MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

L'envie d'écrire du soir.

24 ans Au paradis 42
Minuit passé et je ne dors pas, je pense, je ressasse le passé, je vois ma vie, je fais le compte rendu de tout ce que j’ai fais  
et de tout ce que je n’ai pas fait. Je parle comme ci je vivais mes dernières heures mais non (enfin ce n’est pas prévu en tout cas), seizième cigarettes depuis 13 heures.

Beaucoup de chose me reviennent en tête, ô mon cher « papa » pourquoi tu as fais de mal à ma mère, pourquoi tu as foutu le bordel dans sa vie, pourquoi tu prends les gens pour des cons, pourquoi les gens ne sont que des pions pour toi ?

C et L, vous les deux frères « presque » inséparable, pourquoi vous nous avez quitté ? Où sont passé vos sourires, vos rires ? A vos enterrement j’ai encore entendu « il n’est pas loin, il est juste derrière la porte. ». Vous nous manquez tellement.

J’arrête de parler de ma vie privée.

L’être humain, l’homme, un être que je ne comprendrais jamais. Pour moi ce monde c’est le chaos total remplis d’avares, de fourbes, de gens honnêtes qui ce font clairement baiser la gueule, je trouve ça injuste mais « on ne peut pas refaire le monde », les gens sont malsains et ils se nourrissent tout les jours de la misère, du malheur des autres.

Je vais arrêter là, juste une chose :

Tu étais formidable, j’étais fort minable. (Merci Stromae)
27 ans 1489
Salut,

je réponds un peu "comme ça", parce que moi aussi je fume trop de clopes et j'ai des problèmes avec mon géniteur.

C'est sur ce dernier point que j'aimerai réagir. Mon papa a fait aussi beaucoup de mal à ma mère. Je ne rejette pas tout le mal du monde sur lui, mais il a vraiment fait/dit des choses odieuses. Je ne suis d'accord avec lui sur presque rien, que ce soit des questions de mode de vie, des questions socio-politiques etc.
Je voulais juste dire que depuis quelques temps, j'ai fait le deuil du "cher papa", du papa exemple, et ça va beaucoup mieux pour moi. Je prends ce qu'il y a à prendre, je me concentre sur nos rares points communs (on partage tous les deux une certaine passion pour les glaces italiennes, et pour la montagne aussi). J'essaie d'éviter le reste pour éviter les conflits et la souffrance. C'est triste mais c'est comme ça. On ne choisit pas sa famille.

Quand j'ai parlé pour la première fois de mon père à mon copain je lui ai dit: "Ecoute, pour moi mon père est un con. Il faut s'y attendre. Je le respecte pour certaines choses et je ne lui en veux plus, mais on est d'accord sur rien, on est deux personnes très différentes."

C'est difficile, mais il faut essayer de passer au-delà de la déception et continuer son chemin, en essayant de respecter l'autre.
24 ans Au paradis 42
Oui LadyInGreen, je le respecte mais voilà j'ai encore beaucoup de mal à passer au dessus de tout ça, pourtant ils sont divorcés depuis mes 6 ans mais, j'ai encore tellement de haine envers lui. La dernière fois que je l'ai vu c'était il y a 5 ans et je ne lui parlais pas, je ne savais pas quoi lui dire et lui non plu d'ailleurs.
W
26 ans 94 30
Ecrire pour se purger, une merveilleuse idée ...
B I U