MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Exclusivité - Non-exclusivité ?

42 ans Barcelona (Espagne) 24068
Suite à la conversation sur nos tops et flops sexuels a surgit la question de l'exclusivité 😱

Anne a écrit:
De nos jours, tant que  
ce n'est pas spécifié verbalement pas mal de gens pensent qu'il n'y a pas d'exclusivité 😕


Prax a écrit:
Puisque tu en parles, je n'ai jamais vécu d'histoire où la non exclusivité était envisageable.


Quand on rencontre une nouvelle personne pour certains l'exclusivité est évidente, pour d'autres non 😕
Pendant longtemps j'ai fonctionné sur le mode exclusivité évidente 👫
Et puis un jour, après une longue histoire de couple finis et la reprise des rencontres, j'ai vite réalisé que sauf exception les autres ne fonctionnaient pas/plus comme ça, du moins pas là où je vis, et que il n'y avait pas d'exclusivité avant un certain temps et que le sujet soit abordé et confirmé.

Suis-je la seule à avoir constaté cela ?
P
50 ans 2824
Vraiment pas. Il est vrai qu'à part une, ce furent des liaisons qui n'ont pas fait long feu et peut-être que ça serait un jour arrivé sur le tapis (ce qui pour moi aurait signifié histoire terminée).
Autour de moi non plus, mais comme les couples ont leurs jardins secrets, on ne peut pas réellement avoir de certitudes. Et puis je vis en province, faut pas l'oublier non plus, les "moeurs" ne sont pas les mêmes qu'à Paris.

Ce que j'en pense : rien, les autres font ce qu'ils veulent (certains le subissent bon gré mal gré), mais pour vivre une liaison non exclusive, je préfère faire ça en étant célibataire.
82 ans 4474
Cela ne m a jamais attiré car personnellement je ne vois pas le probleme a l exclusivité.

Avant mon mari, les partenaires que j ai eu avaient plutot la meme vision mais sans qu on en parle en particulier. Une fois, j avais rencontre un homme qui m avait dit apres qu il formait un couple libre avec sa compagne et qu il ne recherchait donc qu une aventure donc c etait au moins dit avant.

A barcelone tu dis que c est la norme alors anne ?
42 ans Barcelona (Espagne) 24068
Saralou a écrit:
A barcelone tu dis que c est la norme alors anne ?


À de rares exceptions, quand les choses deviennent un peu sérieuse disons que c'est mieux d'en parler si tu ne veux pas avoir de surprises.
La personne avec qui je suis aujourd'hui n'a pas été voir ailleurs, mais on en a quand même parlé après un temps juste histoire que le "non dit" soit verbalisé et donc qu'on soit bien d'accord sur le fait d'être exclusif.

Mais ici, la plupart des hommes n'ont aucun souci avec l'idée de fréquenter plusieurs personnes, j'ai l'impression que c'est un peu comme une assurance pour être certain de ne pas se retrouver seul quand cela s'arrête avec l'une des jeunes femmes.
42 ans Barcelona (Espagne) 24068
Prax a écrit:
peut-être que ça serait un jour arrivé sur le tapis (ce qui pour moi aurait signifié histoire terminée).


En général quand la question arrive sur le tapis c'est pour justement spécifié l'exclusivité.
38 ans France 5621
... Là comme ça je dirais ( au delà du fait que chacun fait bien ce qu'il veut, bien sûr, tant que c'est clair dès le départ entre les personnes concernées ) que ça dépend vraiment de "comment on envisage l'avenir" ( et dans ma tête ça veut dire en gros : avec ou sans enfant).

Si on part sur l'idée d'avoir des enfants je trouve que le fait de partir dans une relation "libre" peut-être un peu difficile : s'occuper des enfants prend du temps , surtout lorsqu'ils sont petits, par ailleurs c'est parfois bien pour eux de vivre une certaine stabilité (des repères et des référents "clairs" ), ce qui peut parfois être incompatible avec une vie très libre. Mais ce n'est que mon point de vue, je comprends tout à fait les autres points de vue ( je ne veux pas lancer de débat :D )

Pour tous les autres cas de figure c'est vrai que je trouve difficile de rester amoureux de la même personne toute sa vie et également alors qu'on est amoureux de quelqu'un de ne plus voir les qualités et le charme des autres humains (et de ne pas avoir de "coups de coeur" )(je pense qu'on peut être amoureux de différentes personnes en même temps et les apprécier pour des raisons différentes, sans comparer les relations, juste parce que ça nous apporte des choses différentes quoi ...)(ça ne veut pas dire "coucher avec plusieurs personnes en même temps, ça veut dire : avoir des coups de coeur pour des personnes et parfois ben il se trouve qu'on a un coup de coeur pour quelqu'un alors qu'on a déjà quelqu'un d'autre dnas notre vie, et ça ne veut pas dire que d'un coup on aime moins la première personne, ça veut simplement dire qu'on peut aimer plusieurs personnes à la fois. Tout comme , par exemple , même si l'exemple est un peu mal choisi là, mais bon ..., je disais donc tout comme on peut aimer nos enfants avec autant d'amour chacun mais un amour différent , on aime pas plus un de nos enfants qu'un autre, on les aime tout pareil mais pour des raisons différentes: avoir plusieurs enfants ne fait pas qu'on cesse d'aimer les autres enfants qu'on a ).
J'admire les gens qui y arrivent (je veux dire : qui arriver à n'aimer qu'une seule personne toute leur vie). Je trouve aussi qu'ils ont de la chance d'avoir rencontré "la" personne avec qui ça colle vraiment ). Pour le reste, si on ne choisit pas de fonder une famille : c'est vrai que je reconnais que c'est parfois plus simple de choisir la liberté . Mais là encore ce n'est que mon point de vue.

