MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

La vie en colocation

38 ans Montréal 1666
Je me demandais si certaines d'entre vous vivent en colocation et comment ça se passe pour vous...

Depuis plusieurs années, je vis dans des grosses coloc. J'ai appris à être super  
tolérante (j'ai pas trop eu le choix) mais peut-être même trop. J'ai habité avec 6 personnes pendant longtemps. Dans ma plus petite coloc, on était 5...

Depuis quelque mois, je vis avec mon chum et une seule coloc. Elle n'a jamais vécu ailleurs que chez sa mère.

Ce matin, elle est venu me dire que l'appart était sale et laisser planer le doute que si ça ne change pas, elle partirait.

Je suis super occupée depuis une semaine. Je suis traineuse, mais pas sale. Je dois avouer que ça m'a blessé. Elle se range à mesure mais ne fait rien d'autre que son lavage et sa vaisselle. J'ai eu envie de lui dire que la poubelle ne s'est pas remplie toute seule et qu'elle a bien le droit de frotter elle aussi!

Mais je me dis en même temps que ce ne doit pas être super pour elle de vivre avec un couple et que c'est une bonne coloc discrète qui ne se laisse pas traîner. Et je n'ai franchement pas envie de trouver quelqun d'autre.

Je lui ai dit que je ferais un effort pour rendre ça mieux, avec gentillesse et avec le sourrire, en personne civilisée. Mais j'aurais eu juste envie de l'étripper.

J'avais déjà prévu de faire le ménage à fond cet après midi.

Je ne suis pas à l'aise de vivre avec quelqun qui me menace entre les lignes de partir dès que quelque chose ne fait pas son affaire. Le bail est sous ma charge, ce qui me rends vulnérable financièrement au départ de quelqun. Moi je ne mettrai jamais personne dehors alors je m'attends à ce qu'on ne me menace pas de partir pour des conneries. On a une entente symbolique mais qui n'a aucune valeur légale. Ça m'écoeure tout ça.

Vous avez déjà vécu quelque chose de semblable? Vous en pensez quoi?
57 ans à la campagne 771
Jamais rien vécu de semblable, mais si elle trouve que l'appart où elle vit est sale, elle peut aussi nettoyer, non ? Après tout, elle ne marche pas sur les mains et la poussière ne s'enlève pas en soufflant dessus.....
39 ans montpellier 518
jamais vécu en coloc a proprement parlé mais j'ai régulièrement hébergé des gens ( mon coté mère thérésa) et souvent mettre à plat les choses et distribution des taches, ca peut aider...
Pourquoi ne pas lui dire que cette semaine tu passes aspirateur et toi la semaine prochaine?
en bref si tu définis les taches clairement ca évitera qu'elle te menace "pour pas grand chose" puisque vous vous serez mis d'accord avant.
:)
36 ans Suisse 316
Vécu en colloc 3 mois (le temps d'un stage)

On était 4...
Suis arrivée dasn une collocation avece des règles bien établies depuis longtemps (les autres ça faisait 2 ans qu'ils vivaient ensemble)

J'ai pas vécu ce que tu vis car on avait un planning de nettoyage de l'appart. chaque semaine une autre tâche à faire dans une autre pièce. (style nettoyer salle de bain, passer l'aspi dans le salon)
On avait un duplex comme appart... donc assez grand.

Sinon ben chacun sa chambre ou interdictions aux autre de rentrer sans y être invité. Ou pas déranger si porte close.

Bon ça se passait bien ...

