MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Dégoutée par le contact humain (me touchez pas !)

38 ans 04 5576
Salut à tous et à toutes...

et oui, encore moi et encore pour me plaindre... en lisant mes anciens posts je me rend compte que ça fait un moment que ça  
ne va pas fort...

Bref...
Alors que je pensais m'assumer, je suis dans une période de "creux de la vague". J'ai honte de moi, honte de mon corps, à tel point que je me sens mal quand on me regarde ou pire qand on me touche. Tout à l'heure, un collègue m'a "frotté" le bras, dans un geste de réconfort parce qu'il savait que je n'avais pas passé un très bon week end... Je l'aime beaucoup, mais j'ai eu un mouvement de recul, alors que d'habitude j'adore le contact humain.

Depuis je n'arrête pas de penser à ça. Je me demande s'il n'est pas dégouté parla sensation de sa main sur mon bras, s'il m'a trouvée flasque, molle. J'ai la même sensation que s'il avait embrassé devant moi le corps d'une limace ou d'un escargot géant.. je ne sais pas si vous me comprenez... comme si j'associais lecôté mou et flasque de mon corps à un corps d'insecte gluant et baveux...

Je sais bien que lui n'y pense même plus. Mais moi ça me turlupine...

Avez vous déjà ressenti cela ? commet avez vous régait ? et surtout comment faire disparaitre cette sensation de dégout ?
36 ans somewhere over the rainbow 1376
HS ON
Alors, déjà, la limace ou l'escragot ne sont pas des insectes, mais des molusques ;)
HS OFF

Bon, plus serieusement, je crois que ce dégout du corps est un sentiment commun à beucoup de filles, quand elles ont le moral proche des paquerettes. :?

Tu le dis toi-même, tu es au creux de la vague, et ça fait un moment que ça va pas fort. Dons, tu vois tout d'un oeil négatif. Et sur quoi on jette toutes un oeil négatif quand ça va pas ? A nos bras trop mous, notre ventre trop mou aussi, nos jambes molles ... Alors que peut-être, hier, on s'était vue pas si mal que ça ...

Le moral a ça de" formidable" qu'il est influencé par plein d'évènements exterieurs.
Si j'ai passé une mauvaise journée, ou si il m'est arrivé un truc, débile au possible, mais qui m'a marqué, et bien, je ne vais pas vouloir que mon copain me regarde, me touche, me frole. Pourquoi ? Parce que je pense être une grosse nulle, et que on corps est celui d'une otarie ...

Donc, tout ce roman pour dire que hélas ! tu n'es pas la seule à connaitre ça, et que le seul moyen de te réconcillier avec ton corps (qui est loin de ressembler à celui d'un escargot ;) ), c'est de trouver pourquoi tu es sujette à des variations de moral ...

bisous (pas baveux !)
33 ans Suisse 316
Ca me rappelle moi... il y a quelques années...

Jusqu'à mes 19 ans ... personne m'avait touché. Comme toi, je pensais être désagréable au toucher, flasque et en même temps rèche (j'ai ps la peau toute douce :( )
Jusqu'au jour où, on était une bande de copains en vacances, j'étais mal dans ma peau... un mec du groupe (que je connaissais pour ainsi dire très mal) m'a entrainé dans l'eau à la plage, il a voulu me retournée, je lui ai dit que vu mon poids il allait avoir du mal (120kg à ce moment là) et puis c'est partis en sucette et on s'est amusé un bon moment à essayé de se faire boirre la tase (j'ai gagné au passage :P ) Oublié durant 15min mes complexe.

Le soir on est allé dans un bar. Plus de places assise. Je sais pas pourquoi, j'ai dit au copain en question qui n'avait pas de chaise de prendre place sur mes genoux. Il a voulu que ça soit moi qu'y aille sur ses genoux, autant dire que j'ai tenu tête pour qu'il soit sur les miens de peur de lui ecraser les siens ! Bref ... il est resté toute la soirée sur moi :) (bon après 2h de temps, un grand gaillard de 85kg ça endolorie les cuisses, mais j'était tellement contente ...)

