MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Les pauses pour fumeurs, normales ou abusives ?

56 ans 91 25732
Depuis la mise en oeuvre de la loi anti-tabac, dans le cadre des enteprises, les fumeurs sont obligés de sortir pour aller fumer leur cigarette dehors.

Et ça commence à générer  
des revendications, les non-fumeurs accusant les fumeurs de bénéficier de pauses pouvant aller parfois jusqu'à une heure par jour (temps d'aller dehors, de fumer et de revenir) et de laisser le travail à leurs collègues pendant ce temps.

J'avoue que je suis mitigée. Les fumeurs n'ont pas demandé à sortir pour fumer. Mais c'est vrai qu'ils s'absentent plus souvent de leur poste de travail. Et puis le problème c'est que souvent ils se regroupent au même endroit (là où on a mis des cendriers) et que ça se voit. Je ne suis pas certaine que ça leur prenne beaucoup plus de temps qu'avant, mais ça se voit plus, c'est évident (je précise que je suis non-fumeuse).

Cela étant, je connais pas mal de non-fumeurs qui font la pause café, la pause papotage, la pause jeu de cartes sur l'ordinateur, la pause coup de fil à une copine... Et tout ça mis bout à bout, ça doit bien faire pareil que la pause cigarettes. J'en connais aussi qui pointent pile poil à 9h et 17h mais qui sont totalement improductifs par ailleurs... :roll:

Vous me direz que les fumeurs peuvent aussi faire les pauses dont je viens de parler, et être improductifs ! :lol:

Toujours est-il que dans certaines entreprises on envisage des mesures contre les fumeurs, par exemple travailler une heure de plus par jour pour compenser, ou bien la réduction de leurs congés, ou encore la suppression de certaines primes.

Ca me parait exagéré parce que si on va par là, il faudrait sanctionner tous ceux qui ne fichent rien et il n'y a pas que les fumeurs qui seraient concernés...

Qu'en pensez-vous ? Si vous travaillez, le problème se pose-t-il dans votre entreprise ? Quelles sont les solutions préconisées ?
10361
j'addoooooorrrrre tes post patty

dans mon ancien taff le probleme ne se posait pas car on bossait tous aux grand air, on se fasait juste des briffing trois fois par jours mais comme tout le monde fume , je dis bien tout le monde , il n'y avait pas ce probleme ;)
41 ans 04 5576
Pour ma part je suis une grosse fumeuse.

Dans ma boîte, les pauses ne sont pas vraiment réglementes, ou si elles le sont, le réglement n'est pas appliqué.

Que ce soit pour les fumeurs ou les non fumeurs, les gens sont tenus de faire leur boulot dans les délais impartis, ou s'il y a problème sur les délais, d'avancer des causes un peu plus professionnelles que "je suis sorti fumer".

En l'occurence, mes pauses clopes durent 5 à 10 minutes, toutes les heures et demi ou toutes les deux heures, et il m'arrive d'en griller une quand je passe d'un bâtiment à un autre. Les autres fumeurs de ma boîte font à peu près de même.

Maintenant, je me pose a question de quelqu'un qui bosse sur une chaîne, par exemple.. ça doit être beaucoup moins facile à gérer que pour les organisations comme la notre...

Je dirai que, plutôt que de pénaliser et de montrer du doigt encore une fois les fumeurs (et pas les buveaus de café, les pipelettes, les lecteurs attentifs de yahoo ou de mail ou de VLR... oups...) les entreprises doivent placer des indicateurs de progèrs pour tout le monde, les rendre clairs et accessibles à tous, informer, et que les gens qu'ils soient fumeur, caféinomane ou autre, s'y conforment...
42 ans 4830
Ben moi j'ai déjà eu des avertissements parce que quand j'allais chercher le courrier j'en profitais pour faire le tour du batiment et griller la moitié d'une clope (en gros je mettais 3 minutes à tout casser, j'fume plus vite que speedy gonzales!)..; mon chef, sportif, m'a menacé des pires représailles parce qu'il refusait que je la grille ma clope, il disait qu'il avait le droit de me virer pour ça (ouai m'étonnerait mais bon... ) j'y allais quand même! Avertissement oral, écrit..etc m'en fiche! j'en fumais la moitié d'une vers 10h du mat, et une autre vers 16h (pareil en cherchant le courrier).. et je faisais des semaines de 48h!!!(non payées bien entendu)

mon chéri faisait pression pour que je vienne habiter chez lui depuis des mois et je repoussais (parce que j'aimais mon boulot mine de rien)... mais après une menace de plus, j'ai tapé ma lettre de démission et j'l'ai postée directe le jour même... on peut dire que j'ai démissionné à cause de la clope! C'était pas l'unique raison, mais là ça a été la goutte qui a fait déborder le reste!

