MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

"salope" ou malade... ?

40 ans 77 5703
yep!

voila, je repense à mon adolescence, la sexualité qui en découle... je vai tenter de faire court :lol:


j'ai perdu mon Père à 2 ans et demi. Il a  
jamais été trop cool avec ma Mère et je pense réellement qu'un bébé sent les ondes.sans savoir ce que c'est.
depuis petite j'ai toujours cherché à charmer l'homme, j'en suis consciente.

j'ai eu mon premier rapport à 15 ans. puis il y a eu des périodes creuses, d'autres délirantes...

ayant de nombreux complexes par rapport à mon corps, chaque fois que j'avai un rapport sexuel, c'est comme si "la grosse" devenait une FEMME désirable.le grââl quoi!

j'ai donc développé depuis tôt une "aura sexuelle", une sensualité, une sorte de quelque chose comme ces fameux phéromones qui accrochent presque animalement les hommes.

tout en rêvant du prince charmant...

j'ai couché. beaucoup. n'importe comment. avec des bons et des mechants. parfois avec deux hommes.

ces choses se savent vite.
"la salope" entre dans la danse.


mais au fond de moi, ce n'est pas ça, c'est plus fort que moi, je n'arrive pas à lutter, j'ai ce besoin dingue d'être désirée. ce besoin dingue que l'homme s'évade en moi en me regardant fermer les yeux et en s'attendrissant sous la beauté du moment, sous la profondeur des vibrations, renversant alors la donne : je suis puissante, je maitrise.plus de moqueries, plus de dédain.


souvent, après je culpabilise longtemps.

c'est un cercle vicieux.


je sens en moi de besoin pathologique et cette incapacité à accepter l'amour sincère qui pourrait durer quand il se présente.

est ce que je suis capable d'aimer?
du coup je me pose cette question et je ne sais plus...
30
Moi personnellement je n'en sais rien.
Peut-être quelqu'un d'autre pourra te répondre.
300
Slt moi je pense que tu peux être aimé. Mais tu as besoin qu'on t'aime pour ce que tu es vraiment et pas ce que tu prétends être.Tu as certainement des qualités qu'un homme sera apprécier. Tu n'as pas encore trouvé celui qui t'aideras à faire la paix avec toi même. Car si tu as besoin dêtre désiré c'est que tu veux être aimé par quelqu'un. T'inquiètes pas c'est à toi de faire le ménage dans ta vie, Tu dois faire ton possible pour sortir avec un mec qui te correspond vraiment et la je pense que tu tomberas sur le bon.Je sais pas si t'es croyante, mais tu peux prier et demander à Dieu de t'aider à changer car aimer c'est génial et être aimé c'est encore mieux on se sent si fort. j'espère que tu arriveras à t'en sortir @++ :D Aller Courage
40 ans Paris 766
Djaga, je ne sais pas exactement quelle est la définition d'une "salope", mais je pense dans ton cas, que tu as effectivement un problème.

Un problème d'estime de toi assez important, car tout le monde manque d'estime de soi.

Si tu fais l'amour pour te sentir désirable, te sentir exister et aimée, ce n'est pas la bonne solution.
Si tu le fait par plaisir, alors il n'y a pas de problème, et tu serais en accord avec ta conscience.
41 ans 77 68
Je sais que trop ce que tu vis, je l'ai vécu moi même. Mes copine me disait qu'a force il n'y aurait que le train qui ne me soit pas passé dessus, j'avais honte mais c'était plus fort que moi, je ne savais pas sortir sans rentrer avec un mec à mettre dans mon lit. Pour moi faire l'amour c'était le seul moment ou j'oubliais mon corps, où je me sentais désirable, presque belle. Puis un jour il y a 5 ans, j'ai rencontré mon homme, je te dis pas comme il a fallut qu'il s'accroche pour qu'on soit toujours ensemble. Je lui ai tout fait car pour moi il ne resterait pas plus que les autres, je l'ai trompé, je restait des jours sans lui donner de nouvelles ni même répondre au téléphone, je lui posait des lapins, en fait j'avais peur de souffrir encore, de finir par être rejetée et je faisait tout pour que ça arrive le plus vite possible avant que je ne m'attache vraiment.
Puis un jour il m'a pris entre 4 yeux il m'a dit qu'il ne voulait pas me quitter mais que si je continuais comme ça il ne pourrai pas rester car il souffrait trop. Pour moi ça a été un déclic, de penser que MOI je pouvais faire souffrir comme on m'a fait souffrir c'était impensable. Donc petit à petit je lui ai fait confiance, j'ai arrêté de faire n'importe quoi et je suis toujours avec aujourd'hui.
Donc pour répondre à ta question, tu n'es pas une salope même si c'est ce que pense les autres, tu as juste un mal être que tu essayes d'endiguer comme tu peux avec tes armes à toi. Je te souhaite de rencontrer qq'1 qui t'aime suffisamment pour que tu te sentes belle et désirable dans ses yeux toute au long de la journée et pas seulement dans un lit.
A ce moment là tu ne trouveras plus aucun intérêt a séduire un autre homme, enfin pour moi c'est comme ça maintenant.

Je te fais des bisous, et surtout dis toi que tu n'es pas seule dans ce cas là.

Quand je vois l'univers dans lequel tu évolues ça ressemble vraiment à ce que je vivais avant, soirée pub ou sound system (avec dans mon cas 3-4 bédos et un verre ou deux pour ce mettre en forme), magnifique rastaman ou autre d'ailleur qui ne demandaient que ça et voilà encore Katy qui ne rentre pas seule ce soir...
40 ans Ile de France 135
Comme je te comprends...

