MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Que risque t'on quand on a pas de mutuelle?

39 ans Ici et là-bas 3402
Coucou les gens,

est-ce vraiment risqué de ne pas avoir de mutuelle? Je ne m'en rends pas bien compte. Et surtout, je ne vois pas où est la différence vu que  
la seule mutuelle que je peux me payer ne rembourse pas grand chose.

Bref, quel est le risque quand on vit sans mutuelle? Genre en cas je sais pas, d'une fracture tout bête, on doit payer combien de sa poche?

je me souviens de mon médecin traitant, quand je lui ai dit que j'avais pas de mutuelle, elle m'avait dit que c'était limite inconscient de ma part...

Bref, j'ai une mutuelle mais si jamais sur un coup de tête je décide de la résilier, il se passe quoi?

Merci!
35 ans 37 469
exemple mon chéri avait besoin de soin dentaire prix 700 euros et quelques la sécu remboursait genre je crois à peine 100 eurois donc si on avait pas de mutuelle c'était parti pour 6OO euros de notre poche or avec la mutuelle jcrois qu'il nous restait 6O euros à payer.

voila pour mon exemple après je sais pas trop.
56 ans à la campagne 771
Le problème, c'est surtout si tu dois être hospitalisée me semble-t-il....
47 ans 76 10598
Sans mutuelle, tu devrais payer de ta poche tout ce qui n'est pas pris en charge par la sécurité sociale et pour certains soins, c'est énorme, notamment dentaire, optique etc...
37 ans 12494
De ne pas avoir de mutuelle tu risque juste de n'etre rembourser que de la part sécu.
Apres tout depends de ta santée.

Par ex si tu n'est jamais malade tu met 30 euros par mois et quant tu en as besoins tu y pioche dedans...Le seul soucis c'est que sa chiffre vite en cas d'hospitalisation par ex, et on ne sait jamais à l'avance de ce que l'on aura....Je ne parlerais pas de l'optique et du dentaire qui a moins de prendre un renfort la mutuellle te rembourse pas des masses...

Mais que pour être bien rembourses par sa mutuelle il faut la " banquer "
sinon comme tu dis elle ne te remboruse pas grand chose...

Tu peux aussi passée par un courtier d'assurance qui te trouvera la mutuelle adapté a tes besoins et à ta bourse et qui te remboursera peut etre plus que celle que tu as actuellement pour moins cher ou plus performante pour le même prix. Il ne faut pas hésité à faire jouer la concurence dans ses cas là !

Nous par exemple on en a une mais qui rembourse tellement mal qu'au final elle nous aura couté presque plus cher que si on en avait pas eut pour cette année...Et le courtier nous en a trouvé une pour 10 euros de plus par mois qui rembourse 3 fois mieu...

Apres c'est a toi de voir.. Tu es toujours a temps également si tu n'en prends plus de te réinscrire a une en cour d'année si tu vois que sa te reviens trop cher...
56 ans 91 25732
Le plus gros risque c'est l'hospitalisation. La facture monte très très vite, surtout si tu as besoin de soins de pointe. S'il y a une intervention chirurgicale, la sécu peut prendre en charge à 100% mais pour certaines pathologies, elle prend à 70% et les 30% restants (plus dépassements éventuels) peuvent être très importants.

Sinon c'est embêtant aussi si un jour tu as besoin d'un traitement avec des médicaments chers remboursés à 70% (voire moins). Là aussi la facture peut monter très vite.

Enfin en dentaire et en optique, la SS ne rembourse quasiment rien et là ça peut faire très très mal au portemonnaie...

Si tu n'as pas de soucis particuliers, une garantie de base peut suffire. ;)
108 ans Bretagne 1920
Carlottalapatatesexy a écrit:

Par ex si tu n'est jamais malade tu met 30 euros par mois et quant tu en as besoins tu y pioche dedans...


30 euros c'est le coût mensuel d'une mutuelle, alors autant en prendre une ;)

Perso, j'ai fonctionné longtemps sans mutuelle (entre la Fac et mes 30 ans), j'étais jamais malade, pas de lunettes ni de problèmes dentaires particuliers, je n'en voyais pas l'intérêt. Puis j'ai fini par en prendre une car le risque hospitalisation me faisait peur. Je ne le regrette pas car j'ai eu récemment plusieurs problèmes pour lesquels on m'a prescrit des médicaments coûteux et mal remboursés par la Sécu.

Je te conseille de prendre au moins une garantie de base ;)
39 ans Ici et là-bas 3402
Merci tout le monde,

en fait ma mutuelle me sert juste si je dois me faire hospitaliser un jour parce que elle rembourse rien ou presque pour les dents ou les yeux (et évidemment j'ai les deux problèmes) et c'est chiant de dépenser de l'argent pour rien, mais bon, je vais la garder, on sait jamais......