depuis, ben je peux fumer à l'air libre quand je veux (sauf exception)... y'a du progrès! lol

je trouve ces lois pour le tabac des plus affligeantes..; on va me dire que chacun voit midi à sa porte, et je suis d'accord pour l'interdiction dans les restau par ex, mais franchement! on a fait une fête y'a qq mois pour une entreprise. j'me suis fait engueulée parce que je fumais 10 mètres à côté de l'espace "spécialement conçu pour les fumeurs".. qui lui aussi étais à l'air libre... abérrant quand même.. la fumée va au même endroit!

on prend les fumeurs pour des vaches laitières... sur qu'un jour ou l'autre le tabac sera complètement interdit, ça nous pend au nez... n'empeche, les milliards que ça rapporte à l'état chaque année, devinez ou ils les trouveront après? faudra pas que les noms fumeurs s'insurgent d'une hausse subites des impots après ça... :twisted:
41 ans Rennes (35) 8666
Je suis fumeuse, mais je ne fume pas la journée (trop de taf, et ca me permet de diminuer ma conso). Mon assistante en revanche descend le matin, et l'apres midi pour fumer sa clope. Elle descend a peu pres 5 min, ca ne me derange pas, aprce qu'on peut pas dire que cela influe beaucoup sur son travail effectif. Si elle descendait plus, je pense qu'elle aurait des reflexions, surtout que mon patron est non seulement non-fumeur mais en plus anti tabac...

Par contre, avant je bossai dans une boite qui avait pallie au probleme, ceux qui fumaient beaucoup avaient des reflexions, et quand ils ont commence a dire qu'en tant que fumeur ils avaient des "besoins" la boite a propose de prendre en charge le traitement pour arreter de fumer.
5030
gurgle a écrit:


je trouve ces lois pour le tabac des plus affligeantes..; on va me dire que chacun voit midi à sa porte, et je suis d'accord pour l'interdiction dans les restau par ex, mais franchement! on a fait une fête y'a qq mois pour une entreprise. j'me suis fait engueulée parce que je fumais 10 mètres à côté de l'espace "spécialement conçu pour les fumeurs".. qui lui aussi étais à l'air libre... abérrant quand même.. la fumée va au même endroit!

on prend les fumeurs pour des vaches laitières... sur qu'un jour ou l'autre le tabac sera complètement interdit, ça nous pend au nez... n'empeche, les milliards que ça rapporte à l'état chaque année, devinez ou ils les trouveront après? faudra pas que les noms fumeurs s'insurgent d'une hausse subites des impots après ça... :twisted:


On a de la chance nous deux de pouvoir acheter nos clopes à quelques kilometres moins chers et en Allemagne dans les restos ou autres j'ai pas ce sentiment de déranger les autres dès que je sors mon paquet de clope...


Sinon dans ma boite, quand je suis venue passé l'entretien, j'ai été accueilli par un groupe de 15 fumeurs devant la porte de service.. Pas génial comme accueil de devoir traverser un nuage de fumée..

Et effectivement, même si moi même je fume, je trouve ça un poil éxageré! certains collègues descendent une fois par heure (5 à 10 minutes à chaque coup..). Bien entendu en meute à chaque fois!

On doit fumer dans la cour de service, mais celle ci donne en plein sur le parking des visiteurs! Et je tropuve que les cendriers qui débordent, et les nuages de fumées ça donne pas une image térrible pour nos affiliés (pour un régime de sécu c'est moyen....) :?


Le directeur commence à vouloir prendre des mesures!
:arrow: se déplacer dérrière le local poubelles , histoire d'être bien caché
:arrow: Demander aux fumeurs de dépointer et repointer pour les pauses clopes...

Autant dire que c'est pas gagné.
S
97 ans 4480
Perso je trouve ça exagéré..
Certains fumeurs se prennent des pauses à rallonge pour aller fumer leur clope et te laissent le boulot, et ça m'horripile :evil:

Surtout que si pause café il y a, ces personnes là la prennent aussi le plus souvent :evil:
41 ans 04 5576
Petitemiss a écrit:
Perso je trouve ça exagéré..
Certains fumeurs se prennent des pauses à rallonge pour aller fumer leur clope et te laissent le boulot, et ça m'horripile :evil:

Surtout que si pause café il y a, ces personnes là la prennent aussi le plus souvent :evil:


Mouais.. et sans indiscrétion, toi tu fais tout ton boulot sans une seule seconde de discussion avec qui que ce soit ou alors peut être tu rattrapes cesminutes perdues en bossant plus longtemps ?