Pour ma part j'ai choisi la monogamie par simplicité ( je suis une personne trop mal organisée et avec trop peu de temps pour gérer un emploi du temps compliqué, uh uh )(par ailleurs j'ai choisi de fonder une famille alors de mon point de vue comme je le disais plus haut ça implique de faire certains choix de vie en priorité , tant que c'est psychologiquement gérable, afin de favoriser un environnement stable pour les enfants ... ), mais je suis un vrai coeur d'artichaut alors j'avoue que ça m'est rarement arrivé de ne pas avoir des coups de coeur pour d'autres hommes alors même que j'étais en couple avec quelqu'un que j'aimais par ailleurs . ( mais sans jamais sauter le pas car comme je l'ai dit: je préfère la simplicité, alors bah , une chose à la fois :D :D ). De plus je me contente (dans les tous sens du terme, c'est à dire que je suis bien contente avec ça ) tout à fait d'une vie "rêveuse" et le passage à l'acte est loin d'être ma priorité, ça aide aussi à ne pas craquer et à rester au stade "je fais de chouettes rêves" et non "j'agis" .

La monogamie c'est pas le truc le plus naturel mais c'est pratique pour des raisons familiales ( c'est plus facile/simple ) , c'est pratique pour des raisons financières ( on partage les frais de la vie , à deux ), c'est plus pratique pour s'organiser (gérer les emplois du temps de plusieurs personnes peut vite devenir un casse tête si on veut accorder du temps à chacun je pense ... :D ). ça peut paraître un peu "tristounet" résumé ainsi mais ça ne l'est pas de mon point de vue .
Du coup , ouais, la monogamie a toujours été mon choix ... après pour le reste j'ai un monde imaginaire trèèèèèès riche et je sors avec plein de gars charmants avec qui j'ai des vies parallèles "dans ma tête" :D :D, tout comme lorsque je lis des livres ou que je regarde des films, etc :D :D Et vivre ainsi n'a rien de triste ou de négatif à mes yeux : c'est le truc le plus simple que j'ai trouvé pour aller dans le sens que j'ai choisi...

Après c'est sûr que si je n'avais pas choisi d'avoir des enfants je ne sais pas si j'aurais fait le choix de la monogamie (enfin je veux dire : je pense que je n'aurais jamais habité avec quelqu'un ... Vivre une relation "longue" sans doute mais chacun chez soi ... voire même on ne sait jamais , j'aurais peut-être été dans des relations libres, j'en sais rien , j'ai jamais vécu ça ...)

BRef c'est difficile de formuler clairement ce que je veux dire mais bon ... voilà :D
42 ans essonne 1362
Anne a écrit:


Mais ici, la plupart des hommes n'ont aucun souci avec l'idée de fréquenter plusieurs personnes, j'ai l'impression que c'est un peu comme une assurance pour être certain de ne pas se retrouver seul quand cela s'arrête avec l'une des jeunes femmes.


et pas les femmes ?
42 ans Barcelona (Espagne) 24068
yayie a écrit:
Anne a écrit:


Mais ici, la plupart des hommes n'ont aucun souci avec l'idée de fréquenter plusieurs personnes, j'ai l'impression que c'est un peu comme une assurance pour être certain de ne pas se retrouver seul quand cela s'arrête avec l'une des jeunes femmes.


et pas les femmes ?


Étrangement ou pas, j'ai l'impression que c'est plus un truc d'hommes. Peut-être l'instant du chasseur ?

J'ai vu des femmes comme ça, souvent des femmes qui sortent d'une longue relation et veulent s'amuser un temps, mais j'ai vraiment l'impression que c'est beaucoup mais alors beaucoup moins répandus que chez les hommes.

Pour ma part je suis plus du style monogame, cependant cela m'est arrivée de voir plusieurs personnes en même temps tant que les personnes que je voyais me plaisaient, que nous avions de la chimie mais que je n'étais pas amoureuse.
En général quand je tombe amoureuse, je le sais très très vite, et là je suis d'une fidélité à toutes épreuves.
27 ans La Ville Rose 2029
Pour le moment je n'ai pas réellement eu à appliquer cela ( je ne suis pas restée assez longtemps avec quelqu'un pour discuter de ça )mais je penche pour la non-exclusivité.
Je n'ai pas de sentiments pour mes partenaires donc c'est facile.

