MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

future eval annuelle très tendue, besoin de vos conseils

40 ans Houilles 381
Bonjour les filles !!

Je suis actuellement secrétaire d'accueil dans la fonction publique, adjoint administratif 2ème classe, titulaire depuis 2008.

En Juillet dernier, j'ai réussi le concours d'adjoint admin 1ère classe, et  
j'ai donc demandé à ma collectivité le bénéfice de mon concours.

Dans le même temps, je suis partie en congés.

En septembre, alors en congé patho, je reçois un courrier, dont je vous copie le contenu :

"Compte tenu des compétences nécessaires sur le grade d'adjoint administratif de 1ère classe, je souhaite que vous effectuiez d'abord une période de "test" de 6 mois à l'issue de votre congé maternité. C'est ensuite au regard de cette période que j'étudierais votre nomination".

J'ai tout d'abord téléphoner aux ressources humaines pour savoir si mon poste ou mes fonctions changeaient, et si c'est cela qui bloquait mon évolution de carrière.

Il m'a répondu que non, mais qu'il y avait plutôt un pb avec ma responsable directe...

Je suis donc allée la rencontrer, entre-autre chose pour lui rendre les clefs du boulot, qu'elle me demandait, et elle a été proprement odieuse... :?

Elle m'a entre-autre dit que c'était à cause de certaines erreurs commises en 2008 et 2009, de ce que mes précédents supérieurs lui avaient dit de moi, et également à cause de ma "façon d'être".

Elle a conclu en précisant que le service tournait beaucoup mieux depuis que je n'étais plus là, et que même si mes collègues me disaient que mon travail était utile et sans erreur, il fallait se méfier de leur soi-disant franchise...en ponctuant son discours de plusieurs "il ne tiens qu'à toi de bénéficier plus vite du bénéfice de ton concours en allant dans une autre collectivité"... :shock:

Je sais qu'elle est dans son droit en refusant de prendre en compte mon concours, mais je suis dégoutée, car je suis "sanctionnée" sur mon salaire, ma carrière, ma retraite, même, pour des motifs qui ne me semblent pas valables...

Bref... je devais être convoquée pour mon entretien annuel, comme le reste de l'équipe, en décembre, et ne voyant rien venir, je dois passer lundi au boulot pour lui demander un entretien, vu qu'elle a "oublié" le mien...

Je crois savoir qu'elle ne veut pas me noter pour l'année 2010, car selon elle, elle ne peut pas évaluer correctement mon travail au vu de ma trop grande absence...(pourtant elle a réussi à évaluer mon peu de professionnalisme en septembre pour refuser mon avancement de grade... :? )

Je sais par mes collègues qu'elle a préparer une liste d'erreurs que j'aurais commises, certaines sont de pures inventions de sa part, que je peux prouver, d'autres sont réelles, mais sans conséquences : 4 messages mal notés (j'en reçois 40 par jours...), des erreurs de couleur de papiers pour des dossiers (rectifiées le jour même), et surtout des prises d'initiatives (qui ont été notées dans mes objectifs à réaliser en 2010 par mon précédent supérieur, tout comme mon concours, d'ailleurs :? ).

Je ne sais pas comment préparer cet entretien, qui risque d'être houleux... :cry:

J'attends vos conseils, qu'ils soient d'ordre relationnels ou syndicaux...

Merci, et surtout pardon pour le pavé ... :oops:
57 ans 91 25732
De même qu'un agent ne peut refuser d'être évalué, un supérieur ne peut refuser d'évaluer un subordonné.

Toutefois le motif d'absences trop importantes peut être retenu, mais il faut vraiment que le temps de présence de l'agent soit faible.

Pour ma collectivité, on n'évalue pas un agent dont le temps de présence est inférieur à 3 mois, mais l'agent est reçu tout de même en entretien et on fixe des objectifs pour l'année suivante.

Quel type de notation avez-vous ? Le traditionnel avec la note toute bête, ou la vraie grille d'évaluation avec évaluation des objectifs, grille d'évaluation des compétences et point sur l'année avec points forts et points à améliorer ?

Comment préparer l'entretien ? Je vais être franche : ta supérieure veut que tu partes, donc quoi que tu prépares, je doute que ça change quelque chose. Donc il faut écouter ce qu'elle dit, le noter, ne pas t'opposer ouvertement mais indiquer à la fin de l'évalution que cela ne te convient pas et que tu saisis la CAP afin de réviser l'évaluation. C'est ton droit le plus strict.

La CAP statuera ensuite sur ton cas et pourra demander à ta supérieure de revoir ton évaluation.

Vos avancements sont traités à part ?
40 ans Houilles 381
Bonsoir Patty, et merci pour ta réponse.

On utilisait la grille d'éval, détaillée et tout, mais nous avons changé de gestionnaire...mais je pense que cela reste inchangé de ce coté là.

