MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

ce corps n'est plus le mien...

U
45 ans 1910
Bonjour tout le monde,

Ca fait quelques temps que je lis les messages, que certains me font du bien, que d'autres m'attristent, que je vois que je ne suis pas  
seule au monde... et à présent je me décide à poster, parce que ce soir, j'ai une boule au creux de la gorge. Je viens à mon tour chercher qq messages de soutien pour cette soirée morose.
Je fais 1.50m et 82 kgs et je continue de grossir. Il y a 2 ans, on m'a dit que j'avais une fibromyalgie et il y a 2 semaines : ovaires micropolykystiques (euh, rien que ça ?) ce qui "expliquerait" le surpoids... mais donc, pour aller mieux... faut maigrir ! euh, mais bien sûr !!! tout de suite docteur, à vos ordres !
A 18 ans, je faisais du 38 et on me disait que j'étais grosse, quand je suis arrivée au 42, on me disait : oh, mais non, allons, t'es pas grosse. Et maintenant à une taille 46/48, on se contente de me regarder d'un oeil réprobateur, chaque fois que je mets un truc dans ma bouche(et de toutes façons, comme j'ai l'esprit de contradiction, ben, plus on me dit qu'il faut pas faire ça, plus je le fais, na). Les "t'es grosse" m'ont fait mal. Mes cousines, plus jolies aux yeux de la famille et plus minces m'ont fait mal. ronde ou pas, de toutes façons, j'ai toujours eu des réflexions !
Navrée, je sens que ce message va être long, ça bouillonnait depuis longtemps.
Donc, pour ajouter encore qq anecdotes, j'ai jamais eu d'amoureux non plus, malgré ce que vous dites, les filles, que les mecs aiment bien les rondes et tout et tout. Ben pour moi, de la taille 36 au 48 : le vide sidéral en amour. Qq aventures oui, mais ça va jamais plus loin, bizarrement. Je fais peur, il parait ! Pourtant tout le monde autour de moi me dit : "mais je comprends pas, mais tu es rigolote (euh oui, les autres soirs, euh, je suis une marrante !), sympa, intéressante, active, et jolie,pourquoi t'as personne ?"

Et là, mon corps me pèse (wa le beau jeu de mot). Je ne le supporte plus. Mon corps de 20 kg en moins me manque. Quand j'étais souple et que je courrais partout, que j'avais pas mal partout, qu'on me regardait pas avec cet air de "mais faut faire qqch !". Je refuse toute photo de moi, et quand par mégarde une photo est prise, je me dégoûte. Je suis une ronde toute raidie. Ce corps n'est plus le mien.
Fin du post : JE M'ASSUME PLUS, c'est trop dur.

Bonne nuit
Diine
33 ans là bas, au loin 1705
ton post m'a touché. mais d'abord bienvenue sur le forum, j'espère que tu trouveras ici un peu de soutien.

