MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Envie de m'en sortir...

B
34 ans 13
Bonsoir,

Je suis une toute nouvelle inscrite sur ce forum que j'ai découvert il y a quelques jours seulement mais avec lequel j'ai tout de suite accroché.

Je sais que ça va  
paraître "mal venu" de commencer avec des plaintes pour mon premier post mais je sens un vrai besoin d'évacuer tout ce que j'ai sur le coeur.

Voilà, j'ai 24ans, un copain qui m'aime à la folie et que j'aime à la folie aussi avec qui je suis depuis plus de 5ans. J'ai un boulot stable bien que pas très intéressant. J'ai quelques soucis pour trouver un boulot où je me sente bien.
J'ai eu des soucis l'an dernier, je débutais comme enseignante et je me suis tellement trompée que j'ai un peu sombré et j'ai arrêté. Maintenant je suis secrétaire en gros.

Au niveau de mon physique, je me déteste. Je ne supporte pas mon reflet. Je suis assez petite et rondelette. Depuis le collège je suis un peu enrobée et pourtant je le vis de plus en plus mal.

Objectivement je n'ai pas de quoi me plaindre, un copain, un boulot, une famille qui m'aime, aucun problème de santé ou d'argent. Et malgré tout ça j'ai l'impression de passer à côté de ma vie. Je suis malheureuse, je m'enfonce dans la tristesse, chaque journée est un obstacle.
Aller au travail est un calvaire car je m'y ennuie.

J'ai l'impression d'attendre que ma vraie vie commence.

J'ai déjà vu deux psys, j'ai changé récemment car je ne me sentais pas à l'aise, pas écoutée. J'avais l'impression de ne pas avancer.

Voilà, je m'excuse pour ce post qui n'est qu'un amoncellement de jérémiades, merci à ceux et celles qui sont venus me lire.

Si quelqu'un a déjà vécu un épisode comparable au mien je serais ravie de lire votre expérience, peut-être vos conseils.

Je n'attends qu'une chose, arriver à être heureuse. Ne pas avoir l'impression que je dois me "contenter" de ce que j'ai alors que j'ai déjà beaucoup plus que bien d'autres.

Merci beaucoup.

PS: oui vous avez bien lu mon pseudo, c'est mon objectif !
R
35 ans 15384
Coucou,

Je te conseillerais de voir un nouveau psy,dans les cmp ils sont gratuits,ou remboursés a 100% avec la carte vitale ( ce qui revient au même ).
2,c'est peu. Il faut trouver THE thérapeute et je te souhaite bon courage dans ta quête du bonheur.
N'hésite pas a poster ( ici ou dans mes mps ) si ca ne va pas.
C'est ca etre courageux,c'est demander de l'aide quand on en a besoin !
36 ans bordeaux 7
Bonjour à toi.Ne t'excuse pas de vouloir vider ton sac.J'ai moi même gardé beaucoup trop de choses en moi pendant des années et cela ne fait qu'aggraver les choses.Parfois, le net n'est pas une mauvaise solution car les personnes à qui tu peux t'adresser sont plus objectives que ton entourrage car extérieures à la situation.
Je suis moi même en détresse car mon état de santé risque de me porter préjudice dans le cadre de ma formation proffessionnelle actuelle et j'ai vraiment envie de m'en sortir et de mener une vie normale.J'ai été boulimlique pendant très longtemps et je suis actuellement sous anti dépresseurs et anxioloitiques.Ma psychiatre m'a parlé d'un traitement un peu plus contraignant mais peut être plus efficace.J'angoisse un peu mais mon but est de vivre une vie normale.Tu as de la chance d'avoir un conjoint avec qui tout ce passe bien.Le mien, ne gère pas vraiment et c'est peu de le dire...N'hésite pas à me contacter si tu as besoin.Bon courrage, on peut tous y arriver!
B
34 ans 13
Merci beaucoup pour votre accueil.

La première psy que j'ai vue l'an dernier était au CMP, c'est pour ça que je n'ose pas y retourner.

