Image Description

Simplifiez votre shopping grande taille !

Trouvez vos vêtements rapidement parmi plus de 30 boutiques, sur plusAZ.shop

Le 01.05.09 Par Anne

Interview de Lauren Bastide, auteur de l’article de Elle qui a fait scandale

itw-lbSuite à l’article scandale de Elle sur les rondes, nous avions quelques d’hypothèses pour expliquer ce qui amène à ce genre de choses, mais j’ai vraiment voulu voir ce qu’il se passait dans la tête de l’auteur.

J’ai eu au tel une jeune femme qui semblait vraiment surprise et désolée que ce qu’elle a écrit ait pu faire mal, choquer. Pire elle pensait faire avancer les choses, en mettant des personnes réelles et pas juste des stars.

Voici donc les 45 minutes -quasi brut excusez les nombreuses fautes- d’une discussion téléphonique avec l’auteur de l’article de Elle.

Pour celles qui auront le courage de lire tout -c’est très long et il y a pas mal de répétitions- c’est le ressenti d’une personne qui vit dans un univers très particulier. Vous allez découvrir des paradoxes et surtout quelques révélations sur l’ambiance dans laquelle une journaliste de Elle peut travailler.


Anne : Bonjour Lauren,
Désolée de te déranger pendant tes vacances, mais je voulais savoir si tu es au courant du scandale qui entoure ton article sur les Rondes ?

Lauren : Bonjour
En fait, tu es la première à m’en avoir parlé, et si toi ou Camille (une des trois filles de l’article sur les rondes) ne m’avait pas contacté je n’aurais rien su.

Il faut savoir que le sujet sur la mode et les rondes c’est un marronnier (sujet qui revient tous les ans, comme le spécial maigrir et le spécial mode).
En général on traite le sujet avec des peoples.
On va mettre une Lily Allen, une Scarlett Johansson ou une Liv Tyler en les vendant comme des rondes et en disant “Regardez comme ces filles là, elles savent s’habiller … “.

J’étais assez fière en fait.
Bon, je comprend très bien la réaction des lectrices de Vivelesrondes et de Elle, mais je trouvais ça bien pour une fois qu’on mette des vraies nanas.
Contrairement à ce qui a été dit, elles font quand même du 42 c’est nana là, pas du 36.
Ce n’est une excuse mais elles font vraiment toutes du 42.
Ce sont des filles qui sont assez pulpeuses, elles ont des poitrines généreuses … enfin c’est des vraies filles des vraies femmes, et c’est vrai que sur les photos elles font assez minces parce qu’elles sont bien dans leurs têtes, que la photo est vachement bien et voilà.

Anne : 42 ce n’est pas une grande taille pourtant, c’est une taille dite “normale”.

Lauren : Mais voilà je sais que c’est même la taille moyenne des française, c’est ma taille aussi donc j’en sais quelque chose
Mais en général les filles qu’on voit dans les magazines font du 34.
Après je pense que c’est aussi une question de vocabulaire, je me suis rendu compte en discutant avec Stéphanie Zwicky que j’ai malheureusement appelé un peu trop tard.
J’ai pu l’intégrer à mon article mais je n’ai pas pu la rencontrer pour la prendre en photo.
Je me suis donc rendue compte qu’il y avait vraiment un autre sujet à faire vraiment sur les grandes tailles !

Je suis contente que ça crée une polémique finalement parce que c’est vrai qu’il y a un problème.
Ces filles là (celles de l’article), il y a en une sur les 3 qui est une très bonne amie à moi quand on parle d’elle on dit, c’est une fille qui a des formes, c’est une fille qui est ronde, elle fait du 42 mais on la décrit comme une fille ronde !

Anne : Toutes les femmes qui sont au dessus du 42, 46, 50 et plus quand elle voit que le magazine ELLE désigne comme rondes les filles de ton article, elles ne comprennent pas !
Elles ne sont pas rondes, elles ont des formes et ne sont juste pas maigres
Une fille de Vivelesrondes a dit en commentaire : “Ma petite soeur de 15 ans qui s’habille en 38 (pour près d’1m70) et qui pratique du basket et de la course à haute dose est persuadée d’avoir du poids à perdre. Elle n’a pas fini de grandir, elle est en pleine crise d’ado et elle tombe sur ce genre de débilités qui la conforte dans son mal-être.
Que penses tu de ça ?