Bref, j'ai été tellement heureuse qu'on ose me toucher que j'en ai pleurer le soir même.

Et avec les années, c'est venu toujours un peu plus et j'en redemande... Des calins, qu'on me prenne dans ses bras etc ... Et j'ai appris que non j'étais pas dégoutante.

Mais j'avoue encore aujourd'hui que je peux rapidement tomber dans le "je suis grosse, je suis flasque, personne veux me toucher" ... Mais ce qui est pas vrai, car des amis m'on montré le contraire...


Enfin bref ... je raconte mon histoire, je sais pas si elle peut t'aider :(

Je sais pas quoi te dire de plus... Sauf que tu n'es pas la seule à avoir eu un jour ce sentiment

Comme le dit Wizou, faut que tu trouves comment te réconcillier avec ton corps... Moi c'est passé au travers des autres, en allant vers eux et en leur demandant carrément du contact...
41 ans 785
Tiens je viens justement de lire un article de nasio dans psychologie magasine au sujet de l'image inconsciente du corp.

Je l'ai pas fini (l'article) parce que je suis pas restée aux toilettes assez longtemps ;)

Donc Nasio explique que l'image que l'on a de soi est toujours faussée parce qu'elle ne se construit pas seulement face au mirroir mais qu'elle se nourrit de tout ce qui fait notre histoire, de toutes les émotions qu'on ressent et surtout (il me semble) des choses qu'on a perçu dans l'enfance très précoce (limite dès l'utérus).

Bref, tout ça pour dire que quand on se trouve trop gros, trop laid, trop flasque trop ceci ou trop cela...il ne s'agit pas d'un problème avec une image objective mais bien souvent d'une image entre soi et soi.

Je vais encore me permettre de faire de l'analyse sauvage, et ça ne vaut que ce que j'en pense.

Il me semble qu'il y a quelque chose à trouver du côté de la raison subjective (autre que celle du poid) qui pourrait te laisser penser que ton contact est repoussant.

Tu dis que tu as eu la sensation que ton collègue embrassait un escargot, que tu as été dégoutée.
C'est pas rien comme rejet de soi même.

Alors bon, il doit bien y avoir une trace de moment où dans ta vie, tu as eu le sentiment d'être quelqu'un de repoussant, d'indigne d'amour.

Les kilos en trop peuvent aussi être une mise en scène, une illustration de la souffrance.
Il se peut que ces kilos parlent de qui l'on doit être, de ce à quoi on doit se contraindre ou se conformer pour ressembler à cette image inconsciente du corp et de soi même.

Je pense juste que la sensation d'être quelqu'un de repoussant précède les kilos en trop.
38 ans 417
coucou
tu ne supportes pas qu'on te touche en général ou ça dépend des personnes ? est-ce que quelqu'un avec qui tu es en confiance peut te toucher ? est-ce qu'il n'y a que les gens extérieurs, ou que tu ne connais pas très bien dont tu ne supportes pas le contact ?
41 ans 10768
Thetoad a écrit:
Tout à l'heure, un collègue m'a "frotté" le bras, dans un geste de réconfort parce qu'il savait que je n'avais pas passé un très bon week end... Je l'aime beaucoup, mais j'ai eu un mouvement de recul, alors que d'habitude j'adore le contact humain.

ça m'évoque l'image d'une tortue, bien tranquille dans sa carapace, et qui se replie dedans dès qu'on tente de l'approcher... on est nombreuses à avoir fait, de manière consciente ou plus souvent inconsciente, de notre corps un rempart contre les autres... et finalement, un effleurement, un geste, reviennent à une agression, encore plus souvent quand ça va pas fort, parce qu'on a pas envie de s'ouvrir aux autres, parce qu'on veut rester dans sa coquille (comme l'escargot tiens ;))...

