MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

"Des pommes contre l'obésité"

46 ans à côté de Rouen ;-) 5361
Je suis en train de lire mon hebdomadaire local et un titre m'a interpellé "Des pommes contre l'obésité".

En fait, à l'issue d'un cross, il a été distribué aux élèves (collégiens)  
une pomme et du jus de pomme chaud au lieu du chocolat chaud habituel.

Franchement, quand on fait un effort physique, je ne suis pas sure qu'une pomme et un jus de pomme aide beaucoup à recharger les batteries (surtout à l'adolescence!)!! Moi, quand je fais un effort physique intense, j'ai en général besoin de quelque chose d'un peu plus "consistant", pas vous?? :-k

L'article sort le bla bla habituel : il faut lutter contre l'obésité parce que "les conséquences au niveau de la santé sont graves : maladie cardio-vasculaires, diabète, cancers, troubles psychologiques, etc.".
Ce qui me gène dans cette phrase, c'est de dire que les conséquences "sont" graves, alors qu'il serait plus juste de dire "peuvent être", car on est nombreux sur ce site à être en surpoids et n'avoir aucun problème de santé!!!

Enfin, c'est encore un des nombreux articles au sujet de l'obésité qui me navre plus qu'autre chose... :roll:
46 ans à côté de Rouen ;-) 5361
J'ai validé et j'avais pas fini :oops:

D'ailleurs quand on lit "Et s'ils prenaient avec plaisir le verre qui leur était tendu, la pomme semblait avoir un peu moins de succés" : franchement, quand je me souviens des cross que j'ai fait au collège, j'avais vraiment pas envie d'une pomme après :roll:
46 ans albertville 1799
Pour ma part, quand je fais un sport d'endurance j'ai un besoin de fruit juste après.
A ma dernière sortie vélo (55km, 4h00, 2 cols), je suis rentré à la maison avec une envie de fruits énorme. J'ai du mangé 3 bananes, du raisin, des pommes et des poires.

C'était un vrai besoin physio. Je n'avais pas envie de sucres lents ou de gras, juste des fruits. Mon envie correspond à un besoin simple du corps, à savoir de l'eau et du sucre. Pourtant je m'etais hydraté et mis un apport de sucre constant (mais probablement pas assez).

D'une manière générale, je suis plutôt sans appetit après un effort long. L'appetit vient plutôt 2 heures après l'arrêt de l'effort mais par contre il est démesuré.

Mais comme la dépense énergétique est considérable aussi, cela se compense (exemple lors d'une journée d'alpinisme je dépense environ 8000 Kcal) et cela a tendance à me faire perdre du poids.

En revanche, les efforts courts (moins d'une heure) me donnent faim alors que ma dépense énergétique est faible, et je mange généralement des choses plus grasses ou sucrées. Et je pense que mon bilan calorique ne doit pas être trop favorable (je dois être en excédant calorique dans ces moments là).

Je ne prête guère attention à ce que je prends en alimentation durant le sport (considérant que je donne à mon corps ce qu'il réclamme) sauf quand je pars en montagne en autonomie où là je suis bien obligé de prévoir mes futurs besoins caloriques et hydriques.

Enfin, en ce qui concerne ton article, je fais attention à tout ce qui est dit là dessus. Ce sont souvent des journalistes qui ont entendu parler d'un truc et qui se documentent moyennement (voire pas du tout) pour faire un "papier" et véhiculent ainsi des idées fausses. Je ne citerai qu'un seul exemple (et il y en a pléthores) mais frappant. Nous avons tous entendu dire que la pomme (tiens, encore elle!) diminuait le taux de mauvais cholesterol. Les journaleux se sont empressés de relayer cette information qui, certes est juste, mais il faut savoir qu'il faudrait manger l'équivalent de + de 5 pommes quotidiennement pour que les premiers effets bénéfiques apparaissent (et ça personne ne le disait).
46 ans albertville 1799
LOL, et moi aussi j'ai fait "valider" avant d'avoir terminé....

Donc pour finir, je ne me documente que dans des revues spécialisées telles que "running", "cyclosport" et sur des sites marchands de vente de compléments alimentaires pour les sports d'endurances.

Leurs informations sont très utiles et complètes et proviennent des différentes études en médecine du sport.
Je serai peut-être un peu trop tranchant dans ce que je vais dire mais un quotidien n'a pas pour vocation de diffuser des infos techniques, quelles qu'elles soient. Tout au plus susciter l'envie de se documenter plus.
48 ans 76 10598
Ah mais c'est clair qu'un bon chocolat chaud après un cross, c'est la porte ouverte à tous les excés. :roll:

Comme d'hab', c'est du grand n'importe quoi. Déjà que le cross, c'est chiant mais si en plus t'as même plus le petit réconfort sympa dèrrière.

