MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

my own story... je n'accepte pas mon poids

B
35 ans PaRiS & NeW-yOrK 39
puisque certaines de mes paroles ont pu choquer, puisque j'admets tout à fait que ma façon de vivre avec la nourriture est extrème et peu recommandable (chose dont je suis  
totalement conscient), je vais m'expliquer un peu ici, non pas pour en tirer un jugement, uniquement pour aider à la comphréension, car il est difficile d'être objectif sans avoir toutes les clés en mains...

une enfance banale, même si le carnet de santé, dès la plus jeune enfance, fais état d'obesité, obesité +, ++, +++, le tout allant crescendo... des parents assez costaud, un petit bonhomme qui aime manger, boire des sodas, regarder la tv, qui n'aime pas vraiment le sport, des parents qui ne veulent pas le priver, un enfant qui n'a pas vraiment de réel mal être, qui à beaucoup d'amis, qui le vis assez bien...

viens l'âge de l'adolescence, les 15ans, 16 ans... ma grand mère veut perdre du poids, elle va voir une nutritionniste à la sécu... je demande à l'accompagner, on me prescris à moi aussi une sorte de régime, enfin plutôt une réeducation avec légumes le soir, féculents à midi, bonbons limités, sodas de même... je perds quelques kilos, puis ma grand mère stoppe son régime, peu convaincant pour elle, et moi je fais de même...

passe à nouveau un an, et là d'un coup le déclic. peut être parceque je me rends compte que je deviens diforme, peut être parceque je ressens un manque au niveau amoureux, ou parceque je me rends compte enfin de ce qu'affiche cette balance que j'avais delaissé depuis plusieurs mois : 116 kilos à 17 ans... je prends rdv avec une nutritionniste, une endocrinologue... les examens de la seconde se reveleront ok, aucun problème génétique (c'est bizarre à dire, mais on aimerait tellement qu'on nous dise "c'est un problème de xxx ou yyyy, ca fonctionne pas bien chez vous, on va vous donnez des médocs pour palier ça"...), donc c'est bien un régime, réapprendre à manger qu'il faut. je commence donc ce régime, pas difficile en soit, des règles de bases, à adapter à vie... je me mets au sport, la course à pied, la gym... je perds un kilo en moyenne par semaine, ce qui est pas mal et raisonnable... le temps passe, on arrive à 90 kilos. même si je ne ressens pas vraiment de changement en moi, moi qui croyais que tout mes problèmes venaient de là, rien n'a changé, si ce n'est qu'on me dis plus agressif, moins joyeux, moins cool qu'avant... c'est surement vrai, même si ce n'est pas ce que j'attendais...

viens les 18 ans, la fin de l'année scolaire, le bac, et l'envie de quitter les parents. je décide de m'inscrire à une école parisienne, pour enfin commencer à vivre ma vie... entre temps, je me suis aperçu que j'étais attiré non pas par les filles mais les garçons... peut être la perte de poids nous oblige a regarder les autres garçons, les envier, les scruter, nous comparer, peut être est ce pour ça... peu importe, je suis bien decidé à vivre ma vie... je pars donc m'installer à paris dans un petit appart...

c'est dur à 18 ans de vivre seul, dans une ville que l'on ne connait pas, quand on ne connais que très peu de monde... j'arrête l'école au bout d'un mois, surement parceque je savais au fond de moi que ce n'était q'un pretexte pour partir de chez les parents... je vis seul, et je mange n'importe quoi... tout petit coin cuisine, pas le temps ni l'envie de se faire un repas pour soi tout seul, alors c'est kébab, chips, fruits, bonbons, gateaux, bref rien de bon du tout... malgré tout, je reste a 3-4 kilos prêt dans ma perte, sans jamais dépasser les 94kg. je commence à travailler dans un point chaud, et là je bouffe en non-stop, je commence à avaler des quantités affolantes (3 / 4 pains chocolats chaud en avalant le pain d'un coup, de même pour les croissants, des patés croutes, bonbons, pain au raisin, panini, sandwich, pain chaud, ... l'alimentation d'au moins une semaine en l'espace d'une heure à peine...). malgré tout, je bouge peu au niveau du poids, mais je suis pas bien dans ma peau...

