MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

pour les parents d'enfants au prénom originaux...

46 ans albertville 1799
Et pour les autres aussi qui veulent participer!

Qu'est ce qui a guidé votre démarche spirituelle dans le choix du prénom "original" de votre enfant?
Pourquoi un prénom original et pas un  
prénom commun?

Pour ma part, je respecte totalement les choix des parents (pour le peu que l'association du prénom et du nom ne soit pas incompatible.......... pauvre Jean Fourche!) mais je ne comprends ce qui pousse au besoin de créer des prénoms assez inhabituels, voire uniques. Avoir votre avis m'aidera à comprendre.
46 ans albertville 1799
Et avec une belle faute dans le titre par dessus le marché. Désolé, je ne me relis jamais...........je sais je devrais...
37 ans 639
je ne voulais pas d'un prénom qui pourrait être associé à quelqu'un d'autre que je connaisse déjà. Je le voulais rare, fort, avec un sens , une histoire. Gaïa a été choisit. C'est issu de la mythologie grecque, avant Gaïa (la Terre), était le chao... C'est cette même déesse qui créee les éléments (fôrets, montagnes...). alors ce prénom s'est imposé à nous comme une evidence. Avant Gaïa, j'avais pensé à Paloma (mais j'aime pas la racine ethymologique, bien que le prénom soit merveilleux), ou Carmen, mais là, c'est mon compagnon qui n'aimait pas.
Et puis j'ai lu un livre qui parlait de Gaïa... Et c'etait là, devant mes yeux... ;)
R
44 ans GRENOBLE 352
Salut toi oh parent dans le doute lol,

alors en ce qui me concerne je ne peux pas t'aider dans le sens ou je n'ai pas d'enfant avec un prénom original, mais en tant que grande enfant avec un prénom original je peux. lol
A ma naissance je devais m'appeler Karen, mais ma mère a décidé de changer à la dernière minute pour Salimata (prénom de l'afrique de l'ouest). Alors je te passe les détails concernant les jeux de mots des autres enfants. Mais en grandissant je me suis aperçue que pour rien au mondeje n'en changerais. Cette originalité me donne l'impression non pas d'être unique, mais d'être différente des autres. Aujourd'hui la société nous impose d'être comme tout le monde de faire comme tout le monde...et bien moi je ne le suis pas ! Je remercie ma mère d'avoir eu cette élan de folie il y a 31 ans. Je ne sais pas si ça peut t'aider, de toute façon prénom original ou pas les gamins puis les adolescents trouvent toujours à faire des jeux de mots débiles avec les prénoms, alors autant que ça sorte de l'original.
10361
vous vous rendez compte qu'il ya une famille en france ( mr et mme renau) qui on donné a leur fille le prénom de mégane ... :roll:
44 ans 17521
Co_lette a écrit:
vous vous rendez compte qu'il ya une famille en france ( mr et mme renau) qui on donné a leur fille le prénom de mégane ... :roll:


c'est l'association de ce prénom particulier avec ce nom de famille particulier, qui choque... parce que le prénom "Mégane", existait avant la voiture... ;)
M
44 ans Ici et là... 2048
Ben les pauvres parents, si ils aiment ce prénom... C'est pas de leur faute si Renault donne des noms féminins à ses voitures quand même :shock: Perso ça me choque plus de voir une voiture qui s'appelle Mégane qu'une petite fille :lol:
10361
karen a écrit:
Co_lette a écrit:
vous vous rendez compte qu'il ya une famille en france ( mr et mme renau) qui on donné a leur fille le prénom de mégane ... :roll:


c'est l'association de ce prénom particulier avec ce nom de famille particulier, qui choque... parce que le prénom "Mégane", existait avant la voiture... ;)


ha mais completement karen j'aime bien le prénom malgré tout, mais c'est vrai que l'association des deux est ... ' originale" .. en espérant que la pauvre lorsqu'elle arrivera en age de comprendre ce modele sera passé de mode ..;
46 ans albertville 1799
lilouh a écrit:
je ne voulais pas d'un prénom qui pourrait être associé à quelqu'un d'autre que je connaisse déjà.