Je suis au travail donc je ne peux pas écrire un nouveau roman :)
Je voulais juste vous remercier en fait !

Je prendrai le temps aussi de me ballader sur le forum.
L
33 ans 5
Ca peut paraître simpliste mais as tu essayé de faire une liste des choses qui te rendent heureuse? Comme un hobby, la musique par exemple, la lecture, la dance, le voyage, etc etc
Et de te dire que tu vas dédicacer quelques heures par semaine à cela, ou d vacances. Et pour contrecarrer ton manque de confiance en toi, lutter un peu contre ton corps à la piscine ou une salle de sport. Ceci pour vivre les choses que tu aimes faire avec autrui plus facilement, sans trop de complexes?

Je pense que l’on n’est pas fait pour avoir une vie robotisée: boulot, conjoint, dodo. La quête du bonheur peut parfois se trouver dans une lutte acharnée contre nos peurs ou nos complexes.

Le bonheur est peut être aussi un idéal non réalisable. Ne faut-il pas trouver auparavant la définition du bonheur qui nous correspond? Qu'es ce que le bonheur pour toi? Ne plus te sentir triste? Avoir plus d'énergie et de rage de vivre intensément? Alors pourquoi et comment. Je crois que cela peut être très difficile à trouver pour énormément de personnes. Mais toi tu te rend comte et tu as agis en écrivant sur ce forum, certains ne le font même pas !!!

Pour ma part, c'est un voyage radical en Inde de 4 mois qui m'a libérée un peu de moi même. Voyager seul dans un pays de culture très différente à la tienne te permet de prendre du recul face à beaucoup de choses, et pas forcément parce que tu vois de la misère. Sinon parce que tu te rend compte de combien ta propre culture européenne t'as conditionnée psychologiquement. Qu'est ce qui est bien, qu'es ce qui est mal, comment dois-tu vivre et être. Si tu arrives à changer de point de vue, c a d le non européen tu sais mieux ce qui fait que tu es toi. Hélas le retour est souvent brutal et la réintégration difficile mais un bon petit voyage comme ca par an te remet bien les pendules à l'heure je pense.

Courage et tiens nous au courant, si tu as trouvé un bon spécialiste par exemple, nous aussi on veut savoir comment ça marche le bonheur !!!!!
B
34 ans 13
Merci Liloy pour ta réponse.
Je t'avoue que là j'ai tellement le moral à plat que je ne vis pas le "bonheur" vraiment. Je veux simplement comme tu dis ne plus être triste tout le temps, sortir avec mes amis, aller au travail avec un minimum de motivation, ne pas me sentir tout le temps lasse de tout.

J'ai essayé de me trouver un loisirs. J'ai essayé les cours de rock avec mon copain. A la fin des cours en juin dernier j'étais soulagée parce que c'était une contrainte d'y aller pour moi.
J'ai essayé les cours de dessin, parce que j'ai toujours eu envie d'apprendre. Mais là pareil, au bout d'un moment j'ai arrêté parce que je n'étais plus du tout motivée.

Je me désintéresse trop vite de tout.

Pour mon manque de confiance en moi, c'est encore plus difficile. Aller à la piscine, je crois que je n'y suis pas allée depuis 3 ans au moins et c'est devenu impossible de me montrer. De même je ne vais plus à la plage l'été...
Mais je sais que ça m'aiderait de faire un peu de natation pour remodeler un peu mon corps. Pour la salle de sport, j'ai une certaine appréhension parce que je ne suis vraiment pas du tout sportive, je m'essouffle en 2 minutes, je me décourage très vite.

Mais je sais qu'il faudrait que je me force.

Je trouve que c'est super ton voyage. C'est sûr que j'ai du mal à ne pas vouloir vivre comme on nous le "dicte" c'est-à-dire, rechercher le corps parfait, le boulot parfait où on s'épanouit, construire une famille parfaite... Même si je me rends compte que c'est irréalisable et que ça n'apporte pas forcément plus de bonheur.

Je t'avouerais que je n'ai jamais vraiment voyagé. Je ne suis jamais parti aussi loin.

Merci beaucoup
B I U