MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Que dire à ma soeur? avortement ou pas?

40 ans Ici et là-bas 3402
Coucou!

bon, en fait je me mêle de ce qui ne me regarde pas, mais ma soeur ne connaît pas ce forum donc bref, votre avis m'intéresse.

Donc, ma grande soeur a  
31 ans, un boulot, un appart et vit + ou - avec un mec mais dont elle veut se séparer parce que c'est pas le bon, tout simplement. Elle parle de son envie de bébé depuis un moment.

En septembre 2006 ou en 2005, je ne sais plus, elle est tombée enceinte mais a avorté parce qu'il y avait pas de père et qu'elle se sentait pas prête aussi.

Là je viens d'apprendre par ma mère (la vilaine elle a cafté) qu'elle est à nouveau enceinte. Et qu'elle veut avorter. Et je ne comprends pas, j'avoue. Enfin, si, mais, je pense qu'elle devrait le garder... ou peut-être que j'ai envie qu'elle le garde. Argh, c'est dur! Que dois-je lui dire? Je ne veux pas l'influencer mais un peu quand même, lol! Non, non, je ne veux pas mais j'aimerais être sure qu'elle fasse pas une connerie et qu'elle le regrette pas.

Et puis question pratique, lors de son 1er avortement, on lui a fait une aspiration. (je connais pas le terme technique) Là, vu qu'elle va pas avoir un rdv tout de suite parce qu'il y a de la demande et peu de médecins apparemment ça risque de se passer à nouveau comme çà. Ca craint pas? A force ça va pas lui bousiller l'utérus? Bon, je dis sans doute des conneries mais je suis inquiète pour ma grande soeur

que feriez-vous à ma place? Que lui diriez-vous?

Merci d'avance pour vos conseils
34 ans 4879
Désolée si je suis un peu dure mais je crois que je lui dirai qu'avorter ce n'est pas comme prendre un cachet d'aspirine...parce que soit ta soeur n'a vraiment pas de chance soit elle est un peu inconsciente...

Si elle ne veut pas d'enfant elle se débrouille pour ne pas en avoir, il y a des moyens contraceptifs assez efficaces pour ça...

Je suis désolée, je ne réponds pas à ta question mais le fait qu'elle aie déja avorté une fois et qu'elle n'aie pas pris ses précautions je trouve ça totalement immature...

Je suis pour l'avortement lorsque on ne peut vraiment pas faire autrement mais quand je vois des nanas qui avortent deux, trois, quatre fois il y a quelque chose qui me choque profondément.

Voila encore désolée pour ce coup de gueule mais il falait que j'en parle, quand on voit le nombre de personnes qui galèrent pour avoir un mome, le fait que d'autres personnes en aient un et le suppriment me fait mal au coeur.
37 ans 639
Cessile j'ai envie de dire que tu n'as pas à lui dire ou pas d'avorter.
Ca ne doit pas t'appartenir, ce n'est pas de ton droit je trouve.
Ce n'est pas méchant ce que je te dis là, je veux juste te dire que le fait de devenir mère ou pas, n'est pas quelquechose de simple, de rationnel, de "bien-comme-il-faut", c'est au-delà.
On ne peux pas apporter de conseil à ça. Ca me semble de l'ingérence. Sois là pour elle quelle que sera sa decision, entoure là de ton amour, car dans les deux cas, elle en aura bien besoin...

Pour l'anedocte, ma mère m'a eu a 19 ans, beaucoup de gens ont tenté de l'en dissuader, et après ma naissance, il lui est arrivé une tuile de santé, qui ne lui permettait plus d'avoir d'enfant. Alors si elle avait écouté tous les bien-pensants, elle n'aurait jamais été mère, alors que c'est ce qu'elle voulait plus que tout...
37 ans 639
iilune a écrit:
parce que soit ta soeur n'a vraiment pas de chance soit elle est un peu inconsciente...

Si elle ne veut pas d'enfant elle se débrouille pour ne pas en avoir, il y a des moyens contraceptifs assez efficaces pour ça...

