MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

une crise qui semble interminable....

M
31 ans 3
je parcours regulierement les forum sur les tca mais je nai jamais ecrit, je me dis que ca ne mapportera rien que je peux men sortir toute seule qu'il suffit  
de volonté, que je nai pas besoin de psy car sil peut me faire guerrir je le peux moi aussi... bref jc pas si jmexprime assez bien pour que vous compreniez

ca me fait tellement bizarre a chaque fois ke je lis un nouveau post et que je me reconnais totalement dedans. en meme temps je me sens comprise, heureuse de netre pas la seule dans ce cas, mais en meme temps je prends encore plus conscience de la situation et ca me deprime encore plus....

je vous ecrit car je nen peut vraiment plus je suis a bout je ne sais plus comment men sortir c horrible ca fait plus de deux semaines que je passe mes journees a faire des crises, je mange tout le temps. des que jouvre les yeux le matin, je me leve pour aller manger puis ca narrete plus juskau couché ( a par quand je suis vraiment trop mal et que je dois aller mallonger a rien faire pendant une heure. la je me dit c fini cetait la derniere fois c trop horrible je ne peux pas recommencer.. et en moins de temps kil nen faut pour le dire me revoila devant la nourriture...)
le soir dans mon lit je me remplis dune motivation sans limlites, de projets et de résolutions, puis au petit matin, tout s'envole, crises et nourriture m'obsedent a nouveau

visage bouffi, joues gonflées, associabilité, renfermement sur soi meme.
jai 18 ans et mes tca durent depuis 3 ans environ. mais la jai limpression de traverser une crise interminable et particulierement dure. je ne sais pas comment l'arreter.

je dois revoir ma mere dans 5 jours mais j'apprehende tellement.. je ne veux pas kelle me voit comme ca.. encore moins mon frere..
si vous avez eu le courage de lire ce message en entier svp aidez moi je veux men sortir jai besoin den parler a quelqun je nen peux plus de feindre devant tout le monde que tout va bien dans ma vie et que je n'ai aucun probleme

je ne sais pas en quoi vous pourrez maider mais vous etes ma derniere solution je ne sais plus a qui men remettre je ne sais plus quoi faire, je nen peux plus et j'envie tout ces gens qui ne se rendent meme pas compte de la chance qu'ils ont de ne penser a rien quand ils mangent de se lever le matin et de na pas se dire aujourdhui je vais manger ci ou ca ou ne pas depasser tant...

bon je marrete la, desolée davoir ete si longue mais ca ma fait du bien de me defouler un peu

merci de vos reponses et bon courage a tous
mathilde
L
71 ans 7508
Tu as beaucoup de pression sur toi. Chez moi un des facteurs me suffit à me mettre en crise.
Je te dirais déjà d'accepter tes crises, de comprendre que c'est comme ça que tu exprimes ce qui ne va pas et de te dire que si on doit passer par là et bah on y va on crise. Rien que le fait de te dire je dois pas recommencer tellement j'en ai fais tu te crées un manque.
Alors laisse toi aller et crise c'est comme ça on y peut rien au début.

Tu te mets beaucoup de pression sur tes petites épaules, inconscienment tu dois te sentir dépasser avant même d'avoir commencer. Il faut vraiment commencer en douceur mais vraiment en douceur. Un truc à la fois, un jour à la fois et pas plus. Si on va trop vite, trop de choses, on s'essouffle vite et arrête d'avancer pendant de longues périodes.

Puis ce qui est des mamans ha les mamans. Avant chaque fois que je voyais ma mère je prenais 5 kgs, elle avait quelques mauvaises habitudes qui m'atteignait même à 200kms de distance. Je n'ai pas de recettes miracles mis à part que beaucoup de choses ont changé où j'ai décidé de vivre ma vie, d'être moi-même et de comment dire ni avoir besoin de l'approbation de qui que se soit ni prendre le fardeau qui se soit à moins que je ne le veuille.

