MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je me demandais...

S
49 ans 12
Si le problème de l'obésité n'est pas la nature des aliments consommés mais le bilan énergétique global, comment se fait-il que des rats soumis au "régime cafétéria" deviennent systématiquement obèses?  
Ils ne sont quand même pas en restriction cognitive! Ils n'ont pas de trouble du réconfort! En tant que bestiaux, ils devraient être naturellement de bons régulateurs! etc, etc. :lol:
Je ne cherche pas la polémique à tout prix, d'ailleurs je suis en RA - ça se passe mieux qu'au tout début, merci - mais je suis intriguée. Je suis sûre qu'il y a une explication logique, je voudrais juste la connaître.
56 ans 91 25732
L'explication logique c'est qu'un rat n'est génétiquement pas programmé pour avoir un régime cafétéria ni vivre dans un labo ! ;) Tu crois vraiment qu'un animal de laboratoire n'a pas de "troubles du réconfort" ? Je vais t'enfermer dans une cage, avec une alimentation dont tu n'as pas l'habitude et je viendrai te voir uniquement pour te peser et faire des prélèvements, on va voir si tu n'as pas de troubles du réconfort ! :lol:

Fais manger de la viande à une vache, fais manger uniquement des végétaux à un chat, et fatalement tu auras des résultats totalement absurdes.

La suite de l'explication c'est que le rat de labo n'a pas le choix, il doit manger ce qu'on lui donne. En fait il est au régime. Un régime qui n'a pas pour but de le faire maigrir, mais un régime. S'il avait le choix de sa nourriture, comme nous l'avons en RA, il mangerait autre chose que de la bouffe de cafeteria.

Enfin dans sa cage il n'a pas l'activité physique qu'il développerait s'il était en liberté. Stress et sédentarité + bouffe pas adaptée, tu veux qu'il lui arrive quoi à cette pauvre bête ?

C'est pour cela que le traitement contre l'obésité qui devait découler de la recherche sur les souris et qui a donné tant d'espoir aux obèses n'a pas abouti. Nous ne sommes pas des souris...
S
34 ans 1093
Il y a un élément possible, c'est celui des graisses hydrogénée ( ou graisse trans ou trans fat)
A consomation calorique égale, les personnes consomant des graisse hydrogenée prennent plus de poids et son plus soumis a des problème cardio-vasculaires, meme si il ne sont pas obèse ( hé oui le poid n'a pas toujours bon dos)

Leur utilisation est de plus en plus frequante dans l'alimentation et elle sont la regle dans les fast food (d'ou l'explication du "regime cafeteria"). Elle ont été interdites a New York et dans un pays scnadinave, pas de legislation en france exepté sur leur signalisation il me semble.
S
49 ans 12
Patty a écrit:
L'explication logique c'est qu'un rat n'est génétiquement pas programmé pour avoir un régime cafétéria ni vivre dans un labo ! ;)


Bah nous non plus à ce moment-là. Le rat est un omnivore, comme nous.

Patty a écrit:
Tu crois vraiment qu'un animal de laboratoire n'a pas de "troubles du réconfort" ? Je vais t'enfermer dans une cage, avec une alimentation dont tu n'as pas l'habitude et je viendrai te voir uniquement pour te peser et faire des prélèvements, on va voir si tu n'as pas de troubles du réconfort ! :lol:


Mais les rats enfermés dans les mêmes conditions à qui on donne des rations "équilibrées" à volonté n'ont pas de problème de poids.

Patty a écrit:
Fais manger de la viande à une vache, fais manger uniquement des végétaux à un chat, et fatalement tu auras des résultats totalement absurdes.


Même chose que 1: le rat est omnivore, et nous ne sommes pas programmés non plus pour manger des big macs.

Patty a écrit:
La suite de l'explication c'est que le rat de labo n'a pas le choix, il doit manger ce qu'on lui donne. En fait il est au régime. Un régime qui n'a pas pour but de le faire maigrir, mais un régime. S'il avait le choix de sa nourriture, comme nous l'avons en RA, il mangerait autre chose que de la bouffe de cafeteria.


Là ça paraît logique, je te suis sur ce point.

Patty a écrit:
Enfin dans sa cage il n'a pas l'activité physique qu'il développerait s'il était en liberté. Stress et sédentarité + bouffe pas adaptée, tu veux qu'il lui arrive quoi à cette pauvre bête ?


Même chose que 2: les rats de labo à qui on donne une nourriture standard ne deviennent pas obèses.

Patty a écrit:
C'est pour cela que le traitement contre l'obésité qui devait découler de la recherche sur les souris et qui a donné tant d'espoir aux obèses n'a pas abouti. Nous ne sommes pas des souris...


Là aussi, je te suis, mais précisément ça devrait donner un avantage aux souris qu'on ne pressure pas depuis l'enfance avec des idéaux de minceur irréalistes et à qui on ne répète pas que la salade c'est bien et le chocolat c'est mal.

Roa a écrit:
Il y a un élément possible, c'est celui des graisses hydrogénée ( ou graisse trans ou trans fat)
A consomation calorique égale, les personnes consomant des graisse hydrogenée prennent plus de poids et son plus soumis a des problème cardio-vasculaires, meme si il ne sont pas obèse ( hé oui le poid n'a pas toujours bon dos)

Leur utilisation est de plus en plus frequante dans l'alimentation et elle sont la regle dans les fast food (d'ou l'explication du "regime cafeteria"). Elle ont été interdites a New York et dans un pays scnadinave, pas de legislation en france exepté sur leur signalisation il me semble.


