MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

comment ecouter son corps et pas sa tete????

D
36 ans yvelines 415
Bonjour a toutes et a tous,

Je reviens vers vous car j'ai besoin de vos lumieres.

Voila il y a a peu pres un mois ( voir plus) j'ai arrete de  
voir ma diete et j'ai decide de me lancer dans une RA. J'ai lu qque petites choses sur le site du GROS et etais tres motive. Mais plus j'avance et plus je me rends compte que j'ai du mal a me dicipliner. Pendant une semaine j'essaye d'ecouter ce que mon corps me dit. Savoir quand j'ai faim mais surtt qd je suis arrivee a saciete ( ce qui est tres dur je n'y arrive pas encore).

Et finalement la semaine qui suis je suis prise de fringale phenomenale et je n'ecoute plus rien. Et encore moins quand mon ventre me dit "Stop".

Je me demandais comment vous arriviez a vous raisonner? A bien ecouter votre corps, et surtt ne pas ecouter trop votre esprit qui vous vante les merites d'une bonne plaquette de chocolat plutot que d'un bon fruit???
48 ans 76 10598
Quand je vois ce que tu écris, j'ai surtout l'impression que tu n'as pas encore bien compris le principe de la RA. Pour preuve, ces quelques termes :

Citation:
Mais plus j'avance et plus je me rends compte que j'ai du mal a me dicipliner


Citation:
surtt ne pas ecouter trop votre esprit qui vous vante les merites d'une bonne plaquette de chocolat plutot que d'un bon fruit


Pourquoi un fruit serait mieux qu'une tablette de chocolat? Si ton corps te réclame du chocolat, manges-le.
En ce moment, je pense que tu écoutes encore trop ton esprit et pas assez ton corps. Tu fonctionnes encore trop avec des bons/mauvais aliments.

Manges-tu vraiment ce que tu as envie ou ce que tu penses qu'il est bien de manger?
33 ans 73
coucou, moi aussi jai commencé il y a +- 1 mois ! Tout d'abord quel bonheur de ne plus être obsédée par la nourriture! Enfin bref au début j'avais "peur" car je ne mangeais presque rien, mais comme d'autres me lont dit " il faut un peu de tps pr que le corps shabitue" et après jai commencé à manger + !

la tête ou l'estomac? :? mhum j'avoue qu'en général j'écoute mon estomac qui me dit qd il a faim mais des fois j'écoute aussi ma tête et ma gourmandise :P , et même si je nai pas faim je mange un ptit truc ( si je sais que le souper n'est pas loin je prend un ptit biscuit plutôt que la moitié du paquet ) => jai envie d'avoir "une vraie faim" pr le repas qui arrive et ainsi mieux l'apprécier ! je suis une éternelle gourmandise et le sucré (les biscuits pralinés surtout ;)) compte bcp pr moi!!!

un bon fruit est aussi bon que du chocolat , çà dépend de la perception et des gouts de chacun : manger un fruit car tu aimes çà c'est ok, mais manger un fruit " car c'est mieux que le bon chocolat qui te fait envie" : là non ! au final si tu manges ton fruit tu mangeras qd même le chocolat qui te fait envie après! autant te faire plaisir direct ! Zermatti était assez explicite là dessus !

Pr la satiété jai du mal aussi, mais en général elle arrive vite, manger par petites bouchées, en savourant bien à chaque fois ( on sait pas tjs le faire je me doute bien, perso jai surtout des probs qd je mange au resto ou chez des amis, je mange + que ma faim, mais le lendemain mon estomac me dit quil digère encore le festin de la veille !

bonne continuation ;)
43 ans a coté de bordeaux 308
la satiété, c quoi?
Ben quand tu manges qqch que tu aimes, en ayant faim bien sur....au début, aux premières bouchées, c excellent, divin! puis, le gout commence à s'estomper et tu ne prends plus le meme plaisir....la satiété arrive! c pour cela qu'il faut manger lentement, en ne faisant que ça (o début de la RA surtout!) et en écoutant bien les signaux!

quand tu n'as plus faim.....et que tu as encore "envie" de finir, dis toi que tu le garde pour plus tard, quand tu auras de nouveau faim!!!!!!

je crois aussi que tu es encore dans des schémas de restriction!!!!!! travaille là dessus plutot! le chocolat n'est pas tabou! arrète de te discipliner: tu n'es pas au régime, tu es en RA! nuance!
D
36 ans yvelines 415
bonsoir,

Je crois que vous avez mis en évidence qque chose dont je ne me doutais mm pas. Je n'avais pas l'impression d'avoir été aussi bien formatée.

