MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Problème grave entre père et fils

821
Voilà, ma soeur mariée et trois enfants vient de s'interposer entre son mari et son fils ainé (17 ans et demi). L'origine de la dispute (qui s'est terminée en violence)  
entre eux deux, fut minime mais mon beau-frère (sous l'emprise de l'alcool) a "peté les plombs" et a manqué d'étrangler son fils. Ma soeur a fait constaté à un médecin et a mis une main courante à la gendarmerie. Mais doit-elle porter plainte ? Qu'en pensez-vous ? Sachant qu'elle a demandé le divorce bien sûr.
37 ans 12494
Je pense mais cela n'egage que moi, qu'il faut qu'elle porte plainte..
Ne serait ce que pour ce proteger elle et ses enfants ..On ne sait jamais ...
Certes il était sous l'emprise de l'alcool mais c'est un geste gave...
Ce geste risque t il de se reproduire ? As t il un probleme de boisson par ex ?

Juste une question elle avait demandé le divorce avant ou apres ?
1443
J'en pense que je me suis battue plusieurs fois avec ma mère à l'adolescence et qu'heureusement aucune d'entre nous n'a porté plainte à chaque fois.
J'en pense que mon frère s'est battu avec mon père à l'adolescence et que là encore personne n'a porté plainte ou demandé le divorce.
Mon frère m'a étranglé jusqu'a que je m'évanouisse, je l'ai menacé avec un couteau une autre fois et là aussi on a réglé ça entre nous...
Je suis la seule à avoir eu une adolescence très violente envers ma famille ?

Elle divorce vraiment pour ça ?
40 ans Ici et là-bas 3402
Jazz a écrit:

Je suis la seule à avoir eu une adolescence très violente envers ma famille ?



Non non, perso j'ai planté un stylo dans la main de ma soeur et j'ai menacé l'autre avec un couteau....
Ma soeur aînée a mordu mon autre soeur jusqu'au sang quand elle avait 15 ou 16 mois....
On est des violents dans la famille...
J'ai souvenir aussi de ma mere frappant ma soeur sur le dos avec une violence inouïe, je pensais qu'elle allait lui casser un truc, ça m'a vraiment traumatisée... :(

Mais bon, on se parle toujours, c'est juste qu'on est pas très doués en expression des sentiments dans la famille...


Tulip, c'est très délicat comme question.
J'ai une amie dont les parents se sont séparés suite à la scène que tu décris, enfin, à peu près, mle père a menacé son fils avec un couteau. Mon amie a été traumatisée par cette scène...

Quelques années plus tard j'ai rencontré une fille qui avait vécu la même scène, et ses parents sont toujours ensemble. De plus, ils ont pris oin de lui expliquer calmement le pourquoi de cette scène et elle n'a pas été traumatisée.

Bref, tout çà pour te dire que ça dépend de chaque histoire et de chaque famille...
41 ans là 5969
Cessile a écrit:
Jazz a écrit:

Je suis la seule à avoir eu une adolescence très violente envers ma famille ?



Non non, perso j'ai planté un stylo dans la main de ma soeur et j'ai menacé l'autre avec un couteau....
Ma soeur aînée a mordu mon autre soeur jusqu'au sang quand elle avait 15 ou 16 mois....
On est des violents dans la famille...
J'ai souvenir aussi de ma mere frappant ma soeur sur le dos avec une violence inouïe, je pensais qu'elle allait lui casser un truc, ça m'a vraiment traumatisée... :(

Mais bon, on se parle toujours, c'est juste qu'on est pas très doués en expression des sentiments dans la famille...





mon frere et moi c'était la bate de base ball...
lui et ma soeur, plantage de fourchette dans le coude (enfin lancé de fourchette)
une fois mon frere et mon père ça a été vraiment violent, et une fois mon père et moi...
mais pourtant...
ce n'est arrivé qu'une seule fois (chacun) et personne non plus n'a porté plainte...

maintenant comme dit plus haut, ça dépend de chacun, on peut vivre un même évenement et pourtant avoir le sentiment d'avoir vécu deux choses qui n'ont rien à voir...

tout ça pour dire que c'est à elle de faire ce choix par rapport à ce qu'elle a ressenti devant cette scene...
45 ans 17521
Jazz a écrit:
J'en pense que je me suis battue plusieurs fois avec ma mère à l'adolescence et qu'heureusement aucune d'entre nous n'a porté plainte à chaque fois.
J'en pense que mon frère s'est battu avec mon père à l'adolescence et que là encore personne n'a porté plainte ou demandé le divorce.
Mon frère m'a étranglé jusqu'a que je m'évanouisse, je l'ai menacé avec un couteau une autre fois et là aussi on a réglé ça entre nous...
Je suis la seule à avoir eu une adolescence très violente envers ma famille ?