Ca, je le crois sans peine, il paraît que ce sont de vraies saloperies ces trucs-là. Mais on en revient au même point: le contenu de ce que l'on mange a donc une influence sur le poids et pas seulement sa valeur énergétique.
56 ans 91 25732
spiderpig a écrit:
Patty a écrit:
L'explication logique c'est qu'un rat n'est génétiquement pas programmé pour avoir un régime cafétéria ni vivre dans un labo ! ;)


Bah nous non plus à ce moment-là. Le rat est un omnivore, comme nous.


Certes mais aux dernières nouvelles, peu d'entre nous vivent en cage dans dans un labo. ;) Et je confirme, le régime exclusif "cafeteria" ou "fast food" n'est pas plus adapté aux rats qu'aux humains.

spiderbig a écrit:
Patty a écrit:
Tu crois vraiment qu'un animal de laboratoire n'a pas de "troubles du réconfort" ? Je vais t'enfermer dans une cage, avec une alimentation dont tu n'as pas l'habitude et je viendrai te voir uniquement pour te peser et faire des prélèvements, on va voir si tu n'as pas de troubles du réconfort ! :lol:


Mais les rats enfermés dans les mêmes conditions à qui on donne des rations "équilibrées" à volonté n'ont pas de problème de poids.


Ils ne sont pas dans les mêmes conditions puisqu'on ne leur donne pas la même chose et qu'on ne recherche pas la même chose.

spiderbig a écrit:
Patty a écrit:
Fais manger de la viande à une vache, fais manger uniquement des végétaux à un chat, et fatalement tu auras des résultats totalement absurdes.


Même chose que 1: le rat est omnivore, et nous ne sommes pas programmés non plus pour manger des big macs.


Certes mais la nourriture du rat est normalement une nourriture brute (pas cuisinée). Si on leur donne de la graisse cuite, du sel, du sucre, des aliments transformés... Ca ne leur convient pas.

D'autre part, je ne pense pas que nulle part on ait dit que la composition des aliments n'entrait pas pour une part dans le problème d'obésité. Mais le problème n'est pas tant la composition de l'aliment lui-même que tout ce qu'on lui rajoute : graisses hydrogénées, sel, adjuvants, colorants, épaississants, agents de sapidité, arômes, sucres... Beaucoup de produits sont actuellement des "reconstitués" qui contiennent une part infime de nutriments intéressants pour la santé et qui n'ont que de très lointains rapports avec ce qu'ils prétendent être (regardez par exemple le pourcentage de veau contenu dans les "galopins" de veau ou autres "grillettes"... :roll: ). Plus que de contenu de l'aliment, je parlerais de sa "qualité".

De plus je ne pense pas non plus que qq'un ait prétendu qu'une alimentation Mac Do (ou cafeteria) en continu n'était pas cause de surpoids ni qu'on pouvait en manger à volonté. ;)

Ce qu'on dit c'est qu'il n'y a aucun aliment tabou, qu'il faut écouter ses envies. Quand j'ai envie d'un hamburger, je le mange et ça ne me pose aucun problème. Si ma nourriture se réduisait à hamburger frites soda à chaque repas, non seulement ça me causerait des problèmes de poids mais également des carences et des excès.

Les rats dont tu parles n'ont pas le choix. On les oblige à consommer des aliments qui ne sont pas adaptés pour eux, pas suffisamment variés et présentant une piètre qualité nutritionnelle. En fait ce qui serait étonnant, c'est qu'ils continuent à aller bien à ce régime là ! :lol:
54 ans 671
spiderpig a écrit:
...des rats soumis au "régime cafétéria" deviennent systématiquement obèses...

Coucou Spiderpig ! Je trouve ce débat très intéressant mais j'ai du mal à comprendre quelle a été la procédure de base, SVP pourrait-on avoir un lien avec la source de cette étude ? Merci ! ;)
56 ans 91 25732
J'ai oublié de dire que par ailleurs, on note une augmentation nette de l'obésité particulièrement chez les populations dites "défavorisées" qui consomment moins de produits frais et plus de produits "préparés" bas de gamme présentant un faible intérêt nutritionnel.

Donc plus que de contenu, ou de valeur calorique, je préfère parler de valeur nutritionnelle d'un aliment. Prends un cassoulet maison et un cassoulet en boite, à calories égales pour une part tu auras un produit intéressant s'il est fait maison (d'autant que tu pourras le cuisiner à ta convenance et choisir tes ingrédients) et beaucoup moins s'il est industriel. Dans l'un tu auras des produits naturels, dans l'autre tu auras un pourcentage d'additifs très important. Pourtant ça reste du cassoulet ! (oui enfin bon... Ca reste à démontrer ça ! :lol: ).
S
34 ans 1093
Citation:
Mais on en revient au même point: le contenu de ce que l'on mange a donc une influence sur le poids et pas seulement sa valeur énergétique.


Comme le dit patty, dans les preparations industrielles il ya beaucoup d'elements rajoutés potentiellement nocif, pertubateur de la satièté (aspartam) qui influent.

Oui une calorie est une calorie, mais les additifs divers et les produit transformé (sucre inverti, trans fat) faussent la donne sur le plan santé et poid. Et si tu reflechit, un mangeur regulé n'aura pas envie de se taper des conserve ou du mac do a tout les repas, on va naturellement s'orienter vers d'autres aliments et arriver a l'euqilibre.

Il ne faut pas crouire que la RA empeche de reflechir au contenu de ce que l'on mange, choisir des produits de qualité, cuisiner, cela fait partie de la demarche duplaisir de manger, seulement la densité calorique n'est plus un element du choix, sinon on retombe dans l'aliment tabou.

EViter les OGM et les pesticides par exemple s'est s'interesser au contenu, mais sans faire de restriction cognitive. Il n'y a pas que les calories et le taux de lipides qui determinent si un aliment a une influanc sur notre santé, et la RA ne change rien a ca
B I U