MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Tromper pour exister ?

48 ans 259
Pensez vous-qu'une aventure peut faire remonter l'estime que vous avez de vous, de vous persuader de votre pouvoir de seduction, vous sentir un peu plus femme... ? Pourquoi ?

Attention! Il  
existe de nombreus autres moyens ... Mais ce n'est pas le sujet!
37 ans 10 8
Je vais essayer de ne pas écrire un roman pour ma réponse(c'est pas gagné...) surtout que je ne suis qu'un homme qui va décrire la maigre expérience qu'il a vécu à ce sujet.

Je pense que oui, une aventure, même n'allant pas jusqu'au bout, peux faire du bien, aider à se sentir encore attirant(e) (le problème pouvant aussi se poser pour l'homme :P ), à se conforter dans l'idée que l'on est encore désirable, que les atouts de la séduction sont toujours actifs malgrés le repos qu'ils ont pu avoir. Il faut par contre faire attention au sentiment de culpabilité qui va avec cette aventure...

J'ai rencontré quelqu'un il y a maintenant 6mois, par internet, une fille vraiment charmante et qui m'a attiré des les premiers instants. Nous avons passé beaucoup de temps à discuter, sur le net et au téléphone, malgrès tout je pensais bien qu'elle me cachait quelque chose, elle ne voulais pas que l'on se rencontre, alors que n'habitons pas trop loin l'un de l'autre. Au bout d'un moment elle a fini par m'avouer que si elle ne voulais pas c'etait parce qu'elle avait accouché peu de temps avant notre rencontre, et qu'elle vis avec son compagnon. Donc que notre relation est impossible. Malheureusement, les sentiments sont quand même la (les relations impossibles où on s'accroche quand même ça fait mal...), et on a décidé de rester en contact, je l'ai d'ailleurs rencontré deux fois (une où on s'est embrassé, et une où on a été plus loin (mais coucher ensemble)). Je vais ecourter l'histoire, etant donné qu'il y en a encore pour long sinon, mais en tout cas, si au départ elle a décidé de me parler et d'aller aussi loin avec moi, c'est parce qu'elle se sentait délaissée, déformée par l'accouchement, elle avait l'impression de s'être enlaidie, de ne plus attirer le regard. Elle a chercher à plaire encore parce que dans son couple l'autre n'a pas encore compris ce qu'elle ressent par rapport à sa grossesse.

Aprés il doit y avoir d'autres raisons, mais je laisse les autres partager leurs experiences ;)

Voila, désolé du style un peu abrupt et insipide mais il est tard et je fatigue (excuse foireuse N°427 :lol: )
34 ans 14, limite 27/76 421
bah je pense qu'il n'est pas forcément utile de tromper, ms c'est vrai que de sentir les regards flateurs, voir de flurter , ou bien me faire passer pr célibataire pour voir si j'étais attirante pour la gente masculine, ca m'est arrivée lorsque j'étais en couple.
Après tout, c'est humain de vouloir se sentir belle (beau) et désirable!
35 ans Parmis les terriens 592
Comme dit ziznette on n'est pas obligé de tromper, rien que les regards flatteurs me suffisent (ou les compliments agreables reçus de collègues ou amis...) sans pour autant mentir sur ma situation et tromper mon cheri (tromper = lacheté et trahison, c'est mon avis)
59 ans Québec, Canada 1664
Et bien à mon avis si on a besoin de "tromper" pour exister c'est qu'on a:

1) Très peu d'estime de soi

2) Que la relation que nous vivons est insatisfaisante pour nous

Effectivement je crois qu'il y a bien des choses à faire, en lieu et place de l'adultère.

De toute évidence il y a un bon travail sur soi à faire car "exister" que si nous avons "l'admiration des autres" c'est ce condamner à la misère émotionnelle.

Il faut être SOI et être bien avec soi-même pour être bien avec les autres.

Je pense que de tromper son conjoint peut peut-être momentannément donner un "thrill" ... dans le sens de wowwwwwwwwww je plais encore ... je suis encore une belle femme ... etc.

Mais le revers de la médaille au réveil ... à savoir la culpabilité ... la honte etc. peut avoir un effet pernicieux et cruel sur le peu d'estime de soi que l'on a.