Pourquoi? Il y a des gens que j'admire et que mon enfant porte son prénom ne me choquerait guère, au contraire.


lilouh a écrit:
Je le voulais rare, fort, avec un sens , une histoire.

Oui mais, prenons le cas du prénom sébastien. ok pour le côté rare, ce prénom ne l'est pas du tout.
En revanche le prénom a une sacrée histoire. Sébastien s'est battu au IIIeme siècle pour que des gens puissent croire en leur dieu. C'est une sacrée preuve d'abnégation. Donc tu entends par ta phrase que l'élément prépondérant du prénom est qu'il soit rare (puisque pour le côté historique et fort, on peut le retrouver dans multitudes de prénoms)?

Désolé de vouloir absolument discuter tout argument mais je voudrais vraiment cerner la démarche.

Pour ma part, je me suis beaucoup posé la question (seul et sans ma femme) lorsque j'ai appris que j'allais être papa.
Je me suis dit que j'allais probablement procréer quelqu'un d'exceptionnel (allez, on y croit tous un peu....lol) et je me suis dit : Qu'aura t il de si exceptionnel, je ne le sais pas aujourd'hui et ne le saurais peut-être jamais (parce que déjà mort avant qu'il n'accomplisse ses prouesses) mais est-ce que son prénom changera t il quelque chose? Je ne le pense pas à vrai dire.
En recoupant mon idée avec ma femme, je me suir rendu compte que nous etions dans le meme trip (ouf, tant mieux), restait plus qu'à choisir un prénom.
L
36 ans strasbourg 204
mon prénom n'est pas super original mais c'est vrai qu'il y en a peut
je m'appelle Ludivine et jusqu'à l'IUT il n'y en avait jamais eu en même temps que moi (sur tout le collège j'était la seule et idem au lycée)

à l'origine je devais m'appelle Odélia (le prénom de ma grand mère paternelle mais les oncles et tantes ont fait des histoires "ça ne se fait pas de donner le nom d'une morte" mais entre nous il y a bien une ludivine qui est morte avant qu'on m'appelle comme ça)
donc mais parents cherchaitent un autre prénom et maman à trouver Ludivine dans un roman et voila c'était aussi devant ses yeux

pour ce qui est de mes enfants ils auront aussi des prénoms originaux (et en plus musulmans) mais j'en ai déjà remarqué des très jolies
44 ans 17521
mike73400 a écrit:
lilouh a écrit:
je ne voulais pas d'un prénom qui pourrait être associé à quelqu'un d'autre que je connaisse déjà.

Pourquoi? Il y a des gens que j'admire et que mon enfant porte son prénom ne me choquerait guère, au contraire.


Pardon du parallèle, mais j'ai connu plein de clébards super sympas et courageux qui s'appellaient "Sultan", et pourtant si j'avais un chien j'aurais vraiment envie de lui donner un nom original, qui me parle à moi et pas à tout le monde...

Pour un enfant c'est pareil, j'irais chercher dans les mythologies et des prénoms rares, d'origines lointaines... pour lui conférer un côté exceptionnel... un prénom particulier qui fait que les gens seront peut-être surpris, et s'en rappelleront, je ne sais pas... je trouve ça important... et comme dit lilouh, que ça véhicule des valeurs auxquelles je crois.


mike73400 a écrit:
lilouh a écrit:
Je le voulais rare, fort, avec un sens , une histoire.

Oui mais, prenons le cas du prénom sébastien. ok pour le côté rare, ce prénom ne l'est pas du tout.
En revanche le prénom a une sacrée histoire. Sébastien s'est battu au IIIeme siècle pour que des gens puissent croire en leur dieu. C'est une sacrée preuve d'abnégation. Donc tu entends par ta phrase que l'élément prépondérant du prénom est qu'il soit rare (puisque pour le côté historique et fort, on peut le retrouver dans multitudes de prénoms)?

