MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Inquiéte conernant le by pass de ma maman...

42 ans Rennes (35) 8666
Voilà, je ne poste jamais dans cette partie du forum, parce que je n'en ai pas vraiment l'utilité et je ne peux aider personne.

Mais aujourd'hui je me fais du souci.

Ma  
maman doit se faire opérer d'un by pass très prochainement, et je suis inquiéte. Je comprend ses motivations, et je ne veux en aucun cas l'empêcher de faire ce qu'elle pense bon pour elle.

Ce qui me gêne c'est le côté "définitif", et le fait qu'ici ou là j'entend des discours pro ou anti by pass un peu partout et c'est vrai que du coup j'ai du mal a faire le tri...

Donc si vous avez des conseils a me donner, des avis pour ou contre, je suis preneuse :D

Merci
58 ans 91 25732
D'abord c'est normal de s'inquiéter pour ta maman, ça te ferait pareil même si c'était une toute petite intervention. ;)

Ce qu'il faut envisager, ce sont les améliorations que ta maman va tirer de cette intervention.

Si on lui a proposé un by-pass, c'est qu'elle est en surpoids sévère, mais sûrement aussi parce que d'autres maladies ou désagréments sont venus se greffer : hypertension, diabète, problèmes articulaires, douleurs diverses, problèmes circulatoires...

Je pense qu'elle n'a pas décidé de subir cette intervention du jour au lendemain, ça doit faire un certain temps qu'elle se prépare avec une équipe médicale (psy, nutritionniste, chirurgien).

Est ce que sans intervention son pronostic vital est en jeu à court ou moyen terme ?
Est ce que son surpoids et les pathologies associées font que sa qualité de vie est mauvaise actuellement ?
Est-ce qu'elle a eu un bon suivi pré-opératoire avec une équipe pluridisciplinaire ?
Est ce qu'elle a bien conscience des modifications qu'elle devra apporter à son alimentation ?
Est ce qu'elle a bien été prévenue des risques que cette intervention comporte (comme toutes les interventions chirurgicales) ?
Est ce qu'elle se sent prête à assumer les contraintes que pourrait lui poser l'intervention ? (c'est variable suivant les personnes).
Est ce que l'équipe qui la suit a bien prévu un suivi post-opératoire complet ? (c'est indispensable, tant en chirurgien qu'en nutrition et en psy)
Est ce qu'elle est prête à gérer la modification de son image ?
A-t-elle bien conscience que l'intervention ne fera pas tout (aucun miracle dans la chirurgie bariatrique) et qu'elle devra faire un travail important pour que l'intervention soit une réussite ?
Lui a-t-on parlé des échecs du by-pass (oui il y en a...) et des moyens de faire en sorte d'éviter certains écueils ?

Si tu peux répondre oui à toutes ces questions, ta maman est prête pour l'intervention. ;)

C'est vrai que le by-pass est irréversible (en fait non, il peut être réversible mais il s'agit d'interventions très lourdes, peu pratiquées et qui ne réussissent pas toujours) et il faut en tenir compte, car c'est un changement dans le mode de vie pour toujours. Certaines personnes le vivent très bien, ne ressentant plus ce nouveau mode de vie comme une contrainte, ça devient chez elle une habitude normale de vie. Pour d'autres c'est plus compliqué, il y a une grande part de psy aussi. ;)

Quant à être pro ou anti by-pass...

Pour ma part je ne suis pas une pro-chirurgie du tout, mais dans certains cas, il est difficile de proposer autre chose. J'estime que c'est une solution à n'utiliser qu'en dernier recours, quand on a essayé d'autres solutions sans résultat probant, et surtout quand le pronostic vital est en jeu ou risque de l'être à court terme, ou quand les facteurs de comorbidité (les maladies dont j'ai parlé plus haut) font que la qualité de vie de la personne n'est pas satisfaisante et/ou lui font courir des risques.

C'est cela que le chirurgien doit évaluer avec son patient.