Pour ma part j'opterais pour d'autres solutions plus "durables" et moins "dommageables" à tout niveaux.
56 ans 91 25732
Cela dépend du motif qu'on a d'avoir perdu l'estime de soi. Parfois ce sont des motifs graves, des choses qu'on ne peut pas régler parce que ce n'est pas possible, parce que ça ne dépend pas de soi, ni de l'autre, et qu'on en souffre énormément.

Alors oui on perd une partie de l'estime de soi mais pas seulement. On se perd soi-même au point de ne plus savoir qui on est, si on est vraiment une femme ou simplement autre chose, un rôle qui ne nous convient pas mais qu'on doit accepter parce qu'on n'a pas le choix...

Vous me direz peut-être qu'on a toujours le choix et vous aurez probablement raison.

Mais parfois on peut vouloir garder ce qu'on a, parce qu'on aime sa vie malgré tout. Mais pour pouvoir continuer à supporter la situation qu'on vit, on doit aussi aller bien, parce qu'on a besoin de force pour continuer, pour soi, pour l'autre. Besoin de normalité. Besoin d'exister pour soi au moins une fois de temps en temps. Besoin de retrouver quelque chose de perdu et qu'on ne retrouvera jamais, parce que ce n'est pas possible et que malheureusement on a du mal à s'en passer, parce qu'on est une femme, qu'on doit vivre, qu'on a besoin de se prouver à soi-même qu'on n'est pas simplement un pillier qui tient une situation.

Ceux qui me connaissent bien sauront de quoi je parle... ;)

On peut vivre une relation insatisfaisante à certains points de vue, parce qu'on n'a pas le choix, et satisfaisante à d'autres.

Alors que faut-il faire ? Tout balancer ? Renoncer à quelque chose qui vous manque vraiment et en souffrir ? Ou au contraire essayer de vivre normalement, pour soi, de temps en temps ?

Un de mes amis avait très bien compris cela. Il me disait : "toi aussi un jour tu vas mourir. Et ça serait bien que tu vives avant".

Bon c'est sûr que je parle là de cas extrêmes.

Pour les autres personnes, chacun le vit comme il veut ou comme il peut.

Mais effectivement je pense que dans un couple, parfois, et même si ça reste à des regards, à des mots... le regard d'un(e) autre peut redonner une envie disparue ou perdue dans les habitudes et même faire voir celui ou celle qu'on ne voyait plus d'un oeil tout neuf. ;)
60 ans Au bord de la mer 15536
=D>
Ah là là Patty..... on dirait ce que j'aurais voulu dire, mais en mieux :mrgreen:

Merci :kiss:
46 ans 3697
Je pense qu'une aventure remet en cause beaucoup de choses et qu'on ne la choisit pas.
Il y a soit plus rien de "rattrapable"avec le conjoint, cependant on reste avec lui par habitude, pour des questions matérielles, pour les enfants, pour le regard des gens, parce la situation ne permet pas de quitter le domicile et bien d'autres raisons encore.
Ou alors çà permet de réfléchir et de vous que finalement, les sentiments qu'on croyait perdus existent encore, on culpabilise de peur que cette aventure se sache et de le perdre, on regrette cette erreur de parcours et çà nous permet surtout de se raccrocher à lui et ne plus jamais recommencer.
Ou encore on a pas le choix, on va dire que c'est juste pour satisfaire un manque physique, un besoin( distance, probléme de santé du conjoint, éloignement, etc...) alors que l'amour est bien présent pour le conjoint car on rêve que l'amant soit celui qu'on aime mais qu'on ne peut pas avoir par la force des choses.
Pour casser la routine aussi qui s'est installée car on n'a plus la même façon de voir les choses même si on s'aime. Du genre le conjoint se plait dans les habitudes qui se sont greffées dans la relation alors que l'autre a besoin de "piment".
Aprés pour le pouvoir de séduction, je suis entièrement d'accord, mais si à chaque fois qu'on se remet en cause là-dessus on trompe, on n'a pas fini. On n'est pas obligé de passer le cap non plus jusqu'à l'acte sexuel ou une grande histoire paralléle. Les regards doux, les compliments, etc... peuvent largement suffir à se rassurer.
B I U