courage :kiss: si tu as envie/besoin de parler tu sais où me joindre ;)
115
Ca me fait toujours de la peine de voir des posts comme ça :(
Je ne sais jamais trouver les mots, peut etre que d autres le feront mieux que moi.
C'est vrai que souvent les rondes arrivent à se sentir mieux quand elles ont quelqu'un qui leur répète qu'elles sont belles et désirables, et si personne ne le fait, on coule...
A ton avis, quel corps te conviendrait le mieux? vu que tu as testé de mince à grosse? Il faut que tu trouves ton équilibre, c'est pas facile je sais mais tu te sentiras mieux quand tu sauras exactement qui tu veux etre et comment...
Bisouuuuuuu
U
45 ans 1910
Ben déjà, ça me fait plaisir que tu aies pris le temps de lire et surtout de me répondre.
Merci :)
525
Welcome la miss, heureux de te compter dans notre sympathique petite bande; le problème que tu as, on l'a tous eu un jour au l'autre; moi, j'avais pris 40 Kg et ce, bien que faisant du sports de manière intensive..... dans la glace je me trouvais bien, mais en photo quelle horreur..... J'en ai viré quelques uns mais pas tous, maintenant, je me trouve bien comme je suis..... de toutes façons, je n'ai toujours pas le choix, et je ne supporte toujours pas ma hure en photo, même si tout le monde dit que je suis bien..... Ton poids ne doit pas te donner une image négative de toi; le charme, le charisme, on l'a ou on ne l'a pas, mais ce n'est pas une question de poids, simplement de personnalité..... A lire tes propos, je suis certain ( pardonne moi, mais c'est peut être l'expérience du vieux schnock qui parle) que tu es quelqu'un de particulièrement intelligent et sensible... Il sufira de peu de chose pour que ton physique ne soit plus un handicap mais un atout..... On aime pas une femme parce qu'elle est mince ou parce qu'elle est ronde mais parce qu'elle "dégage" quelque chose...A toi de savoir "dégager" ce qu'il y a en toi.....Je suis certain qu'en discutant avec nous, tu ne vas pas tarder à le faire.....
U
45 ans 1910
D'abord merci pour vos messages de bienvenue, c'est drôlement sympa dites donc ici !
Jaco, je ne disais pas que c'est le poids qui fait qu'on plait ou pas, j'ai bien conscience que mince ou gros, c'est pas ça qui importe, ni même beau ou pas, ni chiant ou pas, ni.... Le souci, c'est de "dégager" comme tu dis, ben faut croire que je dégage rien... ou plutôt que je fais dégager !! Pourtant ça marche super bien de mon côté pour avoir des amis, mais pour plus jamais... ben j'comprends pas, voilà !
Et pour mon corps, y'a pas que le problème de poids qui me pèse, mais toutes les douleurs qu'il me fait subir.
voili voilou.
Ce matin, je suis bien contente d'avoir trouvé vos messages...
Diine
43 ans a coté de bordeaux 308
coucou Diiiiiiiiiiine!!!!!!
alors, welcome my poupette!!!!! ici, comme tu as vu, on laisse pas une âme en peine!!!!!
alors moi je vais te poser une tite question quand meme: est ce seulement la cause médicale qui t'a faite grossir ou autre chose?????????? Si vraiment ça vient juste de ça, une fois que tu auras guérri, tt rentrera dans l'ordre, non?
Déjà, vu que tu as l'air un tantinet compulsive sur la bouffe (genre, je compense!!!!) tu peux t'orienter vers la RA! tu connais????????



Sinon, si je peux te rassurer, g 30 ans dans qqs jours et chui moi aussi célibataire alors que bon, comme tu le vois, je suis un vrai canon!!!!!!(.....) alors moi je pense kil faut que tu apprennes à t'aimer, quelque soit ton corps: tu n'es pas qu'un corps, rassure moi?!!!!



allez, moi chui sure que ça va aller mieux si tu mets des solutions en face de tes problèmes!!!! bizz
U
45 ans 1910
Coucou Margellina !
Alors, je vais tenter de répondre dans l'ordre.
Non, ce n'est pas QUE la cause médicale qui m'a fait grossir (et même si c'était que ça, on guérit pas comme ça ! donc, ça rentre pas dans l'ordre tout seul... dommage). Et oui, tu as bien vu, je suis un peu compulsive côté bouffe, ça calme quand on se sent seule, pas bien etc... Et puis les réflexions, et puis tout... En fait, c'est un tout qui m'a fait grossir. Bon, j'ai jamais été super mince non plus, toujours qq kilos en trop, que j'aimais pas trop, alors que quand j'y repense, ben ceux là, ils étaient mignons ! héhé.
En ce qui concerne la RA, j'ai lu pas mal de messages, je vois à peu près les grandes lignes... mais je trouve pas une méthode de base (j'dois pas chercher où il faut !). Tu peux m'aider ?
Et aussi, rassure toi, je suis pas toujours déprimée comme hier soir ! c'est par période... pis forcément, quand on est toute seule trop longtemps, ben ça s'amplifie (dans mon cas ). Et souvent quand je me morfonds, ben c'est mon corps qui prend ! pis c'est vrai, j'm'aime pas assez. Mais c'est long de changer tout ça.
Et une dernière chose : oué t'es un vrai canon sur cette photo !!!! pour de vrai, je me faisais la réflexion hier !