Moi j'arrive au boulot à 8H45, 9H00 et j'ai coutume d'en partir vers 20H00, 20H30, avec 3/4 d'heure de pause à midi. La plupart de mes collègues fumeurs font de même.

Je n'aime pas trop ces généralisations, encore une fois, certaines personnes prennent (les fumeurs) alors que typiquement, personne ne dit rien quand certains passent trois heures à papoter.

Typiquement, combien de fois je poireaute le temps que les secrétaires finissent leur récit du week end ?

Ou tiens, y a pas longtemps je suis allée voir un copain à l'hôpital. Il ne se sentait pas très bien, on bipe l'infrmière. Personne ne vient. Je finis par aller au bout du couloir voir ce qui se passe. Ben elles papotaient. Quand je leur ai demandé de venir, l'une d'elle, de mauvaise humeur, sort aux autres "C'était à Sarah d'y aller, elle est où encore ? ". Les autres "sortie fumer". L'infirmière grommelle mais finit quand même par me suivre...(enfin !)
Mais quand je suis arrivée, elles étaient déjà en train de discuter dans ce local.. alors faut pas charrier, non plus... je ne vois pas la différence entre glander dehors avec sa clope ou glander dedans avec ses copines... si ce n'est que c'est plus facile, bien sur, de taper sur les fumeurs.

La conscience professionnelle, ce n'est pas une question d'addiction à la nicotine !
41 ans Bas Rhin 2894
Je fume une clope toutes les 1h30 environs donc je compte environ 30 minutes en plus par jour pour mes heures... En même temps je compte pas vraiment mes heures puisque je suis cadre....

Chez nous les personnes qui pointent, doivent dépointer pour aller fumer leur clope.

Par conséquent dans ma boite, il n'y a pas d'abus des pauses clope.
37 ans 5932
Pour moi, l'important c'est que le travail soit fait à la fin de la journée. Ou que les heures soient effectivement faites (et le travail qui va avec, hein), quand on est payé à l'heure.

Après, pour le reste il ne faut pas déconner. Après c'est certain que si ça a des conséquences sur la qualité du travail, que l'on papote ou que l'on fume c'est bonnet blanc et blanc bonnet et ce n'est pas normal (l'exemple de l'hôpital ça arrive souvent dans plein d'endroits malheureusement).

D'un autre côté, il n'y a pas que sur les fumeurs qu'on tape. Il y a quelques années, je travaillais dans une banque pour l'été (un petit CDD d'un mois). Mon supérieur est venu me reprocher d'aller trop souvent aux toilettes. Je ne me suis pas démontée : "Certes, j'ai des problèmes intestinaux. Mais ça ne m'empêche pas de récupérer le temps que je passe aux toilettes entre midi et deux, de finir mon travail de la journée à temps, de toujours laisser un poste nikel et de faire, en plus, le travail qu'un collègue voudra me donner pour se décharger. D'autant que les heures supplémentaires que je fais, je n'en parle jamais et je ne m'en plains pas. Auriez-vous autre chose à me reprocher ?" Alors, certes, ça fait un peu tank (d'autant que je devais avoir quoi... 19 ou 20 ans) mais j'ai toujours été quelqu'un de sérieux et je n'aime pas qu'on me reproche mes problèmes de santé alors qu'ils n'ont aucune conséquence sur mon efficacité. Finalement, c'était juste parce que ça se voyait "plus" (je n'étais pas à mon poste puisque enfermée aux wc) tandis que Machin ou Truc qui passaient leur temps à papoter ou à passer des coups de fil perso, ça se voyait "moin" puisqu'elles étaient toujours à leur poste... à glander !
I
46 ans Reims 505
Calie-Toad a écrit:
Petitemiss a écrit:
Perso je trouve ça exagéré..
Certains fumeurs se prennent des pauses à rallonge pour aller fumer leur clope et te laissent le boulot, et ça m'horripile :evil:

Surtout que si pause café il y a, ces personnes là la prennent aussi le plus souvent :evil:


Mouais.. et sans indiscrétion, toi tu fais tout ton boulot sans une seule seconde de discussion avec qui que ce soit ou alors peut être tu rattrapes cesminutes perdues en bossant plus longtemps ?


