MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Chirurgie gastrique : comment a réagi votre entourage ?

45 ans 17521
Depuis que j'ai commencé le protocole menant à l'opération, certaines personnes de mon entourage sont au courant, d'autres non...

Dans ma famille, seule ma mère le sait (vraiment pas chaude  
au début, assez flippée, mais elle a comprit ma démarche et me soutient), et mon chéri évidement, qui me soutient totalement depuis le début de mes interrogations...

Du côté de mes amis, ceux qui m'ont connu récemment ne sont pas étonnés, et comprennent...

Mes anciens amis qui m'ont pourtant vue grossir sont pour la plupart étonnés de ma démarche, sont souvent réticents voire sont carrément "contre", par principe, alors qu'ils ne connaissent de tout cela que ce qu'ils entendent à la télé... en me disant que je me suis toujours bien assumée jusqu'ici... comme si je me faisais opérer parce que je ne m'assume pas... :roll: Comme si, à cause de l'image de fort caractère que j'ai, il n'était juste pas envisageable que je souffre physiquement de mon surpoids...

Bref, légère déception concernant certains de mes amis de longue date qui ne se donnent pas la peine de chercher à comprendre et posent des jugements lapidaires ...

Le reste de ma famille n'est pas au courant, mon pépé s'inquièterait trop... et les autres (oncles, tantes, cousins.... ) je ne sais pas trop comment aborder le sujet, ni pourquoi... mais je me demande comment ils réagiront quand ça sera le cas...

Et vous ? Quelles sont vos expériences ? Comment votre entourage (famille, amis, conjoint, enfants) a t-il réagi à votre volonté de vous faire opérer ? Je voeux tout savoir... :D
L
72 ans 7508
J'avoue que je me suis la jouer assez perso et au jour d'aujourd'hui c'est encore le cas.

Pour mr Zen, je lui ai demandé s'il m'aiderait et s'il me soutiendrait et il m'a dit oui. Du coup il a assuré comme un chef puisqu'il a toujours été présent et a même fait des trucs qui le font râler d'habitude avec le sourire.

Ma famille la plus proche à savoir ma soeur et ma mère l'ont aussi très bien pris bon ma mère a flippé comme d'habitude, mais comme on est proche, elles savaient que la situation était difficile et qu'il fallait passer par-là pour me garder à leurs côtés. Donc elles aussi ont assuré.

Donc ça c'était l'essentiel.

Pour ce qui est de la famille de mr Zen, je ne pouvais pas interdire à ma belle-mère de partager donc je lui ai annoncé un peu avant mon opération pour pas qu'on me stresse avec ça pendant tout le suivi. Y a eu quelques réactions que je n'ai pas apprécié notamment mon premier mois d'opération mais bon de toutes les façons, le problème vient de ces personnes donc je laisse courir, ça change pas de leurs habitudes. :lol:
Et c'est tout. J'aurai eu le choix il n'y aurait eu que mes beaux-parents qui auraient su.

Tous le reste de ma famille, mes amis, mes voisins ont la version light de la vésicule biliaire pour les quelques curieux qui se sont inquiétés de mon absence et puis bon j'ai passé un temps fou à marcher donc hein ça cadre :lol:

D'ailleurs ma psy essaye de comprendre ce blocage. J'assume parfaitement mon opération mais j'ai l'impression comme si en me confiant je leurs donnais trop de droit sur mon intimité ou comment expliquer c'est mon opération, mon affaire qu'à moi et donc mon jardin secret. On travaille encore dessus.
Et pour en rajouter une couche, personne ne sait combien j'ai perdu de poids mis à part 4 personnes dont 3 font partis de mon suivi médical :D
Tu parlais qu'on disait que tu t'assumais bien pourtant et je crois qu'il y a aussi ce genre de réflexion que je n'ai pas envie d'entendre ou alors des félicitations. Me féliciter de quoi? De m'être fait ça?
De toute façon on ne me supportait déjà pas que je parle de comportement alimentaire ça ne va pas changer parce que je me suis opérée, j'ai le même discours :D
45 ans 17521
Merci de ta réponse ! :kiss:
52 ans 9077
Pour la réaction de mes proches ça a été un peu la cata :?

Quand j'ai parlé à mon homme la première fois de "l'éventualité" d'une opération il m'a répondu : "mais t'es dingue ou quoi ? Toi qui a toujours été contre !"
Ben oui ! Mais y'a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis... et d'après certains examens (et surtout ma condition physique qui se dégradait comme toi Karen) on réfléchit et on se pose des questions...
C'est vrai que mon entourage ne s'est pas posé les bonnes questions...
Pour eux cela faisait quelques années déjà que j'avais rangé régimes et balance au placard et que je criais haut et fort qu'il ne fallait pas me faire biiiiip avec mon poids.
Alors quand je leur ai annoncé que j'allais forcément maigrir un peu ils étaient 'tout" traumatisés :lol:
J'ai eu droit au "non c'est pas vrai !!!! mais t'es tarée de te faire charcuter !!!"
Du coup quand j'ai vu les réactions de ma famille proche (mari, ma fille, mes frères et belles soeurs et parents) et des mes 4 principales amies j'ai arreté d'en parler. C'est devenu même tabou. J'en avait marre de me justifier auprès de tout le monde (c'est en partie pour cela que j'en parle jamais ici d'ailleurs)
Le plus dur ça a été ma fille qui croyait tout simplement que j'allais mourir sur la table d'opération.. pfff la séparation la vieille au soir a été terrible !
Zom s'est laissé convaincre mais vraiment "à reculons" car lui il m'a connu ronde et ne voulait pas que je devienne l'inverse ;). Bon...maintenant il est satisfait puisque je suis en bien meilleure santé et pas mince :lol:
Mes parents étaient tétanisés par la peur mais bizarrement ce sont ceux qui ont été (avec mes 4 meilleures copines) les plus "tolérants"... Ils ont eux des paroles pas très délicates à mon gout mais je pense surtout qu'ils avaient peur "à court terme" sans penser au bénéfice que je pourrais en tirer "à long terme".
Dans ma famille il y a des aides soignants et des infirmières en pagaille... j'ai eu droit à toutes les "histoires" glauques qu'ils connaissaient sur l'anneau gastrique... J'ai vraiment pas été épargnée !
Jusqu'à la veille de mon opération j'ai reçu des coups de fil (d'un de mes frères par exemple) essayant de me dissuader !
En fin de compte j'ai fait ce que j'ai voulu MOI, personne n'était "chaud" face à cette opération et c'est parfois dur tous ces jugements à l'emporte pièce... surtout que quand tu perds on te félicite chaleureusement et ça j'ai eu un peu de mal... parceque j'ai exactement la même optique que Zeniba ^^