Bise
A bientôt
Diine
43 ans a coté de bordeaux 308
déjà tu me fais rire, et tu sais ce qu'on dit: femme qui rit....ah oui, mais chui bête, chui hétéro moi alors ça va pas marcher! tant pis, tu m'as fé rigoler tt de meme et merci pour le compliement meme si moi gété au 3ème degré, tu t'en doutes!!!!!!

bon, alors, pour la RA, grosso modo:
- tu manges QUE quand tu as faim
- tu manges ce qui te fait plaisir: pas d'aliments tabous: choco, foie gras, pain, nutella, rillettes.......no soucy!
- attention, tu quettes la satiété et dés que tu es rassasiée, hop, tu arrètes! c le + difficile au début!

si par ex tu as faim là à 16h35! bon, ben tu te demandes ce dont tu as envie, disons une plaque de choco. Tu manges. Puis, quand tu sens que le chocola devient "moins bon", en tous cas kil n'a pas le gout du début de la plaquette, tu arrètes. De ttes facons, tu sais que tu pourras en remanger quand tu aurs faim, donc pas de stress!!!!!!
au début, on est attirées par tt ce qui ne nous était pas "autorisé" avant, au régime par ex! puis, ça se tasse et on a des envies de légumes!!!! si si!!!!!


dans la section "rééducation alimentaire", tu as des FAQ sur le sujet si je me souviens bien, et sinon, tu vas simplement sur le site: www.GROS. org (je sais plus l'adresse exacte mais si tu mets GROS dans ton moteur de recherche, il va sortir!)

voilà!!!!!! bon, j'espère que ça va t'aider!!!!!!! @+!! biz
43 ans a coté de bordeaux 308
j'ajoute un truc que g oublié: ce qui fait grossir en fait, c'est tout ce que nous mangeons sans faim! que ce soit des cornichons ou du chocolat, c pareil!!!!!!
50 ans Basse-Normandie 6
Difficile tout ça, quand on n’est plus en accord avec son corps… Le truc (s’il y en a un !) est de se sentir bien et de ne pas trop se poser de questions.

Je suis un peu comme Jaco. J'ai environ 40 kg en trop (je mesure 1,70m et je pèse depuis peu 100 kg tous ronds). Je n’ai pas encore réussi à décrypter le phénomène, mais depuis quelques années je grossis par paliers de 2/3 kg tous les deux ans environ. Je reste ainsi stabilisée pendant un ou deux ans, et toc ! un beau matin, je découvre que les 2 ou 3 kg pris ces derniers temps ne veulent plus s’envoler. Alors que je ne grignote pratiquement jamais et que je n’ai en rien modifié mon alimentation. Mon hypothèse est que, menant une vie très (trop) sédentaire, je ne brûle pas assez de calories, et qu’au fil des ans mon corps s’adapte et en brûle de moins en moins. Ce n’est qu’une hypothèse de néophyte ! Ce qui est sûr, c’est qu’après avoir passé moult examens et analyses, je ne peux me rabattre sur une cause médicale. Donc…

Quant au regard des autres… Le plus important, c’est comment tu te sens, toi. J’ai observé une chose : les personnes (minces ou grosses) qui se focalisent sur leurs kilos ont tendance à les souligner par leur façon d’être et par leur manière de s’habiller. Je le constate régulièrement, que ce soit dans mon environnement personnel ou professionnel. Ma belle-sœur a pris 30 kg en 7 ans après la naissance de ses jumeaux. Ses kilos lui empoisonnent la vie, l’empêchent d’aller vers les autres (elle a l’impression qu’on ne voit que ça, et elle rentre dans sa coquille ou répond de façon agressive), l’empêchent d’avoir des loisirs avec ses enfants (elle a honte de se montrer en maillot de bain) et elle ne s’autorise pas à s’habiller avec des vêtements à la mode « normaux ». Elle s’habille dans les rayons grande taille, tente de cacher son corps (ce qui ne fait que le souligner), et ne prend que des vêtements neutres, très classiques, qu’elle ne trouve même pas jolis.

Je travaille à contrario avec deux collègues très rondes, qui auraient bien aimé être plus minces mais qui ont pris le parti de ne plus se prendre la tête les régimes et avec leur physique, et qui prennent plaisir à s’habiller. Elles osent les vêtements près du corps, elles suivent la mode, et franchement, personne ne les perçois comme les grosses de service. Je prends enfin mes repas le midi sur mon lieu de travail, et j’en ai un peu marre d’entendre mes collègues (minces ou de corpulence normale) ne parler que de régimes et de kilos en trop.

