MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Ne pas pouvoir s'empêcher de vanner...

41 ans 04 5576
voire de rabaisser les autres, surtout ceux que vous aimez, pour faire votre petit malin, cela vous arrive t il ?

Bonjour,

Je me rends compte que souvent, surtout quand  
je suis avec des gens que j'aime, je taquine presque méchament, en rafale, les autres. Je passe fréquement des "après soirées" seules chez moi à me remémorer à quel point j'avais pu être vache, méchante, langue de vipère etc etc etc...

Et vous ? cela vous arrive t il ? A quel moment faîtes vous la différence entre la taquinerie et la méchanceté ? Que ressentez vous lorsque vous vous en rendez compte ?
A
36 ans Nice 21965
ca m'arrivais, j'avais ete declaré mesquine en chef par mes copines, meme mon ex s'en prenait plein la tete quand on etait ensemble et en plus c'etait drole car il etait incapable de repliquer a part par des insultes

j'ai arreté le jour ou je me suis rendue compte que je blessais les gens et qu'en les blessant je me faisait aussi du mal, que c'etait une sorte de carapace d'autodefense pour que les autres ne me percent pas a jour et ne vois pas le mal etre que j'avais en moi en les tenant a distance, une copine l'a percu car elle etait comme moi
38 ans au milieu des poissons 7816
J'avoue que je n'ai jamais agi ainsi. Je peux taquiner mais sans être blessante, langue de vipère et autres.

J'avais une coloc qui était ainsi mais elle le faisait dans le but de blesser les gens y compris ses amis et sa famille, une façon pour elle de montrer qu'elle peut être supérieure aux autres, donc je ne pense pas que cela puisse correspondre à ton sujet...
41 ans 04 5576
Ocean a écrit:
J'avais une coloc qui était ainsi mais elle le faisait dans le but de blesser les gens y compris ses amis et sa famille, une façon pour elle de montrer qu'elle peut être supérieure aux autres, donc je ne pense pas que cela puisse correspondre à ton sujet...[/color]


Je n'en suis pas si sure... Est ce que quelque part je n'agis pas ainsi pour me montrer "supérieure", donc digne de respect, voire d'amour. Quand j'y réfléchis, au moment où je parle, ce n'est pas l'aspect "blessant" qui saute aux yeux mais plutot le côté "Je peux le vanner parce que je le connais bien", "moi je sais que"... bref, se mettre en avant.

Si ta coloc c'était pareil ? Typiquement, je ne crois pas que quelqu'un agirait de façon perpetuellement blessante avec tout le monde par pure mechanceté. C'est peut être de la naiveté mais pour moi, les gens sont "méchants" quand ils sont mal lunés, quand on les a eux même blessés, quand ils sont crevés, quand ils n'ont pas ce qu'ils veulent... La méchanceté n'est pas pour moi un trait de caractère mais un mode de communication (pas le bon, lol, mais tant pis).
M
40 ans 283
Cela m'est arrivé un peu aussi...

Mais sans que cela soit vraiment blessant pour les autres, juste une façon de parler un peu trop brusque alors que cela n'avait pas lieu d'être...

Une sorte d'auto-défense envers je ne sais trop quoi à un moment où je n'allais pas très bien et que je ne souhaitais pas en parler... :roll:

C'est vrai que j'avais tendance après à me "repasser" le film de la soirée et de me dire, là vraiment, t'as abusé !!!
Et je me sentais mal... :(

Mais c'était à un moment de ma vie où c'était pas la joie pour moi, des doutes, des remise en question...

Bah maintenant tout va bien ! :D
35 ans ath 3124
Moi aussi,cette taquinerie,voire en arriver a etre mechante est mon rampart! :oops:
j ai peur que les gens me perce a nu,qu'il decouvre se que j ai au fond de moi...
Donc je leur en laisse pas le temps! Des que quelqu'un se rapproche trop de moi c'est instinctif... :evil: et generalement le resultat est garanti! Me retrouve seule!
Evidement le soir quand j y resonge, je suis moi fiere! :cry:
je me dis que c'est normal que je sois seule et que je n ai casi pas d ami...
mais bon...je pense aussi que c'est une sorte de test pour moi. Je me dis que si la personne resiste a ca... je pourrai envisager de lui faire confiance,de discuter de sujet + perso,... avec.
38 ans au milieu des poissons 7816
Toad a écrit:
Ocean a écrit:
J'avais une coloc qui était ainsi mais elle le faisait dans le but de blesser les gens y compris ses amis et sa famille, une façon pour elle de montrer qu'elle peut être supérieure aux autres, donc je ne pense pas que cela puisse correspondre à ton sujet...[/color]


Je n'en suis pas si sure... Est ce que quelque part je n'agis pas ainsi pour me montrer "supérieure", donc digne de respect, voire d'amour. Quand j'y réfléchis, au moment où je parle, ce n'est pas l'aspect "blessant" qui saute aux yeux mais plutot le côté "Je peux le vanner parce que je le connais bien", "moi je sais que"... bref, se mettre en avant.

