aurais pas droit aux Assedic et puis oh miracle, l'assedic m'a dit soit vous vous mariez de suite soit vous vous pacsez. On s'est pacsé et je touche les assedic, mais depuis seulement la moitié car j'ai retrouvé un travail en contrat CAE (20 h).
A
36 ans Nice 21965
hum hum j'aime pas faire ce genre de chose mais a certains moments faut pas se gener : pourquoi ne pas faire une lettre a la direction avec tous les commerciaux à l'appui denoncant l'incompetence du patron? je sais c'est pas sympa mais si la boite part en vrille c'est à cause de lui et je suis sure que ce n'est pas ce que la maison mere veux :twisted:

mon exemple a mon tour : j'ai fait une formation BTS assistante de direction en alternance dans un cabinet d'avocats, une fois le BTS fini mes deux patrons se sont engueulés et se sont separés (au niveau boulot) notament parce que le mec voulait me faire bosser le plus possible en me payant le moins, je me retrouvais donc au chomage mais ma patronne m'a proposé de venir bosser avec elle.

sauf qu'elle faisait pareil que lui, j'etais payée le moins possible et je faisais un boulot a la c*n, je passais mes journées à m'ennuyer et a n'etre que la "secretaire" alors que je me sentais capable de plus, j'etais super mal payée et limite exploitée et de plus en plus à decouvert à la fin du mois.

le coup de grace a ete le frigo qui lache, c'est bete et ca n'a rien a voir mais avec un frigo qui lache faut en racheter un autre, bah oui mais j'avais pas les moyens de le faire ni de faire un credit pour en racheter tout ca parce que je gagnais que 670€ par mois et une fois le loyer payé (sans les factures hein) je suis en surendettement.

la situation etait plus invivable tant moralement que financierement et ma patronne de plus en plus insupportable, j'en ai eu ras le bol et j'ai demissionnée fin juillet pour changer de boulot et je suis au chomage depuis samedi.

je n'ai pas encore réellement cherché de boulot car j'ai envie de vacances mais je suis inscrite dans une ecole pour suivre une formation pour etre assistante ressources humaines

voila pour l'histoire donc lance toi, si tu veux demissionner tu n'a qu'à t'arranger pour que ton préavis soit annulé donc tu serais dispo immediatement
39 ans IDF - 78 1276
Je viens de parler avec lui. Je lui ai dis tout le bien que je pensais de lui. :twisted: Il ne veut pas que je parte alors il a dis qu'il allait faire son possible pour s'améliorer et me ficher la paix. Il m'a même proposé de prendre des vacances pour que je me repose et que je réfléchisse ! :lol:

De mon côté, je ne veux pas être trop vache. Je lui ai donné 1 mois pour prouver qu'il peut faire mieux et ainsi je formerai le nouveau commercial et je lui trouverai une stagiaire pendant ce temps

Mais je l'ai prévenu que si jamais je recevais une offre ailleurs, je partirai, point à la ligne. De toutes façon, je ne compte pas rester. Donc dans un mois, il recevra sûrement ma dém. Et en attendant, je vais contacter un max de gens dans le milieu du livre en croisant les doigts pour que ça fonctionne.
C
47 ans 78 55
Bonsoir

Il ne sert à rien de forcer quelqu'un à rester quand il/elle a demissionné : en effet, avoir quelqu'un qui a envie de partir dans une équipe, quelle que soit sa taille, n'a rien de positif.

Comme tu as bien passé le message auprès de ton manager, je pense que si tu demandes une dispense de préavis au moment de poser ta démission, il n'y aura pas de souci.


Bonne continuation
B I U