ceci dit, moi je raffole pas des contacts qu'on m'impose (genre quelqu'un à qui je serre la main et qui m'enserre l'épaule en même temps, ça m'agace ! :lol: )... cependant, dans ton cas, ton collègue avait un geste de réconfort tu dis... c'est donc sûrement lié à ton mauvais moral... moral bas qui fait que tu vois tout en noir, et que peut-être tu ne te sens pas "digne" du réconfort qu'on t'a offert ?

donc maintenant, comment faire pour aller mieux ? d'abord peut-etre reprendre "possession" de ton corps en t'occupant de toi et en en prenant soin... tu es très belle thetoad, ne pense jamais le contraire ;)

:kiss:

PS : tu n'as pas ou tu ne devais pas changer de région pour ton travail ? (ou je confonds avec quelqu'un d'autre)... si oui, c'est peut-etre bien ça qui te perturbe, non ?
30 ans Charleville-Mézières 1453
Je te répondrai juste que les princesses ne devraient pas se voir crapaud...

Bon courage,
Bises
35 ans Versailles 104
Thetoad a écrit:
Tout à l'heure, un collègue m'a "frotté" le bras, dans un geste de réconfort parce qu'il savait que je n'avais pas passé un très bon week end... Je l'aime beaucoup, mais j'ai eu un mouvement de recul, alors que d'habitude j'adore le contact humain.

Depuis je n'arrête pas de penser à ça. Je me demande s'il n'est pas dégouté par la sensation de sa main sur mon bras, s'il m'a trouvée flasque, molle. J'ai la même sensation que s'il avait embrassé devant moi le corps d'une limace ou d'un escargot géant.. je ne sais pas si vous me comprenez... comme si j'associais le côté mou et flasque de mon corps à un corps d'insecte gluant et baveux...


Mes questions te sembleront bètes mais bon, est ce que le monsieur en question a eu l'air dégouté??? Est il parti en courant pour vomir??? Je ne pense pas. Il fait peut être même parti de cette partie des hommes qui préfèrent les femmes dont on ne sent pas les os. Et ça n'a rien decoeurant, au contraire. Pour te donner un avis d'homme, le contact avec une femme ronde, ne fait pas penser à une limace gluante ;)
L
33 ans Bruxelles 1086
Je déteste également le contact humain, sauf avec mon chéri (du moment ou du passé). Par exemple si ma mére me fait la bise pour dire bonjour ca passe, mais si elle m'en fait un autre pour me remercier d'un cadeau ou un service 5 min plus tard, ca m'exaspere. Et cela avec tout le monde ^^
38 ans 04 5576
Bonjour à tous et merci de vos réponses.

Je les lis depuis hier mais en fait à chaque fois je pleure, du coup je n'ai pas pu répondre avant.

Je sais bien que tout cela c'est dans ma tête, mais j'ai beau faire je n'y arrive pas, j'ai l'impression d'être un monstre en périphérie de l'humanité. Si laide, si stupide, si mauvaise que je ne mérite même pas d'exister.

ça me fait physiquement mal quand je vous lis me dire que je suis belle. Pourquoi mentir ? enfin, non, je sais que vous ne pensez pas mentir, mais êtes vous objectives ? Nous, les VLR, nous sommes une communauté qui vit dans un certain contexte. Peut être nos références ont elles changées, par rapport aux "autres" ?

Mephistofelesse, tout ce que tu dis, je le sais, je l'ai intégré, j'ai "rationnellement" étudié ces problèmes d'images de soi, je suis dedans depuis des années. MAis le "rationnellement" ne colle pas avec ce que hurlent mes tripes. Ma tête fonctionne encore bien, c'est autre chose qui ne va pas. Je sais tout cela mais je n'arrive pas à les ressentir, à les intégrer.