je démissionne, commence un nouveau taff, à l'aéroport. c'est cool, ça me plait, je suis titularisé, je commence enfin une superbe histoire d'amour... qui prend fin un mois après... c'est la vie... je me rend compte que je deviens dingue avec la nourriture (avant la relation aussi, aucun lien de causalité) : j'ai soudain une pulsion, je cours (presque) au franprix ou monop', je remplis mon panier pour 15 € environ, je rentre chez moi en courant (à peine si jouvre pas tout dans le magasin tellement c'est pressant) et là l'orgie commence : c'est souvent la même composition, environ 3 packs de 2 sandwiches triangles, un paquet de chips que je trempe dans la moutarde, 4 glaces mystères coeur fondant chocolat à la noix de coco, une baguette de pain avec un quart de brie, un litre de lait, 2 paquets de gateau, un bocal de 500gr de cacahuètes grillés, 8 pots de mousse au chocolat... ça c'est le minimun... en moins de 30 minutes... rien qu'à l'écrire ça fait peur.... viens ensuite les bonbons que j'ai mis au frigo car je les aimes dur, les kit kat, le gateau au fromage blanc... ce que mangent en 3 mois une personne normal, et encore, je l'avale en quelques minutes... et bien sur, viens le moment ou j'ai pu rien, même si je n'ai pas la sensation de plus avoir faim, j'ai plus rien a manger, donc j'arrête... et je ne vomis pas, j'ai pas le courage de faire ça, même si j'aimerais vraiment... donc quelques heures après je regarde la poubelle remplie, je me dégoute, je regarde mes comptes, je dépense des sommes astronomiques pour la bouffe, ça peut plus durer... alors pendant deux jours je mange rien, je tiens, puis viens le soir du second jour, là pulsion me reprend, le magasin, les courses, c'est reparti...

je décide de cesser ces attitudes de fou, je m'inscris à la salle de sport, je décide de restreindre mon alimentation, quitte à me priver, mais enfin apprendre à m'accepter dans la glace... dorénavant, je ne mange que très peu, je me prive, mais je sais que si je touche à une frite, c'est fini, c'est pas une frite que je voudrais, mais 3 cornets, puis le kébab, puis les glaces, bref je prèfere le rien, puisque avec moi c'est du tout au tout.

mes repas actuels ? sur une journée, ça donne un ou deux fromages blancs à l'aspartame, un ou deux fruits, et un peu de soupe en général, voir un peu de légumes. c'est pas suffisant, c'est pas bon, c'est pas tout ce que vous voulez, mais je vois que ma balance descend (88,7 le 13 mars, j'en suis à moins de 80 là, barre que je ne me rapelle pas avoir un jour franchis). bien sur plus de 10 kilos en 1 mois c'est beaucoup trop, mais je vois mon corps changer, je vois enfin mon reflet qui commence à me plaire dans la glace, et c'est ce qui compte pour moi pour le moment. surement que j'aurais des carences, surement qu'à ce moment là je réagirais, surement beaucoup de choses, mais pour le moment je vis bien en mangeant cela, ma balance est devenu ma meilleure amie, et ça me plait ainsi...


desolé de vous avoir fais un pâté comme cela, je voulais juste vous donner mon histoire, pour que vous puissiez peut être mieux me comprendre... si certains se plaisent à 85 90 100 kilos ou autre c'est super pour eux, mais moi je ne m'envisage pas et plus comme cela, et je crois qu'à 20 ans dans quelques jours, c'est mon droit... ne vous inquiètez pas, surement que je remangereais des pates ou autres prochainement, même si cela très faible puisque je ne voudrais pas remonter, mais j'y arriverais, soyez en sur... j'avais besoin de fuir cette boulimie affolante et destructrice, j'ai suffisament détruit mon corps comme cela... merci de m'avoir lu, merci de ne pas me juger, et merci de comprendre que au jour d'aujourd'hui, je me plais (c'est un début en tout cas) enfin.

bon courage à celles et ceux qui veulent perdre, et pour les autres qui sont bien dans leur peau, chapeau, si cela vous plait ainsi, vous n'avez aucune raison de changer quoique ce soit ;)
M
45 ans 1869
Merci pour ton témoignage.

