MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

TCA = la solution miracle (merci mon endocrini chérie!!!)

44 ans 1805
Bonsoir,
Je ne sais ou mettre précisément ce post alors je le dépose ici. Ou plutôt je le balance ici! (et je crache avec....oui!)
Ne pourrait-on pas crée une rubrique "Remèdes miracles  
de nos chers médecins".....

Je suis ......EN COLERE, DEPRIMEE AUSSI (ah bon ça va ensemble ça???)....
Je suis allée voir ce soir pour la deuxième visite une enocrino....
Ah je l'avais mis sur un pieds d'est ale.

Première visite: ouais chouette enfin un doc qui ne me préscris pas de régime à la noix (que ça fait 17 ans que j'essaie...et que j'échoue).

Deuxième visite: J'explique mes régimes-échecs, que je ne m'assume plus à 129 kilos pour 1m60.....Que j'ai entendu la RA du gros (ça tombe bien elle connaît le GROS) mais que je m'interroge sur son bon fonctionnement chez moi (et oui je me shoot à la bouffe hein :( ).

Réponses du doc:
"Il ne vous restes plus que deux solutions: soit vous MOURREZ LENTEMENT -(elle hurle), soit vous optez pour une prise en charge hospitalière, le BY PASS. "
Je lui fait part alors de mon avis: le by pass c'est une chose, mais mon problème de dépendance à la bouffe alors il va se résorbe, hop comme par miracle???????????

Je vous passe des détails (enfin euh presque
:lol: ). Mais voici qqes une de ces remarques:

"Vous êtes en obésité plus que morbide" (ah celle là on ne me l'avais pas fait encore .....SUPER morbide me voilà :lol: :( )

"Vous voulez faire un enfant. Faut savoir ce que vous voulez. Vous n'allez pas attendre de perdre du poids indéfiniment. - chouette, cool finalement l'endocrino- De toute façon si vous devez MOURIR ENCEINTE c'est le destin" (ouais cooool déjà que je ne suis pas terrorisée par le fait d'accoucher un jour)....

"Vous manquez de confiance en vous" (ah merde la semaine dernière on me disait le contraire que j'étais ultra forte - comme la colle ;) ) ...


Donc finalement je suis une faible????? et qui va bientôt mourir alors puisque je ne m'en sors pas de ce poids et de tous ces régimes. Et je vais p'têtre mourir le jour ou je serai enceinte

Voilà ce que je me suis dis en sortant de chez ce médecin et j'ai failli me foutre en l'air.....oui.......
Depuis j'ai longuement parlé à mon chéri d'amour ce qui m'a regonflé - un peu. Je suis atterrée de telle comportement de la part de médecins. Si certes je vous ai donné les infos hors contexte, et bien même hors contexte il y a de grosses aberrations à ne pas dire à un patient.....
Et sans compter que mes problèmes de cortisol qu'elle a vaguement abordé....rien ne m'a été expliqué......rien....
J'ai juste appris que.....(ou re-appris) que
JE MEURS LENTEMENT

C'est horrible.....'tain y'a pas des commissions pour dénoncer tout ça!!!!!!!!!
Dsl, pour la longueur...je ne sais si il y en a qui auront eu le courage de me lire jusqu'au bout mais au moins cela m'aura vidé et fait du bien :cry: :cry: :cry:
45 ans Paris 9866
Je ne sais pas quoi te dire... c'est juste incroyable :shock:

Bon courage et fais-toi câliner par ton chéri! :kiss:
47 ans Luxembourg 31390
puree moi je lui aurais surement balancee une baffe ou tout se qu elle avait sur son bureau par terre,j espere qu elle ne t a blessee a mort en tout cas,ca doit etre dur d entendre des choses pareils :shock:
L
71 ans 7508
Ils ont la palme les endocrino :lol:

Je revois une moi que j'ai déjà vu et qui m'avait filé un régime sans féculents au lieu de s'occuper de mes problèmes avérés de thyroïde.
C'est y a 5/6ans quand je croyais que j'étais une erreur de la nature.

