MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Sexe contre logement.

48 ans 76 10598
Incroyable mais vrai, à l'époque de la pénurie de logements et des loyers bien trop chers, on voit se développer un nouveau style de colocation : un logement en échange  
de contreparties sexuelles.

Citation:
Certains propriétaires profitent de la crise et, contre un logement, proposent un nouveau type de troc. «Libération» a testé quelques annonces sur Paris.
Il a rappelé une heure avant pour s’assurer que nous serions bien au rendez-vous, a ouvert la porte de son appartement en souriant, a offert un verre au salon, puis s’est assis, le sourire toujours aux lèvres et les yeux vissés sur nous. Antoine (1), 47 ans, haut fonctionnaire, est bavard et disert sur la «colocation» qu’il propose. «Confort», «calme», «indépendance»… «C’est un quartier agréable. Et vous aurez votre chambre.» Mais ce dont Antoine aimerait surtout parler, c’est des contreparties qu’il attend de sa colocataire. «Se promener nue le plus souvent possible. Ecarter les jambes sur le canapé pour m’exciter. Pas de contrainte de fréquence pour les rapports sexuels, mais faudra pas se foutre de ma gueule non plus. Au début, je risque d’avoir envie souvent.» Voilà environ deux ans qu’Antoine recrute ainsi des colocataires, via une annonce sur le site Internet Missive, à laquelle nous avons répondu. Pas de loyer numéraire, on paye en nature. Pas de bail non plus, «tout est basé sur la confiance». Quant à la durée, «pas de limites». «Ça peut être en mois, en années. Les seules filles que j’ai virées sont celles qui ne respectaient pas leurs engagements.»

lire l'article


Votre avis? Seriez-vous prêts à accepter ce type de marché?
41 ans 04 5576
J'ai hésité à répondre "S'il est mignon pourquoi pas?"
mais en fait ma réponse est non.

Parce que pour coucher avec un mec il me faut un minimum de respect pour lui et je ne serai pas capable d'en avoir pour un homme comme cela.

Je peux jouer avec mon monsieur-de-qui-je-suis-tombée-amoureuse à ce genre de jeux mais la phase "tomber amoureuse" vient avant celle des petits jeux vicelards.

Et puis je ne suis pas en vente. ;)
10361
jai répondu je signe ou ? bien entendu cela depends de la logeuse ;)
39 ans IDF - 78 1276
Jamais de la vie.
Je préfère être à la rue... :roll:
L
50 ans 1194
Konata a écrit:
Jamais de la vie.
Je préfère être à la rue... :roll:


+1
10361
konota , ( et le renard) même si c'est votre fantasme ultime du monde mondial qui vous propose le deal ? Je ne sais pas moi le type ou la nana que vous trouvez over bonne , et que des que vous pensez a elle ( ou lui) c'est yes oui ici tout de suite maintenant , même sur le couvercle de la poubelle ? ;)
38 ans au milieu des poissons 7816
Jamais de la vie.

Tout comme Konata et Lerenard, je préfère être à la rue.

Je me respecte donc je ne ferai jamais ce genre de choses. Je vaux bien plus que cela.

Et puis jen e suis pas à vendre.
Une des pires hantises de ma vie est de me retrouver à la rue du jour au lendemain avec zom, mes 2 chats, mes 2 chiens, mon lapin et mes poissons...

ALors si un jour cette alternative se proposais à moi, je le ferais... J'ai trop de respect envers zom et mes animaux pour les abandonner et de devenir SDF...
38 ans 22/29 2570
J'ai voté "si l'unique alternative est la rue".
Ben oui, je préfère me forcer à coucher avec quelqu'un que d'être à la rue avec mon chat et la peur de me faire agresser.
Bof, avoir une résidence secondaire gratuitement en échange de mes prouesses amouro sensualo royalo physiques pour combler de désir un charmante propriétaire en manque pourquoi pas, surtout si elle me fait des bons petits plats. Où est le mal, ce n'est qu'un échange. C'est comme pour les marins, avoir une femme à chaque port.
Je consens à quitter mon château pour quelques temps.
Si il y a des amateuses parmi vous, veuillez consulter ma secrétaire ou ma dauphine (pas la renault, ni la pomme).
39 ans IDF - 78 1276
Co_lette a écrit:
konota , ( et le renard) même si c'est votre fantasme ultime du monde mondial qui vous propose le deal ? Je ne sais pas moi le type ou la nana que vous trouvez over bonne , et que des que vous pensez a elle ( ou lui) c'est yes oui ici tout de suite maintenant , même sur le couvercle de la poubelle ? ;)


Héhé... c'est cool, parce que je n'ai pas d'homme-fantasme. Donc pas non plus de désir sexuel pour un inconnu qui pourrait être le dernier des connards. Je préférerais même me passer de relations sexuelles avec un homme à vie, plutôt que de me vendre au premier venu.
J'ai cela de pratique que je peux m'en passer assez bien.

Je maintiens ma réponse : jamais. Plutôt la rue.
Konata a écrit:


Héhé... c'est cool, parce que je n'ai pas d'homme-fantasme. Donc pas non plus de désir sexuel pour un inconnu qui pourrait être le dernier des connards. Je préférerais même me passer de relations sexuelles avec un homme à vie, plutôt que de me vendre au premier venu.
J'ai cela de pratique que je peux m'en passer assez bien.

Je maintiens ma réponse : jamais. Plutôt la rue.

C'est triste de ne pas avoir d'homme fantasme.
Et la rue en elle même, n'est elle pas un phantasme? En tout cas les filles dans la rue..........ça fait fantasmer certains.
C
50 ans 1965
La misère financière d'un pays entraine toujours des pratiques de prostitutions... et la prostitution entraine la misère psychologique...le risque de ne plus avoir de rapports sexueles normaux, d'avoir honte de soi...etc. Je crois que ça donnerait envie de faire une croisade...faut un peu éradiquer ces hommes-là qui profite ainsi de la crise.

Pour la réponse, c'est évidemment non. Je veux pas me détruire. Je ne pourrais pas me laisser toucher par un mec qui me dégoute (et d'office un mec qui profite de la misière en proposant aux femmes d'être juste des objets de sexe, ça me répulse)... être ainsi dans un lien de subordination, devoir m'oublier pour satisfaire les plaisirs lubriques d'une enflure contre de l'argent, un logement... De toute façon, je serais tellement mal que faudrait que je fasse quelque chose, le droguer, l'endormir pour le castrer, peu importe, mais qqch...
Et si le proprio est votre acteur, chanteur préféré. Ou un président, ou un émir, ou bill gates?
38 ans au milieu des poissons 7816
Ganateme1er a écrit:
Où est le mal, ce n'est qu'un échange.


Pour toi, la prostitution est un échange ? :roll:
B I U


Discussions liées