MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Polisse

33 ans 2809
QUi est allé voir Polisse, le tout nouveau film de Maiwenn?

J'y suis allée lundi et que dire... si ce n'est que ce film est une vraie petite merveille....
Terriblement hilarant... drolement  
horrible.... voila comment je le qualifierais...

la réalisation est vraiment bien faite avec ces "tranches de vie du quotidien". on ne tombe pas dans une histoire sans fin... au contraire, ces histoires consécutives donne un vrai dynamisme au film.

Les acteurs vraiment bons et touchant... Vous me croyez si je vous dit que Joey starr est arrivé à me faire pleurer....et soyez sur que pour moi Joey Starr, n'est pas synonyme d'émotions.....

L'humour, pour ne pas dire la "décharge" des personnages, ont fait de ce film un vrai moment de bonheur... 2h07 à rire au cinéma, ce n'est quand même pas tout les jours...
Oui oui messieurs dames, on rit en regardant ce film.... On rit parce que ce qui s'y passe est tellement intense de réalité que le rire est un échappatoire à la vie.... ou à la descente aux enfers.
ce film est poilant... les repliques sont cultes... mais attention aux repliques sorties de leur contexte... "parce qu'une ptite branlette tous les soirs avec de ses coucher", pas sur que ca le fasse pendant un repas de famille... et encore moins quand on remet dans son contexte d'ailleurs...


POlisse parle de toutes les classes sociales... des cités aux petits bourgeois protégés par leurs connaissances...

AMes sensibles = s'abstenir!
Même si pour moi ce film est un chef d'oeuvre,il faut bien reconnaitre que certaines situations, visuels, peuvent choquer et vous trotter dnas la tête pendant plusieurs jours... Perso la scène de la glacière me refroidi encore (sans jeux de mots bien surs!)

Polisse sonne juste... il est en quelque sorte sorte le miroir d'une partie de notre société et des gens qui sont là pour veiller sur nous.
Il n'est pas intrusif, il n'est pas voyeuriste, il n'est pas sombre, il ne vire pas au glauque.

Polisse est une ode à la vie comme on aimerait en voir plus souvent!

Au fait, je vous ia dit que j'avaos adoré ce film!
28 ans Dans le sud ;) 5608
Tous les échos que j'en ai eu rejoignent le tien effectivement

Et puis moi je suis amoureuse de Joey Starr depuis ma plus tendre enfance alors bon :oops:
33 ans 2809
ben si t'es amoureuse... tu vas litteralement craqué

Il ets trop émouvant dnas ce film.. enfin,c e n'ets que mon avis hein... et comme je le disais, même si je n'avais pas d'a priori forcement négative, quand même, Joey Starr... suis pas fan non plus hein!

ET dire que j'ai un "pseudo" copine qui refuse d'aller voir ce film par ce qu'il y a Joey Starr et qu'elle ne supporte pas l'image qu'il véhicule... Elle a bien tord la malheureuse...
31 ans 288
C'est vrai que ce film est une merveille, il te prend au trip, comment on peut rester insensible face à tout ca ? on est obligé d'ouvrir les yeux sur la réalité, et c'est dur, mais c'est la réalité... moi qui suis de nature plus que sensible, j'ai chialé, j'ai ris, j'ai re chialé, re ris, je ne sais pas si ce film m'a fait du bien ou du mal, mais je l'ai adoré.
C
34 ans Isère 2330
-tiret- a écrit:
QUi est allé voir Polisse, le tout nouveau film de Maiwenn?

J'y suis allée lundi et que dire... si ce n'est que ce film est une vraie petite merveille....
Terriblement hilarant... drolement horrible.... voila comment je le qualifierais...

la réalisation est vraiment bien faite avec ces "tranches de vie du quotidien". on ne tombe pas dans une histoire sans fin... au contraire, ces histoires consécutives donne un vrai dynamisme au film.

Les acteurs vraiment bons et touchant... Vous me croyez si je vous dit que Joey starr est arrivé à me faire pleurer....et soyez sur que pour moi Joey Starr, n'est pas synonyme d'émotions.....

L'humour, pour ne pas dire la "décharge" des personnages, ont fait de ce film un vrai moment de bonheur... 2h07 à rire au cinéma, ce n'est quand même pas tout les jours...
Oui oui messieurs dames, on rit en regardant ce film.... On rit parce que ce qui s'y passe est tellement intense de réalité que le rire est un échappatoire à la vie.... ou à la descente aux enfers.
ce film est poilant... les repliques sont cultes... mais attention aux repliques sorties de leur contexte... "parce qu'une ptite branlette tous les soirs avec de ses coucher", pas sur que ca le fasse pendant un repas de famille... et encore moins quand on remet dans son contexte d'ailleurs...