Je cherche des mots pour exprimer ce que ça réveille en moi sans porter de jugement... j'efface et je recommence...

La seule manière que je trouve serait de parler de moi...
mais là ce matin, ça m'est difficile.

Il n'y a que toi qui puisses décider de faire quelque chose pour enrayer ce cercle vicieux (tout ou rien)... pour aujourd'hui tu sembles persuadé que la solution que tu as trouvé est celle qui te convient donc je ne sais pas si tu pourrais entendre (enfin, tu n'es peut-être pas si persuadé, puisque tu nous en parles, nous dis que tu en sortiras...).

Si tu as besoin de parler sans être jugé, avec des personnes qui ont vécu des choses semblables, il y a des réunions OA à Paris. Ça peut peut-être t'aider.
37 ans 4422
Bonjour Ben !

Merci pour ton post, qui m'a bcp touchée.
Tu es en pleine perte de poids.. trop rapide, tul e dis toi meme. J'espere que tu vas réussir à acepter ton corps, ) prendre soin de lui sans le détruire, et à enfin comprendre et arreter ces pulsions qui te font manger.

Tu dis que les garcons te plaisent, penses-tu que ce point puisse jouer sur ton mal-etre ?
54 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
tu l'as dis toi meme la nouriture n'est pas la cause de ton mal etre
tu es tout simplement passé de la boulimie a l'anorexie

il faut vraiment que tu apprenes a avoir un comportement plus rationnel avec la nouriture car ton corps te feras payer les privations comme il te faisait payer la boulimie

quand tu seras pret penses a consulter un psy specialisé dans les TCA

mais ne tarde pas
L
71 ans 7508
Tu te refuses à penser au futur sous pretexte que tu es bien à ce moment précis mais il faut penser au futur et faire en sorte que tu ne reccomences pas à souffrir d'ici quelques mois parce que à ce rythme tu retrouveras ta douleur d'une autre façon peut être mais de la souffrance quand même.

L'avenir fait parti de la vie de chacun et ton anorexie est apperement récente il faut t'en occuper maintenant avant que cela ne devienne trop difficile. Tu fais du mal à ton corps et ce n'est pas la solution.

Les problèmes de poids se résouent avec le temps.
S
34 ans france 2687
je viens de lire tout ton post et d'un coté, je te dis félicitation d'avoir eu la force d'écrire toute ton histoire, car se n'est pas facile d'écrire comme ca sur un forum.

j'espere que tu t'en sortira pour de bon , et tu trouvera ici toujours des conseils, si tu le souhaite ;)
D
42 ans 666 46
salut,
c'est clair tout ce qu'on écrit à ton poste on raison tu es passé de la boulimie à l'anorexie et si tu te calme pas et bien dans 11 ans tu en sera au point d'être mi boulimique mi anorexique tout comme moi,j'ai passé par là ce changement de corp ,d'apparence ,le changement du regard des autres cette importance que tu as d'un coup sur toi ,cette sensation d'être plus énergique d'avoir le controle sur ton corps ,ah c'est sur qu'a voire tout ces cotés là plus le fait que tu peu presque tout porter et que çà te va comme un gant çà fait réver ,mais là vois tu j'ai tendance à prendre un peu de poid mais je le vois disproportionner ,alors que tout le monde me dit que pour avoir 4 enfants je suis fine,je ne me pèse plus et je perd du poid aussi vite que je le prends ,au finale je me prive ou me goinffre en vomissant a chaque fois çà fait onze ans ,maintenant j'arrive à reprendre le controle mais c'est comme une habitude enfin bref...........