Lauren : Ben oui, mais c’est une réalité !
On est dans une société où on nous incite toujours à mincir, et encore en France on est plutôt pas trop mal lotie Aux états unis c’est la taille 0, 34 l’idéal.

J’ai autour de moi plein de filles qui font du 42-44 qui s’habillent tous les jours de la même façon, qui sont toujours en noir des pieds à la tête parce que justement elle se trouvent rondes, elle se trouvent grosses, et elles osent pas mettre quelque chose de moulant, mettre des imprimés des couleurs …
C’est un peu ça que je voulais dire, enfin il y a des nanas qui font du 42 et qui s’amuse avec la mode !

Parce qu’il faut pas aussi être hypocrite quand même, dans la société actuelle il y a une incitation permanent à la minceur, et moi j’aime les femmes, j’aime la vie et je trouve ça dingue qu’on considère que la norme c’est un 38 alors que c’est évidemment pas ça !

Mon article s’adressait à ces filles là qui se trouvent ronde .
Et c’est pour leur montrer que quand on fait un 42, c’est pas une raison pour se priver d’être féminine.
On peut mettre des jupes, des choses moulantes des imprimés, des couleurs. Et moi c’est un peu ça que je voulais dire.

Anne : Ok, il y a des filles qui font du 40,42 ou 44 et qui se sentent grosse et mal dans leur corps. Mais justement tu n’aurais pas plutôt pu juste dire “Pas besoin d’être ultra mince pour être fashion”. Il y a une différence entre ça ne pas être “ultra mince” et dire qu’elles sont rondes.

Lauren : Attention, sur internet l’article n’est pas dans son intégralité, il y a juste les témoignages des 3 jeunes femmes.
Dans l’article papier je parle de Beth Ditto (Beth Ditto, un exemple extrême certes, mais qui prouve bien qu”oversize’ et ‘branché’ ont désormais le droit de rimer), Evans, Alain Weiz et aussi la blogueuse Stéphanie Zwicky (alias big beauty).

Il y un travail d’editing qui a été fait après. Je vais pas me décharger, je suis solidaire de mon journal à 100%.
Seulement tout ce qui est titre, chapeau et tout ça me fait un peu frémir car je n’aurais jamais mis dans mon article “bien en chair”
Moi ce que j’ai mis dans mon article c’est que “la mode ne se résume pas à une taille entre 34 et 38“, c’est ça que j’ai écrit et c’est quand même différent.

Mettre dans le journal des vraies nanas qui sont dans la rue, qui s’habille en H&M et en fripe et qui font du 42, je trouvais que c’était déjà un pas, un pas minuscule mais un pas franchit quand même vers plus d’ouverture d’esprit et plus de liberté pour les femmes

Mais je me suis rendu compte qu’il y a tout un autre pendant à explorer qui est aussi un sujet en soi.
Je pense que des filles qui font des tailles au dessus du 48 50 c’est encore un autre sujet. Stéphanie m’a dit des choses qui m’ont vachement étonnée.
Évidemment c’était hors sujet pour mon article, moi je n’ai pas pu exploité mais je l’ai dit à Stéphanie, je n’ai pas pu le mettre dans mon article.
Bientôt … enfin je vais essayé de le vendre à mes boss

Anne : Pourquoi ne pas avoir tenu compte des propos de Stéphanie, manque de temps, ligne éditorial … ?

Lauren : C’était un sujet mode donc … mais elle m’a dit : “Moi j’en ai marre d’avoir l’impression d’avoir une maladie
J’ai trouvé ça super intéressant, elle m’a dit que dès qu’on voit une pub pour des petits gâteaux à la télé il y a marqué en bas “attention il faut pas trop manger ça fait grossir” “ne manger ni gras ni sucré”, elle m’a dit “j’en ai marre d’avoir l’impression que je souffre du mal du siècle qu’on appelle l’obésité et j’en ai marre de me sentir en permanence stigmatisé alors que j’ai pas envie de maigrir que j’aime mon corps tel qu’il est …”. C’est clair, il y a un vrai sujet à faire.

