MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

bon je me lance..essai bb et allaitement

M
38 ans montpellier 61
Voila comme certaines le savent, je n'en suis pas a mon coup d'essai..je suis 3 fois maman..mais ce qui me gonfle.;c'est que a chaque coup..tant que j'allaite pas de bébé..et  
comme j'allaite lontemps....M.....
Pour essai bb3 j'ai mise 2 ans ( parce que mon bb2 allaité jusqu'a 2 ans et demi...et le temps de destresser un peu...bb2 avait 3ans ) Depuis ma 3eme je n'ai absolument aucun moyen de contraception..meme papa et ma fille a quand meme 21 mois..et tjr rien!!

Donc si vous avez une recette miracle..je prends..je veux bb4 :cry: :cry: :cry:
56 ans 91 25732
Je ne suis pas certaine d'avoir bien compris ta question...

Tu veux dire que tant que tu allaites tu ne tombes pas enceinte ?

Si c'est ça, c'est parfaitement normal ! :lol: Tant que tu allaites ton hypophyse sécrète de la prolactine et c'est une hormone qui inhibe l'ovulation.

C'est d'ailleurs comme ça que nos grands-mères et arrières-grands-mères (et même avant) essayaient de réguler les naissances, elles allaitaient le plus longtemps possible pour espacer les bébés et ne pas se retrouver enceintes quasiment tous les ans. Et souvent elles se faisaient eng**** par le curé (à l'époque ça comptait !) qui les accusait d'aller à l'encontre de la volonté divine. ;)

Si ce n'est pas ça, j'avoue que je n'ai rien compris du tout à ta question... :oops:
M
38 ans montpellier 61
alors la question de la régulation des naissance grace a l'allaitement est totalement fausse..d'ailleur meme a notre époque..les gygy te dise de prendre une micro pillule quand tu allaite...c'est pas pour ien..

Il faut savoir que tu as environ 60% de ne pas tomber enceinte tant que ton bébé tété uniquement ton sein..( ni bib en plus ni et meme surtout pas nourriture ) autant dire que le reste de chance de tomber quand meme enceinte en allaitant est plutot risqué si c'est pas ce que tu désire .....

Mais moi..bib ou pas..allaité ma fille meme 1 fois tout les 2 ou 3 jours..rien a faire!!!! j'ai pourtant bien eu mon retour de couche....(crois moi je l'ai senti passé )mais je suis comme ça...une mére avant d'être une poulinière ( lol ) :cry: :cry: :cry:
56 ans 91 25732
Oh non, elle n'est pas fausse malheureusement. Toutes les femmes (dont je fais partie) qui souffrent d'un prolactinome (une tumeur de l'hypophyse secrétant de la prolactine) sont stériles à cause de ça et le restent tant que ce n'est pas traité, si on peut traiter à temps, ce qui n'a malheureusement pas été mon cas. :?

La prolactine inhibe l'ovulation. Le problème c'est qu'elle ne le fait pas totalement pour tout le monde, car ça dépend du taux de chaque femme. C'est aussi pour ça qu'il y a des femmes qui ne peuvent allaiter plus de quelques semaines alors que d'autres peuvent allaiter des années.

Donc il y a des risques de grossesse chez certaines femmes qui allaitent et par précaution, les gynécos proposent une contraception dès la sortie de la maternité, surtout si la femme ne souhaite pas des grossesses rapprochées.

Dans ton cas, ton taux de prolactine parait suffisant pour inhiber l'ovulation tant que tu allaites. La seule solution efficace pour retomber enceinte c'est d'arrêter l'allaitement. ;)
M
38 ans montpellier 61
désolé mais meme si je te respect, je suis absolument pas d'accord avec tout ce que tu raconte...
Je ne sais pas d'ou te viennet tout ces termes .. :shock:

Mais la réalité est la. :!: .le fait de ne plus avoir de lait des les 1ers semaines ne dépant ABSOLUMENT pas de la prolactine ( enfin seulement pour 1% des femmes en écheque )
:arrow: il est dans les 3/4 des cas du: au manque de sommeil..a une mauvaise alimentation de la maman, ou même a une mauvaise position lors de l'allaitement ( faits prouvés et études réalisé par le plus grands sérieux par la leche ligue avec la collaboration des maternités de france )
Par contre désolé pour ta situation...dur dur...

et dans mon cas, a moins de trouver LA solution miracle je pense effectivement qu'il faut arreter l'allaitement ( et je n'ai pas l'intention de faire de la peine a ma fille pour ravoir un bébé plus vite )
:roll: :roll: :roll:
56 ans 91 25732
D'où me viennent tous ces termes ? De mes études d'infirmière ! :lol: Et aussi du fait que je suis traitée pour un macro adénome à prolactine opéré en 1989 et pour divers troubles hormonaux et que les effets et conséquences de l'hyperprolactinémie, et les actions de la prolactine, je les connais hélas très très bien. :?