Même les médicaments elle les rembourse pas 100%...

Bon, bref, merci pour vos réponses!

Mais en fait j'aimerais bien savoir combien ça peut coûter une opération?? Ou un accouchement? Quelqu'un a une idée du prix?
35 ans marseille 2582
en fait c'ets pas le prix qu'il faut voir mais ce qu'on te rembourse...

par exemple, une journée d'hospitalisation en service spécialisé (par exemple endocrino) ca coute environ 800 euros, si c'est en réanimation ça passe à 1600 euros...
Sur ce prix, en général, si tu as une mutuelle, soit tu payes rien (mais c'est limité dans le temps) soit tu payes juste le forfait journélier de 15 euros environ.
Si tu n'as pas de mutuelle, je sais pas trop ...
il faudrait quelqu'un qui travaille dans l'administratif de la sécu sur VLR !
39 ans Ici et là-bas 3402
fannydusud a écrit:

il faudrait quelqu'un qui travaille dans l'administratif de la sécu sur VLR !


C'est clair, ça aiderait bien des fois!!

Bon, de toutes façons je vais garder ma mutuelle, on sait jamais.....
59 ans Au bord de la mer 15536
Il me semble bien que la plupart des hospitalisations (accident, maladie) sont prises en charge par la sécu. Ce qui reste à ta charge c'est le forfait journalier, qui est en général remboursé par la mutuelle. A vérifier cependant ;)
56 ans 91 25732
Les hospitalisations sont prises en charge par la sécu à 100% s'il y a un K supérieur à 50 (c'est à dire en général une intervention sous anesthésie).

Mais si on est hospitalisé en médecine ou uniquement pour des soins (en gynéco, cardio...) c'est pris en charge à 80% et il faut mettre au bout. Et ça coûte très cher...

EXtrait du site de la sécu:

Citation:
Frais d’hospitalisation et remboursement

Si vous êtes hospitalisé dans un établissement public ou une clinique privée conventionnée, l’Assurance Maladie rembourse vos frais d’hospitalisation à 80 %. Votre mutuelle peut prendre en charge les 20 % restant, ainsi que certains suppléments ou dépassements d’honoraires. Le forfait hospitalier reste alors à votre charge, sauf si vous remplissez les conditions d’exonération. Si vous choisissez une clinique privée non conventionnée, les frais restant à votre charge seront plus importants.

Les frais pris en charge

Dans un hôpital public ou une clinique privée conventionnée, les frais liés à l'hospitalisation sont pris en charge à 80 % par l'Assurance Maladie (sauf cas particuliers). Vous serez remboursé après envoi à votre caisse du bon de sortie remis par l'établissement de soins lorsque vous le quittez.

L'Assurance Maladie prend en charge également une partie des soins réalisés avant ou après une hospitalisation.

Vous serez, par exemple, remboursé à 70 % lors d'une consultation chez un anesthésiste, avant une opération, et à 60 % si vous avez besoin de séances de rééducation après une intervention chirurgicale.

Les frais qui restent à votre charge

À votre sortie d'hôpital, vous aurez à régler :

le montant du ticket modérateur, c'est-à-dire la partie des dépenses de santé qui reste à votre charge après le remboursement de l'Assurance Maladie (20 % des frais d'hospitalisation), ainsi que le forfait journalier ;
les éventuels suppléments pour votre confort personnel , comme une chambre individuelle, le téléphone, la télévision, etc. ;

les dépassements d'honoraires médicaux.

Toutefois, si vous avez une mutuelle ou une assurance santé complémentaire, ces frais peuvent être remboursés en partie ou en totalité. Renseignez-vous auprès de l'organisme pour savoir si votre contrat le prévoit.

Si vous n'avez pas de mutuelle et que vos ressources sont insuffisantes pour régler les frais d'hospitalisation qui restent à votre charge, deux recours s'offrent à vous :

- époser une demande de Couverture maladie universelle (C.M.U.) complémentaire auprès de votre caisse d'Assurance Maladie ;

- ou déposer une demande de prise en charge au titre de l'action sanitaire et sociale de votre caisse d'Assurance Maladie.

Les cas de prise en charge à 100 %

Attention : quelle que soit votre situation, cette prise en charge à 100 % par l'Assurance Maladie ne s'applique ni au forfait hospitalier, lorsqu'il est dû, ni aux frais de confort personnel.

