MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

la crise d'hyperphagie pour faire face au quotidien

B
33 ans Nord 37
bonjour!
Je réfléchis un peu à mon hyperphagie, non pas comme la cause de mon mal-être mais comme un symptome.
Je me rends compte que je mange pour "tuer"  
des moments qui me paraissent insurmontables, avant meme de les vivres. le cas le plus récurrent: apprendre mes cours. J'essaye de me mettre au travail, et quand je me mets à mon bureau, il y a un espèce de stress qui monte. il suffit alors que je butte un peu trop sur une notion de cours, un exo incompris, et je ressens le besoin de me jeter sur la nourriture. C'est ce que je fais dans 80% des cas. parfois je me contente d'une carotte, parfois il me faut 2 baguettes pour que ça aille mieux. pourtant je sais qu' il faut que je bosse sinon je vais le regretter aux partiels. :cry:
je fais des crises dans d'autres cas. le vendredi quand arrive le weekend que je passe régulièrement seule, le dimanche après-midi, ou quand j'ai une réunion avec d'autres étudiants.
je suppose que cette hyperphagie est une sorte "d'adaptation" que j'ai trouvé plus ou moins volontairement pour faire face aux problemes (qui sont pourtant minimes!!). mais je ne comprend pas pourquoi est-ce que ces petits soucis je les ressens comme des épreuves insurmontables. :roll:
faites moi signe si vous vous sentez concerné(e)! merki
1443
Tes crises d'hyperphagie sont, à mon avis et d'après ce que tu nous en dit, les marques de ton manque de confiance en toi.
Si les problèmes de la vie quotidienne provoquent un tel stress (qui te pousse donc à manger) c'est parce que tu as peur de ne pas y arriver, de ne pas être à la hauteur et tu t'enferme donc dans un shéma ou tu provoque toi même l'échec. C'est un cercle vicieux.
C'est sur ce manque de confiance en toi qu'il faut que tu travaille, que tu en trouve la cause et la combatte pour venir à bout de ton hyperphagie (ou du moins la calmer).
Z
35 ans corse 164
si ça me parle... oh oui... je suis comme toi (bien qu'il y ait de nombreuses autres choses qui me déclenche des crises)je trouve toujours une excuse pour pas bosser par anticipation de la peur de ne pas y arriver. Et je pense que le post de jazz est très juste. Tout ça c'est un manque de confiance en soi. Que fais tu comme étude? à quel niveau? il faut que tu regardes ton parcours et que tu te dises que tu es allé jusque la. je voudrais bien t'aider plus mais je n'ai hélas pas la solution au manque de confiance en soi sinon je n'en serai pas la...
B
33 ans Nord 37
merci de vos réponses les filles! :)
Je n'arrive pas à trouver ce qui me fait peur dans le travail. je suis en licence de biologie (3e année). je n'ai jamais redoublé, et à la fac je suis pas mauvaise, jusqu'à présent j'ai eu tous mes semestres avec entre 11 et 13 de moyenne.
l'année de ma terminale, j'ai sombré dans l'anorexie et j'ai passé mon bac à 44kg. j'avais énormément bossé durant l'année (gt un peu comme une ascète) et je l'ai eu avec mention tb, jpouvais difficilement esperer mieux.
je me demande si, en me disant que je dois travailler, je n'ai pas un peu l'impression que je vais revivre cette sorte d'ascétisme que j'ai expérimenté quelques années plus tôt. Mais je ne suis pas convaincue par cette possible explication. Peut-etre que j'ai peur de m'isoler, de me couper du monde quelques courtes heures quand je dois réviser? Peur de me sentir inactive physiquement (j'ai la bougeotte quand je travaille)?
je me promet d'analyser plus en profondeur mes sentiments quand je bosserai ma bio moléculaire demain... ;) encore merci pour vos réponses
B I U


Discussions liées