J'aurais probablement à repenser cet avis si un jour je suis amoureuse et en couple ( car si je m'en tiens à la seule fois où je crois avoir été amoureuse, je suis plutôt fidèle malheureusement et je ne compte pas être monogame avec quelqu'un qui ne l'est pas ) mais en attendant ça me va ainsi.
Pour moi ça repose surtout sur l'aspect sexuel, je préfère qu'un partenaire aille voir ailleurs plutôt que de le frustrer par mes refus à répétition ou de me forcer. Moi je suis tranquille, lui est content et les autres aussi.
Le principal problème étant les MST.
42 ans Barcelona (Espagne) 24068
ZouZou-X3Again a écrit:
J'aurais probablement à repenser cet avis si un jour je suis amoureuse et en couple .


Pas forcement en fait, je connais des coupes qui ne sont pas exclusif mais ont mis les choses bien au clair avec une grande communication et une grande confiance, et ils semblent être heureux.
J'en connais aussi qui ne sont pas exclusif et où malheureusement l'un de deux n'est pas heureux.
Et j'ai vu des couples qui sont ensemble depuis de longues années et décident de devenir non-exclusif (pas mal de personnes me racontent leurs histoires 🙈🙈 )

Les gens en parlent peu ouvertement car cela ne colle pas à la "morale" et surtout cela ne regardent qu'eux, mais je crois que cela se repend de plus en plus.

Exclusif ou non, pour moi les seules règles à respecter sont de trouver un équilibre avec respect, honnêteté au sein de son couple, où la liberté dont chacun a besoin est là sans que cela soit quelque chose qu'on accepte à contre coeur pour que l'autre reste.
27 ans La Ville Rose 2029
Je pense qu'au bout d'un moment la non-exclusivité ne me poserait plus de problème mais au début ( sur combien de temps ? Aucune idée ) je préférerais avoir la personne que j'aime pour moi seule. C'est possessif je sais mais bon lol.
42 ans Barcelona (Espagne) 24068
ZouZou-X3Again a écrit:
Je pense qu'au bout d'un moment la non-exclusivité ne me poserait plus de problème mais au début ( sur combien de temps ? Aucune idée ) je préférerais avoir la personne que j'aime pour moi seule. C'est possessif je sais mais bon lol.


Je comprends tout a fait.
Je ne supporterais pas l'idée que la personne que j'aime soit avec une autre, et je sais que lui non plus, du coup pour nous l'exclusivité c'est imposé comme une évidence, maais on ne sait pas de quoi est fait le futur.
44 ans 146
Pour moi, il faut respecter la complicité, transparence et réciprocité.
Je ne supporterais pas de trouver mon mec à poil dans un lit avec une autre fille, par surprise.
Mais j'ai déjà accepté des plans échangistes. Et à chaque fois, on fait un bilan. Points positifs, négatifs, idées à retenir pour la suite,...
M
87 ans 1563
borealites a écrit:
.

Pour tous les autres cas de figure c'est vrai que je trouve difficile de rester amoureux de la même personne toute sa vie et également alors qu'on est amoureux de quelqu'un de ne plus voir les qualités et le charme des autres humains (et de ne pas avoir de "coups de coeur" )(je pense qu'on peut être amoureux de différentes personnes en même temps et les apprécier pour des raisons différentes, sans comparer les relations, juste parce que ça nous apporte des choses différentes quoi ...)(ça ne veut pas dire "coucher avec plusieurs personnes en même temps, ça veut dire : avoir des coups de coeur pour des personnes et parfois ben il se trouve qu'on a un coup de coeur pour quelqu'un alors qu'on a déjà quelqu'un d'autre dnas notre vie, et ça ne veut pas dire que d'un coup on aime moins la première personne, ça veut simplement dire qu'on peut aimer plusieurs personnes à la fois. Tout comme , par exemple , même si l'exemple est un peu mal choisi là, mais bon ..., je disais donc tout comme on peut aimer nos enfants avec autant d'amour chacun mais un amour différent , on aime pas plus un de nos enfants qu'un autre, on les aime tout pareil mais pour des raisons différentes: avoir plusieurs enfants ne fait pas qu'on cesse d'aimer les autres enfants qu'on a ).
J'admire les gens qui y arrivent (je veux dire : qui arriver à n'aimer qu'une seule personne toute leur vie). Je trouve aussi qu'ils ont de la chance d'avoir rencontré "la" personne avec qui ça colle vraiment )

Oui,enfin il y a quand même une différence entre aimer la même personne toute sa vie et aimer plusieurs personnes en même temps. Autant,la non exclusivité sur le plan physique ne me gêne pas du tout mais du point de vue des sentiments,je ne vois plus la raison d'être du couple du coup.
B I U


?>