Si tu ne me crois pas quant à l'action de la prolactine, inutile que je perde mon temps. ;)

Mais je te confirme que la prolactine (hormone sécrétée par les cellules lactotropes de l'antéhypophyse) est l'hormone responsable de la lactation. Après que les glandes mammaires aient été préparées à l'allaitement par les oestrogènes et la progestérone pendant la grossesse, c'est la prolactine qui enclenche la montée laiteuse après l'accouchement. Ensuite c'est la tétée qui stimule à chaque fois l'antéhypophyse et favorise la sécrétion de prolactine. D'ailleurs si une femme ne souhaite pas allaiter, que fait-on ? On emploie l'inhibiteur de la prolactine qui est la dopamine (bien connue des femmes qui ne veulent pas allaiter sous le nom générique de Bromocriptine et sous le nom commercial de Parlodel et que je prends depuis 16 ans). (Je vais passer sur l'effet inhibiteur de la prolactine par la progestérone en cours de grossesse, sur la sécrétion d'ocytocyne et sur les effets inhibiteurs de la prolactine d'un trop fort taux d'oestrogènes en fin de grossesse qui empêche momentanément l'allaitement et sur tous les effets feedback hormonaux).

Un taux élevé de prolactine est une cause de stérilité car la prolactine entraine un hypogonadisme (dysfonctionnement de l'ovaire et difficulté à ovuler, voire absence d'ovulation) (tape prolactine et stérilité dans Google et tu verras) là par exemple .

Si on avait pu me soigner à temps, et si j'avais pu avoir un bébé, je n'aurais pas eu droit de l'allaiter en raison du risque de retour de la tumeur. On aurait donc continué la dopamine pendant ma grossesse pour empêcher la montée laiteuse.

Pendant l'allaitement, la sécrétion de prolactine est bien plus importante qu'en période sans allaitement, et son taux suffit souvent de façon physiologique à empêcher l'ovulation (même s'il y a des échecs), donc la grossesse. Et j'ai bien l'impression que c'est ton cas.

En fait c'est facile à vérifier, prends ta température sur plusieurs cycle, ou utilise des tests d'ovulation et tu verras bien si tu ovules.

Encore des infos sur la prolactine et la stérilité : ICI
M
38 ans montpellier 61
ouf tu m'en a mise une tartine la..... :lol:

Non je ne dis pas que tu ne sais pas de quoi tu parle..seulement concernant l'allaitement tu donne des infos erronnée ( je parle quand au poucentage des meres ne "pouvant" allaiter ) Pour avoir fait partie de la LLL et du commité de soutien aux nouvelles accouchées désirant allaiter je pense connaitre le sujet..ton cas est bien a part malheureusement..et je te plainds de tout mon coeur..mais, bien que n'ayant rien contre toi, j'affirme cependant tout comme le révéle le ministère de la santé, que les membres du personnel hospitaliers tout comme le corp médical en générale, ne sont absolument pas formé pour faire face a l'allaitement maternelle ( une journée de formation obligatoire pour les y préparer, j'appelle pas ça une formation!) ce qui ne fais que contribuer au mauvais départ dans leur allaitement des mamans !!! ;)
56 ans 91 25732
Je n'ai donné aucun pourcentage, j'ai juste dit qu'un taux trop faible de prolactine pouvait être un facteur d'interruption précoce d'allaitement. ;)

Par contre je confirme, à moins que ça ait changé, que les infirmières ont une toute petite formation pour les mises aux sein et le conseil aux mamans.

Cela étant, je me souviens aussi que nous râlions après la Leche League qui avait tendance à une époque à être un peu trop "extrémiste "et pro allaitement et dont le discours était interprété comme"si tu ne peux pas allaiter c'est que tu ne veux pas !" non seulement par les personnels de santé mais aussi par les mamans !

Le discours était également extrêmement culpabilisant pour les femmes qui ne voulaient pas allaiter "si tu n'allaites pas tu ne donnes pas les meilleures chances à ton enfant". Ca a fait des dégâts auprès de jeunes mamans qui n'avaient pas du tout envie d'allaiter... :roll: Après tout c'est leur choix ! Qu'on leur explique les bienfaits de l'allaitement, c'est super ! Mais qu'on leur dise que si elles n'allaitent pas leur bébé sera privé de quelque chose d'indispensable pour lui, ça l'est nettement moins...

J'espère que ça a changé ! ;)
M
38 ans montpellier 61
Heureusement coté LLL oui ça a changé!! Maintenant c'est "un biberon tendu avec amour vaut mieux qu'un sein donné a contre coeur"..et heureusement..par contre le coté "si tu allaite pas c'est que tu ne veux pas...c'est pas toujours faux....j'ai bien dis pas toujours...certaines s'arretant derriere des pretexte faux..( du genre de toute façon meme avec votre métode ça donnera rien)...chacun son choix...l'important c'est que bébé et maman y trouve son compte!!!

Bref avec tout ça "ma solution miracle " ne vient pas!!!!

Donc un petit appelle aux mamans??vous connaitriez pas un truc qui marche????
Médiacament par les plantes? osthopathie?? tout est bon a prendre..et surtout les résultats....donc a vos claviers!!! ;)
40 ans mantes la ville(78) 4522
Etant traité par dostinex pour un soucis de prolactine trop elevé ,il est bien vrai que ca entraine de gros probleme d 'ovulation,dans mon cas j 'ovulais pas et je n 'avais plus de cycle . :?
M
38 ans montpellier 61
paindemie a écrit:
Etant traité par dostinex pour un soucis de prolactine trop elevé ,il est bien vrai que ca entraine de gros probleme d 'ovulation,dans mon cas j 'ovulais pas et je n 'avais plus de cycle . :?


ah mince..et y a des traitements a ça??? :(
40 ans mantes la ville(78) 4522
Oui un traitement par cachet je prends un cachet par semaine ,et mon taux est revenu a la normle au bout de 1 mois de traitement,et je suis obligé dele prendre pendant un an avant d 'essaye de la retire,pour voir se que fera mon taux de prolactine sans traitement ;)
B I U