Sincèrement si c'était à refaire j'en parlerais juste à mon mari et mes enfants. Les autres seraient mis devant le fait accompli :D
46 ans SAVOIE 128
Perso j'en suis au début des démarches depuis un petit moment, mais ça c'est une autre histoire, et seulement mon mari et une de mes soeurs sont au courant.

Comme Zeniba, je vais me la jouer perso sur ce coup là.
Même ma meilleure amie ne sera pas mise au courant.

Car même si nous sommes très proches, nous n'avons jamais parlé de problème de poids, alors qu'elle ne m'a connue qu'obèse. Je pense qu'elle a peur de me blesser et comme je ne suis pas du genre à m'épancher, c'est très bien ainsi.

Pour ce qui concerne les autres membres de ma famille, je n'en parlerai pas pour la bonne et simple raison, que la plupart considèrent qu'il n'y a que les régimes et la VOLONTE qui font que l'on peut arriver à s'en sortir.
Mon frère a récemment perdu beaucoup de poids car sa santé était compromise à cause du diabète et se pose un peu en modèle du "quand on veut on peut".
J'ai un caractère discret et je n'ai pas envie d'argumenter et perdre mon énergie à essayer de leurs faire comprendre le but de ma démarche.j'ai trop besoin de cet energie pour lamener à bien.
46 ans SAVOIE 128
mauvais manip, j'ai pas fini mon message précédent :oops: .

Mon mari me soutient et comprend mais il lui a fallu du temps. L'opération que j'envisage (bypass) lui faisait peur. En plus, nous avons 2 enfants dont une petite de 2 ans. Mon mari, qui est mal-voyant, se projetait s'il m'arrivait quelque chose, comment il pourrait assumer les 2 enfants (il ne conduit pas et nous habitons dans un petit village)...
Maintenant, ça va, il a compris que ma souffrance physique m'empêchait d'être pleinement heureuse, de profiter de la vie avec mes enfants etc...
Je lui confie mes crainte, mes interrogations... et il me soutient.

Quand à ma soeur, elle s'est documenté et n'a retenu que les témoignages les plus terribles et elle est terrorisée. Du coup j'évite de lui parlé de cela.

Bon cette fois-ci j'ai bien fini mon message :lol: ...
37 ans perpignan 140
Comme beaucoup d'entre nous je la joue perso aussi seul ma famille et quelques rares amis sont au courant de ma demarche. Quand aux reactions... mes parents ont peur mais me soutiennent, mon frere jumeau est super effrayé de l'operation et de ses complications mais ca passe ( si il y en a un qui veut etre la le jour de l'operation alors qu'il vit dans une autre region c'est bien lui) , un de mes autres freres s'en moque un peu et mon ainé alors lui... :evil: lui qui était mon pilier ma dit que j'etais conne de vouloir faire ca et que si je voulais perdre du poids je n'avais qu" a faire un regime et arreter de bouffer comme 10 quand je lui ai dit que je devais voir le chirurgien :roll: ( du coup il n'est pas au courant que j'ai fais tt les examens pre op , et encore moins de ma date d'operation ) comme ca au moins je n'aurai pas sa visite ni de coup de fil et m'en porterai pas plus mal
alala qu"est ce que ca fait du bien d'etre egoiste et de pouvoir parler de ca avec des personnes qui vivent ca :D
37 ans Trézelles(03) 522
Pour ma nouvelle intervention(bypass) , je comptais aussi me la jouer perso car je connais un peu l'entourage et les remarques que j'aurais pu avoir quant à cette opération.

Finalement, j'en ai parlé et j'ai été étonnée que cette fois ci je sois soutenue comme je le suis,même de mes grands parents qui eux sont contre à la base.

Par contre pour ma première intervention(anneau),alors la j'aurais mieux fait de me taire parce que bonjour les personnes contre.

J'ai 8 ans de plus, est ce que ça a joué?Je ne sais pas.

Bon courage pour la suite. ;)
44 ans chez nous 1844
Je l'ai dit à ma famille proche qui me connait suffisament pour savoir que si j'ai pris cette décision j'y avais murement réfléchi. Pas de réaction négative tout s'est très bien passé. Par contre je leur ai fait quelques petites frayeurs car j'ai eu un passage de quelques semaines ou la santé était limite et là ils se sont inquiétés mais que du posititf.
Désormais au boulot quelques uns le savent d'autres non et j'ai tout entendu maladie etc..Ca ne m'a pas touché.
Par contre ma mère ma dit clairement qu'elle ne ferait pas elle vu comment ça se passe pour moi ;)
Sinon pas de souci là dessus ;)
B I U


Discussions liées