Le 08.05.10 Par Anne

Devenir mannequin : 12 qualités essentielles !

Devenir mannequin est un rêve inaccessible pour beaucoup, nous sommes d’accord.
Pourtant d’après notre dernier sondage, 55% des internautes de Vivelesrondes pensent avoir ce qu’il faut pour devenir mannequin grande taille ! (( ( d’après un sondage VLR. résultat du 8 mai 2010 sur 315 votants ))
On peut donc en déduire que devenir mannequin grande taille parait bien plus simple que ça ne l’est en réalité.

Les castings grande taille que nous relayons depuis des années, les discussions avec les boutiques, les mannequins, et depuis quelques temps l’organisation de nos propres shootings, tout ça nous a appris quelques trucs sur la question du mannequinat.

Voici donc un condensé des observations qu’on a a fait sur le sujet au fil du temps, des échanges et des expériences. J’espère que tu le trouveras utile ! Et surtout n’oublie pas que le talent, c’est 99,9% de préparation !
Les 12 qualités essentielles qu’on attend d’une mannequin


Un moral d’acierPonctualitéDynamismeHonnêtetéDiscipline de vieSens du relationnelOrganisationEtre sans complexesAccepter le contact tactilSens du rythme et équilibreSavoir vivrePersonnalité

1. Un moral d’acier

Le métier demande beaucoup de volonté et de persévérance.
Il faut postuler parfois à de nombreux castings avant d’avoir une réponse.
Quand tu te rends sur un casting IRL, tu te fais parfois traiter comme un animal.
C’est véridique, certains casteurs se comportent avec leurs candidates exactement comme pour pour sélectionner un cheval à acheter dans une écurie…
Et puis les critiques, les réfléxions sont monnaie courantes. La bonne ambiance n’est pas garantie.
Ces réflexions, il faut pouvoir les supporter, savoir se remettre en question sans se perdre, ne pas se faire déstabiliser par des remarques même en pleine séance photo.
Par exemple, tu peux te retrouver en face d’une petite bonne femme toute moche qui va te dire froidement que tu ressemble à rien/ton regard est vide/tu as l’air stupide/tu es une empotée/tu ferais mieux d’être caissière/tu ferras pas long feu dans ce métier etc etc…Il faut pouvoir le supporter.
Il faut aussi garder à l’esprit que la même mannequin sera trop grosse pour une marque, trop mince pour une autre …
Sans parler des humiliations du genre on te fait venir, mais on a pas prévu un seul vêtement à ta taille.

Conclusion : Seule une personne avec un caractère combatif pourra faire une vraie carrière !
Le mieux est d’avoir un entourage stable et une bonne solidité émotionnelle pour résister dans ce métier.

Retour au menu de l’article

2 . Ponctualité

Et oui , à moins d’être une super star, la ponctualité c’est primordial pour une mannequin !
Tu dois être là à l’heure ! Et ici ce n’est pas une question de morale d’instit’, c’est une question de frais engendrés.
Imagine : toute une équipe se lève pour commencer parfois à des heures très matinales, parfois même avant le lever du soleil vers 4h du matin.
La mannequin doit être là tôt pour être maquillée, coiffée … toute l’équipe compte sur elle.
Le coût d’un shooting est vraiment important, studio, photographe, maquilleuse ….
Contrairement à l’image populaire, les organisateurs ne sont pas toujours riches comme Crésus, et ce qu’ils engagent dans un shooting peut représenter une énorme partie de leur budget !
Donc chaque minute est précieuse et la journée jamais assez longue.

Conclusion : être à l’heure est important, quitte à prévoir 4 ou 5 réveils pour être certaine de se lever à temps !
Retour au menu de l’article

3. Dynamisme

La fatigue, un mal de crâne, un soucis personnel … tout ça ne doit pas se voir sur les photos, même après une très longue journée de travail.
Il n’y a rien de plus rageant sur une photo de groupe par exemple que d’avoir une fille, toujours la même ou presque qui gâche toute la photo parce qu’elle est la seule à avoir un air fatiguée.
Pire : se plaindre de cette fameuse fatigue à plusieurs reprises alors que tout le monde tente de garder son dynamisme et un esprit positif !
Les journées sont parfois très longues, on passe de longues heures à attendre et ensuite tout doit aller vite ….
Si tu ne sais pas faire bonne figure dans les pires conditions, alors tu feras peut-être quelques photos, mais jamais une carrière.
Une mannequin doit savoir gérer sa fatigue et faire preuve de patience.
Retour au menu de l’article