Elle divorce vraiment pour ça ?

je ne porte aucun jugement, hein ? mais je suis effarée que tu minimises les événements que tu racontes, jazz... :shock: ça a l'air de te sembler normal... pour moi ça ne l'est pas...


et ta question : "elle divorce vraiment pour ça ?" semble dire que ce n'est pas une raison suffisante pour divorcer... pour moi c'en est une. Une mère qui voit ses enfants se faire frapper par son mari sous l'emprise de l'alcool, je pense qu'elle a envie de protéger ses enfants, et peut-être de se protéger elle... malheureusement trop de gens laissent couler ce genre d'événements, juste qu'à ce qu'il y ait un drame parfois...

la main courante c'est bien, déja... si ce n'est pas un problême récurent, mais si c'en est un, il faut porter plainte, bien sur...
1443
Disons que c'était une période très violente de ma vie, je traitais mes parents comme s'il n'étaient rien pour moi, je ne les aimais plus...
Ces épisodes violents prenaient place dans des disputes qui tournaient mal, des retours ou departs en fugue, des interventions de mes parents dans des bagarres avec mon frère...
Puis comme je l'ai dit, on ne se faisait pas tabasser, on se battait, on était aussi fort que nos parents et on avait visiblement plus aucune limite physique ou morale puisqu'on levait la main sur eux.
C'était pas réfléchi ou récurrent, c'était de la violence pure, du non-respect de nous en tant qu'enfants et du non-controle de la part de nos parents...des dérapages quoi.
Donc c'est vrai que je minimise parce qu'à la place de mes parents je crois que je me serai mise à la porte plus d'une fois et que des tartes je m'en serai mis plus étant enfant histoire que je connaisse mes limites.

En fait j'imagine (mais elle ne l'a pas précisé) que le père à tenté d'étrangler son fils dans le cadre d'une "bagarre" et là ce sont des gestes qui partent vite, qu'on controle mal.
Suffit de vouloir écarter quelqu'un et on l'attrappe par le cou...

Mais je suis bien d'accord sur le fait que c'est super grave, que mon frère et moi aurions pu nous entre-tuer par rage, par haine...

Finalement je pense que c'est une histoire de famille.
Chez moi on ne porte pas plainte, on ne divorce pas parce que ces bagarres prenaient place dans un cadre et une ambiance très tendue donc les torts étaient partagés et chacun s'en voulait suffisamment pour se contenter de ne plus se parler pendant quelques mois...

Mais peut être qu'eux ne vivaient pas dans cette violence, que ce ne sont pas des gens colériques à la base et par conséquent la mère est particulièrement choqué par ça.

En fait je ne sais pas...j'ai un point de vue particulier puisqu'il découle du vécu de mon adolescence donc pour moi une bagarre familiale ne mérite pas le divorce ou de porter plainte.

La maltraitance d'un enfant par contre le mérite mais dans ce cas là on ne sait pas comment s'est arrivé, si ça s'était déjà produit etc...
38 ans 639
Jazz a écrit:

Elle divorce vraiment pour ça ?



Elle divorce pour mettre ses enfants à l'abris de quelqu'un qui les mets en danger, et elle montre par cet acte à ses enfants qu'ils n'ont pas à supporter tous ces traumatsimes sous pretexte que c'est leur père, non?. Le lien familiale n'exclut pas le droit de demander le respect, c'est même plutôt un dû.

Elle divorce pour les protéger je pense c'est pas une raison valable? :roll:


C'est pas ordinaire de se faire etrangler par son père non?
41 ans là 5969
comme jazz l'a dit si c'est dans le cadre d'une bagare, c'est vraiment différent...
38 ans 639
Amnesis a écrit:
comme jazz l'a dit si c'est dans le cadre d'une bagare, c'est vraiment différent...



