MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

L'Hygiène naturelle infantile ou potty training

40 ans Sud Ouest 3873
lilouh a écrit:
Citation:
Dans le livre elle explique bien que le bébé ne contrôle pas ses sphyncters mais on ne lui demande pas car on réagit à  
son expression "je vais faire pipi" en le plaçant rapidement sur un pot par exemple (que l'on a sous la main). A la rigueur l'enfant peut faire dans la couche, l'idée étant plus de créer une communication sur ce besoin que d'obliger l'enfant à être effectivement propre parfaitement et ce dès le départ.


interressant ce que tu dis... Excepté que l'expression "j'ai envie de faire pipi", j'ai jamais vu sur le visage de ma fille, mais c'est vrai que je ne suis pas dans la démarche non plus...
Merci! ;)

Par contre, la methode du "laisser-aller" dont tu parles... Je n'y ai jamais fait référence, je parle plutôt de stades de devellopement. Ce qui est différent.

Citation:
Simplement qu'une absence totale de réponse sur une longue période face à un appel aboutit à la disparition du signal. C'est démontré par ailleurs.


Ok, et par qui? c'est interressant.


Ouais j'ai assez raccourci volontairement, en fait, il faut passer par une période d'observation pour déceler les fameux signes annonciateurs. Et les moments.
Je prends un exemple simple et flagrant mais je concède que ce n'est pas général. Quand j'étais bébé souvent je frissonnais avant de faire pipi (chose qui m'arrive encore par ailleurs :lol:). Si ma mère avait utilisé cette méthode il lui aurait été simple du coup de voir quand je devais être mise sur le pot.
Chaque enfant a ses signes spécifiques. Ils sont listés pour donner une idée dans le livre (postures, grimaces, etc...).
C'est aussi l'interêt de la méthode, créer un lien supplémentaire unique à l'enfant.

En fait le point important c'est que si on ne répond pas aux signes de l'enfant dans le jeune âge (entre 0 et 6 mois apparemment) il va perdre la conscience de ce besoin puisque par ailleurs il ne se passe rien (="laisser-aller"). Donc il ne manifestera plus puisqu'il n'aura plus conscience du besoin d'élimination en tant que tel. Il faudra alors attendre "l'âge de la propreté" pour le solliciter sur cette conscience et établir une communication à ce sujet.

Après ben si on n'adhère pas, tant pis... Et on est pas mauvais parent pour autant hein ;). Mais en tout état de cause je ne vois pas ce qu'on peut trouver de néfaste à la méthode.
41 ans là 5969
petitefraisedesbois a écrit:


En fait le point important c'est que si on ne répond pas aux signes de l'enfant dans le jeune âge (entre 0 et 6 mois apparemment) il va perdre la conscience de ce besoin puisque par ailleurs il ne se passe rien (="laisser-aller"). Donc il ne manifestera plus puisqu'il n'aura plus conscience du besoin d'élimination en tant que tel. Il faudra alors attendre "l'âge de la propreté" pour le solliciter sur cette conscience et établir une communication à ce sujet.



donc là la puce à 7 mois et demi donc c'est trop tard?

j'avais bien envie d'essayer vu que j'arrive à détecter le popo...
c'est trop tard, je laisse tomber?
54 ans 560
Pas du tout vas y
En faisant attention et en la stimulant tu pourras tout à fait mettre en place cette méthode
38 ans 639
Il y'a des choses qui ont du sens dans des fonctionnements, des modes de vie, et qui n'en ont plus ailleurs. Quand une femme en Inde, qui garde son bébé nu contre elle en peau à peau toute la journée, écartes son enfant d'elle pour le laisser faire ses besoins, parce-qu'elle à compris que c'etait le moment pour lui, je trouve ça formidable de proximité, de sensibilité. Parce-que ça va dans une réalité, ce n'est alors plus une démarche "idéologique", ça reste sensoriel, un lien qui se crée parce-qu'il répond à des besoins.
40 ans Sud Ouest 3873
Amnesis a écrit:
petitefraisedesbois a écrit:


En fait le point important c'est que si on ne répond pas aux signes de l'enfant dans le jeune âge (entre 0 et 6 mois apparemment) il va perdre la conscience de ce besoin puisque par ailleurs il ne se passe rien (="laisser-aller"). Donc il ne manifestera plus puisqu'il n'aura plus conscience du besoin d'élimination en tant que tel. Il faudra alors attendre "l'âge de la propreté" pour le solliciter sur cette conscience et établir une communication à ce sujet.



donc là la puce à 7 mois et demi donc c'est trop tard?

j'avais bien envie d'essayer vu que j'arrive à détecter le popo...
c'est trop tard, je laisse tomber?


