MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

La carte scolaire remise en question

47 ans 76 10598
Instaurée en 1963 pour favoriser la mixité sociale, la carte scolaire est surtout l'objet de détournements en tous genres. :roll:

En tout cas, cette carte est au coeur des discussions  
de nos politiciens.
Pour Ségoléne Royal, il faudrait "supprimer la carte scolaire" ou "desserrer ses contraintes...mettre en place une forme de choix entre deux ou trois établissements, à condition que les établissements les plus délaissés soient renforcés avec des activités culturelles de haut niveau".
Pour Nicolas Sarkosy, il faut laisser "le libre choix des établissements par les parents" car cette possibilité "crée de l'émulation entre les établissements".

En réponse, Dominique de Villepin déclare que «la suppression totale de la carte scolaire ne me paraît pas la bonne solution : elle conduirait inévitablement tous les parents à vouloir inscrire leurs enfants dans les mêmes établissements» et demande au ministre de l'éducation Gilles de Robien de lancer une concertation.

Ce sera chose faite dès le 20 septembre.( plus d'infos)

En attendant le résultat de cette concertation, que pensez-vous de la carte scolaire? Militez-vous pour sa suppression? Pour son aménagement? Exprimez-vous. :D
40 ans RP 3487
Perso j'ai bénéficié d'une derogation pour aller dans un lycee hors de mon secteur, parcequ'il y avait là-bas des options peu communes (j'ai passé un bas A3 : litteraire/audiovisuel), de plus c'etait le 2éme meilleur lycee de l'academie ....

Je suis pour que les enfants aient plus de choix dans leurs options dès le plus jeune age (classe europeenne au college / option artisitque ou autre au lycee, etc ...) et si cela doit passer par des desectorisation et bien alors il faut revoir le système de carte scolaire ...

Autre exemple avec Zom qui a été dans le lycee le plus prestigieux du 95 par dérogation ...
Certains des parents de ses camarades avaient demenagés expres pour etre dans le secteur de ce lycee et y envoyer leurs enfants !!! :shock:

Bref !!!
Ce qui me choque surtout c'est une telle disparité dans le niveau des établissement ...
Comment se fait-il que le niveau et le résultat différent d'un lycee à un autre alors que le programme est censé etre le meme pour tous ...
C'est bien qu'il y a des prof' meilleures que d'autres, des lycees plus proactifs que d'autres ...

Pour ma part je placerai ma fille dans le meilleure établissement possible ....

J'attends la suite de cette polémique avec impatience ...
42 ans près du miroir d'eau... 493
Des profs meilleurs que d'autres oui, comme dans toute entreprise où il y a des employés qui font plus de rendement (sic) que d'autres. Mais bon, un prof de ZEP qui a 75 % de Catégories Socio-Professionnelles défavorisées et un prof dans un établissement avec beaucoup de CSP favorisées n'ont pas le même public. Quand tu es devant un élève qui habite un local poubelles avec sa famille, tu fais ce que tu peux parce que pour y faire les devoirs, c'est pas évident.

Evidemment, tous les profs voudraient suivre le sacro saint programme mais dans un lycée lambda, un élève à qui tu demandes de se taire soufflera au pire; tandis qu'en Zep, tu peux avoir du "Ouaich, qu'est ce qu'il (ou elle) a celui/celle-là, c'est à moi que tu parles" et autres, avoir du jet d'os de poulets (cela varie selon le menu de la cantine)... Tu perds du temps à faire de la discipline.

Moi aussi, je ne mettrai pas mes enfants là. La cour de récréation, c'est la jungle; c'est un endroit ultra-violent sidérant. Mais bon, ce n'est pas la carte scolaire qui changera quoi que ce soit. C'est la politique du logement qu'il faut changer, imposer la mixité dans tous les quartiers et détruire ces ghettos inhumains. Il faut aussi voir que la carte scolaire assure une gestion plus aisée avec des effectifs plus stables donc moins de déplacements de personnels...

Comme le dit Tryskellia, on a facilement une dérogation pour aller dans un bon lycée en prenant une option qui n'est pas son lycée de secteur. Parcontre, pour le collège, il ne reste que le privé.
40 ans RP 3487
Pour le college y a les classes europeennes ... le plus souvent elle sont proposées par des colleges bien classés ...
F
41 ans 92 356
J'ai travaillé en tant que pionne dans un collège super privilégié du 92, et aujourd'hui je bosse comme pionne (encore ratée le capes :evil: ) dans une ZEP de N******. La différence de niveaux est flagrante. Le taux de réussite au brevet m'a fait littéralement flippée à N*******, j'ose même pas le dire tellement il est insignifiant. Mais il y a aussi une différence révoltante de cadre chez les riches, parc paysager, cèdre antique, marroniers, pelouse, vue sur Paris, et le bâtiment administratif qui ressemble au château de la Star Ac (ok pas une référence, je parle juste du cadre), à N*******, cour carrée, bétonnée, où pas un seul banc n'est protégé du soleil... C'est glauque :(... Même la cantine est beaucoup plus mauvaise. Je parle de deux collèges publics qui sont éloignés à tout casser d'une dizaine de kilomètres... Comment en vouloir à un parent d'essayer de mettre son petit dans le plus agréable ? Comme dit Doolittle c'est toute la politique de relégation (si j'ose dire de ségrégation) urbaine qu'il faut revoir pour détruire ses honteuses zones d'éducation prioritaire ...

