MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Questions de femmes spécial douceur

N
44 ans 8
Bonsoir :-)

Ça fait un moment que je vous lis sans répondre... je suis ce qu'on appelle aujourd'hui une fille ronde, même s'il y a qq décennies de ça j'aurais juste  
été normale, appétissante... (42)

Ce qui me pousse à m'inscrire aujourd'hui c'est deux choses, vécues coup sur coup. Deux petits électrochocs :

- La première, un dossier lu dans questions de femmes de ce mois (avec une fausse Marylin en couverture) où pour une fois, on pose je pense des questions intéressantes (genre pourquoi les marques de fringues ou Lagerfeld refusent de commercialiser des grandes tailles), avec aussi le témoignage de vraies "rondes" qui ne vivent pas dans le monde des bisounours mais avouent leurs doutes, et leurs forces. Mais surtout en fait c'est tout con mais c'est le paragraphe sur les mots. C'est vrai, aujourd'hui on est soit grosse, soit ronde (le politiquement correct) alors qu'on pourrait se définir autrement (appétissante, pulpeuse, forte..) et que ça change tout. Je me suis rendue compte que moi, le mot qui me fait mal et que je me colle toute seule, c'est "grasse" (genre molle avec de la cellulite) et que ça m'empêche de tout. D'aller nager, de supporter le regard de mon chéri.. et qu'un seul mot, finalement, conditionne tout le reste et me pourrit la vie... Il était dit aussi dans le magazine qu'il serait bien de se lâcher la bride avant qu'il soit trop tard, qu'on ait des regrets en se disant qu'on est passé à côté de plaisirs sympa... je pense que c'est vrai et ça m'amène au deuxième point.

- La deuxième : j'ai cru avoir un cancer. C'est bête, on psychote parfois pour des broutilles, mais la peur était là (jusqu'aux résultats de la mammo... négatifs heureusement). Et bien là j'ai aussi compris que mon rapport au corps était malsain. C'est vrai, c'est la maigreur qui est un signe de maladie, pas les rondeurs. Pas les miennes. Et comparé aux souffrances subies par toutes ces personnes malades. Opérées, sous chimio. Je me dit que je suis bien égoïste et bête de me faire autant de mal, de faire dukan sur dukan (ça marche... sauf que je suis gourmande et que je reprends tout)... parce que je vais finir par me bousiller avec mes bêtises et qu'en plus je profite pas de la vie. Je complexe, je culpabilise... pendant que les années filent.

Alors voilà. Deux déclics pour un résultat. J'arrête les régimes, je m'assume avec ma cellulite (dans les vestiaires de la salle de gym je ne suis pas la seule... mais j'étais la seule à regarder la mienne !), je vais aller à la plage, et croire mon chéri quand il dit qu'il me trouve belle. (le pire c'est que moi même je trouve que les femmes rondes sont plus sexy que les maigres ou minces.. alors pourquoi je n'étais pas capable de l'appliquer pour moi ?)

Comme quoi, un magazine... et une grosse frayeur, ça peut parfois faire du bien.

Bises à toutes :D :D
B I U