Je suis désolée, je ne réponds pas à ta question mais le fait qu'elle aie déja avorté une fois et qu'elle n'aie pas pris ses précautions je trouve ça totalement immature...

Je suis pour l'avortement lorsque on ne peut vraiment pas faire autrement mais quand je vois des nanas qui avortent deux, trois, quatre fois il y a quelque chose qui me choque profondément.



Toutes ces raisons ne donnent pas le droit non plus de juger cette personne, on ne sait rien de son histoire, je trouve que c'est un raccourci bien dômmage que de dire "que beaucoup ne peuvent pas en avoir", parce-que ça n'a rien à voir je crois. Mais ce n'est que mon point de vue... :roll:
47 ans 76 10598
Déjà, si ta soeur ne t'en parle pas, c'est peut-être qu'elle n'en a pas envie. Comme le dit lilouh, c'est sa vie, son choix et sa décision.

Maintenant, si elle t'en parle, tu peux tout simplement lui dire ce que tu ressens mais sans faire de procès d'intention. Et surtout la soutenir quel que soit son choix car aucun ne sera facile à prendre.

iilune a écrit:
Si elle ne veut pas d'enfant elle se débrouille pour ne pas en avoir, il y a des moyens contraceptifs assez efficaces pour ça...


Déjà, aucun moyen de contraception n'est sûr à 100%. Ensuite, tu sais, à une époque, je pensais comme toi mais quand tu vois qu'aujourd'hui, des jeunes femmes (suivies par un gynécologue, au courant de la contraception et tout et tout) pensent que la méthode du retrait est une contraception efficace..Et puis, même avec une contraception efficace, un accident, ça arrive.
41 ans là 5969
je suis un peu partagée...

je pense effectivement que si elle ne t'en a pas parlé, tu ne peux pas aborder ce sujet...

ensuite, je suis un peu d'accord avec toi, c'est à dire que je me pose la question, est-ce les avortements à répétition n'abiment pas ton utérus et donc diminuent tes chances d'avoir un enfant par la suite?

je suis aussi un peu d'accord avec iilune, il y a des personnes qui semblent confondre avortement et contraception (je dis ça parceque je connais une personne comme ça)

mais je sais aussi que les moyens de contraceptions ne sont pas fiables à 100% (et là je sais de quoi je parle :lol: )

c'est un sujet délicat à aborder avec ta soeur, mais je pense que si tu t'inquiète tu as le droit de lui faire part de tes craintes quant aux risques qui pourraient être liés à plusieurs avortements..
par contre, comme elle ne t'en a pas parlé, tu ne peux pas aborder direcement ce sujet avec elle...

peut-être de façon détournée...


le but n'étant pas de la faire changer d'avis, mais de lui montrer que tu t'interresse à ce qui lui arrive, et aussi qu'elle agisse en toute connaissance de cause, parceque bon un avortement, c'est violent pour le corps...
P
67 ans charente maritime 860
Le rapport à l'avortement est quelque chose de totalement personnel. Je pense que personne n'a le droit de s'en mêler sauf si ta soeur était très jeune. mais à 31 ans, on peut supposer qu'elle connaît les risques et qu'elle sait ce qu'elle veut.
45 ans 17521
j'estime, pour ma part, qu'on ne peut pas se permettre de dire à quelqu'un quoi que ce soit concernant ce genre de chose, surtout à une femme de cet âge là... et surtout si elle ne t'en parle pas...

peut-être que toi tu devrais te demander à quoi ça te renvoie pour vouloir lui donner ton avis (qu'elle ne sollicite pas) sur ce sujet délicat ? ;)
38 ans au milieu des poissons 7816
Je pense que tu n'as pas ton mot à dire sur le sujet, ta soeur est assez grande pour prendre des décisions. Tu pourras toujours lui faire part de tes inquiétudes vis-à-vis de l'avortement à répétition lorsqu'elle aura pris la décision de t'en parler.