Je me demande si elle aussi a changé. Il vaudrait mieux.

Mais c'est vrai que je pense que je réagirais à peu près comme Nefertiti si on me disait des horreurs pareilles.
A
31 ans 1018
Super cet endocrino...
J'ai eu le droit a sa pendant des années chez une cardiologue et resemment j'ai eu """"l'honneur"""" de subir tout une batterie de tests divers et variés et d'entendre un cardiologue me dire que j'étais presque obèse et que vu mon âge, je n'avais jamais du ovulé, donc que je ne pourrais JAMAIS avoir d'enfant, que si je continue je vais mourir avant mes 25ans...
Je déserne donc la 2nd palme aux cardio qui sont eux aussi super ... incompréhensifs.
Mais quand même, tenir des propos a se point horribles, et gratuitement méchants (car je suis persuadée qu'ils savent, ces gens la, qu'ils blessent très profondémment les gens en disant sa), je comprend pas quel plaisir ils prennent a être ainsi.
Moi je me serais levée (comme j'ai fait chez le cardio), je lui aurais dit que je n'étais pas venu pour qu'on parle de ma mort prochaine et inéluctable et j'aurais pris la porte (sans payer en plus :lol: ).
L
71 ans 7508
J'ai essayé de comprendre plusieurs fois pourquoi ils agissaient ainsi. J'ai du mal à croire que cela ne va pas au delà du domaine uniquement professionnel.
S
109 ans 3793
Alors, loin de moi l'idée de vouloir mettre tous les endocrino dans le même panier.... mais pourquoi cette histoire ne m'étonne pas???? :lol:

Ah, parce que je suis tombée sur son jumeau, je crois! :mrgreen:

Vi, moi aussi, j'allais mourir, moi aussi, il fallait que je sauve ma vie... en la passant à faire régime, bien sûr.... et en prenant conscience que j'étais vraiment une méchante mais très méchante personne d'infliger ça à mon pauvre petit corps et à la société, bien sûr aussi.... Vraiment selon ses paroles, j'étais presque une criminelle... Ouais!!! super!!!! Bravo pour la psychologie!!! :lol: :lol:

Par contre qu'à l'époque, je sois dépressive, souffrant de TCA... ben, rien à faire le type!!! Pas son problème, ça! "Montez sur la balance, m'dame, on va peser la bête!! z'inquiétez pas Zorro est là" , bon j'exagère, ok, mais franchement; c'était tout à fait son attitude :lol: :mrgreen:
(On leur donne des cours spéciaux en fac de médecine pour ça??? Oui, j'avoue que je me suis posée la question quand même... :twisted: )

Résultat... après l'échec total de son régime... +45 kg!!! Oui, entre temps ma dépression et mes TCA n'ont fait que s'accentuer... bizarre ça...:twisted:
Et je me suis prise en main mais seule. J'ai choisi mon chemin... Et ma plus belle victoire, c'est d'être passée d'une taille 58 à une taille 48 à ce jour.... il me reste un bout de chemin encore mais tout ça sans me faire de mal, sans me priver et surtout sans me prendre la tête!!!

Alors, je vais me permettre de te donner deux conseils: Pense à aller voir un psy. L'esprit est aussi important que le corps et si tu es "accro à la bouffe", il y a peut être une raison plus psy que physique. C'est grâce à l'aide de la mienne que j'ai réussi à me sortir de mes TCA, que je me suis réconciliée avec moi, mon corps et la nourriture! Ca peut t'aider aussi peut -être... ;)

le deuxième: Ne te laisse pas culpabiliser de cette façon même par un médecin! Change d'endocrino, tape du poing sur la table, enfin ce que tu veux mais ne te laisse plus jamais faire comme ça! Respire, sois zen et sois forte!

Maintenant, un ami me dit régulièrement : "peu à peu, pas à pas, il y a que comme ça que ça marche et que les résultats sont durables en toutes choses d'ailleurs..." Et... il a raison! Je suis sûre que toi aussi tu trouveras "ton chemin" celui qui te conviendra, celui que toi, tu auras choisi.

