MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

L'inconscient qui nous empeche de mincir

41 ans saint laurent du var-nice 791
Comme l indique le titre, j ai realisé ya un an que j avais du mal a perdre, qu au fond de moi je ne le souhaitais pas, car j  
aime mon ventre un peu rond qui simule un debut de grossesse.
c est a dire que je veux perdre une dizaine de kilos, mais des que j minci vraiment , je perds ce ventre et je le vis mal car a coté de ca je voudrais avec un enfant que je ne peux l'avoir pour l instant. donc , garder ce ventre simule mon desir profond.

est ce que ca vous ai déja arrivé, pour la meme raison ou pour une autre?
V
45 ans dans l'est de la France 1353
Je te comprends

J'ai vu un acupuncteur qui m'a aidé à perdre un peu de poids.
Comme ça ne marchait plus, il m'a expliqué que j'avais besoin de mon poids pour quelque chose. Pour ma sécurité.

Je crois que j'ai compris.
J'ai remarqué en perdans du poids, que le regard des hommes à mon égard changeaient. Et ce regard, je ne savais pas le gérer.
46 ans 13
vane06 a écrit:
Comme l indique le titre, j ai realisé ya un an que j avais du mal a perdre, qu au fond de moi je ne le souhaitais pas, car j aime mon ventre un peu rond qui simule un debut de grossesse.
c est a dire que je veux perdre une dizaine de kilos, mais des que j minci vraiment , je perds ce ventre et je le vis mal car a coté de ca je voudrais avec un enfant que je ne peux l'avoir pour l instant. donc , garder ce ventre simule mon desir profond.

est ce que ca vous ai déja arrivé, pour la meme raison ou pour une autre?

Bonjour ;

En fait quant on a des problèmes de poids on pense que tous les problèmes sont liés à cela ( notamment relationnels) quant on maigrit on se rend compte que d’autres problèmes apparaissent ( complexité des sentiments ) ; en fait pour arriver à maigrir il faut savoir ce que l’on veut vraiment pour soi pour que son propre corps et être le plus en adéquation possible avec l’esprit ; d’obèse je suis devenue très maigre puis rondelette ce m’a permis de me réconcilier avec moi –même ; maintenant je ne souffre plus des réflexions que les rondes supportent dans une société que mon conjoint qualifie « composée d’anorexiques » ( « tiens voilà du boudin », « le rayon grande taille est au fond du magasin ») parce que c’est comme ça que je me plais ( et que je peux m’habiller) et que je ne prive pas trop tout en faisant attention ; avant que je ne commence à maigrir ( cad de passer de grosse à ronde) je m‘étais rendue compte que les rondeurs sont un moyen de protection vis à vis de la société et un moyen de ne pas s’engager dans une relation afin de ne pas souffrir mais finalement la souffrance est tout autre .

Ajoutons parfois de mauvaises habitudes alimentaires données par ses parents pour qui nos « rondeurs sont un moyen inconscient de nous garder dans l’enfance (« un enfant gros est un enfant en bonne santé , bien nourri… »)

après c’est à toi de faire la part des choses ; le regard des autres nous l’avons toutes sur nous ; la vraie question est ce qu’il vaut mieux provoquer du désir , de l’envie ( les femmes sont souvent terribles entre elles ) ou de …de la pitié ou du mépris ?????????????

Il y a plus deux ans j’ai débuté la vie à deux ( un même toit); et alors que je n’avais pas pris de poids après depuis de nombreuses années ; prise de poids, panique à bord ,vêtements serrés, réflexions désobligeantes dans mon dos dans la rue et dans mon travail (métier de relations publiques; culpabilité, peur de perdre l’autre, reprise de poids ; il y a trois mois je me suis rendu compte que j ‘avais peur de le perdre et que c’est cette peur qui était en train de me bouffer ….et qui me déclenchait des quasi crises de boulimie …J’avais même arrêté le sport totalement …..après discussion avec le principal intéressé ma faim éternelle s’est arrêtée, j’ai perdu 2kgs et je continue nonobstant quelques sortis resto…..


Je ne vais pas te conseiller un psy car personnellement car j’en ai tellement essayé que je peux à peu prés décrire comment est pré établi une thérapie et que cela ne m’ a pas réussi et que je pense que je n’ai pas envie de me poser certaines questions …mais je sais que certaines ont réussis à trouver un équilibre comme cela….

En revanche je suis persuadée que la volonté mentale est la seule clef dans certains cas

J’espère que mon expérience t’a un peu aidée …. En fait la « mal bouffe » une fois que les règles de nutrition sont connues peuvent avoir une autre origine…..
Bon courage
41 ans saint laurent du var-nice 791
merci bcp les filles. et effectivement, paradoxalment, malgré une envie de mincir, nos rondeurs peuvent etre une securité face a des problemes.
dans mon cas c est plus une simulation d une envie car je souhaite perdre du poids ,un peu, et d autant mincir avant d avoir une grossesse, car je sais que j ai du mal a perdre du poids deja maintenant, mais qu est ce que ce sera apres une grossesse. je me dis que perdre du poids et mon ventre de ce fait, m empechera pas d avoir une grossesse apres. de la, j arrive plus facilement a faire mon reequilibrage alimentaire.
mais donc il aura fallu des années pour m appercevoir que cest mon inconscient qui controlait tout ca, et cette volonté.

de ce fait, la relle volonté, n est pas ce que nous inculque la société et les normes, c est a dire par exmple de perdre du poids pour etre comme tout le monde, dans les normes, mais ce qu on ressent au fond de nous et qu on ne connait pas forcement, car effacé par tous ces stéréotypes.
39 ans 109
je suis d'accord avec the cat. je pense qu'avoir des kilos en trop n'est pas qu'un problème, c'est également une réponse personnelle à un problème que l'on a et qu'on occulte. Paradoxalement, ça nous apporte quelque chose de positif... une protection, une excuse pour parer une éventuelle peur de l'échec, etc...c'est une solution bancale, mais probablement notre inconscient n'a pas mieux en stock.
et on ne peut pas maigrir sans avoir préalablement trouver ce que nos kilos nous apportent. parce qu'au final, on retrouvera les kilos perdus pour continuer à être réconforté...
V
45 ans dans l'est de la France 1353
vane06 a écrit:
d autant mincir avant d avoir une grossesse


Beaucoup de message vont dans le sens où même avec du poids, on peut avoir une grossesse épanouie.

Je pesais 105 kg lorsque j'ai débutée ma première grossesse. Ma gynéco m'avait simplement dit de ne pas "trop prendre".
Résultat, le lendemain de l'accouchement, je pesais 100 kg ! !

Je crois que l'on cherche toujours une "bonne" raison pour maigrir.
Un voyage, un mariage, une grossesse, etc ...
41 ans saint laurent du var-nice 791
VALILOU a écrit:
vane06 a écrit:
d autant mincir avant d avoir une grossesse


Beaucoup de message vont dans le sens où même avec du poids, on peut avoir une grossesse épanouie.

Je pesais 105 kg lorsque j'ai débutée ma première grossesse. Ma gynéco m'avait simplement dit de ne pas "trop prendre".
Résultat, le lendemain de l'accouchement, je pesais 100 kg ! !

Je crois que l'on cherche toujours une "bonne" raison pour maigrir.
Un voyage, un mariage, une grossesse, etc ...


oui oui je sais qu avec du poids on peut avoir une grossesse epanouie, c est plus dans le but d avoir un peu moins de kilos a perdre apres, plus une satisfaction personnelle a avoir quelques kgs en moins des maintenant
B I U