Ne crois-tu pas que ton désir d'enfant se répercute sur ta vision de la situation ?
40 ans Ici et là-bas 3402
Vous savez quoi? ben je suis bien d'acc avec vous toutes! Je sais que j'ai rien à lui dire, c'est égoïste de ma part, mais j'aimerais tellement avoir un bébé mais bon, zhom est pas prêt... Bref, ce serait pour de mauvaises raisons que je lui en parlerais, c'est clair.... Je m'attendais à vos réponses mais j'avais besoin de les voir et de les lire, pour justement ne pas lui en parler.

D'un autre côté je m'inquiètes sincèrement pour son utérus parce que je sais qu'elle veut des enfants et je comprends pas qu'elle se retrouve dans cette situation parce qu'elle prend la pillule... C'est peut-être un désir inconscient, je sais pas... Ou alors qu'elle fait vraiment pas gaffe ou qu'elle a pas eu de chance une deuxième fois, allez savoir...

'tain....... C'est chiant la vie! c'est malfoutu je trouve, lol.

Encore merci à vous toutes.

Ilune, je comprends ta réaction, au fond de moi je la partage parce que j'aimerais tellement être enceinte...

Bref, je vais attendre et dans un ou deux mois elle me le dira, comme la dernière fois.

Encore merci!

Quand même je me sens triste... :cry:
A
31 ans 1018
au niveau de son utérus comme tu dit...j'avortement quand il est nn médicamenteux est une intervention donc comporte toujours des risques mais j'ai entendu parler et ont nous la tellement rabacher que les risques de stérilité lié a l'avortement sont très rares et lorsqu'ils arrivent ils sont du a une négligence de la femme (infection non suivie etc...)...après il peu toujours arriver un problème...je crois que j'ai après 3avortements que les spécialistes commencent a tirer la sonnette d'alarme mais je ne suis sur de rien voila
59 ans Québec, Canada 1664
De un je crois qu'effectivement si elle n'en parle pas c'est qu'elle ne veut peut-être pas en parler donc il faut respecter cela.

Deuxièmement que c'est son corps à elle ... sa vie ... à elle de faire le choix qu'elle croit le mieux pour elle ... de toute façon c'est elle qui en subira les conséquences (morales et physiques).

Pour ma part ma soeur à subit un avortement à l'âge de 16 ans et n'a plus jamais été en mesure d'avoir un enfant par la suite. Avorter n'est pas une petite affaire c'est un acte médical qui peut avoir des conséquences graves.
37 ans 639
PouletteBBQ a écrit:

de toute façon c'est elle qui en subira les conséquences (morales et physiques).


Amen! :fouet:
tu peux expliquer pouletteBBQ "les conséquences morales et physiques"?
59 ans Québec, Canada 1664
Et bien vu notre éducation Judéo Chrétienne ... nous avons beau être "open" et lancer à tout vent que nous sommes, en 2007, libres de décider pour nous etc. le fait est que de se faire avorter ne se fait pas comme si on débranchait un appareil.

Prendre cette décision amène souvent une introspection ... souvent un débat intérieur ... entre le bien et le mal etc.

Certaines vont, suite à l'avortement, avoir une réaction très émotive comme suite à un deuil par exemple.

Quant aux conséquences physiques ... il y a des femmes qui ont eu des complications et ne peuvent plus avoir d'enfants à cause d'un avortement précédent.
41 ans là 5969
oui mais même sans aller jusqu'à la stérilité, ma copine quand elle a avorté, elles étaient 4 dans la chambre, y en a une qui allait super bien, les 3 autres étaient complètement morte...

ma copine a fait plusieurs emmoragies...
et comme pour un accouchement elle a eu les contractions (mais là on te propose pas de péridurale) et ensuite elle a saigné pendant un peu plus d'un mois...

alors oui physiquement elle s'est sentie démolie, et mentalement, même si elle n'a jamais voulu d'enfant (et je pense pas qu'elle changera d'avis un jour) ben c'est pas rien un avortement, c'est un acte médical...
B I U