Je crois sincèrement que tout est question de posture. Moi, perso… Il y a un moment que j’ai décidé que mes kilos n’étaient qu’une toute partie de ma personnalité.

J’ai toujours été ronde, même enfant, et j’en souffrais énormément. Et comme toi, j’avais un bon réseau de copains, mais je vivais par ailleurs un désert affectif, que je mettais sur le dos de mon apparence. Je me cachais dans des vêtements trop grands, et je devenais méfiante à la moindre tentative d’approche. Il y a 15 ans, à un moment très difficile de ma vie, j’ai sombré dans une période de dépression, et j’ai quasiment cessé de m’alimenter. Une forme d’anorexie. J’ai perdu 25 kilos en l’espace de 3 mois. Je voyais mon corps se transformer de jour en jour. Ce nouveau corps m’attirait et me déroutait en même temps. Mais cela n’a rien changé. J’étais au chômage, sans domicile, toujours en pleine galère et malheureuse comme une pierre. J’avais toujours aussi peu confiance en moi et en eux qui m’approchaient, et au final ma santé s’est dégradée. Mon nouveau corps ne m’a pas apporté plus d’amoureux !

Cela a commencé à aller mieux quand ma situation personnelle a commencé à s’améliorer. J’avais pour projet de reprendre une formation à la fac, qui a finit par accepter mon dossier. Au même moment, une association dans laquelle je m’investissais depuis longtemps m’a embauchée comme animatrice. C’est à ce moment que j’ai commencé à reprendre confiance en l’avenir. J’ai recommencé à m’alimenter… Et bien entendu à regrossir, forcément assez rapidement après une telle période de jeûne. Le plus bizarre dans l’affaire, c’est que cette perte de poids très rapide suivie d’une reprise de poids constante m’a fait perdre mes repères. Quand je maigrissais, j’avais tendance à voir les personnes plus grosses qu’avant. Quand j’ai repris du poids, je les ai vues plus minces. Le regard qu’on porte sur les autres est une affaire très subjective ! Sans compter que je me cognais régulièrement partout, parce que je ne savais plus évaluer la place de mon corps dans l’espace.

La confiance en moi… cela m’a demandé un peu plus de temps. Pendant longtemps, je me suis sentie en trop, pas à ma place, facilement remplaçable par forcément beaucoup plus qualifié ou justifié que moi. Ma relation aux autres étaient teintée de tout cela. J’étais fermement convaincue que les copains s’adressaient avant tout à moi pour mon oreille toujours disponible et attentive. Côté cœur… j’avais le don de me fixer sur des garçons de toute manière inaccessibles. Je crois aujourd’hui que ce n’étais pas anodin.

Et puis, petit à petit… Je me suis fait une place. Mes compétences, mes capacités étaient reconnues et valorisées par les autres. J’ai fini par accepter que j’étais peut-être, finalement, quelqu’un qu’on pouvait apprécier, aimer. Et le croiras-tu ? C’est à ce moment là que ma vie sentimentale a enfin pris un autre tournant. Un garçon que je connaissais depuis deux ans, qui (selon les copains) multipliaient les avances que je ne voyais même pas, ou que j’interprétais différemment… J’ai finalement réussi à me mettre en danger, et à accepter de me laisser toucher, dans mon cœur comme dans mon corps. A 25 ans, j’ai eu mon premier copain, ma première expérience. Nous ne nous sommes pas quittés, et nous sommes mariés depuis 7 ans. Le plus drôle dans l’histoire, c’est que mon mari, qui est absolument adorable, était intimement persuadé qu’aucune fille ne voudrait de lui, à cause de ses origines modestes et de… sa moustache !!

Aujourd’hui j’ai 37 ans, je pèse 100 kilos. Et je suis heureuse. Je travaille aujourd’hui dans le secteur de l’insertion sociale, et j’ai évolué vers différents postes à responsabilité. J’ai une vie intéressante. Je n’ai plus peur de me montrer.

Mon mari est parfois du genre un peu brut de fonderie, et ce n’est pas lui qui me dira que je ressemble à un top model. Il est franc avec moi, il dit qu’il me préfèrerait avec 10 kilos en moins. Mais mon mari me répète tous les jours qu’il est content de me retrouver le soir et qu’il ne me changerait pour rien au monde. Il dit que ce qu’il aime chez moi, c’est l’ensemble de ma personnalité. Je pense sincèrement que si je n’assumais pas mes rondeurs, il les assumerais lui aussi beaucoup moins.