Surtout elle m’a dit qu’il y a un vrai problème en mode, que quand on aime la mode et qu’on veut la suivre, c’est super compliqué de trouver en France des vrais fringues elle m’a parlé de marque où elle trouve des fringues … en Angleterre, sur internet, de jeune créatrice qui commence à sortir des trucs

Anne : Les 3 files que vous avez pris pour l’article sont jolies mais vous parlez d’ultra fashion, mais je connais des tas de filles vraiment ronde et vraiment ultra fashion ! Plus à la pointe !

Lauren : Les filles comme Stéphanie ne courent pas les rues. Lauren pense que des filles comme Stéphanie ne courent pas les rues.

Anne : Et pourtant sur Vivelesrondes et ailleurs je vois beaucoup de très jolies filles.
Des rondes sexy, et fashion … il y en a bien plus que tu peux le croire ;)

Lauren : Ma meilleure amie fait du 44 et je la trouve magnifique (sublimissime).
Mais pour qu’elle se mette en jupe une fois, je dois passer 1 mois à la travailler au corps. Elle ne peut pas porter autre chose qu’un truc noir.

Anne : Il faut l’envoyer sur Vivelesrondes (rire)

Lauren : Justement en faisant mes recherches j’ai découvert Vivelesrondes et le blog de Big beauty, et je me suis dit mais là il y a un sujet à faire, il y un truc qui se passe … dans l’air du temps !

Anne : Je me propose volontiers pour t’aider sur un article sur ce thème.

Lauren : Je garde ton contact pour faire cet article, si j’arrive à le vendre à mes boss

Anne : Avant d’écrire cet article, étais-tu consciente qu’il y avait vraiment des filles à la mode qui était beaucoup plus ronde et qu’il aurait été sympa de cité plutôt que voir des filles qui font du 42 max.

Lauren : Évidemment je suis au courant qu’il existe des femmes qui font du 32 comme du 58, 1m20 comme 1m99 je me doute bien que ça existe

Anne : Parce que pas mal de femmes ont pris ton article vraiment comme une gifle ! Comme si elles n’étaient pas respectés, comme si elles n’existaient pas … les filles de ton article sont “normales”.

Lauren : Il faut être consciente que les filles des magazines font du 34, et quand on vend Scarlett Johanson comme étant une ronde c’est une blague ! Scarlett Johanson fait du 36 … c’est une blague de dire que cette femme est une ronde !

Je me suis rendu comte en discutant avec Stéphanie et je lui ai dit, j’espère que vous ne serez pas déçu puisque vous allez voir que dans l’article ce sont des filles qui sont loin de faire votre taille
Elle a dit : “Oui mais c’est déjà ça !
Et effectivement je me suis rendu compte en voyant les photos qu’elles faisaient … mince quoi et pas si ronde qu’elles sont dans la vraie vie

Anne : A la question “Moi et mes formes” Casandra a répondu “Quelles formes ?”
Cela ne t’a pas mis la puce à l’oreille ?

Lauren : En même temps elle m’a dit : “Moi dès que je suis arrivée en France, je me suis sentie grosse, alors qu’aux états unis je ne m’étais jamais sentie ronde.

Anne : Où as-tu trouver ces filles ?

Lauren : Camille est une amie, et j’ai aussi trouvé Casandra sur facebook en cherchant une ronde.
Elles se revendiquent comme ronde, c’est aussi une question de vocabulaire.
Quand on fait un 42 qu’on a des bonnes fesses on est considère comme ronde.

Anne : Les filles rondes, ce sont des filles qui ont un peu de forme un peu de graisse.
Lorsqu’une ronde, une grosse voient l’article, beaucoup se disent “mais alors moi je suis un monstre, une baleine”
Comment peut-on appeler ces femmes au dessus du 44, 48, 50 …. si ronde c’est un 42 ?

Lauren : Je fais un vrai mea culpa, si mon article a heurté ces femmes.
C’est vrai que je me rend compte que ça doit être dure pour elle de voir ça, et je m’en veux quoi, et je m’en veux !

