MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

de plus en plus de cancers

M
50 ans 78 477
je viens d'apprendre que l'anncienne nourrice de ma fille est soignée pour un cancer du sein . ca m'a fait un choc .
Elle n'a que 45 ans et a  
deja subi une grosse operation du cerveau en 2003 dont elle s'etait parfaitement remise ;
ma mere aussi a eu un cancer du sein a 65 ans apres un gros choc psychologique .
je trouve qu'il y a de plus en plus de femmes (et d'hommes aussi d'ailleurs ) atteintes de cancer ;
47 ans à côté de Rouen ;-) 5361
ben moi, je me pose une question :

y a-t-il rééllement plus de cancers ou ne sont-ils tout simplement bien mieux détectés qu'avant, ce qui en fait monter le nombre "connu"??
48 ans albertville 1799
Petronille a écrit:
ben moi, je me pose une question :

y a-t-il rééllement plus de cancers ou ne sont-ils tout simplement bien mieux détectés qu'avant, ce qui en fait monter le nombre "connu"??


C'est un peu ce que je pense aussi. D'autre part, on peut aussi ajouter qu'avec les progrès permanent de la médecine, des anciennes maladies, notamment infectieuses, qui se guérissent désormais bien, permettent à ce que d'autres maladies telles que cancers ou Alzheimer prennent une part prépondérante.
40 ans au milieu des poissons 7816
mike73400 a écrit:
Petronille a écrit:
ben moi, je me pose une question :

y a-t-il rééllement plus de cancers ou ne sont-ils tout simplement bien mieux détectés qu'avant, ce qui en fait monter le nombre "connu"??


C'est un peu ce que je pense aussi. D'autre part, on peut aussi ajouter qu'avec les progrès permanent de la médecine, des anciennes maladies, notamment infectieuses, qui se guérissent désormais bien, permettent à ce que d'autres maladies telles que cancers ou Alzheimer prennent une part prépondérante.


Je suis d'accord avec vous deux sur ces points. Il n'y a pas plus de cancers, on les détecte juste plus qu'à l'époque.
37 ans Parmis les terriens 592
je pense qu'on les detecte beaucoup mieux, de nos jours on peut eradiquer un debut de cancer, ma marraine a été opérée pour un cancer du sein qui n'etait pas encore generalisé et elle s'en ai remit !
Ma belle-mère a du se faire enlever l'uterus pour eviter d'avoir le cancer, elle avait des polype infectée donc une de + de sauvée.
Par contre ma grand mère à l'epoque est morte du cancer de l'uterus car personne ne l'avait detecté, pas de test rien, ils ont juste remarqué le jour où elle saignait et c'etait trop tard (je ne l'ai pas connu elle est morte bien avant ma naissance).
On est beaucoup plus suivi de nos jours avec les mammographies et les frotties, les echographies....
1443
Je crois que même si effectivement on les détecte mieux, et que de ce fait le nombre de cas augmente il y a une part d'augmentation qui reste inexpliquable par cet argument.
Autour de moi je ne vois que ça et les femmes sont les plus touchées, ça me fait flipper, j'ai l'impression étrange que je n'y échapperai pas.
50 ans CERGY (95) 871
Je suis d'accord avec Jazz.
Même si c'est vrai qu'on en détecte plus grâce aux progrès de la médecine et aux dépistages plus systématiques, on ne peut pas nier qu'il y a aussi une augmentation du nombre de cas (cette augmentation est constatée par le corps médical, je ne l'invente pas), et surtout, ce qui me semble très inquiétant, une diminution de l'âge moyen des malades.

Mon petit frère (30 ans) vient d'être opéré il y a quelques semaines d'un cancer de la peau "fulgurant", alors que :
1- il n'a aucun comportement à risque (il a une vie saine, ne boit pas, fume très peu, et fuit le soleil comme la peste)
2- il n'y a aucun antécédent familial de ce type de cancer (ni même de cancer tout court, d'ailleurs)

Heureusement, les traitements (chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie) sont de plus en plus pointus.
735
Je pense que l'on nomme désormais beaucoup de choses cancer, comme un mot passe partout qui "rassure" les gens et qui leurs permettent de comprendre sans poser trop de questions.

Que la médecine évolue, c'est une réalité ; que le nombre de cancer ne cesse d'augmenter, s'en est une autre toute aussi vraie.

Ce que je regrette c'est que la surmédiatisation a tendance à faire oublier aux gens que le cancer ne se guérit pas d'un coup de baguette magique, que les traitements sont lours et épuisants, qu'ils ne sont pas les meme pour tous, qu'il y a des doses plus ou moins fortes, et que ce n'est pas dans la sotlitude qu'on guérit de son cancer.

J'ai l'impression de vivre dans un pays de bannalisation de la maladie qui me fait peur. Vous parlez cancer du sein, de la prostate ou de la peau et on vous répond, oui t'en fais pas ce sont les mieux soignés maintenant. A penser qu'il faut se croire chanceux d'avoir eu le cancer...

Voila c'est mon coup de gueule du jour.
B I U