4 . Honnêteté

Si tu as des particularités physiques qui ne se voient pas dans ta candidature : tatouages, cicatrices, changement de coupe de cheveux, pris ou perdu beaucoup de poids, il est impératif de le signaler. Peut être qu’elles seront le bienvenue, peut être pas. Mais ne réserve pas cette surprise pour le jour du shooting.
Ex : si tu as une grosse tête de mort sur l’épaule et qu’on avait prévu des photos avec épaule dénudée avec une imagerie belle au bois dormant, ça va faire tache. Par contre, ton tatouage est approprié pour plein d’autres thématiques.

Même chose pour tes limites et tes phobies.
Imagines, nous sommes le jour du shooting, tout est prêt, on doit commencer à prendre les photos et tu fais un blocage sur ce mignon petit serpent vivant que tu dois tenir pour la photo, alors qu’au moment d’être engagée tu avais dit « no problemo pour le reptile », emportée par ton enthousiasme.
Phobies, peur … en tant que mannequin il peut tout à fait y avoir des choses des choses avec lesquelles tu es mal à l’aise, des choses que tu ne veux pas faire, .
Tu peux ne pas souhaiter poser nue, embrasser un inconnu, être incapable de faire 2 mètres sur un skate, avoir la phobie des chevaux …. Mais il faut le dire et être très claire !
Dans tous les cas, lorsqu’on te présente le projet si il y a quoi que ce soit qui ne te vas pas dis le.
Et au moindre doute sur ce qu’on te dit, pose des questions !

Si tu plantes un shooting à cause de quelque chose que tu as « oublié de dire », non seulement tu auras fait perdre du temps et de l’argent à tout le monde, mais surtout tu ne seras jamais rappelée, et en plus un peu grillée. (Les casteurs parlent entre eux avant d’engager quelqu’un.)
Alors que si tu es honnête et que tu as plu une fois alors tu seras sûrement recontactée pour d’autres projets et d’autres entreprises.
Conclusion : Dans la vie on préfère tous avoir affaire à des personnes claires, carrées, nettes et précises, des gens sur qui ont peut compter sans embrouilles ni mauvaises surprises de dernière minutes. Encore plus lorsque ça engage de la préparation, des moyens et des gens. Tu ne veux juste pas être celle qui fait tout foirer !
Retour au menu de l’article

5 . Discipline de vie

Avoir une belle peau, un corps dynamique et vivre sainement c’est important quand on veut devenir mannequin (standard ou grande taille).
Alors la pratique d’une activité sportive c’est mieux.
Et c’est pas parce que tu es mannequin grande taille que l’exigence est moindre. Elle est différente dans le fait qu’on ne te demande pas d’être mince, mais sorti de ça il faut être impeccable et en forme.
Il faut aussi prendre soin de sa peau c’est indispensable. Photoshop ne fait pas tout !
Pour une belle peau, il faut a voir une alimentation saine, variée et équilibrée et éviter les toxiques comme le tabac qui rident et abîment particulièrement le visage.
Respecter son horloge biologique en préférant des horaires stables pour les repas et un maximum d’heures de sommeil aide aussi beaucoup.
En fait il faut une véritable discipline de vie !

Retour au menu de l’article

6 . Sens du relationnel

Être jolie, photogénique, en forme, à l’heure… et non ce n’est pas encore assez pour devenir mannequin !
Il faut aussi être polie et agréable, faire preuve de courtoisie, aussi bien par email, par téléphone ou en direct.
Il faut avoir des facilités relationnelles pour s’adapter facilement à une nouvelle équipe, garder le contact avec les bonnes personnes, supporter avec le sourire des gens imbuvables ….
Comme tu le sais, les frais engagés autour d’une séance photo sont souvent très importants et les journées de shooting stressantes, alors on ne prend pas le risque d’avoir affaire à une personne qu’on s’imagine capable de refuser de porter un vêtement, faire des difficultés, poser des tonnes de questions, vouloir partir plus tôt, ou simplement être moins agréable et sociale qu’une autre… En général on passe à la candidate suivante plutôt que de jouer aux dés avec ça.
Conclusion :) !