Moi aussi c'est parce que je me sentais mal avec mon corps que j'ai couché avec des mecs qui n'en valaient vraiment pas la peine. Quand je couchais avec eux, j'avais l'impression d'exister, d'être belle et désirable. J'avais le pouvoir.

Coucher avec eux me rassurait, augmentait ma confiance en moi et en mon pouvoir de séduction.

Mais en même temps, je n'étais pas idiote, il n'y a rien de plus facile que de mettre un mec dans son lit... Mais peu importait.

J'ai surement couché avec trop de mecs, trop de plans foireux. Ce besoin de séduire à tout prix, d'aller jusqu'au bout, de faire des choses dont je n'avais pas spécialement envie... à la limite du pathétique. Mais il n'y a que par ce biais que je me sentais mieux, et paradoxalement plus mal. Parce que "salope"???

Je pense que tu n'es ni une salope, ni malade.

T'es une nana qui n'a pas été forcément bien avec son corps et qui a fait comme elle pouvait pour aller mieux .Même si on sait toutes les deux que ce n'est pas un réel mieux, mais juste un mieux temporaire, jusqu'au prochain mec qu'on fera monter au septième ciel...

Maintenant quant à savoir si tu es capable d'aimer. Evidemment que oui. Mais pas n'importe qui, pas n'importe comment et pas n'importe quand. Peut être qu'il faut que fasse la paix avec toi même, accepter ce que tu as fait. Tu as bien compris pourquoi tu l'as fait et c'est déjà super bien d'être lucide là dessus...

Et un jour les choses changent....

Le mec avec qui je suis depuis près de 8 mois maintenant, ne m'a pas sauté dessus lors de notre première nuit. J'étais limite véxée. Mais il avait juste envie de dormir près de moi. Et sans que je m'en apercoive, je suis tomber amoureuse de ce grand dadet :roll:

Comme quoi tout est possible. Laisse le temps faire les choses...

:kiss:
40 ans 77 5703
mmmh...


je vois je vois...

en effet je suis lucide. et d'ailleurs, comme je l'ai écris en mp à quelqu'un, cette puissance que je dégage quand l'homme me regarde fermer les yeux de plaisir alors qu'il s'abandonne en moi me rammène quelque part au regard que j'aurai aimé que mon Père porte sur moi, au niveau intensité... manque de bol, j'ai pas pu faire mon complexe d'oedipe.

maintenant dans le "milieu" c'est vrai que c'est simple et que nombre de ces messieurs aiment les femmes rondes. mais je ne m'arrête pas là, heureusement. quand j'arrive à mettre un homme "dans mes filets", c'est à dire, quand il est over dispo et braqué sur moi, ça ne m'interesse plus, je n'y trouve plus aucun intêret.

et plus ça va, plus je suis trés difficile dans mes choix. plus je cherche quelqu'un de parfait pour moi.

inutile de me dire "arrête de rêver, le prince charmant existe pas, tu seras trompée comme tout le monde etc..." parce que ça n'arrange rien!

des hommes bons et délicats qui n'ont pas envie de sauter toutes les gazelles, y'en a.


pour revenir sur tous ces hommes avec qui j'ai eu des rapports, aucun n'a réussi à me maîtriser (sauf ceux pour qui j'avais eu un réel coup de foudre, pas nombreux)et c'est comme si je jouai le rôle de l'homme... pauvre victoire...

y'en a pas eu 1 par jour non plus hein...il m'arrive de rester1 ou 2 mois sans câlins.
40 ans Ile de France 135
Hmmm... qu'on se comprenne bien... j'ai pas dit que c'était lé défilé chez toi non plus hein :D

Je vais pas te dire "inutile de chercher le prince charmant" mais si tu cherches la perfection...ça me parait un peu compliqué...

Par contre, je crois que c'est bien qu'être exigeante. Se caser avec le premier venu parce qu'on se sent seule.. Merci mais non merci !!!

En lisant ton dernier message, j'ai l'impression que tu aimes le côté "défi", challenge. Du genre "toi mon coco, je t aurais". Un type charmant qui viendrait vers toi serait automatiquement jeté??

Je me répète mais je crois que ta lucidité (lle lien entre ton rapport aux hommes et to ton rapport à ton père) sur tout ça est un très bon point.
40 ans 77 5703
ah ah ! nan atipik, je ne l'ai pas pris comme ça t'inquiète! :lol:
mais j'ai déjà entendu des hommes ou des femmes qui parlent de plus de 200 amants/maitresses par an... la c'est un vrai sport!lol!

quand je parle de perfection je pense que c'est par rapport à tout ce que j'ai vu (souvent des potes hommes) et du coup tous les coups bas, les astuces etc, je les connai! ce qui fait que je ne suis plus vraiment confiante au moindre battement de cil...


c'est vrai que le fait "d'avoir" (horrible cette expression...) un homme à qui je ne plais pas forcement de prime abord etc, c'est une sorte de satisfaction! je ne trouve pas ça sain mais comme je l'ai déjà, c'est monstrueux à quel point c'est plus fort que moi...
C
33 ans 10
moi je dirais esprit ouvert et libérée!

Mais est ce que cette vie ne plaît vraiment pas? serait tu prête a tout arreter?
B I U