MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

adoption et prénom

39 ans brest 3644
Bon nous n'en sommes pas encore là, mais bon la question me taraude....

D'après vous faut il garder le nom de naissance de l'enfant ou faut il le changer?
35 ans 91 758
discogrenouille a écrit:

le nom de naissance de l'enfant


le prénom je suppose? :lol:
alors ce n'est que mon avis perso,mais moi je ne changerai pas le prénom de l'enfant.

j'ai souvent vue dans divers reportage que les parents adoptant change le prénom de l'enfant, déjà je ne savais meme pas que c'était possible.
et puis je trouve un peu dommage de faire ça,surtout si il est déjà "grand" est donc connait le prénom par lequel on l'appel depuis sa naissance.ça ne risque pas de le perturbé?

enfin ce n'est vraiment QUE mon avis,mais ayant aussi envisager l'adoption avant d'attaqué les IAD,on c'était poser la question avec mon chéri,est on etait d'accord que non,l'enfant garderai son prénom de naissance ;) .
34 ans Dans un petit village dans le Sud 2273
Mon avis sur la question : j'ai deux cousins qui ont été adoptés très tôt. l'un à 6 mois de colombie et l'autre à 3 mois pupille de l'état.

Pour le premier, sa mère biologique lui avait donné un nom et prénom avant de l'abandonner à l'hopital. ses parents adoptifs ont rajouté un prénom usuel mais ils ont laissé le prénom colombien.

Pour le second, né sous x, ils ont pu choisir librement le prénom car il n'en avait pas.

La différence est énorme entre les deux cousins! celui qui a les prénoms donnés par sa mère biologique en est fier! si, pour ses parents il utilise son nom usuel, avec les copains c'est plutot le prénom colombien.

Le deuxième cousin regrette de ne pas avoir de prénom "d'origine" si je puis dire et envie beaucoup son frère d'adoption.

A mon sens, il faut laisser les prénoms qu'ils ont déjà car ça fait partie de leurs origines.

Après, tu peux toujours rajouter un prénom comme l'ont fait mon oncle et ma tante ;)
67 ans 3528
Je pense aussi qu'il est important de garder une trace "officielle" des origines de l'enfant, via le prénom notamment. En ajoutant un prénom qui vous plait je trouve que c'est un bon compromis, je connais plusieurs familles adoptantes qui ont fait ainsi.
39 ans brest 3644
Disons que dans notre tête c'était clair au départ que l'on garderait le prénom d'origine.

Mais en lisant un bouquin sur l'adoption je me suis interrogée.

Un prénom étranger peut être difficile à porter en France. Connotation négative, racisme, prononciation.
Le souhait pour l'enfant de se couler dans le moule, de ne pas se faire remarquer.

En même temps, il aura aussi de la fierté à porter on prénom d'origine. Le respect de ses origines

Un prénom donné à la naissance par la mère biologique a t'il la même signification qu'un prénom choisi dans une liste à l'orphelinat.

Je pense que de toute façon nous donneront 2 prénoms, l'original et un prénom français. Mais dans quel ordre. L'enfant peut il, arriver à un certain age choisir son prénom usuel?
85
discogrenouille a écrit:
Un prénom étranger peut être difficile à porter en France. Connotation négative, racisme, prononciation.
Le souhait pour l'enfant de se couler dans le moule, de ne pas se faire remarquer.


je te comprends tout a fait sur ce coup là! Etant d'origine étrangère mon prénom suscite toujours des questions..."depuis quand tu es en France", "pourqui" et aussi des attitudes xenophobes de la part des gens...
Alors si moi ça me met mal à l'aise en tant qu'adulte, je pense que pour un petit c'est pire!
En même temps je sais qu'il ne faut pas renier ses origines...
33 ans Bruxelles 1116
Coucou!
Ma meilleure amie a été adoptée, elle est née à Pondichéry, et ses parents adoptifs ont changé son nom d'origine, Reena, en Cathy. Elle regrette beaucoup de ne pas porter son "vrai" prénom qui faisait partie de son individualité, de son identité, faisait référence à ses racines selon elle...
27 ans Sur Terre 1163
Je ferais un compromis. Je pense qu'on n'a pas le droit d'enlever à l'enfant son 1er prénom. Comme dit plus haut, c'est une part de son identité.

Et je pense qu'il a besoin de se construire autour de ses deux identités...
34 ans Vannes 2776
Je dirais que tout dépend de l'âge de l'enfant et de son passé.

Pour un bébé, il est vrai qu'il faut garder l'identité de l'enfant. Mais il faut aussi pour les parents adoptant "s'approprier" son futur. C'est eux qui vont construire ce qu'il va devenir.
Choisir un nouveau prénom du pays d'origine de l'enfant, en mettant en 2eme prénom son prénom de naissance, me semble un bon compromis.

