MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Atteintes du Syndrome polykystique des ovaires?

35 ans Montréal, Québec, Canada 4
J'aimerais avoir des témoignages de femmes qui sont atteintes par cette maladie encore trop méconnue.

Également, si nous pouvons nous en apprendre mutuellement sur la maladie ou simplement ventiler et  
s'épauler quant aux effets secondaires indésirables reliés à la maladie.

VOilà =)
31 ans Montréal (Qc) 1292
Coucou,
alors je ne sais pas encore si je suis atteinte de ce syndrome ou pas (examens en cours).
mais tu peux en cherchant sur le forum trouver beaucoup de témoignages a ce sujet, tu peux aussi rechercher sur google y as pas mal de forums qui parlent de ca ;)

Es-tu atteinte de ce syndrome? si oui quels sont tes symptômes?
35 ans Montréal, Québec, Canada 4
Merci d'avoir répondu!

Je suis effectivement atteinte, j'ai été diagnostiqué à la fin du mois d'août.
Mes symptômes étaient les suivants:
- Prise de poid anormal
- Absence de règle pendant 13ans (jusqu'à auj.)
- Perte de cheveux significative
- Acnée légère

Après voir dit à mon médecin que je m'entrainais au gym 3x semaine accompagné d'une alimentaton casi impec, et que je perdais très peu de poid, il a commencé à me faire faire des examens.
Endocrinologue est la spécialiste qui a confirmé le diagnostique.
J'avais au mois d'août 9 et 11 kystes sur chacune des ovaires. Ce sont des petits kystes regénérateurs. Donc ça ne part jamais, mais la maladie se contrôle.

Les informations que j'ai en lien avec le poid, cest que les kystes crée une insuline, qui débalance le système hormonal. Un pourcentage assez élevé de femmes atteintes auraient un surplus de poid. Et il est difficile de le perdre.

L'infertilité me dérange davantage que le surplus de poid =( et j'espères pouvoir y remédier.

J'étais sur un traitement appelé 'Metformin',pour diabètique, alors que ne le suis pas, mais ca serait pour faire baisser ou enraer le taux d'insuline crer par les kystes.

Je n'en sais pas plus. Le traitement àl'inconvénient de me rendre malade (noses, vomissement, vertige) alors je dois m'adapter.

Voilà... j'aimerais savoir si certaines sont rendu à un procesus plus avancé ou si certaines ont essayes d'autres traitemetns qui ce sont avérés concluent.

Merci =)
31 ans Montréal (Qc) 1292
Coucou,
tes symptômes sont presque comme les miens :shock:
mais je savais pas que la chute de cheveux en faisait partie (car a une période j en perdais vraiment beaucoup), pour l acné j ai toujours eu une peau de pêche, et cet été après un retard d environs 2 mois j avais plein de petits boutons qui poussaient sur mon front, et malgré un traitement ca ne voulait pas partir ( et ca ne veux toujours pas partir :?)

Prise de poids, moui j ai toujours été un peu forte mais depuis que je suis réglée j ai pris beaucoup de kilos, cote pilosité RAS. J ai été réglée a l age de 12 ans mais je n ai jamais été régulière, quelques fois des cycles de 29/32/33/45 jours puis premier blocage d une période de deux mois, puis un autre et encore un autre, au final je dois avoir 2 ou 3 cycles normaux dans l année ( sans que je ne les declanche )

Voila, pour l instant je ne sais pas si je suis opk ni si ces symptômes confirment ce que je pense. de toute facon je le saurais dans quelques jours ^^

Pour la fertilité, perso ca ne m inquiète pas trop, y a toujours un moyen de pouvoir faire un bébé ;)

Quant au traitement j y connais rien désolée :?
31 ans Montréal (Qc) 1292
Je viens de trouver ca :

SOPK : Syndrome des ovaires polykystiques

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), parfois appelé aussi syndrome de Stein-Leventhal, est considéré comme la cause la plus fréquemment responsable des dysfonctionnements ovariens chez les femmes en âge de procréer. En tant que tel, il constitue clairement une très importante cause d’infertilité et mérite d’être abordé en détail.