Mais en même temps dans les instructions que j’avais de mes chefs? c’était on parle de fille qui font un 42 44.
Effectivement je reconnais que c’est un vrai soucis qu’on considère dans l’a société actuel qu’un 44 c’est une ronde

Anne : Donc le choix d’un 42 ou 44, ça vient de la rédaction de Elle ?

Lauren : Ça vient pas de la rédaction de Elle? c’est la société.
Il faut bien avoir conscience que dans la société actuelle, quand on fait un 44 on est considéré comme ronde.

Anne : J’ai fait du 46, et à l’époque je me trouvais énorme.
J’ai grossie et j’ai fait du 56, du 54 et du 52 alors je me suis rendue que non, je n’étais pas énorme.
Tu sais , Il y a une différence entre ce que les gens se disent et le fait de l’écrire.
Si le magazine Elle écrit “42 = ronde”, et bien c’est un peu approuver cette idée, la valider !

Lauren : C’est pour ça quelque part, je trouve le fait qu’il est une polémique intéressant ça va sûrement m’aider (à vendre le nouveau sujet sur les vraies rondes à mes boss).
Je ne peux pas me porter garante mais je suis responsable de cette rubrique et il y a une règle dans la presse qui veut que le journaliste qui a écrit l’article soit responsable de ses paroles et en répondant donc
je vais pas me décharger, le casting c’est moi qui l’ai fait !
Toutes les réactions vont me permettre d’appuyer cette idée d’un nouvel article sur les rondes.

Je vais aller voir mes chefs et leur dire :
” Il y une fille qui fait un 52, qui est extraordinaire, qui a un sens de la mode et des tendances beaucoup plus développé que la plupart des filles qui bossent dans les bureaux de Elle. Ce serait super de faire un sujet sur elle et de parler du regard que la société porte sur les rondes …”

“Sexy, ronde … et fashion” a mis le doigt sur un vrai problème

J’ai complètement pris conscience qu’il y a toute une population de filles qui font autour de la taille 50 qui sont en attentes de ça
Et moi je suis contente qu’il y est cette polémique parce que je vais dire à mes chefs “vous avez vu la polémique que ça engendre quand on fait un article sur les rondes et qu’on met des filles qui font du 42, toutes les nanas au dessus du 44 46 se sentent horriblement discriminés et laisser à l’écart et on peut pas laisser faire ça “

J’ai fait des articles sur les noires, les lesbiennes … et à chaque fois je me retrouve dans des situations où des filles me disent, “Ah ben enfin, on parle de nous !”.
Quand j’ai fait mon article sur les lesbiennes j’ai eu des courriers de lectrices qui m’ont dit, cela fait 40 ans que je suis abonnée au Elle et je n’ai jamais lu une ligne sur ma vie à moi
Ou encore des copines à moi qui sont black, qui me disent “pourquoi y jamais un mannequin black” pourquoi on parle jamais de la beauté black ?
Et effectivement la presse féminine la mode la beauté c’est vrai ce sont en parties des filles font du 38, qui sont brunes et qui ont la peau blanche qui sont hétérosexuelles et qui ont un pouvoir d’achat à peu près moyen plus.
C’est une catastrophe à quel point la presse féminine et stéréotypé !

Anne : L’image de la femme dans presse féminine à un impact important sur l’image du corps de ces lectrices. Avec un article comme le tien, des femmes pensent être grosse, se mettent au régime et cela conduit même à l’anorexie et à la mort de certaines.
Ce que tu écris est typiquement le genre d’article qui influence ces femmes, ce dernier rempart qui leur fait croire qu’elles ont du poids à perdre.

Lauren Quand j’ai fait cet article je voulais dire à des filles qui font un 42 44 : C’est bon rester comme vous êtes visé pas le 36 c’est débile!

Anne : Oui mais l’article ne disait pas vous êtes “normale et bien”‘ mais “vous êtes bien en chair et ronde”

Lauren : Le terme “bien en chair” je ne l’ai jamais employé
J’ai mis les filles voluptueuse, pulpeuse, qui ont des formes …
Et le mot ronde c’est le terme général, le marronnier quoi !