Thyselle, oui j'ai changé de boulot et je ne m'adapte que difficilement à ma nouvelle région. J'adore mes collègues mais mes amis parisiens me manquent. De façon un peu idiote sans doute, mes copains parisiens de VLR me manquent plus encore que les autres, parce que eux ils me comprenaient. On ne se voyait pas souvent, par ma faute, parce que je suis assez solitaire, mais je savais qu'ils étaient là, qu'il y avait pas loin de moi quelqu'un qui me comprenait, qui savait que je n'étais pas complétement dingue ou trop fainéante pour prendre soin de moi, qui savait que je ne suis pas grosse parce que je suis trop gourmande, qu'il y avait autre chose. Bref, quelqu'un qui sait que l'hyperphagie, ce n'est pas du laisser aller. Mais maintenant j'ai l'impression d'être sur une autre planète, d'avoir décroché, si loin d'eux que je ne peux même plus revenir et les enquiquiner avec mes problèmes..

Ma psy me manque aussi...

Titi, non il n'a pas eu l'air dégouté et il n'a pas fui. il est inquiet pour moi, il est revenu tout à l'heure, a refait le même geste d'affection et m'a même pris la main. C'est quelqu'un de très gentil. J'ai eu la même sensation de répulsion, pas pour lui mais de lui envers moi. Je sais que c'est idiot, c'est lui qui est venu, lui qui a fait le tour du bureau pour me toucher et lui qui m'a pris la main. Je sais que je ne le dégoute pas, mais je me dégoute moi, de le laisser faire cela.

Il m'a dit qu'il ne m'avait pas trouvée bien ce matin, que j'avais l'air inquiète. Je lui ai juste répondu que tout allait bien, qu'il me connaissait et qu'il savait bien qu'il ne fallait pas s'angoisser dès que je me met à chouiner un peu, parce qu'il n'aurait pas fini. LA vérité c'est que je ne peux pas déposer mes problèmes sur les épaules des personnes d'ici. ils ne comprendraient pas, j'ai fait semblant d'être bien et heureuse trop longtemps. Ils ne comprendraient pas si je leur disais maintenant à quel point je me méprise, d'être ce que je suis, de ne pas savoir gérer mes émotiosn toutesseules, d'être à la fois si égoiste et si dependante des autres, d'eux. je ne veux pas envahir leur espace vital.

Bien sur, ils ne sont pas stupides, ils ont bien vu que ça n'était pas la grande forme. Mais j'arrive encore à jouer le jeu suffisament bien pour qu'ils ne sachent pasà quel point ça va mal.

Pour eux, cette région, c'est le paradis sur terre. Mon paradis à moi c'est Paris. Ils ne le comprennent pas, pour eux il est impossible d'avoir envie de paris quand on vit ici. Alors maintenant je dis comme eux, pour avoir la paix, pour ne plus polémiquer pendant des heures et des heures, pour qu'ils arrêtent d'essayer de me convaincre...

J'essaie de prendre soin de moi, de m'habiller avec mes fringues préférées, de sortir, de me parfumer et de me maquiller. Mais ça e m'aide pas beaucoup... peut être effectivement faut il attendre que mon moral remonte...

En tout cas merci à tous pour votre aide, et vos conseils...

bisous
28 ans 90
Thetoad a écrit:

ça me fait physiquement mal quand je vous lis me dire que je suis belle. Pourquoi mentir ? enfin, non, je sais que vous ne pensez pas mentir, mais êtes vous objectives ? Nous, les VLR, nous sommes une communauté qui vit dans un certain contexte. Peut être nos références ont elles changées, par rapport aux "autres" ?



Je comprends tout à fait ce que tu veux dire. Tu as peur que les gens aient changé leur idéal de beauté parce qu'ici tout le monde est "rond" (et pour beaucoup, bien dans leur peau, càd en pleine acceptation de leur corpulence)
Je pense que oui, ici, les gens n'ont pas la même conception de la beauté que sur un forum de pro-ana (ça c'est clair) ou qu'un forum d'adorateurs de la Grande Chaussette (si si, ça existe mais c'est débile) .. mais je ne pense pas que pour autant ils "mentent", et puis ils n'ont pas forcément tort dans leur jugement. Souvent, nous ne sommes pas très douées pour juger de notre propre apparence.
Et heureusement que les critères de beauté ne sont pas les mêmes pour tout le monde, cela permet à chaque femme de se trouver son homme qui l'aimera et réciproquement.