Non ce n'est pas trop tard, c'est juste qu'il est possible que les signes soient moins évidents à percevoir. Mais si tu sais déjà repérer c'est faisable.
Ce sera juste peut-être (même pas sûr) plus difficile mais en matière d'enfants il n'y a jamais de règle absolue donc bon.

Dans le livre il y a des liens et notamment des listes de discussion :
->pour les francophones : fr.groups.yahoo.com/group/ec_francophone/
->pour ceux qui commencent "tard" (en anglais par contre) :
groups.yahoo.com/group/IPTLateStarters/
54 ans 560
lilouh a écrit:
Il y'a des choses qui ont du sens dans des fonctionnements, des modes de vie, et qui n'en ont plus ailleurs. Parce-que ça va dans une réalité, ce n'est alors plus une démarche "idéologique", ça reste sensoriel, un lien qui se crée parce-qu'il répond à des besoins.


Je pense qu'il ne s'agit nullement d'une démarche idéologique.
Cette démarche a toujours du sens dans notre société occidentale hyperactive et avec un enfant qui met des couches et ne se balade pas nu contre la peau de sa mère.

La démarche fondementale n'est pas l'acquisition de la propreté mais de créer un lien si fort avec son enfant que l'on devient particulièrement attentif à son discours verbal et non verbal.
La propreté en est une conséquence "avantageuse". Il ne faut en aucun cas se focaliser dessus.

Chacun est libre d'adhérer ou non. C'est un choix personnel mais comme les goût et les couleurs faisons attention de ne pas "dénigrer" ce qui ne nous convient pas.

Il y a plusieurs dizaines d'année porter un enfant sur soi n'avait aucune réalité dans les sociétés occidentales. Les personnes qui voulait le faire était stigmatisées. Les poussettes, landaux et couffins tenaient alors "le haut du pavé". Ce genre d'attitude est impensable maintenant que les porte-bébé, les écharpes de portage et les bébés-kangourous des services de néonatalogie sont monnaie courante.
38 ans 639
perle67 a écrit:
lilouh a écrit:
Il y'a des choses qui ont du sens dans des fonctionnements, des modes de vie, et qui n'en ont plus ailleurs. Parce-que ça va dans une réalité, ce n'est alors plus une démarche "idéologique", ça reste sensoriel, un lien qui se crée parce-qu'il répond à des besoins.


Je pense qu'il ne s'agit nullement d'une démarche idéologique.
Cette démarche a toujours du sens dans notre société occidentale hyperactive et avec un enfant qui met des couches et ne se balade pas nu contre la peau de sa mère.

La démarche fondementale n'est pas l'acquisition de la propreté mais de créer un lien si fort avec son enfant que l'on devient particulièrement attentif à son discours verbal et non verbal.
La propreté en est une conséquence "avantageuse". Il ne faut en aucun cas se focaliser dessus.

Chacun est libre d'adhérer ou non. C'est un choix personnel mais comme les goût et les couleurs faisons attention de ne pas "dénigrer" ce qui ne nous convient pas.

Il y a plusieurs dizaines d'année porter un enfant sur soi n'avait aucune réalité dans les sociétés occidentales. Les personnes qui voulait le faire était stigmatisées. Les poussettes, landaux et couffins tenaient alors "le haut du pavé". Ce genre d'attitude est impensable maintenant que les porte-bébé, les écharpes de portage et les bébés-kangourous des services de néonatalogie sont monnaie courante.


Je ne vois pas en quoi je denigre quoi que ce soit, en disant que je n'y trouve pas de sens, car il est bien question de mon regard sur MA façon d'être mère. Je ne prêche rien et pour personne. J'explique ce que je pense de l'hygiène naturelle, sans jugements des personnes qui le pratiquent.

Je pratique le portage en echarpe, parce-que j'y trouve du confort et du sens. D'autres maman, dans mon entourage n'aiment pas ça, mais on en discute, et j'entend ce qu'elle en pensent, même quand c'est largement opposé à ma pensée, sans me sentir remise en question dans ma fonction maternelle.

Je mesure aussi les dérives et les interpretations douteuses de certaines pratiques, qui font payer le prix fort aux enfants parfois, les lectures rapides et les condensés qui ne peuvent avoir lieu sur bien des sujets...

N'y vois pas autre chose qu'un point de vue.