Anne : Y a-t-il des rondes dans les bureaux de Elle ?

Lauren : Elles font pas du 38 ça c’est évident.
Je pense que la moyenne c’est du 42/44, il faut pas s’imaginer que toutes les filles du Elle sont des brindilles.

Anne : Donc au delà du 44, il n’y a pas grande monde non ?

Lauren : Vrai vrai, non je crois qu’il y en ai non.

Anne : Et dans ton entourage proche ? Y a-t-il des femmes qui font un 46 ou plus ?

Lauren : Oui carrément !
Déjà toute ma famille, ma tante, mes cousines …

Anne : Elles ont lu l’article ?

Lauren : Ma petite cousine elle l’a trouve super. Je voulais la faire poser pour l’article d’ailleurs, mais bon elle a pas pu car elle habite dans le sud et je n’ai pas réussi à la faire monter.

Après des filles qui font du 48 50 52 54 j’avoue avant d’avoir discuter avec Stéphanie et avec toi je n’avais jamais discuté avec des filles qui rentrent dans cette catégorie là.
J’ai découvert un truc et ça m’a vraiment donné envie de faire ce papier.

Bon la direction artistique du Elle (ce sont des gens qui bossent au journal depuis 40 ans) ils hurlent, ils considèrent qu’en photo … ils n’ont jamais mis en photo quelqu’un qui fait plus de 44 ou 46.
Jamais !

Si j’arrive à le faire, et je pense que cette polémique va grandement m’y aider et me donne des arguments pour le vendre, ce sera encore une fois “pas une révolution” ..mais il y aura vraiment quelque chose de franchi !

En même temps je crois que si on traite ce sujet dans le journal on ne peut pas le faire que sous l’angle Mode
Moi, j’ai vraiment envie de parler de ce que cela représente sur le plan sociologique, des revendications que vous avez a apporter !

Anne : Il y a des associations comme Allegro qui s’occupe bien du ça.
Seulement hors “site de rondes” quand on parle de rondes c’est toujours pour montrer le côte sociologique, le coté mis à l’écart etc ….
Les rondes pour beaucoup ne demandent qu’une seule chose, c’est d’être traiter comme des femmes normal et pas systématiquement pointées du doigt comme différentes.
On aimerait voir aussi dans la presse papier un article de mode ronde, sans systématiquement faire remarquer ce que nous voyons tous les jours et savons déjà, c’est à dire que nous sommes grosses !

Lauren : Il faut aussi éduquer et avancer pas à pas car la lectrice lambda du elle a sûrement jamais entendu ce discours là.
Il ne m’est jamais venu à l’esprit que quand vous voyez la pub de choco bn avec en bas de l’écran ‘”il ne faut pas manger trop trop sucre” ca vous blessaient (d’après ce que m’a dit Stéphanie).

Anne : Oh ça, on finit par ne plus le voir.
Et pourtant c’est tous les jours, depuis la vitrine de la pharmacie du coin, la pub sur les bus, dans le metro les magazines, tv …. tu vois en permanence partout un seul exemple de “beauté” de la femme qui est quasiment maigre !

Lauren : J’entends vraiment bien ce que tu dis.
Un truc que je peux te promette sur, c’est que si je fais cet article (je te dis pas que je pourrais le faire demain) je te contacte.

Anne : La différence entre ton article et l’article habituel sur le sujet des rondes, c’est que là c’est des vraies personnes, pas des stars.
On peut à la rigueur comprendre qu’une beyonce se sente ronde par rapport à une calista.
Mais quand il s’agit de vraies personnes là ça ne passe pas

Lauren : Camille aussi vit un regard discriminant sur son poids même si elle fait un 42. Elle aussi est considérée comme ronde au quotidien et se vie comme ronde. on peut pas lui enlever ça les diktat de la minceur dont vous souffrez elle en souffre également.

Anne: Sur Vivelesrondes on accueille tous les jours des filles qui font du 42 et se sentent rondes et ont le même speech que des filles qui font du 52 ou plus. Et pourtant elle ont pas de rondeurs.