La chirurgie ne devrait être utilisée que lorsque les améliorations attendues sont largement supérieures aux inconvénients qu'elle entraîne et à condition que le patient donne un consentement réellement éclairé après qu'on lui ait fourni toutes les informations nécessaires, positives ou négatives. Ce n'est que comme cela que la décision peut être prise en réelle connaissance de cause.
42 ans Rennes (35) 8666
Je comprend très bien sa démarche, et elle ne me gêne pas qu'elle ait recours a la chirurugie pour règler une fois pour toute son problème (ses problèmes, car comme tu le disai, il y des conséquences, hypertension etc...) ce qui me "fait peur" c'est le côté définitif. En fait je pense que j'airai été plus rassurée par la pose d'un anneau qui même si il y a également des effets secondaires, est réversible" si ça ne va pas.

Là par exemple je me pose une question qui doit sans doute avoir l'air bête, mais une fois qu'elle aura atteind le poids qu'elle veut, comment le stabiliser sans continuer a perdre? (je sais ca doit paraitre debile, mais je m'interroge)Si le procédé est irréversible et que le but est de perdre du poids?

En fait c'est l'après qui me fait peur, pas l'intervention en elle meme. Parce qu'effectivement, c'est un chois qu'elle a murement reflechit, et ce n'est pas une decision prise a la légère...
45 ans chez nous 1844
Je sais pas comment trop m'expliquer mais bon elle va perdre du poids c'est un fait mais comme dans tout procéssus pour perdre à un moment elle va plus rien perdre ( je dis pas qu'elle sera à 40 kg attention hein :lol: ) mais après une perte il y a la stabilisation. Je connais pas trop le by pass mais ta mère ne va pas manger du liquide tout le temps. Il y a un coté définitif dans l'acte certes , les habitudes alimentaires vont être modifiées voir adaptées à sa situation.
Voilà je sais pas si j'ai été trop claire là :roll:
En tout cas pourquoi ne pas en parler avec elle et si toutefois elle a un rdv avec son chir avant opération va avec elle pour lui poser des questions ....c'est vrai qu'on a qu'une maman et que ça nous inquiète ;)
42 ans Rennes (35) 8666
J'en ai deja parle avec elle, mais a chaque fois on avait pas trop le temps. Et la elle est rentree a l'hopital (pou un probleme de vesicule) et du coup elle doit voir le chirurgien, la nutritioniste ETC et je vais la voir demain donc je vais essayer de rencontrer le chirurgien. Mais c'est vrai que j'ai un emploi du temps qui ne me permet pas toujours de faire ce que je veux, et comme on me previent a la derniere minute :?

en tous cas c gentil a vous de me repondre, ça aide a comprendre
45 ans chez nous 1844
Ben essaie de te faire rassurer tu seras un peu plus tranquille ;)
Bon courage ;)
41 ans alsace 26
Là par exemple je me pose une question qui doit sans doute avoir l'air bête, mais une fois qu'elle aura atteind le poids qu'elle veut, comment le stabiliser sans continuer a perdre? (je sais ca doit paraitre debile, mais je m'interroge)Si le procédé est irréversible et que le but est de perdre du poids?


Il n'y a pas de question débile, tu t'inquiète pour ta maman et c'est tout à fait normal !
Pour répondre à ta question sur la perte de poids et la stabilisation, en fait, les quantités sont réduites, donc le corps va s'adapter à ces quantités. Une fois que la masse de son corps sera proportionnelle à ce qu'elle mange, la perte va cesser d'elle même.
Après, bien entendu, chaque individu est différent. Certaine personne vont perdre énormément de poids jusqu'a pouvoir rentrer dans un 38/40. D'autre vont stabilisé à 44/46. C'est un exemple imagé, mais c'est pour bien comprendre le processus.

J'espère que cela pourra t'aider comme VLR l'a déjà fait pour moi.
à bientôt
B I U


Discussions liées