Donc ce n'est pas faux je n'ai pas du tout saisir à la RA. Et je vais me pencher la dessus tres serieusement et tenter une déprogrammation en douceur. :oops:

Il n'empèche que ce n'est pas simple d'ecouter son corps. J'ai une forte tendance a n'ecouter que ma gourmandise.... :evil:

J'ai lu dans divers sujet qu'il existait des exercices pour reussir à trouver sa satiété, mais je ne sais pas de quels exercices il est question pourriez vous me guider un peu plus???? :oops:
S
49 ans suisse 993
Les exercices et la théorie sous jacente sont très bien expliqués dans différents ouvrages:
Zermati "maigrir sans régime" décode bien comment nos cerveaux sont formatés pour croire que les yaourts natures sont "mieux" que le chocolat entre autre....et comment les régimes ont une spirale infernale qui nous fait replonger à chaque fois.
Apfeldorfer "maigrir c'est dans la tête". Celui là je pourrai y passer 10 ans je découvre quelquechose chaque fois que je le prends.
Roth "oser avoir faim".Raconte plus l'expérience de cette femme qui en a eu marre des régimes et s'est remise à manger de tout.

Personnellement quand j'ai commencé à découvrir les notions de Ra la première chose que j'ai fait a été de refaire des courses normalement, sans restriction de type régime, en n'achetant que des choses que j'aime vraiment. Et après j'ai redécouvert le vrai plaisir alimentaire, sans culpabilité.

EXIT de ma vie: tout le light, le faux beurre faux fromage, le fromage blanc 0% l'aspartame, les légumes sans goûts, les vinaigrette sans huile, les pommes en guise de dessert etc etc.

RETOUR dans ma vie: tous les bons fromages, les tartes en tous genres, le vrai beurre sur de bonnes tartines, les crêmes desserts, le chocolat chaque jour si j'en ai envie, la béchamel dans de fabuleux gratins, la crême dans la soupe les glaces etc etc.

Je n'ai pas grossi du tout et me suis réconciliée avec mon corps et mon image.
C'est un long chemin que je parcours encore......pas d'amaigrissement spectaculaire pour moi mais beaucoup de bonheur et de sérénité, avec aussi tous les moments de doute bien sûr.
43 ans a coté de bordeaux 308
ce que dit Sirelle est tellement vrai......
c ça aussi écouter son corps! notre corps ne réclamera jamais de yaourt 0%.....non non non, c'est notre tête qui lui fait croire que c meilleur pour lui!

Mais faut pas se leurrer, les vieux reflexes ont la vie dure! il faut du temps....
35 ans HS 173
:roll: excusez moi mais euh de toutes façons c'est la tête qui parle en ce qui concerne le choix de l'aliment non? L'estomac ne fait qu'exprimer une sensation de faim? Enfin moi c'est ce que je ressens...Corrigez moi si je me trompe. :oops:
41 ans 04 5576
Burgerqueen a écrit:
:roll: excusez moi mais euh de toutes façons c'est la tête qui parle en ce qui concerne le choix de l'aliment non? L'estomac ne fait qu'exprimer une sensation de faim? Enfin moi c'est ce que je ressens...Corrigez moi si je me trompe. :oops:


tu sais, quand tu parles de TCA, oui c'est la tête qui parle. L'inconsciente, celle qu'il faut écouter autant que le corps. C'est le cerveau "conscient" et formaté par notre société nutriotio-bien-pensante qu'il faut baillonner.

Dans les TCA et particulièrement dans l'hyperphagie, ton corps ne compte pas vraiment. C'est bien sur génant ces kilos en trop mais ce n'est pas ce qui te tue. Ce qui te tue, c'est ton malêtre, la haine et le mépris de toi même, le besoin de te "punir" après un shoot alimentaire, de te harceler moralement parce que tu n'es pas mince/belle/intelligente/forte etc etc.