même si j'ai encore du mal à croire au coup de foudre >.<


Donc reste courageuse, prends sur toi, souris, et peut-être que ça finira par aller mieux :)
38 ans 2883
Thetoad: pour ma part, je trouve que tu es trop exigeante avec toi-même. Tu es confrontée à des mentalités inconnues, à une ville inconnue, tu n'as pas encore de repères, tu n'as pas encore beaucoup d'amis sur place, c'est normal que tu ne te sentes pas à l'aise. Un déménagement, c'est toujours beaucoup de stress!
De plus, tu n'es pas tombée dans la meilleure région question tolérance. J'ai beau être née dans le sud de la France et y avoir vécu un bon moment, je me sens toujours aussi dévisagée quand je marche dans la rue, je me sens toujours aussi étrangère, à cause de mon physique notamment, alors pour toi qui n'y est pas habituée, c'est un plus gros choc encore.

Tu es blonde, ronde, tu as la peau blanche, tu n'as pas l'accent du coin, ni le même look, tu es obligatoirement remarquée.
En plus, avec la chaleur, c'est pas obligatoirement confortable: quand tu parlais de la peau escargot, ça me faisait penser à quand j'étais à la fac dans le sud, que j'avais la peau moite en cours, et l'impression d'être une jelly anglaise géante sur pieds...

Si tu le peux, essaie de contacter des Vlriennes sur la région, de te refaire un petit groupe sur place pour te réconforter. Regarde aussi pour t'inscrire dans une association peut être pour la rentrée, un truc culturel, ou artistique, ou une activité qui te permettrait de confronter tes gouts avec ceux d'autres personnes, et de connaitre d'autres gens autrement que par une simple approche physique.

J'ai vu plein de photos de toi, et je te trouve jolie, quoique tu en penses. Tu as une douceur, une harmonie qui se dégage de ta personne sur les photos qui te rend belle. Sauf que peut être que toi, tu te regardes trop à la loupe derrière, et tu manques cette vue d'ensemble.
Maintenant, je reconnais que si ton but dans la vie c'est d'avoir le même type de beauté que penelope Cruz, c'est sur, c'est un peu loupé... :P

Tu as des fringues à en faire palir d'envie la plupart des nanas dans la rue, et tu les portes bien. Et aparemment, tu t'es déja liée d'amitié avec certains de tes collègues, suffisamment pour qu'ils s'inquiétent pour toi.

Tu as un mega coup de pompe là, mais ne t'inquiéte pas, le moral reviendra, il faut que tu retrouves tes marques, que tu te refasses un petit chez toi.
Bon courage Miss. :kiss:
46 ans Belgique 3287
Dis p'tite crapaude, t'en connais beaucoup des gens stupides qui font ton boulot ??? Bordil mais 80% (voire plus) de l'humanité ne t'arrive pas à la cheville à ce niveau ! Alors pour la fille stupide tu repasseras hein !

Esthétiquement, non tu ne me fais pas l'effet d'une limace (et ça n'a rien à voir avec le fait que je craque pour les filles aux longs cheveux clairs avec une forte poitrine, rien !)

Puis bon tu sais y'a des vlr du tchat aussi dans le sud. Y'en a même du nord qui descendent parfois en vacances hein...

Bisousssssssssss
38 ans 04 5576
Me revoilà...

un peu plus en forme..

Merci vraiment les filles :kiss:

J'ai contacté le GROS et j'attend leur réponse pour trouver un pro dans le coin. Mes collègues, ces chieurs, ont fait le forcing pour venir prendre l'apéro chez moi demain soir, et je m'apercoie que si cela me déplaisait au début, finalement ça me fait plaisir d'avoir du monde à la maison. C'est en y mettant des copains qu'elle deviendra un foyer, je pense...

Eveange, ma belle, tu esla bienvenue quand tu veux, tu le sais bien (enfin quand j'aurais un lit à te proposer ;) )

bises à tous.
B I U