MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

remarque questionnaire de proust: mourir, etc

41 ans France 5623
alors bon...juste un petit topic pour dire que je suis stupéfaite de voir le nombre de gens qui souhaiteraient mourir dans leur sommeil...

waouw je trouve ça super angoissant comme façon  
de mourir... j'aurais toujours peur de m'endormir par crainte de me dire " et si ce soir, c'était le dernier soir", alors on s'en fiche me direz vous, puisque si on meurt dans son sommeil on ne se rend pas compte qu'on meurt, etc.... CEla dit j'aime tellement dormir, ça me ferait mal de me dire que je vais mourir ainsi...j'oserais plus jamais m'endormir, comme les petits qui ont peur de dormir !!!

c'est comme ceux qui voudraient mourir en ayant un orgasme.... merci pour celle (ou celui) qui est au dessous (ou au dessous) (ou sur le côté)(ou suspendu au lustre...) de vous à ce moment là...quelle horreur: se retrouver avec un mort sur soi, nu ...aglagla :?

perso j'aimerais mourir sans souffrir, pof, genre une crise cardiaque foudroyante, sans avoir eu le temps d'être déchéante ( faire sur moi, perdre la mémoire, être sénile, etc) ....

enfin voilà...

oui je sais on s'en fout de mon topic là...mais bon...je voulais juste dire ça ...c'est tout ... ihi
41 ans France 5623
boreale a écrit:
merci pour celle (ou celui) qui est au dessous (ou au dessous) (ou sur le côté)(ou suspendu au lustre...)


euh...erratum: qui est au dessous " ( ou au dessus )"
34 ans 92 / 69 5897
Personnellement je n'ai pas répondu en dormant mais ... je peux comprendre ... de toute façon quand on se lève le matin, par définition, on ne sait si on va mourir aujourd'hui ou non, et heureusement ! Sinon ce serait horrible .. Pour le sommeil c'est pareil ! Après tout, la mort ne fait pas peur, enfin, pour moi je parle, mourir ne me dérange pas, le pire c'est pour ceux qui restent, si je meurs dans mon sommeil, je ne m'en rends même pas compte, je ne souffre pas (ce qui est non négligeable)... Et vouloir mourir dans son sommeil ne signifie pas que tous les soirs on se dit "oh bah tiens c'est peut être cette nuit"..
C'est juste une volonté, dans le réel, on sait très bien que c'est inapliccable...

Concernant les personnes qui ont répondu pendant un orgasme, là c'est pareil, je suppose que c'est la recherche du plaisir absolu avant de mourir, donc une mort foudroyante... non seulement sans souffrir mais en atteignant déjà un plaisir assez fort ... Encore une fois tu parles de la personne qui reste avec toi... Oui c'est vrai que pourelle, cela ne doit pas ^tre sympa, mais quand on nous demande quelle mort voudrait on "vivre" (sans jeu de mot :roll: ;) ).. on est censé penser à ce que NOUS on voudrait, pas ceux qui restent...
2309
Boréale, quand tu dis "mourrir sans souffrir, d'une crise cardiaque foudroyante...", on voit que tu n'as jamais eu de crise cardiaque, parce que crois moi, c'est loin d'être doux comme mort, et là, tu sens que tu vis tes dernières minutes...
J'ai répondu mourrir en paix, dans mon sommeil. La mort me fait peur, comme beaucoup de monde je pense, la vieillesse me fait peut être encore plus peur. Lorsque je serai vieille et fatiguée, je souhaite m'endoremir un soir, paisiblement et ne jamais plus me reveiller.
46 ans 3697
J'avais répondu sans souffrir, à la limite si je meurts à petit feu en souffrant atrocement, je préfèrerai en finir tout de suite.
Avoir mal n'est jamais agréable et même horrible dans certaines situations, quel horreur et aussi quelle souffrance pour l'entourage qui assiste à tout çà restant impuissant face à la personne entrain de prier pour que cela s'arrête.
Mon grand-père est décédé dans un lit d'hopital, il souffrait tellement qu'il voulait retiré ses fils pour en finir, le personnel lui avait attaché les mains pour pas qu'il y arrive.
Lorsque je suis allée le voir en soin intensif, je lui tenait la main et il me regardait d'un air suppliant en poussant ma main vers le haut pour que je l'aide mais je lui disais que je ne pouvais pas, c'était atroce.
427
J'ai répondu seul, parce que dans la mesure du possible, j'aimerais pouvoir décider moi-même du moment le plus propice, et profiter pleinement de mes dernières heures dans le calme, le silence. J'aime mieux l'idée de la faire venir lentement à moi plutôt que de la provoquer. Oui, je crois que c'est de cette façon que je conçois l'heure de ma mort. Je me dis que j'aimerais être en paix avec moi-même, serein, ne rien laisser derrière moi d'innachevé, ni personne ne s'affligeant de mon décès. Peut-être que, dans un ultime frisson , comme pour me réconforter de l'idée qu'il n'y ait rien après (j'espère que j'aurai dépasser cela, mais sait-on jamais), je me réciterai les mots suivants :

" Le rideau de pluie grisâtre de ce monde s'ouvrira, et tout sera brillant comme l'argent... Alors vous les verrez... Les Rivages Blancs, et au delà, la lointaine Contrée verdoyante sous un fugace levé de soleil... "

Ou alors (merci à Michel Berger) :

" Je m'en irai dormir dans le paradis blanc
Où les nuits sont si longues qu'on en oublie le temps
Tout seul avec le vent
Comme dans mes rêves d'enfant
Je m'en irai courir dans le paradis blanc
Loin des regards de haine
Et des combats de sang
Retrouver les baleines
Parler aux poissons d'argent
Comme, comme, comme avant
"

je ne sais plus quel auteur a dit cela (Ovide peut-être), ni comment il a tourné sa formule pour exprimer le fait qu'on devrait mourrir comme on a aimé... J'aime bien cette idée.