C'est pour cela aussi que la RA est difficile pour les hyperphages, et que la perte de poids y est généralement plus lente, parce que non content de satisfaire tes besoins physiques, ta véritable faim, il faut aussi apprendre à lâcher du lest sur le fait que parfois, tu as besoin de nourriture sans avoir de faim physique. Et tout comme il ne faut pas, en RA, culpabiliser sur la narture d'un aliment, il ne faut pas non plus culpabiliser parce que tu as fait un shoot. Les shoots s'espacent, petit à petit, quand ton cerveau comprend que ce ne sont pas des ennemis, tout simplement parce que ne plus culpabiliser allège dèjé beaucoup ton fardeau.
35 ans HS 173
Le seul problème chez moi c'est que généralement, un "shoot" comme tu dis, en entraine un autre. C'est comme des sables mouvants. Et plus j'essaie de m'en extraire, plus je m'enfonce.
41 ans 04 5576
Burgerqueen a écrit:
Le seul problème chez moi c'est que généralement, un "shoot" comme tu dis, en entraine un autre. C'est comme des sables mouvants. Et plus j'essaie de m'en extraire, plus je m'enfonce.


Je sais, j'ai vécu et je vis encore ;)
j'ai commencé à m'en sortir quand j'ai cessé de culpabiliser à l'idée de faire ou d'avoir fait un shoot.
43 ans a coté de bordeaux 308
pour la question de qui décide de manger du nutella, la tete ou l'estomac....je maintiens, c bien l'estomac! c lui ki va dire si tu as + envie de salé, de sucré, de gras, de léger, de légumes, de féculents.....etc....c lui qui envoie un message au cerveau

enfin, moi j'dis ça, mais je me trompe peut etre!!!
35 ans HS 173
En fait il y aurait "deux têtes"! je m'explique:
- D'un côté il y a nos envies, qui seraient dues à des messages transmis par l'estomac au cerveau (en simplifiant hein je suis une littéraire excusez moi si je heurte vos esprits scientifiques)
- De l'autre il y a nos élucubrations, notre gourmandise et nos idées reçues. Il faut juste écouter les envies naturelles. Ne pas manger un paquet de biscotte si notre corps réclame deux carrés de chocolat mais inversement ne pas mangé 2 carrés de chocolat si notre corps réclame 200g de haricots verts.
je sais pas si c'est très clair mon histoire...
:roll:
43 ans a coté de bordeaux 308
c trés clair.....moi aussi chui une "ancienne" littéraire, donc pas trés précise! mais c en fait ce ke je voulais dire!! merci!
S
33 ans Expat 1409
La difficulté, une fois qu'on a réussi à retrouver la sensation de satiété, c'est de savoir de quoi on a envie. Il m'est arrivé je ne sais combien de fois de manger toutes sortes de choses (sucré, salé, fruits, légumes, gâteaux) à cause d'une petite faim, simplement parce que après avoir mangé, j'avais une sensation de manque.

Quand je prends un repas complet au resto U ou en famille, j'ai pas le choix de ce que je peux mettre dans mon assiette, mais quand je suis seule ou que j'ai juste une fringale entre deux repas, je me pose quelques minutes et je réfléchis à ce qui me ferait plaisir. Cela ressemble un peu à une méditation, car je m'imagine le goût des aliments, leur odeur et leur texture, avant d'ouvrir le placard ou le frigo.

Le plus souvent, je reste dans le gras-sucré, mais il m'arrive régulièrement de craquer sur des carottes crues ou une boîte de thon...

Depuis que j'ai commencé une RA (très très en douceur) début 2006, les quantités de nourriture ont beaucoup diminué, en revanche, il m'arrive de faire 3 ou 4 plats différents pour un seul repas. Je ne suis plus capable de manger deux fois la même chose dans une journée et je peux me dégoûter très facilement d'un aliment que j'aurais mangé si je n'en avais pas envie.

Je sais pas si tout ça va vous paraître clair, mais c'est un peu pour illustrer le fait que dans la RA, tout n'est pas que quantité et satiété, mais la nature de l'aliment est aussi très importante.
B I U