Je te souhaite un immense courage si tu pars dans ce cercle tu es condamné à rester comme çà pour un bon paquet de temps .
Mais si tu as une volonté de faire alors prend le taureau par les cornes fais ce que j'ai pas fais arrète maintenant et fais un régimé équilibré ,la volonté est en sois même et seul toi peu changer ta vie entière par tes erreurs comme par tes réussites ;alors réfléchis a tes actes c'est tout ,sinon c'est bien de l'avoir dit .

bybye et courage prend soin de toi la vie est courte.
35 ans Paris 2114
Ben ton témoignage m'a aussi touché et m'a rappelé tellement de choses...

Tu sais moi aussi j'ai été boulimique/anorexique ,je comprends ce que tu vis...Les filles avant moi t'ont donné de très bons conseils,ce n'est pas un problème avec la nourriture mais avec quelque chose de plus profond.Tu peux t'en sortir notamment grâce à un suivi psychologique ,mais à la condition de te rendre compte de ta situation et de vouloir t'en sortir! Et tu vois la preuve moi qui dévorais tout comme une ogresse ,je sais gerer en face d'aliments que je considérais comme diabolique !

Si j'ai été dûre dans l'autre post c'est pas contre toi directement (de toute façon on ne se connait pas),mais de voir des gens qui se foutent la santé en l'air et qui peuvent influencer des personnes ,ca m'enerve :roll: ,mlais à aucun moment c'était de la méchanceté !

Si tu as la moindre question concernant une thérapie ou autre ,n'hésite pas !
B
35 ans PaRiS & NeW-yOrK 39
Merci à vous de m'avoir lu ;)

En ce qui concerne le suivi psychologique, j'en ai fais un pendant quelques mois, que j'ai preferé stoppé... Certaines realité valent mieux de demeurer au fond de moi... ;)

Pour ma méthode alimentaire, elle évoluera, soyez en certains, j'ai juste en ce moment besoin de voir ce ****** de chiffre baisser, et ce le plus bas possible... Mon seul problème actuel c'est ma cage thoracique :cry: Ayant toujours été costaud, j'ai une sacrée ossature, qui m'empêche de devenir comme je le voudrais :cry: Si seulement on pouvais modifier un peu ça... :cry: :cry: :cry:

Bises à vous et... take care of u ;)
37 ans 4422
Citation:
Ayant toujours été costaud, j'ai une sacrée ossature, qui m'empêche de devenir comme je le voudrais Si seulement on pouvais modifier un peu ça...


Dis pas des betises pareilles ! Je suis sure qu'il y a un paquet de mecs gringalets qui voudraient avoir les memes épaules que toi !

Regarde, moi qui me lamentais sur mon bassin drolement large.. j'ai décidé de me réjouir car ce sera p-e un peu moins dur pour moi de donner naissance à des ptis bouts.