Lauren : Camille a du ventre
Anne : Ça ne se voit pas sur les photos
Lauren : Mais justement c’est parce qu’elle sait super bien se saper, c’est ça que j’ai voulu mettre en valeur !

Camille m’a appeller pour me parler des commentaires, elle m’a dit qu’elle trouvait ça dégueulasse, car elle se vit comme ronde aussi et en souffre aussi, et elle ne va pas se faire exclure de la “ronde des rondes”.

Anne: Est-ce que Camille a conscience que beaucoup ne la voient pas comme rondes ?
Lauren : Ok mais quand on parle de Camille on dit, tu sais la blonde qui a des formes, la blonde ronde, dans le langage courant une fille de son format on dit que c’est une ronde.
C’est la vérité, je sais bien que c’est super choquant mais en même temps c’est vrai !
Ce que j’ai voulu aussi dire c’est que elle? elle s’aime telle qu’elle est, elle s’en fout, elle pas envie de maigrir, elle a plus envie de maigrir, elle a connu ça aussi, elle a connu l’anorexie quand elle été gamine, et maintenant elle accepte son poids, elle accepte ses hanches, ses seins, elle les aime et sais même les mettre en valeur et en jouer.

Anne : Si on te le demandait, referais-tu un article en mettant des 42 en tant que rondes ?

Lauren : Ben … non en tout cas pas de la même façon ça c’est clair.
Je vais réfléchir à une autre façon de le traiter pour la prochaine fois.

Anne : Toi aussi tu dis te sentir ronde, est-ce que quand tu discutes avec ton entourage tu ne rends pas un peu compte que non au fond tu n’es pas vraiment ronde ?

Lauren : C’est une question de vocabulaire.
J’ai des bonnes fesses je fais du 42 en jean et quand je me compare à mes copines qui font du 36 je me rend bien compte que mon jean est deux fois plus large que le leur !

Mais j’en souffre absolument pas je me trouve bien comme je suis j’ai pas envie de changer,je suis une femme, je me trouve bien comme ça comme ma mère ma grand mère.

Seulement, ce qui a été érigé comme modèle de la femme y a au moins 30 ans de ça c’est une fille qui fait du 38, du 36, du 34 même.

Anne: Dans le magazine les rondes auraient aimé lire qu’une ronde c’est à partir du 44 et plus, sinon elle pense qu’on les pointes du doigt comme monstres.

Lauren : C’est pas du tout ce que j’ai voulu dire, je comprend cette lecture et j’en suis catastrophe et absolument désolée.
Malheureusement je crois que mon article ne fait que refléter la réalité d’un discours qui est profondément encré dans la société.
Il va falloir un vrai boulot de fond pour y remédier.
Mais moi je suis d’accord si je peux apporter quelque chose à l’édifice

Anne : Sur le site ou le prochain Elle penses-tu pouvoir publier au moins un petit encart d’excuse …

Lauren: Je n’ai aucun rapport avec le site

Anne: Il y a des mag comme Love, Dazed & confused, Wad, Marie claire qui osent montrer des vraies rondes. Ou du moins en parler. Même Vogue qui vient de faire une couv sur les size 20.

Lauren : Love c’est nul. Les magazines américains c’est particulier ce sont les USA. Wad c’est une approche du corps moins public lu par une poignée de branchés.

La polémique mets le doigt sur un problème de la presse féminine.
Je veux bien prêter ma croupe et être battue si je suis responsable de ça, car je pense n’avoir fait que prolonger et mettre le doigt sur un problème qui est déjà bien enraciné dans la société dans laquelle on vit.
J’ai vraiment envie de faire un vrai article sur le sujet parce que moi j’aime mon boulot de journaliste. Mon boulot c’est de parler avec des gens qui sont différents de moi des gens qui ont des problèmes, qui ont une histoire a raconte qui ont une envie à communiquer un message à faire passer.
si j’arrive vendre ce sujet là à mes boss je serais vraiment heureuse de pouvoir rattraper mon erreur et d’offrir une tribune ou peut-être juste quelques pages de mode et quelques bonnes adresses à toutes les filles qui font plus de 48.

blablabla café blablabla merci blablabla bye


Profitez des réducs du moment chez Ralph lauren :