MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

quel droit je peux avoir face à cette situation?

38 ans 639
Bon, ce matin je suis tombée sur une emission des maternelles, qui parlait des enlevements parentaux internationaux. ET ça a ouvert une brèche dans mon histoire. Depuis septembre 2006, ma  
soeur (demie-soeur pour être plus précise), a quitté le Brésil, ou elle vivait avec notre père, pour vivre aux Etats-Unis avec sa mère, puisqu'ils sont séparés depuis quelques années.

Mon père et moi n'avons pas de nouvelles de ma soeur de 7 ans, mis à part des coups de téléphones donnés au compte-gouttes à mon père. Ma soeur ne parle plus français, mais bresilien et anglais. On ne sait même pas dans quelle ville elle se trouve. Nous n'avons aucun moyen de la joindre. La mère de ma soeur m'a envoyé un mail pour me mettre un peu de pression -supplémentaire- me disant que si je ne voulais pas renouer avec elle, je ne verrais pas ma soeur, qu'elle ne lui parlerait plus de moi, de notre père etc... qu'elle mettrait un terme aux liens avec sa famille en France et au Bresil. Ce qui est déjà le cas...
Ma soeur est née en France, je pense que tout comme mon père, elle a la double nationalité Franco-bresilienne.

Je me pose pleins de questions, je tourne en rond avec ces doutes. Je voudrais voir ma soeur. Pouvoir lui ecrire, lui parler...

Je pense même à une action en justice, mais je trouve ça improbable, iréel.

Quelles démarches puis-je entreprendre selon vous? Je sais pas trop si j'ai raison d'en parler, mais c'est une situation silencieuse depuis trop longtemps. Merci de m'avoir lu.
56 ans 91 25732
C'est bien difficile de te conseiller quelque chose qui peut marcher...

Ma belle-mère a eu beaucoup de mal à pouvoir récupérer zom et ses 3 petits frères, emmenés en Algérie par leur père. Ils ont fini par revenir au bout d'un peu plus de 3 ans, parce que mon beau-père a accepté, sous la pression de sa propre famille, de les ramener. Aucune tentative faite par ma belle-mère n'avait abouti...

La fille d'une de mes collègues a été enlevée en 1991 par son père, ivoirien et emmenée au pays malgré une interdiction de sortie du territoire délivrée par un tribunal français. Elle s'est battue des années pour récupérer sa fille, rien n'a abouti. Un jour elle a même eu une réponse d'un politique de l'époque qui lui disait "qu'on n'allait pas mettre en péril les relations entre la France et la Côte d'Ivoire pour un enfant qui était avec son père". :roll: Elle envisageait de payer un mercenaire pour aller rechercher sa fille mais ne l'a pas fait par peur de réprésailles... En 2002, sa fille a eu 18 ans et est revenue en France après en avoir fait le choix elle-même.

Alors dans ton cas... Une action en justice ? Ma collègue en a fait plein ! Elle a gagné à chaque fois ! Mais après impossible de faire appliquer la décision de justice ! :?

A part tenter de renouer un minimum avec ta mère, dans l'intérêt de ta petite soeur, j'avoue que je ne vois pas trop. :?
38 ans 639
Merci Patty d'avoir pris le temps de répondre, effectivement, c'est une situation ou il ne m'apparait pas beaucoup de solutions non plus... ;)
Bonne soirée à toi.
2812
Comme ta soeur vivait au Brésil, je pense que ton père devrait se renseigner auprès des autorités brésiliennes. Avant toute action en justice, il faut vérifier que le pays où réside l'enfant est signataire de la Convention internationale des droits de l'enfant. Dans ton cas, il faut aussi se renseigner sur le cas du Brésil. Apparemment c'est plus facile de faire une médiation en se basant sur cette Convention.

Bon courage !
38 ans 639
merci soleilmoon :kiss:
47 ans Face au vent 5339
Pour le Bresil, j'ai dans ma famille un plutot triste exemple : mon beau-frere est bresilien et fait tout pour recuperer sa fille de 11 ans issue de son 1er mariage, qui a ete kidnappee par sa mere laquelle n'a aucun revenu et fait vivre sa fille dans des conditions de misere inouies :( Des jugements ont ete rendus en sa faveur, et en Allemagne ou il vit, et au Bresil ou il est retourne pour lancer les procedures. Mais une fois le jugement attribuant la garde exclusive de sa fille a son pere rendu par le tribunal de Rio, aucun moyen de faire en sorte qu'il soit applique... :cry:
B I U