MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Doit on retrouver impérative l'estime desoi pr avancer en ra

37 ans 12494
Voilà tout est dans le titre...

En ce moment je regresse dans ma Ra :( Trop de chose à gerer en même de temps et de dificultées émotionnelles font que  
depuis quelques jours j'aurais tendance a redevenir violente avec moi même... de façon verbale surtout mais aussi en glissant vers le depassement de ma satiété, le boulottage comme je l'appelle et mon mal être retranspire sur mon alimentaiton...

Alors certes je parle plus qu'avant (et c'est sans doute ce qui fait que les crises en tant que telle ne soit pas revenu ) mais mon état se degrade et je sens que je perds pied.

En reflechissant je me rends compte que certes la RA m'a appris et apporter beaucoup de chose mais je n'arrive plus non plus à avancer quant tou va bien...

Tout cela m'ammenne a ma question pensez vous que l'on doivent impérativement retrouver une certaine estime de soi pour pouvoir avanceret franchir une étape de plus dans la RA??

Si oui comment arriver a alors avoir une meilleure estime de soit et péréniser ainsi les résultats obtenues ??
49 ans vigo Espagne 195
la ra, je la vois un peu comme une espèce de cercle vertueux: si on arrive à gerer la nourriture correctement, on est fière de soi, si on est fière de soi, on a envie de faire plus de chose, ça rend plus optimiste... peut-être!

Maic e'st sure que si tu as une mauvaise estime de toi, c'est pas gagné, essaye de te concentrer sur tes bons côtés, fais-toi aider si tu en ressens le besoin. souvent le manque d'estime de soi a des racines TRES enracinées et les deraciner demande souvent un travail sur soi important!

arriver à comprendre le pourquoi des crises, l'origine du manque d'estime pour progresser, oui! ;)

courage!
50 ans Sud ouest 356
Contrairement aux régimes, la RA se concentre sur le pourquoi. Pourquoi on a besoin de se protéger avec des kilos en trop. Pourquoi on fait des crises, etc. Et ça peut être déstabilisant. Il y a bien plus qui se passe en soi que simplement une meilleure alimentation.
Et je pense qu'il faut d'abord gérer les choses autour (principalement l'estime de soi) pour arriver à mieux gérer son alimentation.
Pour t'aider, tu peux lire les livres de Chritophe André qui a beaucoup écrit sur l'estime de soi.
54 ans Paris 136
myrtille81 a écrit:
...
Et je pense qu'il faut d'abord gérer les choses autour (principalement l'estime de soi) pour arriver à mieux gérer son alimentation.
.....


Retrouver l'estime de soi, c'est bien un long processus qui se gère en psychothérapie?

juste une réflexion, comment avez vous avancé à ce point? (RA commencé, RA stagné, pourquoi mange-je? comment ça se fait que je ne connais pas bien ma propre satiété, quelle fonction a ce fait de trop manger, de quoi protège cela, peut-être?
50 ans Sud ouest 356
LissiBoa a écrit:
myrtille81 a écrit:
...
Et je pense qu'il faut d'abord gérer les choses autour (principalement l'estime de soi) pour arriver à mieux gérer son alimentation.
.....


Retrouver l'estime de soi, c'est bien un long processus qui se gère en psychothérapie?

juste une réflexion, comment avez vous avancé à ce point? (RA commencé, RA stagné, pourquoi mange-je? comment ça se fait que je ne connais pas bien ma propre satiété, quelle fonction a ce fait de trop manger, de quoi protège cela, peut-être?


Personnellement, je ne crois pas avoir avancé à ce point, je suis en chemin, mais j'y crois ! ;) D'ailleurs quand je parle de déstabilisation, je crois savoir de quoi je parle !

Pour la psychothérapie, je crois que c'est personel, moi ça m'aide mais ce n'est pas le seul truc qui m'aide.
37 ans 12494
En fait , j'ai tres bien analysé les raisons de mon hyperphagie, le pourquoi des crises...En fait j'ai toujours ressentie ma atiété je l'oublié juste en passant car c'etait plus facile pour moi d'avaler ce qui n'allait pas que de l'exprimer.La nourriture apparaissait comme un moyen de communication et d'extériorisation des sentiments...

Et le fait de paraitre en bonne santé de l'extétérieur, étant depuis toujours gravement malade de l'extérieur me rassurer puisqu'en période ou mon coprs me laché je maigrissait terriblement vite...Et cela m'a quelque peut traumatiser , la déchance physique surtout...

Mais le probleme viens de l'estime que j'ai de moi..
On dirait que j'ai toute les clés, mais qu'il me manque une sérure..