Et puis... on est tous là pour t'y aider en plus! ;)
40 ans 13 66
MuseaLaGrenadine a écrit:

un pieds d'est ale.


:arrow: "piédestal"
Pardon, je suis chiante, je sais, mais ça m'arrache les yeux.


Sinon, je t'apporte tout mon soutien, ils sont malheureusement nombreux les c*ns comme ça, effectivement on pourrait croire qu'il y a des cours exprès à la fac!

Et c'est pas évident d'entendre leurs méchancetés quand on se sent déjà mal! On vient pour trouver de l'aide, et ils vous enfoncent un peu plus, en vous culpabilisant bien au passage... :evil:

Et même quand on leur demande rien, ils se sentent obligés, un petit exemple: il y a un peu plus d'un an, je suis chez la gastro pour des problèmes intestinaux, au détour de ses questions je lui dit que j'ai faim 24h/24 (problème résolu depuis) et là elle me propose de but en blanc de me poser un ballon gastrique. C'était mon premier rdv chez elle!

Je l'ai regardée comme ça: :shock: tellement j'étais outrée.
Je lui parlais d'un problème physio/psychologique, elle me propose une solution mécanique, qui n'aurait rien résolu, à part le financement de sa résidence secondaire.

Parce qu'il ne faut pas oublier que les actes chirurgicaux, ça leur rapporte autrement plus que de t'envoyer chez un psy... (attention, je ne dis pas qu'ils sont tous motivés par l'argent! mais il y en a...)

Courage, Musealagrenadine ! :kiss:
J'espère que tu trouveras le soutien dont tu as besoin pour guérir de tes tca.

Quant à mourir lentement ben, c'est le cas de tout le monde, non ? Jusqu'à 25 ans on grandit, et après on vieillit. Il n'y a pas de quoi se traumatiser! c'est la vie!
44 ans 1805
MERCI à toutes pour vos réponses!! Ça fait un bien fou de recevoir du soutien.
Je prends note de tout ce que vous avez écris parce que même si les réactions de chacune de vous sont différentes, elles sont enrichissantes. Et c'est ça aussi que je cherche chez vlr.

C'est vrai que là avec du recul, je ne comprends pas une telle attitude d'un professionnel de la santé! Sont-ils désespérés à ce point de voir que leurs patients n'y arrive pas????
En tout cas, j'ai sacrément été blessée et je compte ne pas en rester là avec l'endocrino. Je ne peux pas laisser passer une telle attitude aussi destructrice. C'est grave de faire culpabiliser sur la mort en plus....

Je suis suivie chez une psy depuis peu et j'espère que cela va m'apaiser un peu.

Chon_chon est-ce que je peux te demander comment tu as fait pour t'en sortir, pour te prendre en main seule?
Parce que je cherche la voie de la sérénité, être apaisée avec mon corps...
36 ans Paris 1810
Quelle c****e ton endocrino... En plus, on meurt TOUS à petit feu hein, c'est le lot de tout être vivant, elle comprise :lol:

Je pense que souvent, des médecins ont ce genre d'attitude parce qu'ils sont dépassés par les TCA, ils ne savent pas comment aider les gens, alors ils se reposent sur des méthodes "bêtes et méchantes" (un régime, une opération...), sans se demander si c'est adapté au patient qu'ils ont en face d'eux, tout simplement parce qu'ils ne connaissent rien d'autre...
L
71 ans 7508
J'ai l'impression que cela va au-delà du dépassement et qu'ils croient sous prétexte de dipôme que ça le donne un passe droit à tout genre de choses y compris défouler leurs nerfs sur les patients en les traitant comme des animaux.
Il me donne l'exemple le plus concret à quel point la grossophobie est aujourd'hui comme quelque chose de normal dans la société alors que d'autres discriminations ont fait plus de chemins évolués et pourtant comment dire on est juste gros en théorie c'est pas un crime...
B I U


Discussions liées