MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

RA et relations affectives/amitié

S
49 ans suisse 993
Désolée si je ne poste pas sur le bon coin, j'ai fais une recherche sur des mots clés mais je ne trouve pas de réflexions sur un sujet bien particulier.

En  
bonne hyperempathique et hyperphagique que je suis (en pleine évolution quand même) je trouve que la RA met en exergue mes difficultés affectives et relationnelles. Jusqu'ici rien que du logique. Moins compenser ses émotions par de la nourriture fait remonter pleins de trucs à la surface.

Du coup ca se ressent dans mes relations affectives. Me respecter plus et prendre soin de moi me rend pour le moment assez intolérante, voir carrément insupportable pour mes amis entre autres: j'ai des connaissances mais peu d'amies véritables. Et ces temps ci je me rends compte que si moi j'évolue de par mes réfexions, mon évolution, mes consultations....mes amies elles ont leur vie et ne sont pas forcément dans une telle démarche.

POur celle qui ont adopté la RA, avez vous aussi eu ce sentiment que vous redécouvrir, vous respecter plus avait entraîné des ruptures ou des changement affectifs? comment le vivez vous? pour le moment je me dis que je me sens mieux seule et me respectant et construisant ma vie que mal accompagnée.

Quelques jours de vacances passés avec une amie m'ont permi de me rendre compte que je ne peux plus tout supporter et me négliger et tolérer d'être maltraitée.
50 ans Sud ouest 356
Bonjour Sirelle,

Je trouve ça super positif de vivre ça, de te demander ce que tu veux ou pas, de t'écouter ! Bravo... je pense que c'est un bon début et que le coté "carrément intolérante" va s'appaiser quand tu auras l'habitude de ce "nouveau moi"

Moi aussi je vis cela. Pour ma part, ce n'est pas la RA, c'est un changement que j'ai vécu avant pour d'autres raisons et qui font aussi que j'ai pu entamer la RA. Avant j'acceptais trop de choses car les autres étaient toujours "mieux" et s'il y avait des problèmes c'était de ma faute. Sympa de vivre ça, hein :? Maintenat je me dis que j'ai le droit à l'erreur, le droit de ne pas tout accepter...le droit de vivre!! Je me respecte et forcément je suis moins tolérante...tout simplement parce que je l'étais trop.
S
49 ans suisse 993
Merci pour ton témoignage myrtille. Effectivement ce n'est pas QUE en lien avec la RA. C'est un changement plus global en fait mais exacerbé à certains moments par la RA. C'est la fin de l'hyperempathie je crois. De la même manière que je n'arrive plus à manger n'importe quoi de pas bon pour gérer une grosse émotion, je n'arrive plus à supporter une grosse conn**ie de certaines personnes.

En fait j'ai pensé pendant des années être très attentionnée et empathique envers pleins de gens, alors que je comblais mes vides affectifs par du sauvetage de personnes qui ne demandaient rien et exigeaint finalement tout.

C'est très frustrant de me rendre compte que je me suis trompée moi même, mai en même temps comme tu le fais remarqué c'est positif et mieux vaut tard que jamais!
50 ans Sud ouest 356
je me reconnais bien dans ce que tu dis sur l'hyperempathie, comme si tu me tendais un miroir !

Le problème, c'est que j'arrive encore parfois à manger n'importe quoi pour gérer mes émotions. Pourtant j'essaye :cry:
38 ans Montréal 1666
Idem pour moi...

Je dois dire que ça me fait peur. Je suis dans une phase ou je ne me reconnais pas. Moi qui ai toujours voulu changer le monde, j'ai les deux yeux centrés sur mon propre nombril. J'ai passé 5 ans de ma vie a travailler auprès des itinérantes et là, je me sens incapable d'aller faire un peu de bénévolat. C'est fou!

Je méprise les gens méprisable, je bouillonne de colère intérieure de tenps en temps, je me fais un peu peur à ne plus être celle qui aime et pardonne tout et tout le monde. C'est qui cette fille que je deviens?
S
49 ans suisse 993
Pareil, moi qui me démenait en bénévolat, qui acourrait chaque fois que quelqu'un a besoin, j'ai des envies de me faire passer avant tout le monde que je ne me connaissais pas.

PLus question de faire la carpette, mais qui suis.je? d'un autre côté c'est une chouette perspective de se dire qu'on reconstruit quelquechose selon nos goûts profonds et que de nouvelles rencontres se profilent avec des personnes qui ne seront pas seulement là parce que l'on est la gentille fille toujours partante pour tout et qui s'occupe de tout.
50 ans Sud ouest 356
moi je viens de prendre mes distancesavec une association ...qui me bouffait ! Je m'affirme de plus en plus et c'est bien comme ça.
En plus je me rend compte, pour le vivre de l'autre côté, que l'hyperempathie est pénible pour les autres également. Les gens qui veulent trop en faire, nous faire plaisir malgré nous, qui n'osent pas dire non alors qu'on voit bien que ce n'est pas sincère...c'est difficile à vivre.

Alors j'arrête les frais :D
B I U