Quand le passé de l'enfant est très lourd, il est souvent recommandé de lui donner un nouveau prénom totalement différent. C'est un nouveau départ dans la vie. Garder le prénom de naissance en 2eme prénom est aussi important. Car, un jour, quand il sera plus grand, et s'il fait la paix avec son passé douloureux, il aimera peut-être l'utiliser.

Les chinois changent de prénoms à chaque grand changement de leur vie. Il me semble que l'adoption est quelque chose d'assez unique.... ;)
34 ans dans ma chambre 663
Citation:
Je dirais que tout dépend de l'âge de l'enfant et de son passé

T'as tout dit, ptitefleur!
Disco, je pense pas qu'un prénom donné par la mère biologique ait le même impact que celui donné par l'orphelinat. Je ne pense pas que l'on puisse déraciner un enfant non plus. ce n'est que mon avis, il vaut ce qu'il vaut, mais je trouve très judicieux de garder le prénom donné à la naissance à l' enfant, et d'y rattacher le prénom de votre choix.
Nous avons donné à notre fille 2 prénoms, et on nous a confirmé qu'elle pouvait y choisir le 2è à sa majorité.
P
51 ans 13
J'ai adopté trois enfants. Les deux premiers étant très jeunes, nous avons donné un prénom et conservé leur prénom de naissance en deuxième prénom. Notre petite dernière est arrivée plus grande et nous parlions d'elle en l'attendant avec son prénom de naissance...on a fait l'inverse, on lui a donné "notre" prénom en deuxième prénom.
Suivant le pays d'origine et la langue pratiquée, certains prénoms sont très connotés en France ou imprononçable...il s'agit alors de laisser le bon sens parler !
;)
Adopter un enfant c'est le nommer, lui donner notre nom et culturellement en France, l'identité du prénom est très forte.
53 ans 91 25731
Je crois qu'il faut effectivement choisir le bon sens, tout en gardant si possible les racines de l'enfant si c'est possible, car cela fait partie de lui-même.

Un de mes collègues a adopté deux petits enfants, un garçon et une fille, d'origine tunisienne. Je précise que les mamans de ces enfants sont venues accoucher et ont abandonné leur enfant en France, sinon cette adoption n'aurait pas été possible, il n'y a pas de convention avec la Tunisie. Les petits sont donc français.

Le petit garçon avait été prénommé Abdelkader par sa maman. C'est un prénom long, qui n'allait pas du tout avec son nom de famille français (franchouillard dirait mon collègue ! :lol: ) et qui leur a semblé bien difficile à porter. Ils ont donc choisi de l'appeler Medhi, plus facile à prononcer et à associer à son nom, et ce prénom a l'avantage de conserver les orgines du petit. Ils ont gardé Abdelkader en second prénom et ont rajouté les prénoms des papis français en 3e et 4e.

La petite fille s'appelait Chaïma. Ce prénom court s'accordait bien avec son nom, ils l'ont gardé et ont rajouté aussi les prénoms des mamies en 2e et3 prénom.

Je crois que tout dépend aussi de l'aâge des enfants. Un enfant plus grand aura sans doute du mal avec un changement radical de prénom. Pour un tout petit, c'est sûrement plus simple. Par contre je trouve important de garder un lien avel'origine de l'enfant, ça fait partie de lui, il n'y a rien à renier ou à effacer.
Et puis dans mon cas, conserver le prénom chois par la maman biologique, même en second prénom, aurait été aussi pour moi une reconnaissance envers cette femme qui m'aurait permis d'être maman et qu'il ne faut pas oublier.
46 ans quelque part sur la route du bonheur 621
bonjour à tous,

je suis dans le vif du sujet. Nous avons décidé de changer le prénom de notre fils qui a 3 mois. L'OAA nous l'a conseillé. Nous voulions l'ancrer dans notre famille, notre histoire, qu'il se sente plus tard à part entière de notre passé, un petit normand/ch'ti. Nous sommes en réflexion à l'heure actuelle pour le choix des autres prénoms, à la base nous voulions lui donner les prénoms de ses grands pères, mais je pense de plus en plus lui garder ses prénoms de naissance. ils lui appartiennent, mais il a le droit aussi de ne pas devoir faire étalage en permanence, en justifiant de ses prénoms, de son adoption.

Il fut savoir par ailleurs, que nous ne lui avons pas donner immédiatement son nouveau prénom, il a été appelé ds un premier temps par son prénom de naissance + le prenom que nous lui avons donné (le temps chez la nounou, pendant 10 jours), puis par le prénom que nous lui avons donné + son prénom de naissance pendant une semaine à son arrivée dans notre foyer.

Je pense que si nous avions un enfant plus grand, nous aurions bcq plus hésité à chantgeer son prénom...
B I U