En cas de SOPK, les ovaires sont élargis et leur revêtement externe devient lisse mais plus épais que sur les ovaires sains. Cette surface est couverte de nombreux petits kystes, inoffensifs en eux-mêmes mais capables d’entraîner une aménorrhée ou une oligoménorrhée et de provoquer par conséquent une infertilité.

Caractéristiques cliniques


Le critère diagnostique permettant d’identifier un SOPK est l’observation par échographie des ovaires polykystiques. Ce résultat peut être accompagné d’un vaste ensemble de signes et symptômes, dont la principale caractéristique est une hyper-androgénie (excès d'hormones mâles, les androgènes). Les examens font habituellement ressortir un taux sérique de LH (hormone lutéinisante) supérieur à 10 U.I./l et un taux sérique de testostérone potentiellement élevé.


Signes et symptômes du SOPK :

* Taux de LH élevés (LH sérique > 10 U.I./l)
* Taux de FSH faibles ou normaux (s’ils sont normaux, ils restent probablement inférieurs au seuil nécessaire au développement normal des follicules)
* Rapport LH/FSH élevé (> 2/1 ou 3/1)
* Taux d’œstrogènes / de testostérone élevés
* Ovaires élargis, polykystiques
* Nombreux follicules immatures (mesurant généralement 2 à 8 mm)
* 10 follicules/ovaire
* Règles irrégulières ou anovulation
* Hirsutisme et acné (dus à un surplus d’androgènes)
* Obésité

Le SOPK est le plus sou vent associé à des symptômes d'hyperandrogénie tels que l’hirsutisme et l’acné mais il n’est pas indispensable que ces symptômes soient présents pour que le diagnostic puisse être posé. Les séborrhées (peau grasse) sont également courantes.

SOPK et fertilité

Les femmes atteintes de la forme la plus légère du SOPK peuvent ne présenter aucune anomalie menstruelle et ovuler normalement mais ont souvent besoin de plus de temps que la normale pour parvenir à une grossesse et encourent un risque plus important de fausse-couche.

Les femmes atteintes d’un SOPK modéré connaissent des irrégularités menstruelles, telles que l’oligoménorrhée ou l’aménorrhée secondaire, et une absence d’ovulation.

La forme la plus sévère du SOPK est caractérisée par une obésité, un hirsutisme, une aménorrhée et une infertilité.
35 ans Montréal, Québec, Canada 4
Merci pour toutes les infos! Et désolé de savoir que tu as tous les symptôme.

Perso l'infertilité me pose un problème, je termine mes études bientôt et j'aurais aimé pouvoir donner un nouveau sens à ma vie et via l'adoption, ca semble très coûteux. Bref, je prends un jour à la fois!

Tu veux bien me donner des nouvelles lorsque aura des nouvelle de ton côté de ton doc?!

Tu étudies à Mtl? Dans quel domaine et type d'établissement?

=)
41 ans Département 52 limitrophe du 21 6116
Coucou les filles, voici l'adresse d'un post ou l'on parle de cette maladie si ça peut vous donner des infos:
http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_186580.htm

Moi même je suis atteinte d'OMPK, je suis en surpoids, je perds mes cheveux et surtout j'ai des difficultès à avoir bébé2.

Biz les filles! ;)
31 ans Montréal (Qc) 1292
Coucou,
J'ai cru comprendre que les femmes atteintes de OMPK peuvent parfaitement avoir un enfant ''naturellement'' suite a certain traitements (clom*d, duphast*n) pour favoriser l'ovulation et la plupart réagissaient plutôt bien et certaines n'en ont même pas eu besoin, et puis au pire il reste la PMA et la FIV donc je pense qu'il faut d'abord épuiser toutes les cartes avant de songer à l'adoption. Je suis sure que ton médecin saura t'informer un peu mieux ;)

Demain j'ai un rdv avec mon médecin de famille pour avoir le résultat de la prise de sang, au vus de mes symptômes je ne me fais pas d'illusions, je suis convaincue que je suis OMPK, j'ai eu le temps de me faire à l'idée je crois, reste à savoir si c'est une forme 'légère'', ''modérée'' ou ''sévère''.

Sinon, en effet j'étudie a Mtl à Rosemont et toi? :D

Merci pour le lien Hispana ;)
B I U