C'est quoi la prochaine étape : plus jamais de frites, gratins, gateaux mais que des légumes et encore des légumes à la cantine? :roll:
38 ans à la campagne dans le 49 ! 4364
Et si on est allergique aux pommes comme moi, on fait comment :?: :roll: :lol:
L
36 ans Bruxelles 1086
Nous a notre école; il faisait un jour ou il n'y avait ni frites, ni autre choses, qu'un bol de riz dans le but de nous rappeler qu'il y avait des gens qui n'avaient pas ce qu'on avait. Ils ont fait ca dans plusieurs écoles. Par contre je me rappel plus de ce que je recevais aprés un cross
3923
Rassure-moi Lithanessa,ils ne vous ont pas fait payer le ticket du repas ce jour là ?...

Et les intello' qui ont eu cette initiative,ils ont mangé quoi ?...

Je n'ai pas de gamin,mais mon enfant reviendrait un jour de l'école en me racontant qu'il a été privé de nourriture,je ne lacherais pas le morceau de sitôt.

S'ils veulent vivre des privations,ils n'ont qu'à faire cela chez eux,et ne pas l'imposer aux enfants.Tout ce qu'ils risquent de faire,c'est d'obtenir une réaction parfaitement légitime de rejet.

Pour ma part,j'ai vécu des privations pendant une année de service militaire où j'ai pris l'habitude de me jetter sur le pain et l'eau pour me remplir le ventre,et faire l'appoint avec des sucreries disponibles au foyer.

Certains se sont mis à boire,fumer et se droguer à l'armée,moi,j'ai "appris" à me gaver.

Les gars qui sont nostalgiques de la conscription sont tous des gars qui ont passé une année bien au chaud dans les bureaux et autres planques.

Pour en revenir au sujet,comme dit plus haut,c'est vrai qu'un chocolat chaud est un drame diététique !...
Boire un jus de pommes chaud,c'est un coup à être écoeuré des pommes en raison de l'acidité....

Là encore,je me demande ce que les gars qui pondent ça boivent après leur jogging....S'ils se donnent la peine de courir parfois....
2812
J'ai connu comme Lithanessa les repas "bol de riz". Nous étions prévenus à l'avance et c'était dans le cadre d'une journée humanitaire. L'argent du repas était pour des associations. Ce n'était pas traumatisant car prévu.
L
36 ans Bruxelles 1086
PierreLyon a écrit:
Rassure-moi Lithanessa,ils ne vous ont pas fait payer le ticket du repas ce jour là ?...

Et les intello' qui ont eu cette initiative,ils ont mangé quoi ?...

Je n'ai pas de gamin,mais mon enfant reviendrait un jour de l'école en me racontant qu'il a été privé de nourriture,je ne lacherais pas le morceau de sitôt.

.


Les directeurs de l'école mangeait la même chose que nous en tout cas et on a pas été affamé et comme la dit SoleilMoon dans mon cas aussi c'était annoncé.

Désolé si j'ai oublié de le signaler.
3923
Merci de la précision :)
34 ans 423
Mais la pomme il me semble que c'est un sucre lent ?

Donc ça n'apporte peut-être pas un effet de sassieté sur le coup mais une meilleur teneur d'énergie sur la durée et c'est pour ça qu'on les recommande ?
48 ans 76 10598
broken_soul a écrit:
Mais la pomme il me semble que c'est un sucre lent ?

Donc ça n'apporte peut-être pas un effet de sassieté sur le coup mais une meilleur teneur d'énergie sur la durée et c'est pour ça qu'on les recommande ?


La pomme, un sucre lent ? je ne crois pas non. [-(
De toute façon, le problême n'est pas la pomme en tant que telle ( c'est bon les pommes sur tout en tartes ou en pompes :P :lol: ) mais le fait qu'on les donne sous couvert de réduire l'obésité.

Franchement, un chocolat chaud après un cross n'a encore jamais fait grossir personne , si? Par contre, bourrer le crâne des gens avec des notions de bons/mauvais aliments, oui.
10361
apres un effort physique qu'il soit intense ou non rien de mieux qu'un sucre rapide comme un fruit, pas besoin d'un carreau de chocolat ou d'un chocolat chaud. Le discours de donner cela pour réduire l'obésité est peut etre soit mal expliqué et ou mal compris. Je pense plutot qu'en donnat cela, on donne plutot des bon reflexes alimentaire ( qui a dit RA préventive ? ;) ! ) justement pour prémunir contre...
Et en cas d'effort intense ( genre cross ou autres, féculents ( sucre lent, pour se donner " du carburant") avant de partir, et sucre rapide ( fruit par exemple) pour " recharger". C'est net, ca fait nettement moins bon au moral qu'un bon roulé ammandes/raisins sec mais au moins l'effort effectu n'a pas été fait en pure perte ..
48 ans 76 10598
Co_lette a écrit:
Je pense plutot qu'en donnat cela, on donne plutot des bon reflexes alimentaire ( qui a dit RA préventive ? ! ) justement pour prémunir contre...


Qu'entend-tu exactement par là? Qu'est-ce-que la RA pour toi ? je craisn que nous n'en ayons pas la même définition.

Ensuite, moi, franchement, quand je faisais le cross de l'école au mois de janvier par 2°c, j'avais pas envie d'une pomme après. ;)
B I U