Si ta coloc c'était pareil ? Typiquement, je ne crois pas que quelqu'un agirait de façon perpetuellement blessante avec tout le monde par pure mechanceté. C'est peut être de la naiveté mais pour moi, les gens sont "méchants" quand ils sont mal lunés, quand on les a eux même blessés, quand ils sont crevés, quand ils n'ont pas ce qu'ils veulent... La méchanceté n'est pas pour moi un trait de caractère mais un mode de communication (pas le bon, lol, mais tant pis).



Je t'assure elle agissait par pure méchanceté, heureusement elle ne le fait pas avec tout le monde. Elle ne le faisait pas avec des amis vraiment très proche d'elle, donc euh ... deux et à une de ses soeurs.
Et elle prenait plaisir à le faire lorsqu'il y a du monde autour.
54 ans 671
Oui je faisais cela aussi, souvent, et cela a régulièrement contribué à mon choix de rester dans ma coquille au lieu d'aller en soirée avec des amis, car j'en étais arrivée à ne plus supporter ces après-coups où je culpabilisais.

Je crois comme tu le suggères que c'est une façon de se rassurer, d'exister en tous cas : de remplir les vides aussi pour ne pas laisser le silence s'installer.
Héhé, on retrouve là une problématique bien connue en hyperphagie ! ;)

Perso je ressens ça très fort, car lorsque je ne relève pas une occasion de vanner (dont j'ai pourtant la perception), hé bien je ressens encore parfois cette notion de vide (que j'aurais pu combler par un trait d'esprit bien envoyé).

Mais aujourd'hui j'apprends à savourer mon silence, et je trouve que j'écoute mieux les autres.
D'ailleurs je pense que cette évolution est liée à ma RA.

Bonne continuation !
41 ans Bas Rhin 2894
Je me suis assez reconnue dans ce que tu as dit Toad...

Mais en y réfléchissant bien je le fais de moins en moins...

Pourquoi je le faisais, parce que ça faisait rire les autres et ainsi je collais à mon personnage "la grosse drole", peut être....

Par ce que la meilleur défense c'est l'attaque, peut être aussi.
Si j'attaquais en premier, c'était pas de moi qu'on allait se moquer car faut pas oublier "toi t'es grosse mais tu t'assumes", oui je m'assume n'empêche que parfois cela pouvait me blesser mais il fallait coller au personnage de la "grosse drole".

Ou encore tout simplement pour qu'on m'aime, je m'explique: je faisais mon interressante, du coup on me remarquait et du coup j'avais l'impression d'être "importante", c'est moi qui mettais l'ambiance...

Et bien sur, une fois à la maison, je m'en voulais d'avoir était trop loin dans certains cas.

Je remarque que cela fait quelques temps que je ne le fais plus, quelques petites vannes ou moqueries gentilles oui mais pas plus.

Pourquoi ce changement, peut être parce que depuis le début de la RA, je me suis vraiment réconcilliée avec moi même et que du coup je n'ai pas besoin de vanner les autres à outrance pour exister...

C'est un peu long et confus mais c'est pas si simple à expliquer...
10361
moi je part du principe que je n'aimerai pas qu'on me le fasse, donc potentiellement, je ne le fait jamais. SAUF quand je dois répondre alors la en général ca tourne en " battle" et tres souvent c'est moi qui gagne car je lache JAMAIS.

donc je dirai, ne fais pas a autrui bla bla bla
36 ans 2809
Je me retrouve totalement dans vos message TheToad et Calisto.
J'ai toujours c besoin de vanner les gens en soirées. Je ne le fais pas méchamment, en tous cas mon but n'est absolument pas de les blesser.

Je pense qu'effectivement, cela vient d'un certains manque de confiance,peur de ne pas être reconnu (à sa juste valeur?). ALors, du coup, je me fais un peu remarquer comme ça, ben oui, je suis "Madame je sais tout et je peux remballer tout le monde parce que je sais que j'ai toujours raison".

