MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

faire dormir un petit garçon

28 ans Montreuil sur ille 2786
Bonjour tout le monde,
Je ne sais pas si je suis dans le bon endroit pour ce sujet ... :oops:

Je vous explique le contexte :
Depuis debut de  
semaine dernière (depuis le 4/01) je m'occupe des enfants de mon chéri.
En effet leur mère se sépare du mec avec qui elle à refait sa vie, la séparation est visiblement compliqué, puisqu'elle se retrouve à devoir dormir à droite à gauche le temps d'avoir un nouveau logement durable.
Et pour ne pas avoir à faire subir ça aux enfants, on c'est dis qu'il serai mieux chez papa.
Sauf que papa n'est pas la, il est en déplacement. Il revient seulement le weekend.

Donc c'est moi qui les lèvent, les emmènent à l'école, va les chercher, fait le goûter les devoirs, le bains, le repas du soir, et surtout le couché.

La plus grande de 11 ans, il n'y a aucun problème, elle est en 6eme et même si les devoirs c'est parfois laborieux, elle est très contente d'être toute seule avec la bonne copine nono sans les parents sur le dos.

Par contre le plus jeune, il a 7 ans. même si la journée se passe bien, le soir c'est compliqué.

Ils dorment tout les deux dans la même chambre, Elle à une mezzanine et lui sont lit est en dessous.
Et il à tendance à faire du cinéma pour dormir avec sa soeur.
Sauf que j'ai ordre des parents de le faire dormir dans sont lit.

Et tout les soirs ou presque c'est pareil, il pigne pour dormir avec sa soeur, il à peur à cause d'histoire qu'il entend à l'école, du coup il s’endort tard, il se réveille vers 4/5h du matin.
J'ai beau lui faire câlin resté avec lui le temps qu'il s'endorme, a peine suis je partie il se réveille.

Cette nuit, j'ai finit par le prendre avec moi à partir de 5h du matin parce qu'il pleurait et que sa empêchais sa soeur de dormir.

Je suis pas très douer avec les enfants, et encore moins dans ce genre de situation.
d'après mon chéri, il n'est pas comme ça d'habitue, et il pense qu'il me teste un peu, qu'il essaie de me prendre par les sentiments.
Jusque la je n'ai pas ceder, il n'a pas dormis avec sa soeur, cette nuit c'était exceptionnel, car ça soeur est malade et à besoin de se reposé.

mais je ne sais pas si je dois le laisser pleuré dans sont lit et le faire affronter ses peur, ou est ce que je dois être plus patiente et resté avec lui faire plus de câlin

Enfin j'ai besoin de conseil s'il vous plait
82 ans 4474
je ne sais pas si je serai de bon conseil, étant donné que je n'ai pas éduqué mes fils de manière "ferme".

Personnellement, j'ai toujours fait beaucoup de "cinéma" en tant qu'enfant, j'avais pas un sommeil facile et je me souviens très bien des peurs et des angoisses qui m'empechaient de dormir sereinement.

Nos enfants ont dormi avec nous petits quand ils avaient un souci dans la nuit et ensuite plus grands, j'ai mis un matelas sous le lit que je tirais pour me coucher à coté d eux quand il y avait un souci dans la nuit et qu'ils avaient besoin que je reste à coté d'eux.

Je trouve donc que tu as très bien géré en le prenant avec toi, les "ordres" des parents quand ils ne sont pas là, ben on fait ce qu'on peut je dirais. J'ai gardé pas mal d'enfants, dont un de mes neveux parfois longtemps et il était clair entre sa mere et moi que je faisais ce que j'estimais juste sur le moment en fonction de la situation.

Quand j'ai travaillé en tant que nounou, là j'ai fait uniquement comme les parents le voulaient, c'était pas la meme chose comme situation, je sais pas si tu vois ce que je veux dire.

Cet enfant est peut etre dans une période plus difficile actuellement, peut etre a t il une sensibilité différente, mais toujours est il que de vivre une deuxième séparation qui ne se passe pas bien apparemment, lié à toutes les difficultés qu'une journée scolaire peut entrainer a de quoi perturber le sommeil d'un enfant, sans que personnellement je ne vois de "test", mais là encore j'ai pratiqué une éducation jugée comme laxiste, mais j'étais convaincue du pourquoi je le faisais, donc l'éducation c'est comme pour tout, cela marche mieux si on est convaincue par la méthode qu'on emploie, même si de toute façon on fait toujours faux et c'est pas plus mal étant donné que personne n'est parfait et que nos enfants se sentent donc libres de ne pas être parfaits non plus !