JE vais un peu à l'essentiel mais en même temps je n'ai pas énormèment de choses à dire. Je connais cette pression, ce que tu vis je le connais aussi et moi c'est ça qui m'a aidé ça ne veut pas forcèment dire que toi aussi ça va faire la même mais pourquoi pas si ça se trouve ça pourra te mettre sur la voie. En tout cas je ne cernais pas aussi bien ma vie que toi quand j'avais mon âge. Je ne comprenais pas exactement ce qui me faisait mal en même temps j'étais assez isolé et plutôt mal comprise...
M
31 ans 3
deja, merci pour ta reponse,

et pour ce que tu as dit concernant le fait que je "cerne" a peu pres bien ma vie (enfin jessaye), je pense que ca a commencé quand j'ai réalisé, je ne sais pas comment, que javais un reel probleme avec la nourriture.
a partir de la, je me suis dis que pour men sortir il fallait que je prenne le probleme a sa source, c'est a dire aller voir un psy. mais je narrive pas a m'ouvrir a eux, enfin je nai pas esayé mais je pense que devant une personne physique je narriverais pas a me confier.
bref tout ca pour dire que si un psy, sans me connaitre, est capable de trouver le probleme, pourquoi pas moi etant donné que c'est ma propre vie? jessaye donc de prendre un maximum de recul, danalyser et de detailler au mieux les situations.

mon probleme dailleurs, je pense lavoir trouvé : je ne maccepte pas, je ne me connais en fait pas et je ne maime pas (je ne parle pas du physique mais surtout du mental), du coup je ne suis pas sure de moi, meme si je mefforce de faire paraitre le contraire : sans men rendre compte je me fais passer aux yeux des autres pour quelqun que je ne suis pas. j'ai limpression de toujours me chercher et de ne pas avoir de personalité. cest plus fort que moi je narrive pas a etre naturelle devant les autres (dailleurs comment pourrais je letre puisque je ne c pas moi meme comment je suis naturellement...) pff ca doit etre incomprehensible ce que je dis..

je ne reste jamais longtemps avec mes copains car je narrive pas non plus a m'ouvrir a eux, je me sens découragée rien que de penser qu'il ne connait encore rien de moi, que tout est a construire et que dailleurs je ne me connais pas non plus.
je me sens moi meme seulement quand je suis avec ma mere, mon frere ou ma meilleure amie qui est en fait comme ma soeur, on partage tout. mais je ne pourrais jamais lui parler de mes tca, jaurais peur de lui faire pitié, je ne veux pas qu'elle voit mes problemes en fait je crois.

mais apres avoir trouvé le probleme je dois faire quoi?! je nai pas encore trouvé!..
je ne c pas comment tu as fais pour kome tu le dis "etre toi meme et de ni avoir besoin de l'approbation de qui que se soit ni prendre le fardeau qui se soit à moins que je ne le veuille".
si tu veux bien men parler peut etre que ca maiderais
sinon c pas grave
merci
bon encore desolée pour ce long message mais une fois que je commence je narrive plus a marreter!..
B
33 ans Nord 37
et j'ai oublié quelque chose;

donne-toi le temps de te découvrir. c'est de toi qu'il s'agit, personne ne te demande rien, tu n'as de compte à rendre à personne. Ta thérapie tu dois la faire pour toi, et ça prendra le temps qu'il te faudra. essaye quand même de sortir, d'avoir des relations, ne t'imagine pas que tu "déranges" les gens. Quant aux relations amoureuses, rien ne presse! personnellement je ne m'occupe pas de chercher à me caser, je veux d'abord faire ma vie pour moi avant de la faire avec quelqu'un d'autre.
B
33 ans Nord 37
zut je croyais avoir posté un messsage avant celui là!

en fait je disais dans ce message que je connais aussi ces semaines noires où l'ont passe ses journées à manger, sans rien pouvoir faire d'autre. à la première crise, ça va à peu près, mais à la deuxième on se décourage, alors on en refait une, puis on plonge complètement...
pour s'en sortir, pas de miracle. j'ai moi meme du mal à cerner les facteurs qui font que je m'en sors. du soleil, jouer de la musique, écrire, voir des amis avec qui on rigole bien, ou voir mes parents (à qui je ne me confie pas même si ça me démange).
Concernant les psy, je te conseille vivement d'essayer! le psy ne détient pas la solution, mais il cherche avec toi, il t'aiguille, te donne des pistes qu'il ne tient qu'à toi d'explorer. Il sait être objectif et ne se mêle pas de ta vie intime. tu fais ton introspection, et c'est même passionnant.

voilà , bon courage!
L
71 ans 7508
J'ai pris bien mon temps pour te répondre mais c'est parce que j'ai pas envie de te faire un pavé et j'en suis bien capable.

