MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Quand la façade craque, s'effondre...

1289
C'est pas nouveau je ne m'assume pas en tant que ronde/grosse/obèse... Moi je me considère comme un monstre de la nature, le pire étant que l'intérieur est encore plus pourri  
que l'extérieur.

Y'a des jours comme ça où on se lève de bonne humeur,on fait un effort pour être un peu plus attrayante, on croit. Un haut un petit peu sexy au lieu du sac de d'habitude. Et ça va pendant quelques heures jusqu'à ce qu'on s'aperçoive qu'en fait, tout ça c'est du pipeau. Le haut sexy est en fait ridicule. Le maquillage ne change pas le fait que le visage est aussi harmonieux que celui d'un cochon.

Et puis je me rends compte de tous les films que je me suis fait, non il ne se comporte pas comme ça parce qu'il n'assume pas d'être attirée par une femme comme toi. Il n'est simplement pas attiré. Tu le dégoutes. Non seulement tu es grosse mais tu es mauvaise, bête, sans aucun interêt. Un boulet. Je travaille en retrait physique par rapport à mes collègues. L'éloignement et le sentiment de rejet n'aident pas. De plus en plus souvent je craque et me laisse aller à une petite séance de pleurs quand personne ne regarde.

Aujourd'hui je rentre chez moi pleurnicher sur mon sort et bien sûr ça se finit en bouffe, un truc qui m'écoeure très rapidement mais que je finis jusqu'au dernier morceau pour combler ce vide parce que je me sens si vide... j'ai envie de planter un couteau dans mon bras et de farfouiller là dedans pour vérifier, est ce qu'il y a autre chose que du gras ? Est ce qu'il reste quelquechose d'humain?

Il ne s'est même rien passé. Pas de remarque désobligeante de qui que ce soit, rien. Mais aujourd'hui sans que je sache exactement quand ni pourquoi, la façade a craqué et je ne pense pas avoir le temps de la reconstruire d'ici demain matin. J'ai envie de me coucher,de dormir et de ne plus me réveiller.
29 ans paris 708
j'aimerais bien parler avec toi
S
41 ans sur le chemin... 1248
Devant tant de profonde tristese, noirceure même, il n'y a aucun commentaire possible malheureusement...

je suis attristée par la destruction que tu t'infliges par ton regard sur toi et la façon dont tu parles de toi-même.

Un soutien serait des plus bienvenus.

bon courage à toi. :kiss:
30 ans 78 426
Tu sais, c'est peut être facile à dire, mais la vie est courte et ce qui compte ce n'est pas ton apparence physique c'est ce que tu vas entreprendre. Je comprends très bien ton malaise, moi aussi j'ai ressenti ce profond dégout, jusqu'à ce que je m'épanouisse autrement, en m'ouvrant intellectuellement sur beaucoup de choses. Au final, quand tu ne seras plus la, les gens ne retiendront pas ton poids mais la personne que tu étais alors tu es encore jeune ne gâches pas tout, cela serait dommage. On ne peut pas changer ce que l'on est alors on a juste à s'accepter, même si c'est dur. Ne baisses pas les bras, ouvres toi aux choses qui te plaisent et tu verras que le poids au final ce n'est pas le plus important.
Je ne sais pas si je t'ai beaucoup aidé, en tout cas bonne chance à toi et bonne soirée.
40 ans Au pays des cigognes ~ 1629
Latiina j'aime beaucoup ce que tu dis ...
Je suis touchée par certains de tes mots, ils sont tellement juste au fond. Nous avons tellement de marche de manœuvre pour s'épanouir autrement que par notre physique.

Tout à l'heure mon homme, dans une conversation, m'a placé une petite phrase qui a pris tout un sens, là, tout à coup dans ma vie, j'explique : petite conversation sur la "bogossité" et moi entrain de râler de ne pas me trouver jolie et de redouter tellement de choses, je lui balance "oui, elle avec son corps parfait blablabla", lui perplexe m'interroge : "c'est quoi un corps parfait?" "c'est elle" je désigne une fille magnifiquement bien foutu, un 38 à tout cassé et il me dit "qui dit que c'est elle le corps parfait et non toi? parce que la société dit qu'un 36 c'est un corps parfait? Un corps parfait c'est le tien, juste vivant et aimant ..." je suis restée ... :roll:
Bref ce petit racontage de vie pour t'expliquer qu'au fond pourquoi se marteler en disant mon corps est aussi répugnant que mon intérieur?

Tu parles d'artifice en s'habillant joli ou se maquillant, mais à qui cherches tu à plaire? Tu dois être la première que tu séduis et la suite viendra ...
Tu as tellement d'autres qualités, je ne te connais pas, mais je te sens sensible à travers tes mots, rien qu'à ta façon de les employer ... la sensibilité est une foutue qualité, faudrait pas le voir comme une faiblesse.
Concentre toi un peu sur ça pour le moment, ce que tu as de bien chez toi, les petits défauts à travailler, ça viendra avec le temps et les expériences je pense.
Pour ce qui s'agit de ton corps ... pas de remède miracle, accorde lui juste un pardon et cajole le, il t'a aidé a être ici jusqu'à présent.

La facade dont tu parles et le fait que tu te diminue autant c'est un mode destructeur, tu caches tes ressentis, tu les couves et tu exploses (larmes, mal être, sentiment de vide extrême, moral au fond des chaussettes) ... mais tes larmes et ton mal être est peut être un signal d'alarme de ton psychisme (et de ton corps) pour te dire que là, stop tu as besoin d'aide et de soutien. Famille, amis, psy qu'importe, mais là tu dois mettre un terme à ce cercle vicieux. Tu le vois bien ... tu ne tiendra pas plus longtemps, toutes les carapaces, mêmes les plus solides et forgés avec les années finissent toujours par se fissurer ...
33 ans sud 31
c'est beau ce que vous dites les filles, et ça donne envie de se battre, de regarder au dela de l'apparence, finalement si on est toutes un peu dans la même "situation physique" ici sur ce forum, mais certaine le vive trés bien et on trouvé le bonheur et d'autre le vive mal et sont en plein desarroi, on peut donc en deduire que c'est pas le physique qui fait le bonheur, mais l'acceptation de soi et le fait de se sentir aimé, alors pourquoi ca ne nous arriverais pas a nous? pourquoi ne pas juste continuer à avancer et esperer de trouver celui qui va nous aimer comme nous sommes et nous faire découvrir le vrai bonheur, vu que c'est arrivé pour tant d'entre nous!
merci de m'avoir refait prendre conscience de cela =)
30 ans 78 426
Merci SecretMel, en tout cas je suis tout à fait d'accord avec toi. La perfection n'existe pas de toute façon, que se soit dans un 36 ou dans un 50, on ne la trouvera nul part. Par contre, contrairement au mental, le physique est subjectif et la beauté varie en fonction de celui qui la regarde.
Je suis contente lolita31 que l'on est pu t'aider à y voir plus clair et à te rendre compte que le bonheur; il peut être sous la forme de notre moitié mais aussi sous la forme d'un épanouissement personnel, culturel, intellectuel; ne dépend pas de la taille de notre jean.
B I U


Discussions liées