Pour ce qui est des avancements, apparemment oui, ils sont traités à part, mais uniquement dans notre service, car en RH, ils m'ont dit que c'était la première fois que cela se faisait de cette façon : en général, on dit oui ou non à l'agent qui en fait la demande, mais on ne lui demande pas de prouver sa valeur une fois de plus, si il a eu le concours.
57 ans 91 25732
Ah nous si. Réussite au concours ne veut pas forcément dire efficacité professionnelle. ;) J'ai des gens qui travaillent très bien mais n'arrivent pas à avoir un concours ou un examen pro et à l'inverse, des personnes qui ont des concours mais dont la valeur professionnelle n'est pas bonne (et on aura toujours ce problème tant que les concours seront déconnectés des fonctions...).

Pour notre part nous traitons les avancements en même temps que les évaluations, comme ça tout est dit au moment de l'évaluation, l'agent contresigne une fiche d'avancement sur laquelle il prend connaissance de l'avis de sa hiérarchie. L'avis favorable ne vaut pas avancement (puisqu'après on a des foutues histoires de quotas... :roll: ) mais au moins pas de surprise.

Lors de l'évaluation, dis lui bien d'inscrire sur la fiche tout ce qu'elle a à dire. Parce que contester quand il n'y a rien de tangible qui soit écrit, ça ne sert pas à grand chose. Tu peux lui demander de marquer qu'elle pense qu'il serait mieux pour toi de changer de collectivité pour bénéficier de ta réussite à concours et/ou les motifs pour lesquels elle refuse ta nomination. Plus elle en écrira, plu tu pourras contester. Et si elle n'écrit pas suffisamment, la CAP ne pourra pas aller dans son sens faute de motivation du refus. ;)
40 ans Houilles 381
Merci Patty !! :D

Dernier point que j'aimerais éclaircir : Je me suis renseigner auprès d'un syndicat au sujet de courrier de refus que j'ai reçu concernant mon avancement de grade.

Selon ce syndic, le motif de congé maternité pour refuser ou repousser un avancement de grade serait illégal... :?

Mes collègues qui ont déjà eu l'éval, m'ont dit qu'elles avaient été agréablement surprises par son comportement et l'évaluation elle-même.

Elle a jeter des fleurs à toutes les collègues, même celle qui va recevoir pourtant un avertissement d'ici quelques jours... :x

Si elle fait de même avec moi, est-ce que je peux invoquer cette bonne éval pour obtenir enfin mon avancement de grade ?

Peut-il y avoir une rétroactivité de cette décision, si elle reconnait avoir refusé cet avancement pour des motifs non valables ?

Je précise que cette supérieure est pour le moment sur un siège éjectable : elle a fait tellement d'erreurs cette année en tant qu'encadrante, que tout le monde est aller se plaindre d'elle auprès des RH...

Elle a reconnu qu'elle était subjective et sans recul dans ses opinions concernant son équipe, qu'elle avait fait des erreurs et qu'il lui manquait de l'expérience, ou en tout cas des formations.
57 ans 91 25732
A partir du moment où c'est une réussite à concours, le fait que tu sois en congé mater ne joue pas.

Ca pourrait à la rigueur jouer dans le cadre de la promotion interne à "au mérite" ou "à l'ancienneté" (appellation suivant les collectivités) surtout sur un grade avec quota. On pourrait à la rigueur comprendre qu'on favorise un agent qui a eu plus de temps de présence dans l'année.

Oui si elle te fait une très bonne évaluation, cela sera en contradiction avec la décision de ne pas te nommer et tu pourras saisir la CAP et elle devra s'expliquer. Si elle ne peut pas et que ton évaluation prouve que tes qualités professionnelles sont bonnes et que le poste que tu occupes correspond bien à un grade d'agent administratif 1e classe, on pourra te nommer avec effet rétroactif (mais la décision restera soumise à la CAP, il faudra que le poste soit ouvert et que ta collectivité accepte le principe de rétroactivité).

Apparemment tu as une supérieure qui n'a pas suffisamment de compétences en encadrement. C'est bien qu'elle le reconnaisse mais ça ne suffit pas. :?

Espérons qu'elle te fasse une très bonne évaluation pour que ses contradictions te soient favorables. ;)
40 ans Houilles 381
Ouf !! ce que tu dis pour saisir la CAP me rassure Patty !! :D

J'espère que tout se passera bien ...

Par contre je n'ai pas bien saisi le sens de ta phrase : "A partir du moment où c'est une réussite à concours, le fait que tu sois en congé mater ne joue pas."

Cela veut dire que le syndicat a raison ? elle ne peut pas invoquer mon congé maternité pour repousser ma date de nomination ?

Le syndicat m'a également répondu que si mon poste et mes fonctions ne changeaient pas, alors elle n'avait aucune raison de faire une période de "test", d'autant plus que ma période de stage avant titularisation en 2008 s'est faite sur ce poste et ces fonctions.