Mis à part que j'aime pas la collocation suis un peu solitaire et pis voilà lol
38 ans 639
J'ai vécu en coloc dans une grande maison sur deux étages, nous étions deux couples et nous partagions la cuisine en bas, la salle de bain, les 2 WC et le salon. Sinon, chaque couple avait son étage. C'etait sympa, j'ai beaucoup aimé, excepté le fait que j'astiquais beaucoup parce-que les autres ne le faisaient pas trop... Vaisselle, grand ménage tous les samedi matin, eh oui parce-qu'à 4, si chacun ne se gère pas, ça déborde vite sur les autres...
J'ai rien dis pendant quelques temps, et un soir à table, je leur ai expliqué que moi non plus ça m'interressait pas les choses bassement terrestres, (1 brocanteur hyperactif, une étudiante en socio, et mon ex, autant vous dire que le ménage... :roll: :lol: ) mais que j'avais pas envie de rester dans ce b*****. Voilà, en discutant, on s'est aperçu que chacun d'entre nous croyait faire un max de choses (le fait est, il fallait aller chercher du bois, gerer les stocks etc..., donc y'avait du taff) Bon puis apèrs j'ai rencontré le père de ma fille et j'ai fais mes valises du jour au lendemain pour partir avec lui, donc je sais rien de l'impact de ma mise au point... :lol:

Mais je suis sure quand même qu'il faut oser se dire ce que l'on perçoit de la vie en coloc, parce-que souvent c'est très éloigné de ce que vivent les autres :!: ;)
38 ans Montréal 1666
Merci de vos réponses! La roulette de tâches est en création!
70 ans 3528
J'ai aussi vecu plusieurs colocs. pour la derniere dans laquelle je suis restee un an et demi (mais les personnes ont change, on a ete entre 3 et 6) les choses se sont organisees plus ou moins naturellement. On mettait l'argent pour les courses du mois en commun (nourriture et choses pour l'appart: lessive, etc.) donc celle qui avait du temps faisait les courses et prevenait les autres. pour le menage on etait bien tombee puisque l'une d'entre nous descendait les poubelles tous les jours, et faisait tous ces petits trucs quotidiens (que j'oublie toujours :oops: ), je m'etais accapare la cuisine (j'adore nettoyer la cuisine, et puis c'est plus fort que moi, l'endroit ou je range a manger doit etre nickel), une autre faisait la salle de bain, et pour la piece commune c'etait un peu au pif. et bien sur chacun faisait sa chambre.

sinon au quotidien il y avait effectivement des moments ou s'etait crade, parce que trop de boulot, ou fatigue ou autre. mais j'ai eu la chance de tomber sur des colocs geniales, on a jamais eu besoin de s'engueuler ou de faire une liste, tout se faisait naturellement. c'est sale, ben si j'en ai la possibilite je nettoie. meme pour la vaisselle, parfois je ne faisais pas la mienne, mais quand j'allais laver mon assiette, si l'evier etait plein, ben je nettoyais le tout.

bref, c'etait genial... ca me maaaaaanqueeee :(

sinon pour ta coloc, tu peux effectivement faire une liste, mais perso c'est un systeme que je n'aime pas parce qu'il y a des periodes ou je suis trop occupee pour nettoyer. ce qui ne m'empeche pas de faire le menage a fond des que j'ai de nouveau du temps libre... mais je trouve normal qu'on se soutienne en tant que coloc : si l'une est occupee ou malade, l'autre nettoie, et ainsi de suite. surtout si elle menace de partir a chaque fois que ca n'est pas fait, j'ai peur qu'elle finisse par se cacher derriere ce partage des taches... non?
38 ans 639
HS: Annick, ton blog est super interressant, et je dois te dire que de ma part c'est un compliment parce-que c'est pas ce que j'aime le plus... C'est très agréable de te lire. Enfin bref... ;)
L
36 ans Bruxelles 1086
J'ai vécu quatre genres de colloc.

La premiere avec mon frere et son ex; j'étais là que le we, donc je faisais ma vaiselle, ma chambre et parfois un coup d'aspi dans le salon.

La deuxiéme c'était des chambres d'étudiant et le proprio avait engager une femme de ménage pour les couloirs, la cuisine et la sdb.

La troisiéme était avec ma meilleure amie. On a pas le même sens de l'ordre et oui j'ai du lui signaler que ca m'énervait de toujours faire la vaisselle, parce que je supporte pas d'attendre qu'elle la fasse pas pendant trois jours (quand elle me dit cette fois c'est mon tour...). Et pour les grands nettoyages, on a décidé de faire ça une fois par semaine et à deux.

La derniére est celle des couples. Et ici aussi on a plus ou moins réparti, mais bon là c'est beaucoup plus coulant bien entendu.
B I U


Discussions liées