Ah oui y'a des contextes minimisants la violence ou sa portée vraiment?
Expliquez-moi, ou tentez plus tard de l'expliquer à vos enfants, parce-que moi je vois pas bien...

Pour avoir vécu et supporté de la violence au quotidien quand j'etais enfant, je ne comprends toujours pas qu'on ne m'ai pas protégé de ça, un enfant ne comprend pas ces absurdités et ces mal-êtres d'adultes, et il doit pourtant les vivre.

Mais effectivement, à chacun sa perception...
1443
Ne confond pas tout Lilouh dans ce que j'écris, je ne suis peut être pas claire mais j'ai horreur qu'on déforme ce que je dis.
Je ne minimise pas la violence par contre je différencie clairement la maltraitance d'un enfant (inacceptable) ou d'un adolescent et les bagarres, les insultes, les horreurs qu'on peut se balancer entre enfants et parents à l'adolescence ou dans une autre situation conflictuelle.

Je n'allais certainement pas porter plainte contre ma mère parce qu'elle me mettait une bonne gifle quand que je vociferais que "c'est pas étonnant que ta mère t'ai abandonné t'es vraiment trop conne !".
De même elle ne portait pas plainte quand je la poussais (violemment) pour sortir alors qu'elle venait de me dire qu'elle regrettait de pas avoir avorté...
On se balancait tellement d'horreurs à longueur de journée que ça m'étonne pas tellement de l'avoir poussé à bout plus d'une fois.

Aujourd'hui ça me viendrait franchement plus à l'esprit de dire des trucs pareils et on se dispute normalement, on se bagarre plus, on se tape pas dessus.
J'ai pas tourné cinglé, et je me souviens bien plus des violences verbales que de ces bagarres.
Pourtant je ne porte plainte ni pour l'une ni pour l'autre et je soutiens que ce n'était pas de la maltraitance de la part de mes parents.
J'étais infernale, ni plus, ni moins et eux tout à fait poussé à bout.
Faut pas tout confondre.
41 ans là 5969
bon je vais t'expliquer alors...

déjà à 17 ans on n'est plus un enfant, faut pas déconner hein...
si c'est une bagare, ça veut dire que les 2 ont un comportement violent, que les 2 donnent des coups...

alors biensur je ne minimise pas les bagares bien au contraire, mais un père et un fils qui se battent, pour moi ce n'est pas la même chose qu'un parent qui maltraite (régulièrement) son enfant (plus petit et plus faible que lui donc...)

parceque bon je suis désolée mais des ados violents, ça existe!!!

bon ok là le père a tenté d'étrangler son fils sous l'emprise de l'alcool...
mais quoi? on sait pas...

il est alcoolique?
ils rentraient d'une soirée un peu trop arrosée (donc un évènement et non pas une habitude)

de quoi est venu la bagare? une broutille? le fils était en train de fumer des pétards dans le lit de ses parents avec une nana???

bon bien évidement je donne des exemples vraiment abusés, mais ce que je veux dire, c'est que sans minimiser la violence, il ne faut pas toujours dire que, parceque sont des "enfants" les parents sont des monstres...
y a pleins d'histoires où le fils tabasse le père ou la mère...

là on ne sait pas comment ça s'est passé ok?
qui a "attaqué"...

et enfin pour finir, les relations père fils sont la plupart du temps tres soit violentes" que ce soit physiquement, dans les mots, dans les émotions etc... soit tres distantes
parceque les hommes ont cette idée qu'il faut "un homme de la maison"
que c'est le père qui a ce rôle, que le fils veut s'affirmer, et que le père doit garder sa place (voilà pourquoi passé un age il faut se casser de chez ses parents ;) )

pour les femmes c'est différent, une mère et une fille peuvent se dire des horreurs sans que cela ne change leurs relations (bien sur on pleure on crie, on vide son sac, et on se tombe dans les bras) chez les hommes, jamais (sauf dans 7 à la maison :roll: )


je sais pas pourquoi c'est comme ça...
mais y a pas mal de bouquins qui traitent du sujet...
38 ans 639
Jazz a écrit:
Ne confond pas tout Lilouh dans ce que j'écris, je ne suis peut être pas claire mais j'ai horreur qu'on déforme ce que je dis.
Je ne minimise pas la violence par contre je différencie clairement la maltraitance d'un enfant (inacceptable) ou d'un adolescent et les bagarres, les insultes, les horreurs qu'on peut se balancer entre enfants et parents à l'adolescence ou dans une autre situation conflictuelle.

