MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

183 jours dans la barbarie ordinaire

36 ans 3267
N'allez pas croire que je squatte ce post, je me repens encore de mon contresens sur Causette :oops: , mais là je pense que m'indigner est une juste réaction.
Voilà, un  
ami m'a prêté le livre 183 jours dans la barbarie ordinaire, le témoignage d'une ancienne employée de Pole Emploi sur les problèmes de cette administration. Le livre est intéressant... Mais jetrouve que certains passages, certaines remarques, sont grossophobes. Exemple: à un moment, l'auteur reçoit un homme en surpoid, qu'elle qualifie aussitôt de Bibendum, avant même qu'il ait parlé ou quoi. Elle fait quelques commentaires sur sa chemise étroite, attendant qu'elle craque, et sur la sueur de cette homme, forcément abondante. Lorsque peu après une femmme ronde arrive, remarque: C'est lajournée des Bibendum. Dans un autre passage, un demandeur d'emploi est simplement référé comme le gros homme. Par contre, pour qualifier une collègue qu'elle trouve belle, elle précise tout de suite qu'elle est mince, comme par hasard. Qu'en pensez vous, amis VLRiens?
54 ans Out of Africa... 4355
Change de livre ! :D :D



Je ne l'ai pas lu mais, d'après ce que tu écris, un livre qui se veut traiter des problèmes de l'administration et s'arrête à des jugements sur le physique des gens... moi ça ne me paraît pas franchement intéressant :? ;)
109 ans 3096
Pour être honnête, ça m'arrive parfois de donner des surnoms pas très glorieux aux gens, mais mentalement. Enfin pour mériter un surnom il faut que la personne m'ait fait du tort... Et en général ça concerne les personnes que je ne connais pas (genre quelqu'un qui me bouscule dans le métro) donc forcément le jugement se portera facilement sur l'attitude (goujat mal élevé) ou le physique (crado mal coiffé).

Je peux presque "comprendre" que ce genre de comportement arrive dans un boulot compliqué, une atmosphère tendue, dans un ras-le-bol général. On est excédé, la personne qui arrive en face de nous nous fait chier de toute façon, quoi qu'elle fasse. Je me souviens de l'époque où ça allait super mal au boulot, parfois j'étais pas tendre avec mes collègues alors que je les appréciais sincèrement, donc là forcément avec des inconnus...

Ce que je cautionne moins c'est d'oser mettre par écrit ces surnoms, ce qui veut dire qu'on ne les regrette pas à postériori. Et je pense un peu comme Câline, une personne qui critique la connerie de l'administration sans s'arrêter sur sa propre connerie, elle ne doit pas être bien intelligente.
36 ans 3267
Exactement
Surtout que, lorsqu'elle parle de son julot, elle arrête pas de dire qu'il est extraordinaire, ça va encore, on fait pareil avec les nôtres :lol: , mais s'il est extraordinaire surtout car il est juriste, qu'il a un hotel particulier à Paris, et qu'il fait des popmpessur poingssur sa terrasse... Alors évidemment si tu es rond ou ronde, tuy n'espas extraordinaire :evil:
3923
Le livre est assez gros pour caler un meuble ?...
47 ans 483
LovelyLexy a écrit:
Qu'en pensez vous, amis VLRiens?


Qu'il faut arrêter de lire des m****.

Par exemple, un torchon dont tu as entendu parler à la télé plus de deux fois, bien souvent, c'est une m*****.
38 ans 5932
Et bien j'en pense que ça fait un peu cher pour alimenter le feu de cheminée quand on sait qu'on reçoit régulièrement des gratuits pour ça :roll:
1910
J'ai lu Confessions d'Une taupe à Pole Emploi (rendons à César ce qui est à César, je l'ai emprunté à MaryMorgane), il est franchement pas mal....et très édifiant!

Quant au livre dont parle LovelyLexy, hormis le fait que l'auteur aime les préjugés physiques, est-ce qu'il était un minimum intéressant?
36 ans 3267
Je relance juste le forum pour répondre à ta question, Daisy T: le livre aborde pas mal de problèmes du Pole Emploi ( comme l'usage unique des moyens informatiques meme quand la personne n'y a pas accès), mais l'auteur a trop tendance à ne pas se prendre pour n'importe qui. En fait,c'est une graphiste au chômage qu'on case chez Pole Emploi pour unn temps, son univers c'est le théâtre et les musées, et, comme le dit le titre qu'elle a choisi, ceux qu'elle côtoie sont des barbares. Elle décrit plus SES problèmes et ses états d'âme qu'autre chose.

Et non, PierreLyon, pas assez épais! :lol:
1910
Dans ce cas, lis celui que j'ai cité, je penses que tu apprécieras davantage (à moins que....deux livres coup sur coup sur le Pole Emploi, ça fait beaucoup :lol: )
36 ans 3267
Je vais de ce pas me le procurer, Daisy

Oh, et petit HS: il est trop choupi ton p'tit chat! :D
B I U