Retour au menu de l’article

7 . Organisation

Tout mannequin se doit d’avoir un kit minimum.
Tout d’abord avec de la lingerie et un indispensable soutien gorge nude transformable notamment en bustier.
On demande souvent aux mannequins de venir avec leurs chaussures, donc il faut aussi posséder une série de jolie chaussures dont de hauts escarpins noir.
Voir cet article pour le détail du kit mannequin

Retour au menu de l’article

8 . Être sans complexes

Beaucoup de jeunes femmes postulent en précisant qu’elles espèrent que participer à un shooting les aidera à se sentir mieux dans leur peau.
Si cette approche est intéressante pour un photographe qui fait ses armes ou qui a envie de travailler cette angle, c’est par contre 100% rédhibitoire pour un shooting d’une boutique ou d’un magazine qui cherche une femme bien dans sa peau.
Une fois devant l’appareil, il faut être capable de laisser ses peurs au placard et oser toutes sortes de choses. Franchement c’est très loin d’être facile, et plus d’une personne reste figée dans cette situation.
Alors si tu n’es pas à la base prête à te dépasser, que tu as besoin d’aide pour te sentir bien dans ta peau, il y a de grandes chances que tu ne passes pas l’étape du casting.
Une mannequin est là pour mettre en valeur une idée ou un vêtement, il faut donc qu’elle puisse extérioriser sa sensibilité et jouer avec son expression corporelle sans tabou !
Retour au menu de l’article

9 . Accepter le contact tactile

Lors d’une séance photo on est maquillée, coiffée, habillée, déshabillée …
Cela veut dire aussi touchée, manipulée. Le photographe peut toucher le modèle pour lui indiquer la meilleure position, la styliste peut remettre en place un vêtement … Ce métier laisse peu de place à la pudeur !
Les circonstances sont particulières. Il faut être capable de laisser des gens parfois quasi inconnus nous approcher de très prés parfois.
Sans oublier les loges qui sont souvent petites voir quasi inexistantes et les modèles doivent souvent se changer ensemble, et parfois avec l’équipe dans la même pièce.
Attention Il ne s’agit pas de laisser un photographe ou un maquilleur s’installer dans un fauteuil pour te mater pendant que tu te change, ou profiter de la situation pour « trop » s’approcher.
Là tu dis STOP et tu t’en vas !

Mais saches que sur un shooting on se transforme un peu en poupée et qu’il faut être à l’aise avec ça.
Si tu as un problème avec le fait qu’on te touche, alors passes ton chemin.
Retour au menu de l’article

10. Sens du rythme et équilibre

Avoir le sens du mouvement, savoir marcher en rythme avec grâce et sans danser sur de la musique sont des indispensables pour les défilés.
Et pour que ce soit encore plus simple, il faut savoir faire le tout telle une équilibriste sur de hauts, très hauts talons !
Tu dois être capable de te changer rapidement, de faire la course en coulisses toujours sur tes talons et parfois dans de longs escaliers sans arriver essoufflée sur le podium.
Si tu arrives à faire le tout en tanguant comme Marilyn et pas comme un vieux saoulard alors tu as tout bon pour les défilés.
Retour au menu de l’article

11. Savoir vivre

La jeune fille qui lave des verres, qui pense à débarrasser la table du déjeuner, qui donne un coup de main au rangement alors qu’elle est fatiguée et veut rentrer chez elle … alors que rien de tout ça n’est dans son contrat.
Il y a des petits gestes comme ça qu’on ne pense pas toujours à remercier dans le feu de l’action mais qui se remarquent.
Ces filles là on a tout de suite plus envie de travailler avec elles ou de les recommander à d’autres personnes.
Ce n’est pas grand chose, ce n’est même pas obligatoire mais c’est un joli plus qui peut faire une grande différence dans la façon dont on se souvient du modèle.
Retour au menu de l’article

12 . Personnalité

Ok être jolie et bien proportionnée est impératif pour devenir mannequin, mais il faut aussi de la personnalité pour faire vivre l’image.
Regard vide, yeux de vache ne créent que des images sans âme, sans vie !
Une mannequin avec de la personnalité, du charisme, capable de prendre plusieurs apparences et de jouer sur un registre varié d’émotions avec authenticité permettra de créer de vraies belles photos pleines d’émotions.
Une bonne mannequin c’est un peu aussi une bonne comédienne.

Retour au menu de l’article

Alors As-tu vraiment ce qu’il faut pour devenir mannequin ?

Si tu te sens un peu découragée par cet article, ne t’en fais pas. La bonne nouvelle c’est que beaucoup de ces choses peuvent se travailler !


... Charger plus