Je suis allée voir 4 psy diférent et phychiatre qui apprait 5 ou 6 scéances m'on tous dis que je n'avas aps besoins d'eux pour les même raisons, je connais le probleme, je le gerne , j'ai toute les clés et c'est a moi a faire le dernier pas sauf que je vois pas lequel c'est !
54 ans Paris 136
Carlottalapatatesexy a écrit:
....
On dirait que j'ai toute les clés, mais qu'il me manque une sérure..

Je suis allée voir 4 psy diférent et phychiatre qui apprait 5 ou 6 scéances m'on tous dis que je n'avas aps besoins d'eux pour les même raisons, je connais le probleme, je le gerne , j'ai toute les clés et c'est a moi a faire le dernier pas sauf que je vois pas lequel c'est !


Carlotta,
sourire, donc les psys ne cherchent que les clés et non les serrures?

justement je crois ce qui est intéressant, c'est comment re-rentrer en contact avec ses propres ressources (car oui, suis d'accord, enfin je le perçois aussi comme ça, j'ai pleines de ressources mais il me manque le mode d'emploi, l'interconnexion, le 'insight'...)

je pense qu'un accompagnement minimalement invasif (ce qui pourrait être cette famoeuse hypnose éricksonienne et d'autres du même style)
et d'essayer avec quels moyens tenter un recadrage, "re-parenting") m'irait très bien...

je peux chercher mes propres solutions, j'ai juste besoin de qques outils pour la mise en route, une présence, un accompagnement, un encouragement
c peut être pas très clair, mais ton psy, il ne m'irait pas du tout, à moi...
biz
54 ans Paris 136
myrtille81 a écrit:

... D'ailleurs quand je parle de déstabilisation, je crois savoir de quoi je parle !


myrtille,

je suis encore plus au début que toi
je me promène dans une forêt de déstabilisations, ça fait tellement peur que j'ai du mal à y voir clair

mais peut-être arriverai-je à être plus gentille avec moi-même... je suis sûre que ce ne sera pas déstabilisant, au moins
U
45 ans 1910
Comme Carlottalapatatesexy, j'ai consulté 4 psys ou psychiatre et là dernière était une spécialiste en hypnose ericksonienne... Ben j'ai pas eu plus d'aide, plus de soutien qu'avec les autres. Voire même ça m'a un peu plus embrouillée.
l'estime de soi est peut être la clef ou la serrure ou je ne sais quoi... mais sans aide, c'est assez difficile de se trouver et de s'apprécier ! ou alors, faut qu'il y ait un déclic ! mais ça vient pas toujours...
54 ans Paris 136
Diine a écrit:
Comme Carlottalapatatesexy, j'ai consulté 4 psys ou psychiatre et là dernière était une spécialiste en hypnose ericksonienne... ...


ça te dit de m'en dire un peu plus de ces séances? c'était comment?
merci
U
45 ans 1910
qu'est ce que tu veux savoir ? comment ça se déroulait ? ou bien ?
S
49 ans suisse 993
Je trouve que l'estime de soi est un bien très précieux dans la vie, pas seulement pour la ra mais pour tout. Nos relations affectives, notre santé, notre joiede vivre, réaliser nos projets: L'estime de soi permet d'avancer plus léger dans TOUS ces domaines.

Il y a un petit ouvrage très bien fait dans la collection "éditions jouvence" qui ne côute que quelques euros son titre c'est "l'estime de soi".Je trouve que c'est un bon aperçu de la question.

A partir de là, trouver ou retrouver plus d'estime de soi est un travail plus ou moins long, que l'on fait seul ou accompagné. J'ai moi aussi vu plusieurs thérapeutes avec qui j'ai fait un bout de chemin. Actuellement je suis dans une démarche plus axée sur le physique, la respiration, les postures.

Bonne redécouverte à toi de ton estime!
54 ans Paris 136
Diine a écrit:
qu'est ce que tu veux savoir ? comment ça se déroulait ? ou bien ?


Oui Diine, suis curieuse, comment il a fait pour la méditation/hypnose? oui le déroulement

merci
U
45 ans 1910
Ben en fait, ça n'a rien d'extraordinaire. La séance durait environ 1h. au début on papotait comme avec tout psy. Ensuite, je me calais dans un fauteuil, fermage de nyeux, et là, c'était des phrases douces qui amènent vers une autre conscience. Et elle me faisait parler. J'avais pas du tout l'impression d'être "ailleurs" hein, simplement je disais des choses que je n'aurais pas dites en temps normal. Et elle suggérait des situations où je devais exprimer mon ressenti.
euh, voilà, j'espère avoir pu t'éclairer un peu.
54 ans Paris 136
Diine a écrit:
B [ /quote]

merci pour ton témoignage
biz
B I U