Vos frais d'hospitalisation seront intégralement remboursés si vous êtes dans l'une des situations suivantes :

- vous êtes hospitalisé(e) plus de trente jours consécutifs (votre prise en charge à 100 % débute alors le trente et unième jour) ;
- vous êtes enceinte et devez être hospitalisée pendant les quatre derniers mois de votre grossesse, pour votre accouchement, ou pendant douze jours après ;
- pour votre nouveau-né, s'il est hospitalisé dans les trente jours suivant sa naissance ;
- vous êtes hospitalisé(e) en raison d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle ;
- vous êtes hospitalisé(e) en raison d'une affection de longue durée ;
- pour votre enfant mineur, s'il est hospitalisé suite à des sévices sexuels ;
- vous percevez une rente pour un accident du travail (avec un taux d'incapacité égal ou supérieur à 66,66 %). Vos ayants droit bénéficient eux aussi de cette prise en charge à 100 % ;
- vous êtes titulaire d'une pension d'invalidité, d'une pension de veuf ou veuve invalide, d'une pension vieillesse qui a remplacé votre pension d'invalidité, ou d'une pension militaire ;
- vous dépendez du régime d'Alsace-Moselle ;
- vous bénéficiez de la Couverture maladie universelle ou de l'aide médicale de l'État.

Les cliniques privées non conventionnées
Les cliniques privées non conventionnées sont très peu nombreuses en France. Néanmoins, si vous choisissez ce type d'établissement, vous devez régler la totalité des frais à la clinique.
L'Assurance Maladie vous remboursera ensuite 80 % de vos frais de séjour et des honoraires médicaux, sur la base des tarifs en vigueur.

Attention, les cliniques privées non conventionnées appliquent des tarifs plus élevés que les tarifs en vigueur, les frais restant à votre charge peuvent donc être très importants. Renseignez-vous auprès de votre caisse d'Assurance Maladie avant votre admission.



Source
46 ans Face au vent 5339
Bossant à la Sécu, je confirme ce que disent Fanny et Patty. Un accouchement, ça frise plus le millier d'euros à ta charge seule, et je ne parle pas du suivi. Si tu as, par exemple, un souci à l'oeil (qqch qui se coince dedans, qui rebondit dessus, et qui provoque des lésions sur la rétine ou la cornée), ça parait impressionnant mais le K est <50 et l'intervention coûte très très cher.

Maintenant, c'est vrai, c'est un choix... moi aussi j'ai eu des périodes sans mutuelle, avec le trouillomètre au max parce que je n'avais pas les moyens de me la payer. Mais dès que j'ai pu sortir les sous, la mutuelle est la première chose que j'ai prise.

Ce qui est très étonnant, c'est que le seuil de la CMU est justement calculé de telle sorte que ceux qui ne peuvent pas se permettre de mutuelle peuvent bénéficier de la CMU. Peut-être devrais-tu faire examiner tes droits CMU si ton budget est vraiment tout petit petit ?
46 ans Face au vent 5339
+ d'infos sur la CMU ici ;)
F
49 ans Ville d'Avray (proche Versailles) 27
Cessile a écrit:
Coucou les gens,

est-ce vraiment risqué de ne pas avoir de mutuelle? Je ne m'en rends pas bien compte. Et surtout, je ne vois pas où est la différence vu que la seule mutuelle que je peux me payer ne rembourse pas grand chose.

Bref, quel est le risque quand on vit sans mutuelle? Genre en cas je sais pas, d'une fracture tout bête, on doit payer combien de sa poche?

je me souviens de mon médecin traitant, quand je lui ai dit que j'avais pas de mutuelle, elle m'avait dit que c'était limite inconscient de ma part...

Bref, j'ai une mutuelle mais si jamais sur un coup de tête je décide de la résilier, il se passe quoi?

Merci!


bonjour,

je n'ai pas de mutuelle et fais pas mal de sport

le risque c'est surtout la maladie et la consultation de spécialistes qu'il faut s'interdire

vous parlez de fractures, alors là c'est la cata: les frais radiologiques grimpent très vite et sont très mal pris en charge par la sécu

vous avez un accident, l'ambulance vous amène à l'hosto etc ... les frais grimpent très vite.

cette année j'ai eu un accident sans intervention chirurgicale, la sécu rembourse une très grosse part, c'est l'assurance de mon sport qui a pris le reste à sa charge, mais ça a été un gros stress ... tout s'est bien terminé car je n'ai pas eu à me faire opérer. Les frais montent très très vite - l'hôpital et les spécialistes -

j'ai zappé les scéances de kiné - chères et non remboursées - (j'ai fait ma kiné moi-même mais j'avais surtout bien progressé grâce à une orthèse : prix 350 € en grande partie remboursée par la sécu); j'ai récupéré à 80% avec de vraies scéances de kiné, je pense que je serai proche des 100%

globallement je suis en très bonne santé, mais je reviens de chez le médecin généraliste, je mets 8 € de ma poche, je ne vais pas chercher tous les médicaments prescrits ... . quand j'aurai une mutuelle, j'aurai besoin d'aller chez le dentiste, etc etc

bref, si vous pouvez ne vous privez pas d'une mutuelle ...
B I U