Je n'allais certainement pas porter plainte contre ma mère parce qu'elle me mettait une bonne gifle quand que je vociferais que "c'est pas étonnant que ta mère t'ai abandonné t'es vraiment trop conne !".
De même elle ne portait pas plainte quand je la poussais (violemment) pour sortir alors qu'elle venait de me dire qu'elle regrettait de pas avoir avorté...
On se balancait tellement d'horreurs à longueur de journée que ça m'étonne pas tellement de l'avoir poussé à bout plus d'une fois.

Aujourd'hui ça me viendrait franchement plus à l'esprit de dire des trucs pareils et on se dispute normalement, on se bagarre plus, on se tape pas dessus.
J'ai pas tourné cinglé, et je me souviens bien plus des violences verbales que de ces bagarres.
Pourtant je ne porte plainte ni pour l'une ni pour l'autre et je soutiens que ce n'était pas de la maltraitance de la part de mes parents.
J'étais infernale, ni plus, ni moins et eux tout à fait poussé à bout.
Faut pas tout confondre.



Jazz, ton histoire est ce qu'elle est, comme chacun, mais ce que je ne comprends pas c'est de dire "Elle divorce vraiment pour ça ? Si toi tu trouves ça ordinaire, ne juge pasla situationcette personne en disant un truc pareil. Donc je ne pense pas déformer tes propos. Et je ne fais pas eccho à ton histoire puisque ce n'etait pas le thème sur lequel j'intervenais, mais bien sur le premier post.
38 ans 639
Amnesis a écrit:
bon je vais t'expliquer alors...

déjà à 17 ans on n'est plus un enfant, faut pas déconner hein...
si c'est une bagare, ça veut dire que les 2 ont un comportement violent, que les 2 donnent des coups...

alors biensur je ne minimise pas les bagares bien au contraire, mais un père et un fils qui se battent, pour moi ce n'est pas la même chose qu'un parent qui maltraite (régulièrement) son enfant (plus petit et plus faible que lui donc...)

parceque bon je suis désolée mais des ados violents, ça existe!!!

bon ok là le père a tenté d'étrangler son fils sous l'emprise de l'alcool...
mais quoi? on sait pas...

il est alcoolique?
ils rentraient d'une soirée un peu trop arrosée (donc un évènement et non pas une habitude)

de quoi est venu la bagare? une broutille? le fils était en train de fumer des pétards dans le lit de ses parents avec une nana???

bon bien évidement je donne des exemples vraiment abusés, mais ce que je veux dire, c'est que sans minimiser la violence, il ne faut pas toujours dire que, parceque sont des "enfants" les parents sont des monstres...
y a pleins d'histoires où le fils tabasse le père ou la mère...

là on ne sait pas comment ça s'est passé ok?
qui a "attaqué"...

et enfin pour finir, les relations père fils sont la plupart du temps tres soit violentes" que ce soit physiquement, dans les mots, dans les émotions etc... soit tres distantes
parceque les hommes ont cette idée qu'il faut "un homme de la maison"
que c'est le père qui a ce rôle, que le fils veut s'affirmer, et que le père doit garder sa place (voilà pourquoi passé un age il faut se casser de chez ses parents ;) )

pour les femmes c'est différent, une mère et une fille peuvent se dire des horreurs sans que cela ne change leurs relations (bien sur on pleure on crie, on vide son sac, et on se tombe dans les bras) chez les hommes, jamais (sauf dans 7 à la maison :roll: )


je sais pas pourquoi c'est comme ça...
mais y a pas mal de bouquins qui traitent du sujet...


Pour moi la violence n'est pas un mode de fonctionnement banal. Mais ça me regarde biensur :roll: et je souhaite pas tomber dans le cliché père-fils avec sa relation violente... Ressentir de la violence et la mettre en acte, c'est très different. Et jamais je n'ai pensé ni même ecris que les parents étaient des monstres ou je ne sais quoi. Mais effectivement, on peut prendre des raccourcis...
40 ans ex Nice depuis Chalon S/ Saône 244
Amnesis a écrit:
(sauf dans 7 à la maison :roll: ).


j adore ce petite exemple ... ca veut tout dire ;)
B I U