Il y a tjs un bon coté !
Cherche bien et dis moi celui que tu as trouvé ?!
44 ans Basse-Normandie 54
Quelle histoire!
Et aussi, quel courage d'avoir écrit tout ça!
Je trouve ça formidable, aussi, la façon dont tu as écrit tout ça. J'avais l'impression de te voir vivre tout ça...
Et tant qu'il y aura des personnes comme toi capable de partager aussi bien ce qu'ils ont vécu et vivent par rapport à la nourriture, les autres (dont moi!) se sentiront bien moins isolés dans leurs problèmes relatifs à la bouffe.
Moi, j'ai commencé à avoir des problèmes d'obésité quand j'ai commencé à me faire emmerder au collège. J'étais fille de prof et j'avais de bonnes notes... alors ils ont commencé à venir en groupe pour m'emmerder... seule contre tous qui me disaient que j'étais con, moche, etc. Je n'avais jamais été traitée comme ça, moi la super timide, et j'ai pris une vingtaine de kilos en quelques mois, à 13 ans, alors que je n'avais jamais eu de problèmes... mes notes ont chutées en même temps... mes parents n'ont pas compris, et je n'avais personne pour m'aider, personne pour me sortir de cet enfer... dès que je mettais les pieds au collège, c'était les insultes, les crachats, voire les coups, mais plutôt des coups humiliants, au derrière, ce genre de choses... et ils étaient très nombreux à me faire subir ça, dans la cours, dans la classe... et personne qui n'aurait levé le petit doigt... même les pions... tout le monde s'en foutait, et moi, je ne faisais que manger, et pleurer... c'est tout ce que je savais faire... mais ils étaient si nombreux, et pas d'amis... tout le monde m'avait laissé tomber...
Jusqu'au jour où j'ai voulu me tuer... mais c'est à ce moment là où je me suis dit que je n'avais plus rien à perdre... alors je suis mise à répondre à ceux qui m'agressaient, je me suis même battue physîquement... et forcément, ça a surpris tous mes petits tortionnaires, et ils ont fini par ne plus venir se frotter à moi... c'est pas drôle d'attaquer quelqu'un qui n'a plus rien à perdre et qui se défend sans problèmes contre 5, 10...voire plus, de gugus sadiques et complètements abrutis... quelqu'un qui s'en fou, d'eux...
Enfin bref, j'ai très vite reperdu tout le poids que j'avais pris...

Là, j'ai de nouveau des problèmes de poids, car j'ai eu des problèmes d'un autre genre... mais comme ces problèmes ne sont plus là, j'espère que ça va refaire de même que la dernière fois... mais ça a duré plus longtemps, cette fois-ci, alors les habitudes sont diffciles à faire partir! Mais je vais faire de mon mieux! Doucement...

En tout cas, je pense que derrière chaque histoire de "poids", derrière chaque problème d'obésité se trouve un problème affectif... je peux me tromper, mais mon histoire, c'est que de se sentir rejeté, ou abandonné, mal aimé... c'est ce qui fait prendre du poids.
Mais il faut accepter d'être rejeté ou abandonné... sinon, on reste malheureux.
après tout, si des personnes ne nous aiment pas alors qu'on est gentil comme tout, si des personnes nous abandonnent alors que nous on les a soutenu... c'est qu'elles n'en valent pas la peine.
Il faut vivre pour soi, et pour ceux qui méritent notre amour...
et les autres, ceux qui aiment faire souffrir les autres, ceux qui s'en foutent, ceux qui sont égoïstes et superficiels... et bien tant pis pour eux... même nos proches... il faut savoir faire le deuil de quelqu'un qui nous est très proche, même de notre famille proche... s'ils ne nous aiment pas, s'ils ne nous comprennent pas et qu'ils ne cherchent pas à nous comprendre... et bien il faut l'accepter, sinon, on n'en sera encore plus malheureux. Mais accepter, car la haine ou la rancoeur, c'est aussi malsain, et on se fait plus de mal à soi...

Enfin voilà!

Big bisous

Sophinette
37 ans 4422
Sophinette,
quelle histoire !
Bravo pour ton courage, persévère pour la suite..
Je t'embrasse
Coff
B
35 ans PaRiS & NeW-yOrK 39
Merci à tous & toutes pour vos messages.

Pour info, je viens de créer un blog, http://myownstory.skyblog.com, si jamais l'envie vous prend de suivre mon histoire et évolution ;)
44 ans Basse-Normandie 54
Merci Coffexe!
J'apprécie beaucoup ta gentillesse!
ça fait du bien!

Et Ben, je suis allée voir ton blog... je pense que c'est une très bonne chose et pour soi et pour ceux qui ont le même genre de problème de faire ou de suivre des blogs...

ça aide à comprendre les autres et soi-même...

Enfin bref, "bon blog"!
Je pense que je viendrai le lire de temps à autre, histoire de voir comment ça se passe pour toi!

Sophinette
B I U


Discussions liées