D'un autre côté, les prénoms du calendrier sont un mauvais exemple, car la plupart d'entre eux n'a jamais existé et leur histoire ont été inventées (pour la plupart encore) de toute pièce (cf. La légende dorée, de Jacques de Voragine) ;) Le sébastien en question n'a vraisemblablement jamais existé en tant de tel, et son martyr provient de l'agiographie qui a servi à la promotion de l'église au 14e siècle...

En plus, là où tu vois une preuve d'abnégation, on peut aussi y voir du fanatisme et de l'aveuglement... chacun met ce qu'il veut dans un fait, une légende... ou un prénom... ;)

Pour moi l'originalité prime, une jolie sonorité à mon oreille, et que l'origine du prénom ne véhicule pas quelque chose de négatif... cela dit, j'ai un ami donc le neveu s'appelle attila... donc chacun voit midi à sa porte... :mrgreen:
46 ans albertville 1799
karen a écrit:

D'un autre côté, les prénoms du calendrier sont un mauvais exemple, car la plupart d'entre eux n'a jamais existé et leur histoire ont été inventées (pour la plupart encore) de toute pièce (cf. La légende dorée, de Jacques de Voragine) ;) Le sébastien en question n'a vraisemblablement jamais existé en tant de tel, et son martyr provient de l'agiographie qui a servi à la promotion de l'église au 14e siècle...

Certes, je n'etais pas présent pour vérifier l'existence du martyr Sebastien mais qu'il ait servi à la promotion de l'eglise ou pas, les preuves de son existences sont plus anciennes que le 14eme siècle.

karen a écrit:

En plus, là où tu vois une preuve d'abnégation, on peut aussi y voir du fanatisme et de l'aveuglement... chacun met ce qu'il veut dans un fait, une légende... ou un prénom... ;)

C'est vrai, mais c'est vrai aussi le cas sur tous les prénoms, originaux ou pas. Les prénoms de la mythologie dont tu fais allusion pour ton choix futur sont voués à la même démarche de croire ou non en une histoire, une valeur...

karen a écrit:

Pour moi l'originalité prime, une jolie sonorité à mon oreille, et que l'origine du prénom ne véhicule pas quelque chose de négatif... cela dit, j'ai un ami donc le neveu s'appelle attila... donc chacun voit midi à sa porte... :mrgreen:

C'est clair et je suis d'accord! En revanche l'originalité ne prime pas pour moi. D'ailleurs, j'attache finalement peu d'importance au prénom (sous réserve comme pour toi qu'il n'ait pas de connotation négative). Ce qui est plus important c'est ce que l'être fera de sa vie qui est important, pas ce que les parents pensent vouloir faire de cet enfant (mais ça n'a plus rien à voir avec le sujet "prénom orginial" ça).
40 ans là 5969
l'histoire du prénom de ma fille...
il n'existait pas, il n'a donc pas d'histoire, et il ne veut rien dire de particulier à part que c'est le plus beau bébé du monde :lol:

en fait quand j'avais 17 ans, j'écrivais des nouvelles et des poèmes...
je me cherchais un nom de plume (je trouvais que c'était mieux que mon prénom à moi)

alors j'ai mélangé deux prénoms et j'ai obtenu maressia...
j'ai viré les deux "s" et j'y ai mis un "z"...

finalement la sonorité m'a vraiment plu...

je n'ai jamais utilisé ce nom, mais je l'ai gardé dans un coin de ma tête en me disant: si un jour j'ai une fille, elle s'appellera Marezia...

j'ai une fille et elle elle s'appelle?... ben marezia...

pour les autres, je veux pas de prénoms où ils seront 25 dans la classe à répondre qu'en t'en appelle un... ils seront originaux mais moins que marezia ;)

(bah oui j'ai épuisé mon stock de prénoms qui n'existent pas...)
37 ans 639
mike73400 a écrit:
lilouh a écrit:
je ne voulais pas d'un prénom qui pourrait être associé à quelqu'un d'autre que je connaisse déjà.