Moi, au quotidien, je ne me sens pas vraiment grosse. Je me sens bien. Quand je me vois en photo, c’est une autre paire de manche. Quand je les regarde, sur le moment je trouve cela un peu déprimant. Je ne vois que le double menton, la bouée à l’estomac, le visage trop rond. Et moi, au quotidien, je ne me sens pas comme ça.

Puis je me dis que les autres, ce qu’ils voient sur cette photo que je n’aime pas, c’est la fille de tous les jours. Peut-être, certainement même, se disent-ils que je suis trop ronde et que je ne suis pas en valeur sur cette photo. Mais je pense surtout que ce qu’ils voient sur la photo et ce qui leur vient à l’esprit, c’est d’abord moi et ce que je leur évoque (la femme avec qui je partage bons et mauvais moments, la tante, la sœur avec qui on a passé ce super réveillon, la collègue ou la supérieure qui nous a accompagné sur ce séminaire ou qui a travaillé avec nous sur ce dossier épineux, la copine qui crée des bagues bizarres et sympas avec des boutons de récupération…). Oui, ils voient forcément mes kilos. Mais ce qu’ils voient , c’est plus global que ça : ils voient aussi le reste, ce que je suis et ce que je leur montre au quotidien, en bon ou en mauvais… Sur ces photos, je ne peux pas voir pas tout ça. Je ne vois qu’une image très réduite – et très réductrice – de ce que je suis.

Ce que je tente de t’expliquer, c’est que sauf en cas de graves problèmes de santé, les kilos, ce n’est pas le plus important. Ils ne sont qu’une petite partie de ce qui te définit. Et ils deviennent un problème quand c’est toi qui ne te définis plus que par cela.

Ce qui est important, c’est le regard confiant que tu poses sur toi, l’assurance avec laquelle tu t’adresses aux autres, et c’est la nature de ton tempérament. Il ne faut pas trop se poser de questions sur son image. Reste nette, et ose les vêtements à ton goûts et près du corps (tu t’habilles en 46/48 ? Avec la VPC il n’y a aucune difficulté à trouver des fringues très sympa à ta taille !). Tourne définitivement le dos à cette fameuse représentation des grosses rigolotes ! Sois toi-même, mais affirme le. Tranquillement. Le reste suivra. Les problèmes de cœur et les ruptures ne sont pas liés aux kilos. Sinon les minces seraient tous heureux en ménage, pas vrai ? Ils sont liés à une relation dégradée. Ne laisse pas les kilos gâcher tes relations au monde.

Voilà, je n’ai pas l’habitude de répondre aux messages sur cette partie du forum (j’ai plus l’habitude de lorgner du côté des loisirs créatifs et des adresses de boutiques de vêtements en ligne), et mon post est un peu (beaucoup) trop long… Mais cela me paraissait important de te répondre.
50 ans Basse-Normandie 6
Ah, au fait : margellina, je suis d'accord avec diine : je te trouve très belle sur cette photo. Tu as un très beau visage, et tu es souriante et épanouie !
39 ans Grenoble 87
Bonsoir Diine,

j'ai lu ton message avec attention et je te souhaite la bienvenue sur ce forum chaleureux et plein de vie. Je voudrais te dire que je comprends combien ta situation ne doit pas être simple. Il n'y a rien de plus inconfortable que se sentir en désaccord permanent avec son corps, le vivre comme un boulet. Et j'ai constaté aussi que le fait de prendre du poids (beaucoup de poids) dans le temps rend la chose encore bien plus difficile.
Comme toi, je me suis toujours trouvée grosse. Disons que les méchancetés des uns et des autres, les réflexions et les remarques, ne m'aidaient pas à me sentir belle. Je me détestais. Et pourtant, quand je me vois en photo avec le recul des années, je me trouve ravissante, et charmante, et assez fine cependant !!!!!! :cry: maintenant, j'ai pris énormément de poids, progressivement, au fil des années. Je n'ai jamais osé me re-peser depuis des années, mais j'ose croire que j'ai bien pris 20 kilos en l'espace de 3 ans ou 2.
Je ne comprends pas que je grossisse comme ça. Je ne mange pas plus que la moyenne et je ne mange pas entre les repas, alors ... c'est le flou total.
Bon courage en tous les cas, et sache que je compatie ...
U
45 ans 1910
coucou les filles
J'en reviens pas de comment vous êtes sympa ici.