Pour rebondir sur ce sujet, il y a une autre question qu'on a l'habitude de poser concernant la mort : Vous vous réveillez au Purgatoire en vous retrouvant face à face avec Saint Pierre, vous lui dîtes quoi ? :( (à part bonjour bien sûr :) )
41 ans France 5623
sabishoo a écrit:
Après tout, la mort ne fait pas peur, enfin, pour moi je parle, mourir ne me dérange pas


mais moi non plus mourir ne me fait pas peur, je pars du principe que si on meurt brutalement, sans souffrir, ce n'est pas " gênant", puisqu'on meurt, on ne se rend pas compte qu'on meurt, donc on s'en fout ( euh... :silly: ...j'ai du mal à être claire!!lol) .

Non la mort en elle même ne me fais pas peur, j'ai seulement peur de souffrir ( mais bon là on peut souffrir sans mourir aussi!!! donc en fait j'ai peur de soufrir, que je meure ou non! ) , j'ai peur de vieillir et de devenir dépendante. C'est tout.

Après ma mort en elle même ne m'effraie pas, je ne crois pas en Dieu, ni en la vie après la mort, je crois seulement que quand on meurt on disparait, on retourne à la nature sous forme d'un genre de compost quoi, etc... La vie après la mort pour moi, ce sont les souvenirs que l'on laisse dans la mémoire des autres.

par contre je suis assez terrorisée par la mort de ceux que j'aime. APr exemple en ce moment je sors avec un garçon qui habite à 7 h de train de chez moi. Et ma plus grande angoisse c'est qu'il meure entre 2 weekend, sans que j'ai pu le revoir, etc... Enfin là encore j'ai du mal à m'exprimer comme il faudrait, mais bon...tout ça pour dire que j'ai peur de perdre ceux que j'aime, mais tout comme pour moi, le jour où ils devront mourir, je leur souhaite de mourir brutalement, sans avoir eu de maladie ou de souffrance.
A
43 ans à 5 minutes de la fin du monde 1664
boreale a écrit:
c'est comme ceux qui voudraient mourir en ayant un orgasme.... merci pour celle (ou celui) qui est au dessous (ou au dessous) (ou sur le côté)(ou suspendu au lustre...) de vous à ce moment là...quelle horreur: se retrouver avec un mort sur soi, nu ...aglagla :?


En même temps pour un mec, c'est un magnifique présent à donner à sa femme (ou son homme) (ou son chien) (ou... j'imaginais un cas avec Michael jackson, mais j'ose pas, je suis plein de pudeur et de dignité moi, si si, derrière ce corps de rustaud bougon se cache un petit coeur d'adolescent romantique, qui à force de se répandre dans des loghorrées infernales en finis par faire des parenthèses interminables qui font que plus personne ne comprend ce que je dis, pas même moi d'ailleurs, mince c'était quoi que je voulais dire?). Imagine celui qui est impuissant. Et bien comme ça, en mourrant il est enfin raide.

Et puis en été, ça peut réchauffer d'avoir un truc frais sur soi. Ou sous soi. Mais je note ton lapsus qui en révèle beaucoup sur tes préférences sexuelles.

Et puis franchement, c'est quoi ce topic?

Oh, c'est pas de très bon goût tout ça. Faut pas rigoler avec la mort. Ou alors juste celles des autres.

Ah là là... je suis choqué par tout cet étalage de mauvais goût que je boycotte derechef en quittant ce topic pour le plus grand soulagement de tous et de toutes.
41 ans France 5623
argh a écrit:
Oh, c'est pas de très bon goût tout ça. Faut pas rigoler avec la mort. Ou alors juste celles des autres


ben personne rigole :cry: surtout pas de la mort des autres :cry:

toi de toutes façons si je me fie à ton pseudo tu es déjà agonisant...alors... :roll: personne ne rit .
A
43 ans à 5 minutes de la fin du monde 1664
En fait je pense qu'il ne faut pas redouter la mort. d'abord parce que c'est peut être la seule certitude qu'on a dans la vie: elle a une fin. Ensuite parce que rien ne dit que la mort est une fin en soit. Je pense personnellement que la mort est une étape dans la vie, comme la naissance ou l'adolescence ou sa première cuite. Enfin je pense que c'est parce qu'on est conscient de sa mortalité qu'on apprecie au mieux la vie et sa valeur.

Il est vrai que je fais preuve d'un certain humour noir, sans doute pour me protéger moi même.

Quoiqu'il en soit, je reconnais que j'y suis allé un peu fort. Mes excuses à ceux que j'ai pu choquer. :oops:

allez, je vais au piquet une demi heure et faire pénitence en me fouettant à coups de papier toilette (les orties ça fait trop mal).
45 ans 741
D'1 façon ou d'une autre : 1 seule certitude, on y passera tous alors autant se la souhaiter la plus douce possible !!

c'est pour ça qu'1 max de personnes, on noté "en dormant" (enfin je pense) parce que ce qui fait peur c'est plutot de souffrir non ?? (ou je m'egare là ;) ??)
B I U