Pourquoi? Il y a des gens que j'admire et que mon enfant porte son prénom ne me choquerait guère, au contraire.



oui biensur, qui te dit que ça me choque? Tu poses une question, j'y repond, avec ce que je suis, mais est-ce que tu poses la question pour discuter le bien fondé de donner un prénom "original" ? D'ailleurs l'originalité est bien subjective une fois de plus. Faudrait-il que tous nos enfants portent tous des noms du calendriers français?


lilouh a écrit:
Je le voulais rare, fort, avec un sens , une histoire.

Oui, et après? Qu'est-ce qui t'interpelle? Beaucoup de prénoms sont donnés sans que les gens ne sachent d'ou il vient, le sens, l'ethymologie. Chacun a une démarche différente, certains pour la sonorité, pour l'evocation d'un souvenir, d'une personne, et d'autres pour le symbole, le sens que ça prend.

mike73400 a écrit:
Oui mais, prenons le cas du prénom sébastien. ok pour le côté rare, ce prénom ne l'est pas du tout.
En revanche le prénom a une sacrée histoire. Sébastien s'est battu au IIIeme siècle pour que des gens puissent croire en leur dieu. C'est une sacrée preuve d'abnégation. Donc tu entends par ta phrase que l'élément prépondérant du prénom est qu'il soit rare (puisque pour le côté historique et fort, on peut le retrouver dans multitudes de prénoms)?.


Et bien en ce qui concerne l'abnegation, j'ai des doutes, c'est bien cela que je fuyais justement en cherchant un prénom qui n'est pas d'attache religieuse, m'etant moi-même débattue de mes appartenances familiales, n'étant déjà pas de même "confession" avec mon compagnon, et en plus profondément interressés par l'aspect laïque de notre choix...
ce que tu cites en est un bel exemple pour moi.

mike73400 a écrit:
Désolé de vouloir absolument discuter tout argument mais je voudrais vraiment cerner la démarche.


je n'argumente rien, je ne pensais pas que c'etait necessaire, puisque je ne parle pas d'un problème sociétal, et je n'ai rien à défendre, c'est un choix que je ne trouve pas mieux ou moins bien qu'un autre. Il est le mien.

mike73400 a écrit:
Pour ma part, je me suis beaucoup posé la question (seul et sans ma femme) lorsque j'ai appris que j'allais être papa.
Je me suis dit que j'allais probablement procréer quelqu'un d'exceptionnel (allez, on y croit tous un peu....lol) et je me suis dit : Qu'aura t il de si exceptionnel, je ne le sais pas aujourd'hui et ne le saurais peut-être jamais (parce que déjà mort avant qu'il n'accomplisse ses prouesses) mais est-ce que son prénom changera t il quelque chose? Je ne le pense pas à vrai dire..


Peu importe, la question n'est pas là pour moi, biensur que chaque enfant est exceptionnel pour ses parents, nul besoin d'attendre les resultats de sa vie d'adulte, non?
37 ans 639
mike73400 a écrit:


karen a écrit:

En plus, là où tu vois une preuve d'abnégation, on peut aussi y voir du fanatisme et de l'aveuglement... chacun met ce qu'il veut dans un fait, une légende... ou un prénom... ;)

C'est vrai, mais c'est vrai aussi le cas sur tous les prénoms, originaux ou pas. Les prénoms de la mythologie dont tu fais allusion pour ton choix futur sont voués à la même démarche de croire ou non en une histoire, une valeur...


la mythologie n'est pas affaire de croyance pour moi, mais de symbolique, ce qui est une toute autre sphère.
B I U