Désectorialiser ou pas c'est la même chose, vu que ceux qui le peuvent, quand ils sont mal sectorialiser envoient soit leurs enfants dans le privé (c'est ce que ma maman a fait pour moi), prennent des options pour leurs enfants obligeant à les désectorialiser, ou encore quand ils ont le bras long, se servent de relais politiques. Je doute que les politiques soient réellement concernés par les obligations de la carte scolaire...

Sinon à part les différences de niveaux, de comportements, les enfants de cités qu'il y a dans mon nouveau collège ne sont pas ultra-violents. Mais il faut beaucoup de sang-froid, un bon sens de la repartie, beaucoup d'autorité mais aussi beaucoup de bienveillance pour les approcher. On dirait qu'ils sont toujours à vifs et leurs réactions sont parfois disproportionnées. C'est un vrai travail d'équilibriste et c'est vraiment épuisant. Je suis surveillante mais j'imagine que pour les profs c'est pareil. Ils sont toujours obligés de faire de la discipline, de les gronder au lieu de faire cours, ça fait perdre du temps. Je crois que les profs là-bas font du mieux qu'ils peuvent, puis ne se concentrent plus que sur ceux qui bossent et les encouragent.
Où j'étais l'année dernière, c'était super élitiste. Mais il y a aussi des défauts à ce type d'établissement guindé, souvent les élèves qui n'arrivent pas à suivre s'excluent peu à peu mais surement du système scolaire, car là-bas plus qu'ailleurs, l'école est un système qui si tu ne te plies pas, te broie. Certains profs du collège huppé, regrettaient la création du collège unique, pestaient contre les enfants d'immigrés qui avaient fait baisser le niveau de l'école, et le principal avait ses habitudes au ministère...
F
41 ans 92 356
Il y a aussi des classes européennes dans les ZEP, en tout cas il y en a dans mon nouvel établissements.
40 ans RP 3487
Lol, le discours de rentrée de mon directeur de lycee c'etait :
" içi on crie pas on parle, on ne court pas on marche et on a son bac en trois ans sinon on degage " :lol:

à 15 ans ça impressionne ...... :D

C'est vrai, il y avait un systeme d'épuration : les redoublants partaient le plus souvent (option spécifique non renouvellée, etc ...)
51 ans 9077
chloeecamille a écrit:
Instaurée en 1963 pour favoriser la mixité sociale, la carte scolaire est surtout l'objet de détournements en tous genres. :roll:


Il est là le problème.... la carte scolaire qui favorise la mixité scolaire c'est de la poudre aux yeux.

Ceux qui le veulent mettent leurs enfants où ils veulent... il suffit d'avoir de l'argent ou des connaissances.

Et là je parle pour moi : notre fille est dans le privé depuis le début de sa scolarité. Déjà par conviction religieuse ensuite parceque nous avons une école primaire dans la rue d'en face de chez nous et là.... quand j'entends des gamins de 6 ans jurer comme des charetiers, se taper dessus comme des dingues aux récréations ben..... ça me donne pas envie de l'emmener là-bas.
Ma fille a donc intégré une école où le respect est le maitre mot : on respecte les autres élèves et les instituteurs sinon c'est la porte...
Cette école nous a coûté cher et nous n'avons pas des salaires de ministres mais nous sommes totalement prêts à faire ce sacrifice financier...
Pour son entrée en sixième elle continue dans le privé car je connait également bien le collège où elle devait normalement aller.... mon frère y a été à partir de la 4ème. et dès l'après midi de la rentrée scolaire il se faisait déjà emm***** par des petits 6ème (qui avaient leurs grands frères bien bâtis qui attendaient leurs souffre-douleurs à la sortie)

Donc moi cette mixité là je n'en veut pas.
Ma fille va à l'école pour bosser pas pour se faire taper ou racketter...
55 ans sud sarthe 1290
juste pour info: on ne peut pas demander de dérogation pour aller en européenne en collège...
et pour ce qui est de l'avenir: d'ici 3 ans, les classes de segpa seront démembrées pour se fondre dans la masse des autres classes du collège qui les accueille, les moyens horaires sont d'ores et déjà au "minimum syndical" dans les collèges normaux (si, si, j'ose parler de normalité, il en faut bien!) et le système actuel "déshabille pierre pour habiller paul", pour reprendre l'expression entendue lors d'une discussion parents/profs, inspection d'académie: on prend à ceux qui ont moins de problèmes pour donner à ceux qui en ont plus. de là à dire que ça va les résoudre, les problèmes...
alors la carte scolaire là-dedans, je ne sais pas si c'est vraiment le problème! je remercie la vie, le hasard, ou notre éducation (j'en sais rien) que mes enfants aient compris jusqu'ici qu'il valait mieux se pleier au système et bosser, mais pourvu que ça dure!
j'ai été parent d'élève l'an dernier, j'ai découvert ce milieu et franchement, quand je vois le manque de motivation et d'engagement des parents, à commencer par ceux des élèves qui ont des problèmes, je ne suis pas sûre qu'ils ont vraiment envie que ça change...
B I U