MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

comment m'accepter tel que je suis ?

R
53 ans saint yzan de soudiac 33 11
Merci à vous deux pour vos réponses et vos conseils je n'ai pas envoyer 10 messages donc je ne peux vous répondre directement. Est ce que j'ai des questions en  
fait j'en ai des milliers mais je ne sais pas par ou commencer donc je regarde comment ce site fonctionne et j'essai de comprendre pour l'instant mes questions qui reviennent le plus souvent c'est comment ne plus penser à constament maigrir et comment m'accepter j'ai fait une fixation pendant ces quinzes dernières années sur les régimes au jour d'aujourd'hui j'en ai ras le bol de jouer au yoyo j'aimerai arrivé a penser autrement et à m'accepter je sais que ce sera dur alors j'espère ici trouver des témoignages de personnes dans le même cas que moi avant et trouver des solutions pour aller mieux dans ma tete
57 ans Barcelona 96
Salut, regine.
J'ai vécu plus ou moins comme toi, mais sans "yoyo": de famille "ronde" (sauf ma mère) j'ai passé pla plûpart de ma vie pensant à a nourriture, ne mangeant que très peu, à jeun si je faisais un "écart" ou bien directement des sachets et des barres-repàs . Tout allait bien: j'étais mince (60 kg pour 1,66 en femme forte) je me voyais belle et c'était tout.
Mais je savais que un jour cela ne sérait pas pour toujours (mes tantes sont presque toutes bien douillettes) et le moment est arrivé il y a cinq années plus ou moins. J'ai commencé a grossir en mangeant éxactement de la même façon dont je mangeais auparavant. On m'a dit que mon metabolisme avait ralentí, d'une part du a la prise d'un médicament, mais d'autre part je dévais penser à mon age et à les privations que j' avait imposé a mon corps.
Celà à eté dur à accepter: je ne me pèse dépuis quelques années mais j'ai 2-3 tailles de plus que auparavant. J'avais aussi acquis l'habitude de classifier la nourriture: bonne/mauvaise. Changer cette approche à été possible, mais pas tout de suite: je relis maintenant mon livre "Maigrir cest dans la tête" et je vois que aujourd'hui-heureusement- je ne coche pas les mêmes réponses qu'il y a trois ans.
Je me regarde et je ne me vois pas moche, au contraire, je me vois belle, d'une féminité voluptueuse, et les autres ne me font pas des rémarques negatives (quand j'étais mince ils/elles me le disaient). Je sais que je ne peux pas avoir le corps des gamines qu'on nous montre dans les magazines pour femmes, mais c'est pas ma faute: je suis une femme réelle, j'ai mon age, mon corps à moi qui est vivant, qui souffre et qui jouis, et je ne veux plus être une femme "en papier" une silouette.
Je ne mange n'importe comment: je choisis ma nourriture pour ma santé, et -ce qui est aussi important- pour mon plaisir, et je pense à ce que je mange: pas de patisseries industrielles, mais oui aux gateaux maison ou aux délicatessen si j'en ai envie. Il nous faut cesser de diaboliser la nourriture, céser de penser en impossibles. Il faut se gàter, fini le temps des punitions. Et les gens nous trouvent belles parce qu'ils voient que nous aimons la vie, et les plaisirs.
Bon, je ne sais pas si j'ai su m'exprimer. De totute façon, je sus avec toi si tu en as bésoin. Et je t'assure, ici dans cet forum tu veras comment c'est beau être ronde et vivante
;)
C
46 ans 5
Bonjour

j'assume ou pas ??
oula c'est toute l'histoire de ma vie à moi aussi!C'est vraiment pas facile de s'assumer quand on a des kilos en trop, le pire n'est il pas son reflet dans le miroir??
Moi je ne le supporte plus!
Je ne pense pas qu'il y ait un remède miracle pour s'accepter, il y a des jours avec, des jours sans ( pr ma part c'est quand je vais faire du shopping)
Régine, je ne crois pas que mon message t'aidera beaucoup mais j'ai eu envie de te répondre tout de même
Saches qu'on est belle a notre façon, on aime peut être plus la vie que les autres, on connaît les valeurs de la vie
Bon courage à toi et à toutes
35 ans Bruxelles 30
Bonjour !

Je comprends tout à fait ce que tu ressens également. J'ai moi aussi eu du mal à m'accepter. Je m'enfermais dans tout un tas de questions, de complexes, je pensais que le fait d'etre grosse empêchait les autres de voir ma personnalité....Puis, suite à des évènements assez graves, j'ai décidé de changer et de me prendre en main. Je suis venue sur ce forum et j'ai lu de nombreux témoignages, reçus le soutien de personnes tres sympathiques...Tout cela m'a aidée à m'accepter, à ne pas tout voir en noir. Je suis depuis 2 mois une therapie avec une psychologue qui m'aide à relativiser les choses, à prendre du recul et à voir mes qualités. Je suis également les principes de la Reeductation Alimentaire dont on parle dans le forum...
Maintenant, je profite de la vie. Je sors, je fais du shopping, je me fais plaisir...Plus question de rester cachée par crainte des autres...celui a qui je ne plais pas beh...qu'il se faire voir... ;)
Bien sur ce n'est pas facile de s'accepter et ça demande un gros travail sur soi mais n'hésite pas à te faire aider. Cela peut rebuter d'aller voir un psy ou de parler ouvertement de ses problemes...Mais cela en vaut la peine.
Gros kiss à toi et bon courage ! :D
A
31 ans 1018
J'aimerais te répondre régine que j'ai "la" solution, la réponse, les mots-magiques qui lorsqu'ont les prononcent et bah on se sent belle, on s'aime et sa pour toujours...je suis peut-être un peu pitchoune mais on ma mis au régime a l'age de 5ans la 1ere fois, a 11ans on ma carrement dit d'arreter de m'alimenter, j'ai grandi avec les vergetures et tout sa ; depuis j'ai changé de médecin, je me suis rebeller entre guillemets contre toutes leurs méthodes et je fait de mon mieux pour m'aimer comme je suis, je ne veux pas m'aigrir et mon médecin actuel le comprend, j'adore faire du shopping, cuisiner...pourtant je ne m'accepte pas a 100%, j'ai d'énorme complexe a me montrer en sous-vetments etc...mais je m'accepte a 75% alors que avant je n'osais même pas me regarder dans la glace.
J'ai donc appris a me trouver jolie avec des vetements a ma taille, a me féminiser, a me dire que oui on peut m'aimer même avec mes kg en trop.
Donc ne perd pas espoir, un psy pourra t'aider, des amies aussi, ouvre toi aux autres sa aide toujours
B I U