On trouve souvent le fait que tu sois acculé quand tu te projettes dans l'avenir. J'ai l'impression que tu veux trop en faire en même temps et que tu veux bien faire. Je comprends du coup que tu ne peux pas t'accepter puisque tu dois sûrement estimer que tu n'as pas fait grand chose d'où cette impression aussi que tu ne sais pas exactement qui tu es.
Je suis encore un peu comme ça dans le sens où il m'arrive encore de me sentir acculé parce que parfois je me laisse avoir et je me mets à faire plusieurs choses en même temps pour ne rien finir.

Ca m'a pris beaucoup de temps pour accepter que pour certaines choses on peut pas faire de plan et que ça se construit avec le temps.
S'en est ainsi avec la personnalité, les projets. Les grandes lignes suffisent. Ce sont des choses qui se construisent naturellement au fur à mesure et qui viennent instinctivement souvent on y est poussé inconsciement. Enfin je suis devenu quelqu'un où la seule ambition pour mes 60 ans est d'avoir été la plus fidèle à moi-même, tout le reste ce sera des cerises sur le gâteau.

Je me demandais qu'en est il de ta confiance en soi. Je me suis toujours dit que si je peux autant avoir confiance en moi c'est parce que je me connais ainsi que mes limites.

Une tite parenthèe juste pour dire que quand tu auras trouvé le problème, il faudra ensuite trouvé la réponse. J'imagine que tu cherches la source de ce reflexe ou automatisme, je ne connais pas le mot exact mais c'est limite si on le fait automatiquement maintenant et il faut aussi travailler pour le désamorcer.

Quand à comment en arriver à ne plus avoir de pression ni porter le fardeau des autres. Ca s'est beaucoup fait avec le temps.
J'ai eu des grandes étapes comme mettre des mots sur mes problèmes comme les maladies dont je souffre ainsi ça m'a permis de me dire que j'étais pas une erreur de la nature.
Après tout s'est fait au fur et à mesure, je me suis beaucoup écouté et analysé ce que je n'avais jamais fait avant dans ma vie parce que je focalisais sur le fait de me faire accepter par les autres.
Après j'ai du accepté quelles étaient mes priorités en d'autres termes moi d'abord.
Je me suis mise à chercher qu'est ce qui me gênait et qui me faisait souffrir. Ca pousse parfois à troubler la vie de ceux qui en sont la cause mais après on se rend que c'est bénéfique pour eux aussi puisque leurs vies aussi en est troublé.
La Ra m'a permis de m'obliger à exprimer autrement mon malêtre même à l'exterioriser.
Et finalement bébé m'a permis d'avoir une belle raison pour me reconstruire.
Voilà c'est à peu près les grosses étapes de ma vie et elles se sont fait au fur et à mesure. J'ai arrêté de m'en demander trop et j'ai commencé à profiter.

Finalement c'est pas mal comme pavé, j'espère qu'il y a au moins un truc d'interessant pour que tu le lises pas pour rien :lol:
M
31 ans 3
vos deux reponses m'ont surprises tellement elles m'ont donné l'impresion que vous m'aviez tout a fait comprise.

jen peux plus de me poser toutes ces questions, j'ai l'impression que je ne serais jamais heureuse, j'ai meme pas envie de l'etre, au contraire, c'est plus fort que moi mais je fais tout pour aller mal. j'en peux plus de vivre. mais je dois. pour ma mere. et mon frere.
je ne veux plus reflechir, ca se passera comme ca se passera, tant pis pour moi. c la vie.

vous allez sans doute me prendre pour une folle en lisant ca donc je ne pense pas que joserais revenir sur ce forum. comme je l'ai dit dans mon premier message c la premiere fois que je post et je n'aurais surement pas du. mais maintenant que cest fait javais besoin de dire ca.

voila je vais menvoler dans la nature, jaurais ete de cours passage sur ce forum

encore merci pour vos reponses et courage a tous, sincerement je vous souhaite tout le bonheur possible et de profiter au maximum de la vie

et qui sais, si je men sors je ne sais comment je reviendrais volontier
a bientot jespere ;-)
B I U


Discussions liées