Mouais aussi parce que les fumeurs discutent également, c'est pas incompatible hein !!! :lol: (moi je fais les deux en même temps, héééé oui !!!)
41 ans 04 5576
Isabelle51 a écrit:
Calie-Toad a écrit:
Petitemiss a écrit:
Perso je trouve ça exagéré..
Certains fumeurs se prennent des pauses à rallonge pour aller fumer leur clope et te laissent le boulot, et ça m'horripile :evil:

Surtout que si pause café il y a, ces personnes là la prennent aussi le plus souvent :evil:


Mouais.. et sans indiscrétion, toi tu fais tout ton boulot sans une seule seconde de discussion avec qui que ce soit ou alors peut être tu rattrapes cesminutes perdues en bossant plus longtemps ?


Mouais aussi parce que les fumeurs discutent également, c'est pas incompatible hein !!! :lol: (moi je fais les deux en même temps, héééé oui !!!)


ben oui tu fais les deux en même temps, c'est bien ce que je disais :

Citation:
je ne vois pas la différence entre glander dehors avec sa clope ou glander dedans avec ses copines
S
97 ans 4480
Calie-Toad a écrit:
Petitemiss a écrit:
Perso je trouve ça exagéré..
Certains fumeurs se prennent des pauses à rallonge pour aller fumer leur clope et te laissent le boulot, et ça m'horripile :evil:

Surtout que si pause café il y a, ces personnes là la prennent aussi le plus souvent :evil:


Mouais.. et sans indiscrétion, toi tu fais tout ton boulot sans une seule seconde de discussion avec qui que ce soit ou alors peut être tu rattrapes cesminutes perdues en bossant plus longtemps ?

!


Je ne fais de pause que lorsque mon boulot est terminé.. Bossant à l'hopital, on ne peut pas trop se permettre d'aller fumer une clope et laisser le boulot aux collègues... Bref c'est mon avis, je ne fume pas...

Autant surveiller les patients pendant que la collègue part fumer une fois et revient de suite, ok.. Mais quand c'est 4 clopes durant le poste et qu'elle aprt 15 minutes systématiquement, ça commence à faire long....

Pour te dire, je ne prends que très rarement le temps de manger sur mon lieu de travaiL.. :roll: :roll:
Mon boulot passe avant le reste...

Et les prétextes de : "Jy peux rien, c'est plus fort que moi, j'ai besoin de fumer" comme on m'a déjà dit.... :roll:
Alors moi je suis hyperphage, j'ai le deroit de m'absenter pour faire une crise aussi ? :lol: :lol:

Bref c'est un peu gros comme exemple mais vous comprendrez je pense ;)
42 ans brest 3644
ben chez on a droit à notre pause repas (normal!) et 15 min en milieux d'aprem'. Fumeur ou non fumeur c'est pareil.
38 ans Montréal 1666
J'ai travaillé a un endroit ou les droits des fumeurs étaient élevés en dogme puisque ma patronne adorait passer son temps à fumer loin de son bureau.

Mes collègues fumeuses nous laissant souvent seule au beau milieu d'une crise et éprouvant le besoin de fumer chaques fois que les choses devenaient stressante, j'ai été la seule superviseure à mettre un stop à celles qui exagéraient.

Le contexte de notre boulot était quand même particulier. On travaillait avec des gens qui avaient de lourds problèmes et des besoins immédiats en faisant tout à la fois comme c'est typique dans les OSBL.

Ce qui fait que, quitte à passer pour une anti-fumeuse despotique, les fumeuses qui voulaient aller fumer en dehors de leur pauses dans nos heures très occuppées devaient me le demander, et parfois attendre parce qu'on avait besoin d'elles pour travailler. J'accomodais le plus possible tout le monde mais ce n'était pas toujours possible.

C'est profondément injuste pour les autres qui se démènent 10 fois plus parce que leur collègue est partie et qu'elles avaient besoin d'elle (on abandonne pas un humain en crise comme une pile de papier) et n'ont pas de pauses parce qu'elles n'ont pas le temps.

On avait légalement des pauses mais rarement le temps de les prendre alors voir quelqun aller fumer 10 fois dans la soirée et prendre tout son temps, j'avais juste envie de lui dire de changer de job.

Il y en a d'autres qui auraient eu besoin de s'arrêter, de souffler, de prendre un snack, mais on ne pouvait pas.

Même l'édifice ou on travaillait était terriblement sale puisque les femmes de ménages devaient passer au moins la moitié de leur temps, sans exagérations, à fumer.

Encore la, c'était une organisation exceptionelle. (exceptionellement dysfonctionelle!)

Je dis oui aux droits des fumeurs s'ils ne briment pas les autres et arrivent à faire ce qu'ils ont à faire, en ayant pas plus de droits que leurs collègues non fumeurs. C'est quand même un privilège que d'avoir un temps réservé pour pouvoir vivre sa dépendance au travail!
B I U