Margellina, j'ai enfin trouvé sur le gros.org, LA page qui explique tout tout tout. merci pour ton explication. ça me parait en effet intéressant. je m'étais déjà penché sur le sujet, mais au moins, là, j'ai tous les détails. Dis moi, tu appliques donc cette "méthode" ? peux tu me dire où tu en es, raconte... En plus, j'ai un côté super nature, et je me dis que finalement, y'a que les humains qui aient des problèmes de poids. Les animaux dans la nature régule tranquillou leur nourriture, et se prenne pas autant la tête, hein. T'imagines l'écureuil qui se dirait : "ah, non, je n'ai droit qu'à une noisette au petit déj' !" A mon avis, il est temps, c'est vrai de retrouver nos instincts. Je sais pas si c'est clair ce que je dis...
Autre chose, hihi, pas de panique, je suis hétéro également ; mais tu vois bien qu'il n'y a pas que moi qui t'ai trouvé jolie sur cette photo! bouton2fee aussi, na ! Alors, il serait peut être temps que toi aussi tu y crois un peu ! Et je suis aussi ravie de te faire marrer !

Bouton2fee, ton expérience est intéressante, je l'avoue et pis aussi, ton post il est pas trop long ! au moins, on a tous les détails.
J'ai bien conscience qu'on a un travail à faire sur soi, pour s'aimer un peu, s'accepter etc. Je sais bien et je le dis plus haut que les soucis de coeur ne sont pas liés à nos kilos, mais bien à ce qu'on est soi-même. Mais c'est tentant certains jours, de trouver LE bouc émissaire, si simple d'accuser son corps de son propre malheur, si simple de rejeter la faute sur lui.
Il m'est arrivé, je ne sais par quel hasard (les hormones ???) de maigrir de 10 kgs en 6 mois sans m'en rendre compte (je regardais pas ce que je mangeais ). Je nageais dans mes vêtements, je montais les escaliers plus facilement, et au même moment, j'avais une aventure, et j'étais bien dans ma tête. Comme quoi, c'est un tout. un petit clic déclenche une série d'autres clics... le souci, c'est que ça peut se faire dans l'autre sens aussi, mais bon. Je vais tenter de ne pas me laisser aller trop longtemps (euh, déjà, avec vous, ça va vachement mieux qu'hier soir !) et de m'apprécier de nouveau.
Ce que tu dis à propos de l'assurance avec laquelle tu t'adresses aux autres, qui est aussi le miroir de comment tu te sens dedans, c'est totalement vrai. C'est pourquoi je n'ai aucun souci en amitié, ou pour discuter avec des inconnus... par contre, la famille ou le coeur, argh. Bon, là, aussi, ce serait bien de bosser dessus. Purée, quel chantier ! Et je me reconnais quand tu dis que tu te fixait sur des garçons inaccessibles, je fais tout pareil comme toi !
Mais comme tu dis, tout ça demande du temps. et je n'en suis qu'au début. Mais ça me réconforte de pouvoir lire des expériences positives comme la tienne. merci

Scorpionne38, je perçois que toi aussi, t'es un peu déprimée et que le fait de pas comprendre pourquoi tu grossis n'aide pas. On va se serrer les coudes alors. Ici, y'a plein de gens sympas.
Peut être qu'on devrait arrêter de penser à "avant" et plutôt vivre maintenant, aujourd'hui ! qu'est ce que tu en dis ?

bises
Diine
43 ans a coté de bordeaux 308
Bouton2fée, ohhhhh lalalalalalala, ce poste est magnifique et je l'ai lu avec bocou d'attention!! (en +, pas de fautes d'orthographe, ce qui est trés agréable!!!!!)
merci pour avoir partagé ça avec nous! et merci aussi pour le compliment!!!!!

diiiiiine, là g pas le temps de te raconter tt ca, mais je reviendrai demain t'en dire un peu +, ok?????

Bisous à toutes!
B I U


Discussions liées