POlisse parle de toutes les classes sociales... des cités aux petits bourgeois protégés par leurs connaissances...

AMes sensibles = s'abstenir!
Même si pour moi ce film est un chef d'oeuvre,il faut bien reconnaitre que certaines situations, visuels, peuvent choquer et vous trotter dnas la tête pendant plusieurs jours... Perso la scène de la glacière me refroidi encore (sans jeux de mots bien surs!)

Polisse sonne juste... il est en quelque sorte sorte le miroir d'une partie de notre société et des gens qui sont là pour veiller sur nous.
Il n'est pas intrusif, il n'est pas voyeuriste, il n'est pas sombre, il ne vire pas au glauque.

Polisse est une ode à la vie comme on aimerait en voir plus souvent!

Au fait, je vous ia dit que j'avaos adoré ce film!

Tu as très bien résumé l'ambiance du film.
Je trouve aussi que ce film est un chef d’œuvre, et qu'il te plonge dans leur quotidien, comment ils gèrent les cas qui leur tombent sur le nez chaque jour.
Par contre, je ne me souviens pas du moment de la glacière :?
Et puis alors.... :oops: .... Joey Starr... Je n'aime pas le rappeur, mais alors l'acteur !!! Franchement chapeau!!
33 ans 2809
Citation:
Par contre, je ne me souviens pas du moment de la glacière


SI je te dis accouchement, bébé, sac plastique .... non pas congélateur :roll: Glacière!
C
34 ans Isère 2330
-tiret- a écrit:
Citation:
Par contre, je ne me souviens pas du moment de la glacière


SI je te dis accouchement, bébé, sac plastique .... non pas congélateur :roll: Glacière!

OmG.. j'étais ou pendant ce passage du film moi???? :shock: :shock: :shock:
Ben non... ça me dit rien... :peur: pourtant c'est le genre de truc qui me marque...
39 ans La Garenne-Colombes, France 22
Cette plongée frontale, hyper documentée et hyper réaliste dans l'univers de la Brigade de Protection des Mineurs permet non seulement la découverte d'une branche de la police méconnue du grand public et méprisée en interne, mais aussi de toutes ces affaires sordides qui font le quotidien de ces agents admirables : pédophilie, viol incestueux, attouchements, mauvais traitements, abandon, mensonges d'enfants, etc. Autant de scènes d'interrogatoires où l'horreur le dispute à la médiocrité, où le crime est revendiqué avec la désinvolture la plus abominable ou dans un déni ou une bêtise désespérants, voire, cas exceptionnel (l'adolescente et son portable volé) hilarants. La scène du Musulman engueulé en arabe par la flic, du petit black abandonné par sa mère SDF ou du père de famille qui a des amis hauts placés en en profite pour avouer en souriant que, oui, il couche avec sa fille, sont parmi les plus fortes.

Car c'est l'un des miracles du film de Maïwenn : conserver en permanence l'humour et l'humanité au milieu de cet océan de honte et de révolte. Grâce à un montage habile et un casting impressionnant de justesse et d'intensité (Joeystarr est formidable en flic à fleur de peau qui peste de ne pas avoir assez de moyens), Polisse alterne entre scènes de commissariat et scènes de la vie de tous les jours, montrant comment le métier de ces policiers contamine leur quotidien, parfois jusqu'à l'irrémédiable, mais aussi comment ils résistent pour ne jamais perdre l'humanité, le détachement, le recul nécessaires pour ne jamais (trop) perdre pied.

Si je devais émettre un seul bémol, il concernerait le personnage de Maïwenn. Dans Pardonnez-moi, elle se filmait en train de filmer "sa" famille. Dans Les actrices, elle se filmait en train de filmer des actrices. Là, elle se filme en train de photographier les flics, et pour la première fois son dispositif de mise en abîme n'apporte rien au film. Pire, il crée la seule vraie faiblesse d'un scénario admirable en traçant l'itinéraire assez grossier d'une nana de Belleville qui s'ennuie dans les hautes sphères de la bourgeoisie parisienne et va retrouver auprès de la brigade qu'elle suit la sensibilité qu'elle avait perdue, finissant par retourner dans ses vieux quartiers manger du tajine et photographier les gens de la rue. Il semblerait qu'elle ait décidé de se consacrer désormais uniquement à la réalisation : tant mieux, car ses trois premiers longs forment un début de filmo brillant.

A part ce détail, Polisse est assez irréprochable et incontestablement un film très, très fort.
B I U