Du cou, je ne suis pas seulement Callimarie, je suis aussi la fille qui se tape des pures délires toute seule et qui a telle comportement et tel caractère. Je suis identifiée et je ne passe pas come la "fille fantôme de la bande". Je suis repérée, même si ce n'est pas pour une bonne cause :oops:

Comme vous, le soir, je repense à ce moment là, où j'ai pas arrêter une seconde et là, je me dis que la prochaine fois, ça serait bien que je me calme...
Je crois qussi que c'est un peu de la provoc, c'est à dire que je teste pour vois qui va me répondre et de quelle façon. Je trouve que c'est assez interressant pour tester le caractère de personnes autour de moi....
Je sais, je suis folle :silly:
G
32 ans 199
Personnellement, pour moi, vanner les gens, c'est surtout prendre une petite revanche, surtout avec mes frères. Depuis toute petite, ils n'arrêtent pas de me vanner et maintenant que j'ai un peu de répartie, je peux les vanner à mon tour. Je le fais aussi avec mes amies, même si elles ne m'ont rien fait, elles, lol. Mais je pense et j'espère qu'elles comprennent que c'est ma façon à moi de faire de l'humour, et qu'il n'y a rien de méchant là-dedans.
33 ans Charleville-Mézières 1453
killingmesoftly a écrit:
moi je part du principe que je n'aimerai pas qu'on me le fasse, donc potentiellement, je ne le fait jamais.
donc je dirai, ne fais pas a autrui bla bla bla


Sauf que ça n'a strictement rien à voir... D'ailleurs on culpabilise bien après.

Je suis d'accord avec VertFushia qui fait un parallèle à l'hyperphagie : pour moi c'est de l'hyperphagie de mots ; on fait mal aux autres, sans s'en rendre compte sur le coup, sans pouvoir s'en empêcher, et à la fin ça nous fait mal et nous détruit.

Je me sens exister parfois grace à ça, et pourtant on dit en général de moi que je suis quelqu'un de gentil... et je repense à tout ça, et moi je me dis que non.

Je le fais parce que je manque de confiance en moi sûrement, et ça m'amène à en manquer plus encore à chaque fois.

Et je fais pareil sur moi-même, je me "vanne" toute seule, comme ça ça désamorce ce que quelqu'un aurait pu dire, même si je suis quasi sûre au fond que personne n'aurait rien dit... je veux dire du moment que ce n'est pas ma famille autour de moi :lol:

Je crois que je le fais un peu moins maintenant, je vais mieux. Mais au moindre stress, au moindre problème, à chaque fois que je me sens "en danger" (et le danger c'est très relatif, c'est la proposition d'une deuxième part de gâteau par exemple), ça revient. J'en suis triste et honteuse.

Mais je ne sais pas quoi faire, je ne sais pas m'empêcher. Je ne me dis pas "faut pas que je le fasse parce que blabla j'aimerais pas moi si on me le faisait blabla", ça ne fonctionne pas, ce n'est pas du rationnel tout ça...
Je suis exténué à Vanner
C'est quoi vanner? Se balader en car à Vannes? C'est breton Toad, tiens ta oublier le "The', tu t'es françisée, non, ah oui c'est la mêche sur ton avatar qui te fait zozoter et le the a disparu, 8)
Faut demander à Pénélope si elle aime vanner, bon ceci dit vanais je ou ne vanais je pas avec 2n, moi jamais car j'aime faire aux autres ce que j'aimerais que les autres me fassent.. C'est méchant de vanner, mô non voyons , c'est rire que de vanner en vannerie, je vannes , tu vannes , fermez les vannes et ouvrez le robinet.
Moi vanner, jamais, taquiner le gougeat ou le gougeon , oui bien sur. :)
J'ai rien compris de ce que je dis, mais non je vanne voyons.............. :puppydogeyes:


La suite au prochain n°
50 ans Belgique 3287
Piques et autodérision font partie de mon vocabulaire habituel et ça ne choque ni ne vexe personne.

Je vendrais ma mère pour un jeu de mots foireux parce que j'aime la langue française...

Bref si tu savais tout ce qui me blesse moi et dont les autres n'ont parfois même pas conscience hein... (et voui c'est ça d'être hypersensible et de tout faire pour ne pas le montrer ;) )
B I U


Discussions liées