;)
36 ans 37 469
ca correspond tout bêtement à un conditionnement donc à 7 mois ou plus c'est faisable si tu observes et dès que tu mets le pot a force c'est normal il comprendra le truc. bien sur le développement inervient dans la possibilité ou non d'attendre, mais je vois pas trop en quoi ca serait vraiment mieux que les couches parce que de toutes facon ca change pas grand chose jveux dire l'enfant est peut être plus habitué au pot et dc c pas un grand changement mais de toute facon tant que c'est la mère qui met le pot a part un gain écologique ca change rien.
et puis plus tard quand l'enfant commence a marcher et tout ba le pot c'est aussi une question de maturation des sphyncters tout ca donc a mon avis c un truc a commencer très tot dès que l'enfant marche mais avant jvois pas trop ce que ca apporte a part dans le trip écolo

enfin jsais pas si jsuis clair
33 ans Charleville-Mézières 1453
Sauf que ça n'est absolument pas fait pour être un conditionnement bailarena, tu as peut-être mal compris ?

L'enfant montre qu'il a besoin -> on lui présente le pot.
Et non pas on présente le pot à tout hasard -> l'enfant comprend ce qu'on attend de lui et fait, ce qui s'appelle du dressage et était utilisé dans les années 50 si mes souvenirs sont bons, et qui à peu près l'inverse de l'HNI.

Sandrine M-Z (oublié le nom complet) dont vous parliez plus haut a eu un troisième enfant, une fille, avec qui elle a pratiqué l'HNI dès sa naissance (contrairement au numéro 2, qui a connu un début tardif)

Pour ma part je vois l'HNI comme une pratique à mi-temps. Lorsqu'on voit que notre bibou a besoin de quelque chose, on lui propose le pot (ou les WC ou une bassine ou ce que vous voulez) pour qu'il y fasse, et pour répondre à son besoin (c'est stupide de voir quelque chose et de ne pas y répondre, non ?), et lorsqu'on ne voit pas, ça tombe super bien vu qu'il y a une couche !

Après certain(e)s souhaitent "pratiquer à temps plein", et j'avoue que je suis admirative, parce que ça demande quand même une connaissance de son bébé très pointue et une attention qui me paraît assez soutenue, notamment en ce qui concerne les nuits.
L
44 ans Bruxelles 2125
J'ai l'impression que cette méthode me contraindrait à être encore plus à la disposition de mes enfants. Je veux bien être à l'écoute de mon bébé et de mes enfants mais pas à leur disposition. Notre mode de vie ne me le permet pas!

Et finalement quel est l'intéret de cette méthode? Que l'enfant soit propre plus rapidement? pourquoi ça doit être rapide? du moment qu'il devient propre?

Je tiens à préciser que je ne dénigre pas celles qui pratiquent cette méthode seulement, elle ne me convient pas à moi et à mon mode de fonctionnement.
36 ans 37 469
j'ai très bien compris que c'était pas fait pour être un conditionnement, seulement ca y ressemble. si le but outre le fait de développer je ne sais quelle relation plus intense avec l'enfant, est de lui apprendre la propreté.
jparle d'un conditionnement cf pavlov, skinner et les théories de l'apprentissage)
48 ans pépettesland 1803
J'ai déjà dit que pour moi ce genre de méthode ne me correspondait pas mais par contre si les personnes du forum qui appliquent cette méthode (comme petite fraise si j'ai bien compris ou perle67) avaient la gentillesse de m' expliquer comment concrètement elles font avec leur bébé et comment elles s'organisent j'avoue que je serais assez intéressée.

Perso ça me semble être plus une contrainte qu'autre chose mais j'aimerais connaître leur vécu et leur ressenti sur ce type de pratique.
Est ce que cela ne demande pas trop d'attention ? Comment on s'organise à la maison ? Combien de temps cela vous a t'il pris pour être au point ? Comment réagissent vos bibous? Bref, le genre de détails concrets plutôt que la théorie des manuels qui elle a toujours tendance à légèrement idéaliser les choses.
M
40 ans Belgique 1926
Je remonte ce post ancien, parce que je voudrais des témoignages "pratiques" sur cette méthode...

Parce que j'ai du mal à imaginer que l'on puisse observer continuellement et d'assez pret son bb pour réagir assez vite et en même temps s'occuper un minimum de la maison/des ainés/du papa/...

Est-ce que vos enfants portent des habits normaux? Il faut aller vachement vite pour les déshabiller...
38 ans Montréal 1666
J'ai une amie qui a pratiqué l'hygiène infantile dès la naissance de sa fille. Je ne peux pas me prononcer sur la méthode puisque je n'ai pas lu le livre, mais la façon dont elle l'appliquait me fait plus penser à du dressage qu'autre chose et je ne vois pas l'utilité... Sa fille était conditionnée à faire pipi au son d'un certain sifflement. Ça lui avait bouffé un paquet d'énergie pour en arriver là, et pourquoi au juste?
40 ans mantes la ville(78) 4522
ca me parait mais pas du tout naturele et comme vertige je trouve que ca ressemble a du dressage ,de les sphincters pour se qui est du caca ne sont matures que quand bb c 'est monter les marches sans se tenir a une rembarde
B I U