Je dois la voir lundi et présenter mon bébé lors d'une petite fête organisée pour la nouvelle année, et sa chef directe sera présente.

Je mets les pieds dans le plat en parlant -gentillement- mais devant tout le monde, du fait qu'elle a "oublié" mon éval et que je souhaite un rdv, ou je lui en parle en la prenant à part et sans témoin (pour pas la braquer), au risque qu'elle me dise qu'elle ne veut pas m'évaluer ?

Je prendrais bien la 2ème option, mais si elle refuse de prendre un rdv, je me retrouve dans l'obligation de mettre plus que les pieds dans le plat ... :?

Oh, pis après tout, si elle refuse et que je suis obligée d'expliquer devant tout le monde qu'elle refuse de m'évaluer alors que la loi l'impose, ben elle n'aura que la honte qu'elle mérite...

Mais ça va pas aider à détendre l'atmosphère !! :D
57 ans 91 25732
Oui le syndicat a raison. Le fait que tu sois en congé mater (et donc que tu aies eu une absence longue) n'est pas un motif pour refuser ta nomination, puisque tu as réussi un concours. Elle ne peut refuser que :
- parce que ton travail ou ton comportement au travail ne donne pas satisfaction
- parce que le poste que tu occupes ne correspond pas au grade du concours que tu as obtenu (tu aurais le concours de rédacteur, le refus serait possible sur le poste que tu occupes si on estime que ce n'est pas un poste de rédacteur. Pour te nommer il faudrait soit adapter ton poste, en te confiant de l'encadrement par exemple, soit te dire que ta nomination ne pourra intervenir que sur un poste de rédacteur, dans un autre service ou dans le tien ou... ailleurs...)
- parce que ta collectivité ne souhaite pas ouvrir de poste d'adjoint administratif 1e classe (elle a le droit de ne pas vouloir modifier son tableau des effectifs mais là faut pas pousser, ça ne change pas grand chose pour la collectivité sauf si comme beaucoup, elle est en restriction budgétaire...).

Sinon pour la période test, si tes fonctions et missions ne changent pas du tout, effectivement elle veut tester quoi ? A moins qu'elle envisage de te confier autre chose ? Cela étant, tu t'es absentée plusieurs mois, elle peut, à la rigueur demander une période de test, mais 6 mois ça me parait beaucoup (j'avoue que j'ai eu des agents en retour de congés mater qui avaient changé du tout au tout, notamment au niveau de la motivation... :? Je peux comprendre que leurs priorités aient changé, mais pas au détriment du boulot, désolée).

Le mieux c'est de faire déjà cette évaluation, son contenu te permettra de contester la décision le cas échénant et de te faire entendre.

Maintenant est ce que cette fête est le bon moment? Comme ça je dirais non, mais comme elle est un peu bizarre, une demnde devant SA chef pourrait la pousser à être plus compréhensive. ;)
57 ans 91 25732
Je vais compléter un peu.

LEGALEMENT le fait que tu aies été en congé mater ne joue pas pour nomination suite à coucours. Mais rien dans les textes ne dit qu'il y a OBLIGATION de nommer un titulaire de concours, ça reste toujours soumis à l'acceptation de la collectivité.

Donc CONCRETEMENT, ta collectivité peut avoir des règles particulières qui précisent les conditions de nomination et notamment des conditions de présence et de période de test.

Ce n'est ni légal ni illégal, c'est vrai qu'il faut bien des règles. Mais dans ce cas elles doivent être écrites dans un règlement intérieur, ou dans un document dont les agents ont pris connaissance. Si ce n'est pas le cas on peut contester auprès de la CAP, mais ça ne peut pas vraiment aller plus haut en cas de refus, sauf dérogation manifeste aux vraies dispositions légales.

Par exemple dans ma collectivité nous touchons une "prime au mérite" annuelle baptisée "part variable du régime indemnitaire". Si on a eu plus de 90 jours d'absence dans l'année, tous motifs confondus y compris congé mater (les congés "normaux" ne comptent pas bien sûr), on ne peut pas y prétendre.

Aucun texte ne dit cela. Mais tous les agents ont été informés de cette règle qui est appliquée. De ce fait, le recours reste possible si quelqu'un contester, mais au tribual administratif il n'aboutirait pas, car aucun texte ne fixe de temps de présence minimum, donc la collectivité peut faire un choix à ce niveau.
40 ans Houilles 381
Quelques news fraiches !! :)

Je suis donc passer au boulot ce matin, mais je n'ai pas pu lui parler comme je le désirais.

Elle m'a juste dit entre deux portes que mon entretien aurait lieu lorsque je reviendrais, soit en février.

Je mets donc tout cela en attente pour le moment, et je m'occupe de mon fils, qui a été plus que gâté par mes collègues !! :D
B I U