MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Accepter un CDD pendant une liquidation = demission?

47 ans 76 10598
Si jamais il y a des juristes ou des pro de la législation du travail, j'aurais bien besoin de leur lumière. :?

Voici les faits :

L'entreprise de MisterC a  
été mise en liquidation judiciaire, liquidation prononcée le 7 mai.
Le patron leur a dit qu'ils n'avaient plus à assurer les missions ( il est formateur) à partir de cette date et qu'ils étaient libres de tout engagement vis à vis de la société.

MisterC a alors été contacté par la société pour laquelle il devait assurer une formation. Elle souhaitait maintenir la formation et donc lui a proposé un CDD.
C'est d'ailleurs l'ancien patron qui les avait réorienté vers MisterC et dixit tout le monde, il n'y avait aucun soucis.

Par soucis de professionnalisme ( la liquidation ayant été prononcée un vendredi après-midi, il était impossible d'annuler les formations prévues pour le lundi), il a accepté... tout comme la majorité de ses collègues.

Hier, il avait l'entretien avec le mandataire judiciaire et voilà qu'elle annonce que l'acceptation de ce CDD équivaut à une démission et donc, a comme conséquence l'abandon de toute indemnité, droit au chomage etc...
:shock:

J'avoue qu'on est légèrement désemparé ( comment on fait pour vivre avec zero euro?). Mais on a des doutes sur la véracité des propos de la mandataire.

Déjà, on avait l'accord de l'employeur. Le juriste de la société pour laquelle il est intervenu nous a assuré que c'était possible.
En y réfléchissant, cela peut s'affiler à un cumul d'emploi, chose prévue et autorisée par la loi, sous certaines conditions, conditions remplies dans le cas de MisterC.

Bref, on s'st fait avoir ou on a eu à faire à une s*l**e qui cherche juste à sortir le minimum d'argent? :evil:
47 ans 76 10598
Je répods moi-même à ma question des fois que cela puisse servir à d'autres.

Une démission ne peut être supposée c'est à dire qu'il faut que l'employé en informe son employeur selon les moyens légaux.

Dans le cas d'une liquidation à effet immédiat, l'employeur se trouve dans l'incapacité de fournir du travail à son employé et celui-ci peut parfaitement accepter d'autres contrats sans que cela ne remette en cause ses indeminités de licenciement.

Donc dans e cas de MisterC, il aura droit à ses indemnités. Quand est une autre question. :roll:

Bref, à tous ceux qui risquent de se retrouver face à un mandataire soit très mal informé soit très radin, un petit tour à l'inspection du travail arrange les choses. ;)
41 ans Bas Rhin 2894
J'allais justement te dire de contacter l'inspection du travail ou les prud'hommes .

Je suis contente de voir que vous ne serez pas obligés de vivre avec zéro €, et surtout je croise les doigts pour MisterC retrouve rapidement du travail.
B I U


Discussions liées