Serait il possible que tu installes un matelas dans leur chambre pour que tu puisses te mettre a coté de lui le temps que leur père rentre ?
C
42 ans là 2187
La grande pourrait t'aider en parlant à son frère. En lui disant par exemple qu'elle ne veut pas qu'il dorme avec elle, qu'il est grand, qu'il fait le bébé là.

Si elle fait ça, je pense que ça aiderait pour que le petit reste dans son lit, qu'il se résigne.
30 ans 35 1063
Tu peux essayer de lui lire une histoire avant de se coucher comme ca il se sent rassuré dans son lit le temps de l'histoire, tu peux aussi lui dire que quand il est dans la même chambre que sa soeur c'est comme si tu dormais avec dans son lit.

En meme temps, faut le comprendre aussi le petit bout, sa mère dort à droite et à gauche et le gamin subit une nouvelle séparation de sa mère donc ca peut le désorienter et puis il se retrouve avec la compagne de son père et pas ses parents donc beaucoup de chamboulement quand même pour ce petit bonhomme.. après qu'il dorme avec toi en fin de nuit, ce n'est pas genant et puis facile de donner des consignes quand on est pas à la maison pour les appliquer.
28 ans Montreuil sur ille 2786
Merci pour vos conseil les filles.
Je me doute que ça le perturbe et j'en ai reparlé à mon chéri (qui est passé entre deux deplacement ce soir)
Il est d'accord, pour que cette nuit, et la nuit prochaine si c'est trop compliqué qu'il dorme avec sa soeur.

Du coup ce soir c'est lui qui à couché les enfants, et comme de par hasard il à pas fait autant de cinema (alors que papa partais juste après les avoirs couché)

La semaine prochaine mon chéri sera la toute les soirs donc ce sera plus simple je pense.
S
46 ans suisse 932
Je me mets un moment à la place de ce petit bout, ses parents sont divorcés et ca se passe moyen, sa mère se sépare du nouveau compagnon et le voilà à dormir avec une nouvelle belle maman.....

Il y a de quoi avoir peur et douter des adultes de leur stabilité de leur présence.

A sa place j'aurai envie de dormir avec ma soeur pour être rassuré. En expliquant bien les choses aux enfants, que c'est ponctuel etc...en s'assurant que la soeur est d'accord aussi.
28 ans Montreuil sur ille 2786
sirelle a écrit:
Je me mets un moment à la place de ce petit bout, ses parents sont divorcés et ca se passe moyen, sa mère se sépare du nouveau compagnon et le voilà à dormir avec une nouvelle belle maman.....

Il y a de quoi avoir peur et douter des adultes de leur stabilité de leur présence.

A sa place j'aurai envie de dormir avec ma soeur pour être rassuré. En expliquant bien les choses aux enfants, que c'est ponctuel etc...en s'assurant que la soeur est d'accord aussi.



Je n'avais pas vue ça sous cette angle, mais oui ça peut jouer.
Je crois qu'il se moque un peu de moi, ce soir par exemple il me regarde avec un grand sourire pour me dire "je vais jamais reussir a dormir" enfin je sens que il commence à en jouer
36 ans très au sud 6772
Noemimine, je vais te redire ce que nous avait dit un formateur pédo psychiatre lors de mon année de stage, sur les enfants: les limites les rassurent, voilà pourquoi ils testent.(et c'est à peu près la seule chose intelligente qu'on m'ai dite pendant cette formation hein)
En fait un enfant à qui on laisse tout faire est en insécurité, il cherche sa place, ses limites pour s'y sentir en sécurité: les adultes me protègent et m'empêchent de me mettre en danger. Si un enfant n'a pas de limite il est insécurisé (les adultes ne me protègent pas de moi même). Bien sur dans leurs têtes blondes ce n'est pas formulé ainsi mais c'est le principe ^^
Du coup, adultes nous nous disons "il joue avec moi" et ça nous agace, mais c'est une mauvaise lecture de la situation, ou du moins partielle. Le gamin qui nous teste cherche sa limite pour être sécurisé dedans et pouvoir se dire que cet adulte là est protecteur. Je pense que c'est particulièrement vrai pour ce petit bout bien balloté depuis quelques temps ;)
Alors même s'il a l'air de te narguer, il cherche surtout à savoir si toi au milieu de tout cela tu vas le protéger, lui mettre des limites. Parce que oui il en a besoin et du coup l'exprime à la manière d'un enfant: en testant (et provoquant) les adultes.
B I U


?>