MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

by pass après opération

D
55 ans 1
Salut à tous.... je réfléchis actuellement à me faire opérer "by pass",
et j'aimerais savoir comment on vit l'après, soit les repas et les boissons. Peut-on encore avoir une vie sociale,  
manger de tout et boire toujours un peu d'alcool ???
67 ans Charente Maritime 3080
Recherche les témoignanges des anciens bypassés, en commençant par celui là http://www.vivelesrond...hlight-topic_32376_f%EAtes.htm, qui répond assez à ta question.

Pour l'alcoll, plus spécifiquement, Michel59 te donne la réponse de son choirurgien dans ce fil : http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_82844.htm, au delà de 1 verre par jour en moyenne, il y a risque de cirhose du foie.

Mais surtout, l'alcool peut entrainer un dumping syndrome, surtout si tu le bois à jeun et encore plus avec des aliment gras (apéro) ou à sucres rapides (gateau à l'alcool). Le dumping syndrome est un malaise généralisé pouvant obliger à s'aliter souvent 1/2h à parfois, pour certains, 2 heures, d'après ce que je lis dans les témoignages.
J
66 ans st etienne 39
Bonjour,

Je peux te rassurer ma fille qui a subit cette opération il y a un an et demi a une vie sociale tout a fait normale, même plus, car les kg en moins. C'est vrai qu'au début ce n'est pas facile de manger si peu devant ses amis, elle a du mal mais petit a petit, elle mange des quantité qui certe rest modique mais mange de tout, je dirai même boit de tout, mais attention l'alcol passe plus vite dans le sang et il faut quand même faire attention à l'état d'ébriété qui en découle, mais elle lève bien le coude... :lol: je suis contente pour elle, elle revit.
J'espère que ces quelques mots te rassureront mais chaque personne est différente et a des réactions différentes
Courage.
Joelle
56 ans 91 25732
Je préviens tout de suite, pour ceux qui ne le sauraient pas, que j'ai une opinion très tranchée pour tout ce qui concerne l'alcool, dûe à mon expérience professionnelle et à mon combat de près de 10 ans auprès d'un alcoolique. J'ai donc pu voir les dégâts que ça produit à tous niveaux, y compris chez ceux qui ne pensent pas avoir de problème avec l'alcool.

Donc tenir compte de ces paramètres avant de lire la suite ;) , je ne veux blesser personne, mais je ne peux pas laisser dire certaines choses sans réagir, car l'alcool associé à ce type d'intervention est encore plus dangereux.

L'association "elle lève bien le coude" avec "elle revit" m'a fait bondir... :roll: Surtout avec ce type de chirurgie où le métabolisme de l'alcool est totalement différent et où les effets sont largement potentialisés et encore plus nocifs aux niveaux local et général...

Quand je lis "elle lève bien le coude" je comprends "elle peut boire ce qu'elle veut quand elle en a envie sans problème" ce qui est totalement faux évidemment, même si la prise d'alcool est occasionnelle (et je ne m'étendrai pas sur le sens que peut prendre le mot "occasionnel" dans le contexte de l'alcool). Il y a des risques importants, même si on en ressent pas les effets immédiatement.

Quand on a fait subi une intervention de ce type lourde et contraignante, censée améliorer votre vie, qu'on fait les efforts nécessaires pour que l'intervention soit un succès, qu'on réapprend à se nourrir autrement et à envisager l'après (je rappelle qu'au bout d'un certain temps, l'efficacité du by-pass diminue fortement), je crois qu'il y a des comportements à éviter. Celui de lever le coude jusqu'à la sensation d'ébriété par exemple, à moins de vouloir déglinguer autre chose. J'imagine sans peine ce que peut être un sevrage chez un by-passé et ça file la trouille...

Et même sans aller jusqu'à l'excès, la consommation d'alcool doit être plus que modérée pour les patients ayant subi ce type d'intervention, j'ai du mal à comprendre que cette évidence ne saute pas aux yeux...
D
72 ans bordeaux 96
Je suis effrayée moi aussi Patty, d'entendre des termes comme "lever le coude " après un sacrée opération,qui est pour nous améliorer lavie enfinnnn .... no comment !!!!!!
B I U


Discussions liées